T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar ♥ Gotcha'

Messages : 62
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 23
Camp dans la Bataille : Je les prends tous par derrière de toute façon!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet: Susup
Mes Relations :
MessageSujet: - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]   Mer 7 Juil - 13:12

Je n'ai jamais trop aimé la solitude.
C'est fade, ennuyeux, et ça s'aggrave si on ne fait rien pour l'arrêter. J'ai toujours préféré être accompagné, c'est rassurant d'être entouré, non? Je n'ai jamais insinué que je puisse être dépendante des autres. C'est le contraire que je souhaite, que l'on soit dépendant de moi. Que mon horrible petite personne soit plus importante que leur vie. Malheureusement, ça n'arrivait jamais. Même dans cette terrible pension, on sentait bien que les mentalités étaient les mêmes. La seule bonne chose à savoir était la diversité des façades, de l'apparence de chacun. Tous les âges différents réunis au même endroit. C'était peut être même ça qui me rassurait, au fond de moi. Alors... Peut-être avais-je besoin des autres?
Idiot.

J'étais affalé sur un fauteuil couvert d'un tissu blanc. De la soie peut-être? De toute manière, on ne voyait plus très bien. La pièce s'était assombrie lorsque le soleil semblait toucher l'horizon. Je ne savais pas l'heure qu'il était, mais j'arrivais à voir à travers la fenêtre que le calme avait repris sur le jardin de l'établissement. J'avais un bras posé sur l'accoudoir, mes yeux titubant entre le plafond décoré inutilement d'un lustre modeste et le sol en moquette rougeaud. L'ennui semblait m'atteindre peu à peu, de tel que je ne parvenais même plus à extirper ce faux-sourire que je trouvais fascinant. C'était la loose. J'étais seule dans cette pièce, chaque pensionnaire était parti peu à peu. Je n'avais pas bougé depuis plusieurs heures, me tortillant sur cet amas de soie. Ma bouche s'ouvrit soudainement, et je laissa échapper un long et bruyant soupir. Il fallait absolument que je trouve un amusement quelconque, avant que l'ennui ne me prenne tout entier. Je me devais de partir à la rencontre d'une victime, d'un jouet... D'une personne quoi. Depuis mon arrivée ici, j'ai eu la chance de croiser plusieurs personnes... « La chance »... Uniquement quelques-unes ont retenu mon attention, et je ne préfère pas m'attarder là dessus, elles n'en valent strictement pas la peine. Mon compteur de victimes s'élevait à zéro donc. Mais le manipulateur que je suis arriverait bien à parvenir à son objectif... Un jour. Mais... Pas aujourd'hui. Aujourd'hui, je ne suis qu'une simple fillette à moitié endormie dans le salon – ou le foyer – de la pension. La journée était presque finie, et je me demandais même pourquoi je n'allais directement pas dans ma chambre? Cet endroit m'ennuyait, et la nuit me porterait sûrement conseil.

Ainsi, je me redressai légèrement et descendit gracieusement de mon trône de princesse. J'étais vraiment en manque d'admiration, de jeux, de gourmandises... Je voulais que mes rêves deviennent réalité, comme lorsque j'avais 6 ans et que je me prenais pour la fille du roi de Monaco... Oui, j'ai eu une jeunesse perturbée. Avant même je ne m'en rende compte, je m'effondrai sur le canapé quelques mètres plus loin et plongea dans le pays des bisounours.
Dans mon monde, j'écrasais les plus faibles et les obligeais à me vénérer. Sur ma droite se trouvait les plus beaux sujets de mon royaumes, enchaînés à mes pieds et nus comme des vers. Sur ma gauche on pouvait apercevoir mes anciens camarades, condamnés à construire un monument royal pour ma personne. Enfin, à côté de moi se tenait un bel inconnu. Ses yeux n'étaient ni clairs ni foncés. Et même si vous me le demandiez, je ne pourrais décrire son apparence rêveuse, presque surnaturelle. Surpris, je m'approchai de ce qu'il semblait être mon amant. En gros, le dirigeant de mon royaume. Mon amour, mon coeur, ma chair. Délicatement, je posais ma main sur sa joue et lui souffla: « Qui es-tu? » Aucune réponse. Soudainement et inexplicablement, je me précipita contre lui ou elle, et enfouit ma tête dans son torse. « Ne me quitte pas... » Mes mains se glissèrent dans son dos et mes ongles serraient faiblement ce petit bout d'homme ou de femme dont l'amour que j'éprouvais pour lui ou elle ne cessait de s'agrandir. Soudain, une petite fée ayant étrangement mon apparence fit brusquement son apparition devant mes grands yeux grisous. Elle me fixa d'un air ébahi puis lâcha sans aucune expression. « Il vaudrait mieux que tu te réveilles. »

Mes paupières s'ouvrirent brutalement, accompagné d'un terrible mal de crâne. Je tentai de retrouver mes repères. Le salon, le fauteuil en soie que j'ai quitté... Ma chambre où je voulais aller... Où suis-je donc? Je massai mon front endolori et sentit une certaine chaleur m'entourer. « M-Mais... » Je levai les yeux et aperçut sur le coup une personne que je tenais, pour une raison que j'ignorais, de toutes mes forces. Visiblement, mon corps avait réussi à confondre rêve et réalité. J'eus pour réflexe de reculer sans attendre, les sourcils froncés et les yeux grands ouverts.
    « Q-Qu'est-ce que ça veut dire... »

Je déglutis et me souvins vaguement de mon stupide rêve ainsi que quelques paroles d'un docteur que je connaissais bien: « Oui, quelques soucis de somnambulisme... Mais ça devrait s'arranger avec la croissance. » … Menteur.
Je soupirai et m'avança vers la personne en question, les joues rouges et une expression de désolation collée au visage.
    « O-O-Oh! Je suis tellement confuse... Qu-Qu'est-ce que je pourrais vous dire? Je ne voulais pas vous prendre dans mes bras comme ça... C-Ce n'était pas... »

Même dans les pires moments, j'arrivais toujours à jouer la comédie. Je m'aime. Je me mordis la lèvre et fixai le sol, les doigts entrelacés.
    « Je suis vraiment désolée... Vous ne m'en voulez pas j'espère... »

Je levai les yeux vers cette étrange fille, qui devait certainement être complètement paumée. Après tout, je m'en fichai.
Il n'est jamais trop tard pour s'amuser, pas vrai?
Un gigantesque sourire apparut sur mon visage pâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]   Lun 12 Juil - 20:04

Aujourd'hui avait été un bon jour. Lal avait travaillé comme livreuse de journeaux, et avait ainsi de nouveau des économies. Du coups elle avait pu s'acheter une nouvelle chemise toute neuve ~ Elle l'avait enfiler toute fière d'elle-même. C'était une belle chemise bleu marine, avec des boutons de manchettes dorés. Elle s'était ballader après son boulot dans la pension, et avait trouver le moyen de découvrir des endroits inexplorés. Comme ce salon là... C'est la première fois qu'elle le voyait. C'était un salon décoré avec bon goût. De beaux fauteuils en soies meublaient élégant la piéce et de grandes fenêtres éclairaient d'une douce lueur. C'était la fin de la journée, et la lumière du coucher du soleil donnait une teinte assez sympa aux murs.

Lorsqu'elle entra dans la piéce, Lal découvrit qu'il n'y avait qu'une seule autre personne. Une fille endormie sur un des fauteuil en soie blanche. Plutot mignonne, elle semblait faire un rêve très agréable. Si elle savait...


Cependant, tout agréable que ce rêve soit, la vagabonde fut quand même surprise lorsque la jeune fille la serra amoureusement contre elle.

- Heu...

Elle avait les yeux fermés, elle devait être en pleine crise d'insomnie. M'enfin c'était bizarre quand même. Bon Lal avait l'habitude de faire ami-ami très vite mais là quand même ! Ah, la fille se réveillais, visiblement. Elle avait l'air déboussolée et surprise. Elle recula rapidement, complétement perdue.

- Q-Qu'est-ce que ça veut dire...

Puis elle se rapprocha, génée.

- O-O-Oh! Je suis tellement confuse... Qu-Qu'est-ce que je pourrais vous dire? Je ne voulais pas vous prendre dans mes bras comme ça... C-Ce n'était pas... Je suis vraiment désolée... Vous ne m'en voulez pas j'espère...

Lal fit un sourire sympathique à la fille. Elle allait pas se facher pour si peu.

- Pas de probléme. Ca arrive à tout le monde ! Lal Cryers, enchantée.

Lal lui sourait toujours, amusée malgré tout par la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar ♥ Gotcha'

Messages : 62
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 23
Camp dans la Bataille : Je les prends tous par derrière de toute façon!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet: Susup
Mes Relations :
MessageSujet: Re: - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]   Dim 10 Oct - 18:06

Mon premier réflexe fut de lever un sourcil.
C’est quoi cette réaction à la mords-moi le nœud ? Très vite, j’analysai ses zygomatiques formant un sourire un peu trop sincère. Visiblement, elle ne semblait pas dérangée par la situation, ou alors elle le cachait bien. « Ça arrive à tout le monde… » Oui, enfin, non. Elle devait juste se rassurer elle-même. Trop facile. Bref, elle n’avait pas l’air si dérangée que ça, au contraire. Je me contentais de hocher vaguement la tête. Je devais me présenter en retour… Pas vrai ? Il va falloir encore jouer un rôle, essayer d’entourlouper les gens… J’adorais ça, mais j’étais si épuisée que j’aimerais bien pour la première fois qu’on me laisse tranquille. Je mis un certain moment avant de remarquer le silence idiot qui nous entourait. Je n’avais qu’à garder ce sourire collé sur mon visage niai. Les présentations, ça me rend toujours indifférent et ennuyé. Il n’y a rien de pire que de faire semblant de s’intéresser au nom de quelqu’un, surtout lorsque l’on va l’oublier dans les vingt secondes qui suivent. Peu importe, c’est dans les traditions visiblement. Je n’ai qu’à faire ma pirouette habituelle et le tour est joué.
Ainsi, je me penchai en avant, mon petit minois rayonnant dans la teinte orange dont la pièce était désormais habitée.

    « Je suis Yuuki, Yuuki Evans ! J’espère que je ne vous ai pas fait peur… »

    Stupide. Son comportement je-m’en-foutiste pouvait se lire dans ses yeux. J’ai été bête, sa réaction était tout à fait normale pour une personne de la sorte. Cependant, je suis tout de même habituée à un peu plus que ça, tout de même. Merci de ne plus me décevoir Mademoiselle… Attendez, comment elle s’appelait déjà ?

    « Euh… Par hasard, vous n’auriez pas l’heure ?... Je me demande si je dormais ici depuis si longtemps que ça… »


J’avais malencontreusement laissé mon appareil de communication à fonctionnement électronique, alias Boubou le portable, dans ma chambre de princesse mal rangée et mal soignée. Je ne portais jamais de montre, et j’ai toujours la sale manie de devoir connaître l’heure. Ma tête se tourna automatiquement vers les fenêtres immenses de la salle. La nuit était donc sur le point de tomber. Je soupirai de soulagement, je ne m’étais donc pas stupidement assoupie ici. On aurait pu voler mon sac ou profiter de moi durant mon sommeil… Non pas que ça m’aurait dérangé… Hmm… Il va falloir revoir mes techniques d’approche en étant plus subtile la prochaine fois.
Je secouai la tête et me concentrai à nouveau sur la personne devant moi. C’est l’heure de la véritable analyse ! Visage rond, joues rouges, des yeux tirés sur les côtés et d’une couleur qui m’importait peu. Mais ce qui me frappa tout de suite, ce fut ces longs cheveux en bataille d’une couleur bleue, voire turquoise… Que dire ?... A part que ce n’est pas du tout le genre de personne qu’il me fallait là, en ce moment. Une espèce de garçon manqué. C’est tout sauf élégant, ça aime se battre et ça rit très, très fort. Oui, j’ai des préjugés, et alors ? Tout le monde en a. De toute façon, je n’ai jamais de chance visiblement. Je soupirai et tenta de garder ce sourire crispé, presque douloureux.
Ça fait mal, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]   Dim 19 Déc - 11:40

Lal attendait patiemment que la jeune fille brise le silence. Elle était mignonne la demoiselle, mais un peu niaise... Ordinairement, la vagabonde trouvait ça plutôt adorable. Mais là, elle ne comprit pas immédiatement pourquoi, mais ça l'agaçait. C'est comme si...ça sonnait faux. Après s'être traitée de parano, la brune reporta son attention sur la dite-demoiselle, alias Yuuki Evans.

- Euh… Par hasard, vous n’auriez pas l’heure ?... Je me demande si je dormais ici depuis si longtemps que ça…

Lal fouilla dans sa poche et en sortit son portable à clapet. Elle l'ouvrit et, en observant pour la millième fois les nombreuses rayures et poc, elle se dit qu'elle ferait mieux d'économiser pour s'en prendre un autre...

- J'ai 19h02, répondit-elle simplement.

Bien que celui-çi soit discret, la vagabonde capta le soupire de Yuuki. Et, au vu du sourire quelque peu crispé qui étirait ses lèvres, elle n'était peut-être pas si parano. La brune lui sourit encore en rangeant son portable et alla s’asseoir sur le canapé, les jambes croisés, et attrapa un magazine oublié là.


- Tu n'es pas obligé de sourire si t'en a pas envie. J'aime pas les gens qui font semblant. lança-t'elle en ouvrant le magazine.

Elle se trompait peut-être, mais de toute façon, ce serait pas la première bourde qu'elle balancerait à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: - C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]   

Revenir en haut Aller en bas
 

- C'est beau, de rêver. - [Pv: Lal Cryers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit