T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Jeu 8 Juil - 17:41

Allons-y, Let's GO ! C'est parti les amis ! ♪♫

Des enfants qui crient, qui courent, qui rient, qui me frappent, qui tirent mon costume ! Mais !

« Monsieur le panda ! On veut un ballon ! »
« On veut une photo avec vous ! »
« On veut que vous veniez avec nous !!! »

Là je me suis encore une fois demandée, mais dans quelle affaire je m'étais encore fourrée ?! Déguisée en Panda géant pour distribuer des ballons au gosse, rien que pour pouvoir suivre mon client. Pourquoi j'avais accepté déjà ?

« S'il te plait Mary, je ne peux compter que sur toi ! J'ai besoin de savoir si elle me trompe ! J'en ai marre de vivre dans l'ignorance. » dit-il les yeux en larmes.

Forcément, moi qui suis une grosse sensible, je ne résiste pas aux larmes, surtout provenant d'un ami.

« Ok ! Ok ! J'ai compris mais maintenant arrête de pleurer s'teuplait sinon je vais m'y mettre aussi ! » dis-je avec des larmes aux bords des yeux.

Quelle idée saugrenue, Mère Nature a-t-elle eu, de me faire naître avec une sensibilité à fleur de peau ? Maintenant, j'avais accepté de rendre ce service à mon ami Takeshi, pas gratuitement bien sûr. Attendez, je laisserais jamais mes amis dans la mierda mais pour les dommages collatéraux qui pourraient m'arriver, on ne sait jamais... hum. C'est ainsi que je me retrouvais à suivre tel un stalker, la petite amie de Takeshi, déguisée avec ce costume super mignon ! Ahhh ! ♥ Mais plus que contraignant.

* Quel chaleur... je meurs... Dios mío... *

Sachant que l'appât du gain était plus qu'intéressant, je me suis mise à la suivre dans ce parc d'attraction où cette demoiselle devait, d'après Takeshi, rencontrer des amies. Malgré la flopée de gosses en culottes courtes qui me collait au basque, je réussis à m'avancer non loin de sa position, devant la maison hantée. M'étant au préalable débarrassée des ballons qui me gênait la main en les distribuant à tout nains plus petit que moi, je chantonnais ce slogan totalement débile:

« Tiens mon lapin ! Un ballon surprise pour que tes vœux se réalisent ! »

Joke... non mais sérieusement, pire que ça on meurt ! Je courus alors derrière une bâtisse non loin de cette fameuse maison hantée et je retirais la tête de Panda qui me gênait. Filant sans trop de difficultés la demoiselle, je sortis mon appareil photo de sous mon costume, et me mit en position:

« Voyons voir si tu lui as menti ma jolie... »

La fille devait surement attendre ses "amies" là bas et c'est en zoomant correctement que je vis un homme, un adolescent semble-t-il, se diriger vers elle.

« C'est pas bon ça... »

Revoyant toutes les possibilités en tête: Cousin ? Pote de fac ? Ami de la famille ? Frère ? Je fus alors vite renseignée quand celui ci embrassa la demoiselle.

« Pas bon du tout... quel garce ! »

Alors que je m'apprêtait à prendre le cliché qui allait confirmer les craintes de Takeshi, quelqu'un me bouscula et fit tomber mon appareil au sol ! Un canon tout neuf !

« Mon appareil O_O ... Mon amour ! Ahhh ! »

Je le pris rapidement en main et le caressa tel un petit animal de compagnie. A première vue, on aurait pu me prendre pour une folle, avec ma queue de cheval à moitié dé-faite, mes mèches rebelles, mes yeux limites en larmes et ma joue caressant mon appareil. Non mais il a couté 164820 yens (1500 euros), trois mois de dur labeur pour me le payer ! Alors forcément que je le bichonne !
Je me tournais alors vers l'inconnu qui m'avait percutée et je sortis, les yeux en larmes:


« Assassin ! T'as voulu le tuer avoue ! »

Une vraie folle...


Dernière édition par Mary J. Suarez le Mar 10 Aoû - 18:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Jeu 8 Juil - 18:33


C'est beau d'avoir une tante qui vous entretient financièrement... Ce qui est moins beau, c'est le fait de devoir lui rendre des services pour la remercier... Surtout quand celle-ci à une gamine de 5 ans.

Et c'est justement pour ces services qu'Haley se retrouvait avec l'enfant hyperactive sur les bras. Pas de quoi se plaindre me diriez-vous. Et si on rajoutait qu'elle devait également accompagner la petite -Jude- dans un parc d'attraction ? Ah, beaucoup moins drôle voyez-vous. Surtout lorsque vous savez que votre planche de skate adorée vous attend dans votre chambre. Monde Cruel... Quoi, aller voir le Panda ? Cette petite chose courte sur patte voulait vraiment ruiner le moral de la skateuse à ce point ? Elle avait déjà subit le coup du clown, du manège, du petit train, de la barbe à papa, des toboggans, et toutes les choses possibles et imaginables destinées à ruiner l'après-midi d'une jeune femme désintéressée. Mais comme les désirs de la mignonnette étaient sensiblement comme des ordres, elles devaient aller voir le Panda. Cool, super, fun ! Haley se résigna, mais ce f*cking Panda ne semblait pas décidé à rester en place. Et comme à cinq ans, la vie est belle avec du rose tout partout, la skateuse eut le droit d'assister et/ou de refaire toutes les attractions que la petite pointait du doigt. Faites des gosses... Et bien évidement, Mr le Panda, ne s'arrêtait pas non plus. Galère...

Après plus d'une vingtaine de minutes de poursuite avec l'animal en peluche géant, la chance tourna enfin, et celui-ci bifurqua vers une bâtisse non loin de la maison hantée. La petite Jude ne manqua pas de lui courir après, tout bras dehors, battant des ailes comme si elle avait pu voler. Franchement, tous les gosses sont comme ça ? M'enfin bref. Surveillant du coin de l'œil l'enfant qui courait en zigzaguant maladroitement, Haley sortit son portable pour envoyer un texto à l'une de ses "connaissances". A peine le temps de l'envoyer que la catastrophe arriva. Oui, LA Catastrophe, celle qu'Haley avant tant redouté toute la journée. Car bien évidement, promener un enfant ne se déroule jamais sans catastrophe...
Des pleurs, c'est ce qui incita la grande blonde à se hâter vers le lieu du drame. Arrivant au pas de course, quelle ne fut pas sa surprise de voir sa petite "protégée" en larme, face au Panda -Ou plutôt la jeune femme-panda- dans un état semblable. Analysant la situation, elle en conclut que le crash avait fait trois victimes, Jude, Miss Panda, et l'appareil photo de la demoiselle. Bravo, vous avez gagné le gros lot...
Saisissant le bras de la petite pour la remettre sur pieds, elle lui demanda dans sa langue natale :


'~Hey,
what happened ?

Obtenant comme réponse un mélange de sanglots et d'explications brouillées et à la limite du compréhensible, Haley posa les yeux sur la Femme-Panda. Ah oui. Trouble enfantin, le panda n'est pas un panda, logique. Et comment on explique à un gosse qu'il a été con de penser qu'un panda pouvait se balader sur ses deux pattes arrières au milieu d'un parc d'attraction en distribuant des ballons colorés ? Haley n'en avait aucune idée, c'est donc pour ça qu'elle se contenta de prendre la petite dans ses bras et de se relever.
Mais ce n'était évidement pas fini, car il restait encore une personne inconsolable... Etait-ce la punition du bon Dieu pour avoir martyrisé tant de personnes, fumé tant de choses et été si arrogante ? Tout à fait possible.


'~I'm sorry... Uh... Elle voulait absolument voir le Panda, et sa mère ne m'a pas fourni la laisse qui allait avec le gosse. Elle te le remboursera si tu acceptes de me filer tes coordonnées.


Oui bon, le ton n'était pas des plus agréables, et la skateuse se surpris un instant à penser que ce genre de phrases pouvaient passer pour une technique de drague assez douteuse. Oui m'enfin, la possibilité que la jeune inconnue le voit comme ça était moindre. Tout le monde ne court pas après les femmes...
L'enfant traumatisée continuant de pleurer, Haley poussa un soupire et la posa à terre, se lançant dans ce qui était une explication assez peu explicite et loin d'être très tactique...


'~Écoutes Jude... Tu sais, les Pandas ne peuvent pas être en liberté quand il y a autant de gens. C'est dangereux et ils seraient malheureux. C'est pour ça que la Dame est déguisée en Panda, pour ne pas que les vrais soient malheureux. On ira en voir un vrai un jour si tu veux. Mais pour le moment, vas demander pardon à la Dame et donne-lui ce mouchoir.


Son explication semblant calmer un tant soit peu l'enfant, Haley lui tendit un mouchoir immaculé à remettre à la seconde malheureuse. Quel bonheur de calmer les chagrins des autres... Haley appréciait ça au moins autant que les sauterelles...

Journée de Merde.. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Jeu 8 Juil - 19:20

Quelle catastrophe ! Mon beau joujou tout neuf ! Ma pupille, mon deuxième œil, mon amour d'appareil ! Ahhh ! Tombé ! Fracturé ! Objectif cassé ! La réparation allait être salée. Cela fait à peine quelques jours que j'avais ce sublime objet technologique qu'il était parti aussi vite qu'il m'était apparue.
Je sanglotais dans mon coin, regardant sans cesse l'objectif et le verre cassé. En cet instant, j'avais totalement oublié la petite amie de Takeshi, enfin "ex" petite amie vu les circonstances... mais deux mauvaises nouvelles en une journée, ça fait beaucoup trop !


« Mon rédacteur en chef va me tuer... »

Je regardais alors la personne qui m'avait bousculée. Une adorable petite fille, toute menue, pleurant autant que moi ... mais AH ! C'est moi qui l'ait fait pleurer ?! Je secouait la tête, les idées en vrac et je me séchais les larmes rapidement d'un revers de main, occupé par mon appareil en piteux état. C'est alors qu'une voix plus mature, prit la parole:

'~I'm sorry... Uh... Elle voulait absolument voir le Panda, et sa mère ne m'a pas fourni la laisse qui allait avec le gosse. Elle te le remboursera si tu acceptes de me filer tes coordonnées.

La laisse ? Alors les gosses c'est des chiens maintenant ? ... En même temps, elle n'avait pas tord, ça bouge, ça gigote ... et ça casse des choses ! Une dernière larmichette vint couler le long de mon visage, mon visage grimaçant légèrement. La fille disait qu'elle pourrait me remboursée si je lui donnais mes coordonnées, mais si seulement elle savait le prix que ça coûtait... Je ne suis pas aussi sadique, je me rachèterais un nouvelle objectif moi même.

« Inutile... je devais me remettre à travailler de toute façon ... Mettre encore cette affreux costume dans ce maid café, où tout les otakus et vicieux du coin viennent se rincer l'œil, en regardant sous nos jupes et zoomant sur nos poitrines... »

Voilà que je me mis à parler de mes états d'âmes tout en touchant ma poitrine avec mes deux mains. Pourquoi donc m'a-t-on donner de tels nibards ?

« Melon... pastèque... ah la mierda porque debo soportar sus atrocidades ! »

Et voilà que je me mettais à parler en espagnol. Mon Dieu, je pète mon plomb. Je soupirais alors de résignation et lâchais ces deux choses qui me servaient de poitrine. Je regardais la fille consoler la petite et je me mis à réfléchir. C'est moi qui lui ai gâché son aprem, lui ait cassé son rêve qui était de croire que les pandas pouvaient parler, l'ai fait pleurer... mais j'étais un monstre ! Je fis mine grise avant d'avoir une ampoule qui s'alluma dans ma tête. Moi qui, gourmande de nature, gardait toujours quelques petites friandises sur moi, je sortis une sucette comme par magie de derrière l'oreille de la petite fille, une vraie magicienne.

« Désolé Princesse, les pandas ça sera pour une autre fois. Profite plutôt de ça, je suis sûre que tu aimeras. »

Je n'avais rien trouvé de mieux pour consoler la petite mais c'était déjà ça. Je posais alors mon postérieur sur un muret, posant appareil semi-détruit et tête de panda sur le coté. Je regardais alors en direction de la maison hantée. La garce avait surement dû partir depuis le temps. Tant pis, va falloir que j'explique ça à Takeshi. Quel plaie... bye bye la commission. Je regardais alors la jeune femme devant moi, d'un air abattue, tel le petit chaton au regard tout mignon. Je sortis alors, sans trop réfléchir:

« Dites... vous auriez pas une clope ? Je vous revaudrez ça euh... votre nom c'est ? »

Spoiler:
 


Dernière édition par Mary J. Suarez le Dim 11 Juil - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Jeu 8 Juil - 20:02


Mh.


« Inutile... je devais me remettre à travailler de toute façon ... mettre encore cette affreux costume dans ce maid café où tout les otakus et vicieux du coin viennent se rincer l'œil en regardant sous nos jupes et zoomant sur nos poitrines... »

Haley soupira intérieurement. Les gens ne pouvaient-ils pas, au moins une fois, pour cette journée déjà ratée, acquiescer gentiment ? Apparemment non. Mais l'histoire de la jeune femme arracha un froncement de sourcils à la skateuse. Travailler dans un maid café. Répugnant. C'était bien le travail qu'Haley aurait été incapable de faire. Bien trop agressive et impulsive pour ça. M'enfin, le fait qu'elle soit trop mauvaise pour certains emplois était une autre histoire. Revenons sur Terre, dans ce maudit parc d'attraction. S'il y avait une chose qu'Haley ne supportait pas, c'était l'abus de certaines notions. Abuser de quelqu'un pendant son travail était sale. Il y avait un temps pour tout, et surtout, une manière de le faire. Elle n'avait jamais supporté les vicieux. Surtout quand ils s'attaquaient à une demoiselle dont le charme n'était pas négligeable.

'~Mh. Ma tante peut t'en rembourser facilement la moitié. Et pour le reste, il y a bien d'autres manières de procéder. Vu que ce qui est arrivé est un peu de ma faute, laisses-moi t'aider, je peux te trouver l'argent si tu me laisse un peu de temps. Ne te ruines pas le moral à travailler dans ces trous à rats.


A l'énonciation des différents surnoms qui étaient attribués à la poitrine de la Miss Panda, Haley ne put s'empêcher d'y jeter un œil. Oui, on ne se refait pas hein. Mh il est vrai qu'ils avaient une bonne taille. Une belle forme aussi. Une.. Oui bon stop. On ne viole pas les gens au milieu d'un parc d'attraction devant une gaminette de cinq ans.
Une espagnole apparemment. Enfin, c'est ce que l'Américaine supposait. Elle avait apprit le Français et le Japonais. Elle ne connaissait donc que de très rares mots en Espagnol. Mais l'accent était sensiblement audible.
Pendant que la Blonde se faisait d'aussi intenses réflexions, le bonheur revenait peu à peu chez sa petite cousine. Eh oui, une sucrerie et c'est reparti... Aller savoir si Haley n'aurait pas préféré que la gosse pleure encore un coup, histoire d'avoir un peu la paix et de calmer le jeu avec les attractions. M'enfin bon. Elle aurait tout de même quelques instants de paix, puisque l'enfant venait de s'installer confortablement contre le muret sur lequel l'inconnue s'était assise. Paix, enfin.
Alors qu'elle enfouissait sa main dans la poche de son short noir et violet afin de saisir son paquet de cigarettes, elle fut devancée :


« Dites... vous auriez pas une clope ? Je vous revaudrez ça euh... votre nom c'est ? »

Haley haussa un sourcil. Elle sortit son paquet de cigarettes et l'ouvrit, le tendant à la jeune femme. Après tout, c'était tout naturel qu'elle accepte de lui en offrir une, nous ne sommes pas chez les bêtes...

'~J'pense que ça reste la moindre des choses que de t'en offrir une. Mon nom est Haley Anderson, ravie de te rencontrer, et vraiment désolée pour cet incident. Et s'il te plait, ne me vouvoies pas, je déteste ça... Ton nom ?


Étant maintenant obligée de patienter le temps que l'enfant finisse sa sucette -histoire qu'elle ne se la plante pas malencontreusement dans la gorge en essuyant une nouvelle chute - Haley se cala contre le même muret -pauvre muret- qui supportait déjà la jeune femme et l'enfant. Elle alluma sa cigarette et tendit le briquet à sa voisine. Ce ne devait pas vraiment être évident de chercher son briquet en étant habillée en panda.
Recrachant sa première latte de fumée, d'habituellement asociale Haley Anderson engagea ce qui pourrait ressembler à une conversation :


'~Je suppose que tu ne travailles pas vraiment ici, je m'trompe ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Ven 9 Juil - 10:52

L'inconnue devant moi semblait insister... Je me sentais assez gênée. Je n'étais pas du genre à mendier pour de l'argent bien qu'en ce moment, je sois grave à sec... mais qu'importe ! Mes principes viennent en premier. J'agitais alors ma main de droite à gauche comme pour signifier le refus, tout en arborant une mine désolé.

« Pas la peine, ce job à l'air peu ragoutant mais au moins, il rapporte beaucoup et rapidement. Merci à Riri et Fifi... Je te remercie quand même ! » dis-je, en faisant un large sourire.

Hum. Oui, j'avais nommé ainsi mes deux pastèques. Stupide n'est-ce pas ? L'inconnue devait se poser des questions mais je m'en fichais pas mal, j'avais l'esprit un peu délurée, et je l'assumais totalement. Il n'y a que les cons qui meurent heureux. J'étais assez attardé mais pas au point de finir dans un cercueil non plus.
Je regardais un instant la petite fille se réjouir de la sucette que je lui avais donné comme lot de consolation. Mais attendez ?! Non ! C'est celle à la fraise ! Misère ! Ma dernière de ce parfum là !


* C'est vraiment pas mon jour aujourd'hui... *

Je lâchais une micro larme en pensant à mon paquet de sucettes resté enfermé dans le placard de ma chambre.
Me relaxant alors, enfin, relaxer était un bien grand mot quant on sait que ce costume pèse un poids non négligeable; je m'appuyais sur mes mains et levais la tête vers le ciel... Temps magnifique... et pourquoi je suis ici alors que je pourrais aller faire bronzette au soleil ? Mierda... les amis c'est sacré mais quand même. Je soupirais alors d'exaspération, tout en attendant la réponse de la jeune femme. Et miracle ! Une bonne nouvelle aujourd'hui !


'~J'pense que ça reste la moindre des choses que de t'en offrir une. Mon nom est Haley Anderson, ravie de te rencontrer, et vraiment désolée pour cet incident. Et s'il te plait, ne me vouvoies pas, je déteste ça... Ton nom ?

Une clope ! ¡ Gracias Dios mío ! Mes joues prirent alors une teinte rosée, et j'eus l'air très niaise en prenant la clope qui m'étais tendue. Quoi ? Bah oui, un peu de réconfort ça me met tout de suite en émoi ! Limite on aurait pu poser un fond avec des fleurs tellement j'étais heureuse en cet instant. Mon envie de nicotine allait être rassasiée.
J'appris par la même occasion le nom de la femme devant moi. Haley... Américaine ? Tout du moins, la consonance en avait tout l'air. Tenant ma clope du bout des doigts, cherchant vainement mon briquet, je me présenta ensuite, à mon tour:


« Moi c'est Maria, Maria Suarez, mais tout le monde m'appelle Mary ou MJ. Enchantée Haley et merci pour la clope. Tu n'imagines pas comme ça me fait plaisir... »

Non, briquet introuvable... costume de mierda. Je soupirais encore une fois tout en tâtant le moindre recoin de cet accoutrement. J'en enlevais même le haut tant bien que mal, laissant entrevoir ma tenue du dessous: t-shirt vert. Je me fichais pas mal que les mains du panda trainaient par terre, tout ce qui m'importait c'était de trouver mon briquet. Tant pis, je savais que j'étais maudite mais à ce point... C'est alors qu'une lumière divine (hum) apparue: la main de Haley et son briquet tendu vers moi. Haleyluya (nieh). Je mis ni une ni deux ma clope en bouche et l'allumai. Douce fumée salvatrice... tout en prenant une bouffée, un sourire de plaisir apparue sur mes lèvres. Je la gardais en bouche quelques secondes avant de la recracher lentement, humant ce doux parfum de tabac...

« Le pied... je me sens mieux d'un coup là... »

Il m'en fallait peu pour être heureuse mais qu'importe. Avec ma main libre, je retirais l'élastique qui tenait mes cheveux et les laissais tomber le long de mon dos. De toute manière, c'était Bagdad alors détaché ou attaché, ça ne changeait rien ! Je passais ensuite délicatement cette même main dans ceux ci, imitant tant bien que mal une brosse, et retira les quelques nœuds qui entravaient mon passage. Je tournais alors la tête vers l'Américaine pour lui répondre, tout en profitant de ma cigarette:

« Tu as vu juste... disons qu'un panda photographe, n'est pas vraiment à sa place ici, faudrait plutôt que j'aille dans un zoo. » dis-je, en ricanant.

« J'avais un petit business à régler ici mais de fil en aiguille, je ne peux plus m'en occuper maintenant. »

Je jetais alors un rapide coup d'œil à mon appareil... Souffrir , oui j'aimais ça mais je tournais alors rapidement la tête pour l'oublier. Comme une conversation venait de débuter, autant la continuer.

« Et toi ? Tu fais du baby sitting c'est ça ? Ma pauvre, ça doit pas être facile tout les jours... » rajoutai-je en bifurquant mon regard vers la petite.
« Ah... quelle chaleur, je crame littéralement sur place. Les parcs et leur costumes... d'ailleurs faudrait que je pense à leur rendre... »

Je fis un large nuage de fumée devant moi tout en grimaçant. Oui, ce costume je ne l'avais pas vraiment pris légalement... disons que je l'avais emprunter pour une durée indéterminée.

« Qu'est-ce que je vais faire maintenant que l'autre péripapéticienne est partie ?... Misère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Lun 12 Juil - 13:55

Un sourire. C'est fou comme - lorsqu'il est beau bien évidement - cela est agréable à recevoir. Et justement, celui-ci était beau. C'est pour cela qu'Haley y répondit. Eh oui, la blonde ne souriait pas à n'importe qui, ou alors, il s'agissait le plus souvent de sourires moqueurs et sarcastiques. M'enfin, l'inconnue avait de la chance de le voir, ce sourire.

'~ Comme tu veux. Mais si besoin est, n'hésite pas.


C'était compréhensible. Chacun avait sa fierté. Haley n'aurait jamais accepté une telle offre. Bien trop têtue et fière pour ça. M'enfin d'un côté, avec son boulot, sa tante et le petit business secondaire qu'elle avait, elle n'était pas vraiment dans le besoin.
La cigarette que l'Américaine offrit à la jeune femme sembla être accueillie comme un cadeau de Dieu. Elle apprit par la suite le nom de cette étrange -mais charmante, il faut l'avouer - femme-panda. Mary. Elle semblait grandement apprécier la cigarette qu'Haley lui avait offert. Ce n'était pas grand chose, mais ça semblait convenir à la demoiselle.


'~Je t'en pris. Je connais le bien que ça peut faire dans certaines situations.


Quand Mary tenta de recoiffer ses cheveux à l'aide de sa main libre, Haley en profita pour la détailler un peu. Elle n'était pas très grande, mais était bien proportionnée. Enfin, a un détail près.. non, deux. Riri et Fifi n'étaient pas vraiment négligeables. Un autre petit détail qui attirait l'attention était la couleur de ses yeux. Bleu ciel, magnifiques. Ils contrastaient vraiment avec la couleur rougeâtre de ses yeux. C'était étrange, mais ça rendait bien.
Quand la jolie espagnole reporta son regard vers elle, Haley s'efforça de se reconcentrer sur sa clope. Apparemment, la discussion trouvait moyen de perdurer. Tant mieux, sinon le temps de "suçage de sucette" de l'enfant aurait été bien long pour l'américaine.
Mary avait un petit business à régler ? Il est vrai qu'avant le cyclone Jude, elle semblait prête à prendre une photo. A croire que ce parc d'attraction était un lieu de travail pour tous, même les étrangers. Inconsciemment, Haley plongea sa main libre dans sa poche, touchant du bout des doigts un petit sachet en plastique. Simple vérification. Elle aussi avait une petite course à régler.


'~A croire que tout le monde à des affaires à régler ici...

Le baby-sitting, pas facile tous les jours ? Heureusement qu'elle n'en faisait pas tous les jours oui ! C'était presque comme de la torture. Devoir supporter ce petit vers gigotant sans arrêt était insupportable. Et vas-y que je cours par-ci, et vas-y que je tombe par-là. Et voilà que je pleure, que je crie, que je mange, que j'ai envie de faire pipi. Haley ne se voyait vraiment pas être mère un jour. D'un côté, avec son orientation sexuelle, ce ne serait pas très évident. Son regard se posant également sur le petit monstre assis par terre, elle répondit :

'~Diable, heureusement que je n'fais pas ça tous les jours. Jude aurait déjà eu ma peau. Je fais ça pour rendre service à ma tante qui me paye la pension. Je travaille déjà en tant que vendeuse au centre commercial, mais elle a insisté pour payer le loyer...


Chaud ? M'ouais... A vrai dire, Haley se sentait bien. Ni chaud ni froid. A vrai dire, en Arizona, il ne faisait pas tellement froid. Il suffisait d'y être habituée. Mais ce qui l'étonnait, c'était le fait que Mary ressente la chaleur à ce point. Après tout, n'était-elle pas d'origine Espagnole ?


'~Ça te dirait d'aller boire un verre ou manger une glace ? Ça va être l'heure du goûter du monstre donc de toute façon, je suis condamnée à aller poser mon postérieur sur l'un des bancs d'une buvette de ce parc...


"Misère". Alors elle aussi, elle utilisait cette expression ? Haley n'avait de cesse de l'employer. Étrange de rencontrer quelqu'un venant d'une autre culture et employant les mêmes expressions que vous...


'~Ça pourrait également te permettre de recroiser ta péripapéticienne si elle n'a pas quitté le parc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Lun 12 Juil - 17:49

Je me mis à écouter attentivement la jolie blonde pendant qu'elle répondait à mes questions. Je ne changerais décidément jamais... oui je suis une pipelette de première ordre mais vous me direz, c'est mieux qu'un silence pesant vous ne trouvez pas ?
Je me mis alors à rire lorsqu'elle me parla de la petite, qui se prénommait donc Jude. Pas facile de devoir rendre service à sa famille, mais vu ce qu'elle m'avait dis, c'était compréhensible qu'elle en fasse un minimum. Je mis ma cigarette un bouche un instant et je fermais les yeux tout en dirigeant ma tête vers le ciel, profitant des rayons qui perçaient les petits nuages insignifiants qui gravitaient dans ce ciel bleu. Cela me rappelait un peu l'Espagne, quand j'allais aidé ma mère sur son vignoble. La douce odeur de raisin et les cigales qui chantonnaient leur parades nuptiales en plein soleil dans ma campagne natale de Catalogne. Mes cheveux gravitaient légèrement par les petites brises qui venaient et partaient, et je ne pu m'empêcher de sourire, tout en gardant une oreille attentive au parole de la belle américaine.
Elle travaillait au centre commercial alors ? Hum, je serais donc susceptible de la croiser fréquemment vu que mon boss m'envoie faire ses "courses" à sa place.


*Qu'il sorte de ma tête ce crétin des Alpes...*

La chaleur devenant un peu trop pesante vu le costume que je portais. Je décidais donc de le retirer entièrement. De toute manière, je n'en avais plus besoin vu les circonstances. Je retirais alors une jambe après l'autre, les laissant prendre l'air. Je posais alors le reste du costume à coté de l'autre moitié, et j'étirais mes jambes fines et épilées, cuisses et mollet bien en vu, comme je ne portais qu'un simple short. Je pris alors une dernière fois une bouffée de ma cigarette avant d'écraser le mégots par terre sous mon pied.
Je me levais alors au moment ou Haley me posa la question et je lui répondis tout en me retournant vers elle avec un sourire:


« Je ne dirais pas non à l'invitation... un peu de fraicheur est toujours la bienvenue par ce temps magnifique et puis, j'ai de la peine à te laisser avec la petite alors que tu as l'air de vouloir t'en débarrasser. »

Je ricanais de nouveau tout en m'étirant les bras. Quelle délivrance. Plus de costume sur le dos, mais j'oubliais que je n'avais pas mon sac avec moi. Je l'avais laissé dans un arbre non loin de l'entrée. Je savais que personne ne le trouverait alors je m'en moquais un peu mais comment diable allais-je devoir porter appareil et costume en même temps ? Pas malin ça...

*Boulette...*

Je soupirais alors en me tournant vers la grosse tête de panda. Bien qu'adorable ce n'était qu'un poids pour moi. Je répondis ensuite à Haley, avec une ferme conviction:

« Je suis sûre qu'elle doit être loin et puis, même si je parcourais tout le parc en entier pour la retrouver, je suis sûre que je la chopperais devant l'une de ses attractions pour couple amoureux nian nian qui me rebute tellement... je ferais l'impasse dessus pour cette fois. »

Ah l'amour... je ne comprenais pas cette envie de faire des tours d'attractions aussi stupides les unes que le autres rien que pour satisfaire leur envie de passer du temps ensemble. Le love hôtel vous connaissez ? Une nuit et après c'est fini. Vive l'adrénaline ! Les sensations fortes non de Dieu ! J'avais tellement côtoyé de femmes amoureuses qui me demandaient de l'aide dans mon métier que ça m'avait vite lassé. Ajoutons aussi que l'amour de mon coté ça n'allait pas fort. Le célibat vous endurcit ? Bien sûr...
Revenons en à nos moutons. Je regardais une dernière fois mon costume avant de demander avec un peu de gêne, un service à Haley:


« Hum... par contre, si on bouge, ça ne te dérangerait pas de m'aider à trimballer ce costume ? J'ai pas vraiment pensé au fait que c'était plus chiant à transporter plutôt qu'à porter sur soi haha... »

Je me grattais la tête tout en pensant que je n'avais pas vraiment pris mes précautions... et mierda. Puis comme pour implorer la pitié, je me penchais devant Haley, buste en avant, lui prenant les mains dans les miennes, sourire colgate en plus. Je ne me rendais même pas compte que nos mains étaient collées contre mon buste plus qu'imposant. Enfin bon c'est pas ça qui la fera réagir, à moins qu'elle aime les femmes (♥). Je la regardais droit dans les yeux sans détourner mon regard du sien, couleur noisette. Je me suis mise à penser qu'ils étaient à croquer mais voyons ! Ne laissons pas mes désirs prendre le dessus sinon nous risquerions de choquer la petite princesse qui venaient juste de finir sa sucette. Je détachais alors rapidement mes mains des siennes tout en me retournant. Je les croisais alors derrière moi tout en tournant légèrement ma tête vers la gauche, mon regard sur elle.

« Je ne t'en voudrais pas si tu ne veux pas. J'aurais juste à remettre ce costume imposant. Surement que ça ferait plaisir à la petite princesse. »

Je caressa alors la tête de la petite Jude tout en lui souriant, attendant "impatiemment" la réponse de la jolie blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mar 13 Juil - 6:52


Apparemment, la chaleur commençait à vraiment devenir insupportable dans ce costume de Panda puisque Mary se décida finalement à l'enlever. Ce ne fut pas sans un petit regard en coin de la skateuse. Ben quoi ? Ne sait-on jamais, elle aurait pu avoir besoin d'aide... Mais oui Haley, c'est ça.
Histoire de se concentrer sur autre chose que les fines jambes qui venaient de s'étirer devant elle, Haley écrasa sa cigarette contre le muret avant de laisser le mégot tomber au sol. Passionnant n'est-ce pas ? Enfin toujours est-il qu'après cet interlude ridicule ayant servit à la skateuse de jouer l'ignorance face aux jambes dénudées de l'espagnole, cette dernière accepta son invitation. Esquissant un sourire en coin, sourire le plus descriptif de la blonde, Haley se justifia quand à son envie de se débarrasser de la petite Jude :


'~Disons qu'elle est assez encombrante, capricieuse, et qu'elle me fait courir partout depuis 9 heures ce matin... Je n'aime pas les gosses.


Quoi qu'il en soit, aimant les gosses ou pas, Mary avait accepté son invitation. Cool, elle ne subirait donc pas l'enfer qu'est le gouter toute seule... Et puis comme on dit, à deux c'est toujours mieux. La petite allait sûrement se plonger la tête dans une glace, ou alors dans une crêpe au chocolat, ce qui forcerait Haley à lui nettoyer le visage... Misère. Les enfants ne pourraient-ils pas se gérer seuls ?
Enfin ne partons pas dans un débat sur l'autonomie des bambins de quatre ans, ce serait d'un ennuie. Mary semblait avoir renoncé à retrouver sa "péripapéticienne", de peur de se retrouver devant l'un des manèges pour couple amoureux. Alors là, elles avaient un point commun énorme. Cette aversion pour ce genre d'attractions. A vrai dire, Haley n'appréciait aucune attraction.


'~Comme tu veux hein.


Voyant bien que l'imposant costume de panda semblait tracasser Mary, Haley ne put s'empêcher de sourire un peu plus franchement. En plus de tenir chaud, ce costume prenait une place énorme. Quand la question, ou plutôt la prière d'appel à l'aide de Mary tomba, Haley avait déjà sa réponse, mais n'eut pas l'occasion d'ouvrir la bouche qu'elle se retrouvait les mains dans celles de l'espagnole, appuyées sur la poitrine non négligeable de cette dernière. N'importe quelle fille n'aurait pas relevé ce geste, loin d'en être dérangée ou déstabilisée, mais Haley si. Elle resta immobile un instant, les yeux rivés sur leurs mains jointes. Sans vraiment s'en rendre compte, elle se mordit légèrement la lèvre inférieur, se répétant mentalement qu'il fallait surtout en profiter ne pas bouger. Imaginez à quel point cette situation peut être perturbante lorsque... Vous aimez les femmes.
Quand enfin leurs mains se séparèrent, Haley se détendit. Elle soutint le regard de Mary, en profitant pour en admirer la couleur. Bon Haley, on arrête de dériver, il y a des enfants, on va éviter de laisser le contrôle à tes pensées..


'~Ça ne me dérange pas. Je ne t'infligerais pas de remettre ce costume, ce serait bête de cuir avant d'avoir pu te rafraichir un peu. Et puis je pense que tu as déjà fais plaisir à Jude en lui offrant cette sucette.


Elle désigna l'enfant d'un signe du menton. Cette dernière venait de se lever pour gambader jusqu'à une poubelle pour jeter le bâton de sa sucette. Brave bête.


'~On laisse le monstre choisir où aller ou tu as une préférence ?


Sans vraiment attendre la réponse qui de toute manière allait venir, Haley posa une main sur l'épaule de Mary pour la décaler un peu sur le côté, histoire de pouvoir se pencher pour récupérer la moitié de costume du panda. Dieu, alors même qu'elle portait un short -ou plutôt un bermuda- la simple vue de ce costume commençait à lui donner chaud. Jamais elle ne travaillerait dans un parc, jamais.
Se redressant, toujours à la hauteur de la jeune espionne, Haley glissa le costume sous son bras, libérant sa main gauche pour saisir son portable. Un nouveau message. Elle le parcourut rapidement du regard et rangea son téléphone dans sa poche. Casquette bleue, t-shirt blanc et lunette noires... Elle jeta un oeil sur la foule qu'elle apercevait devant la bâtiment sans rien voir qui ressemblait à cette description. Qui donc vous demandez-vous sûrement ? La Skateuse vous aurait simplement répondu 'Quelqu'un.' Oui oui, très agréable comme jeune femme...


'~On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mar 13 Juil - 21:46

Sa réponse aura eu le mérite de me faire rire. Bien sûr, qui ne savait pas que les gosses étaient de véritables piles électriques à cet âge là ? On voit bien que les choses changent lorsqu'on murit un peu. Personnellement je préférais conserver mon énergie pour autre chose de plus... intéressant (♥). On ne pouvait pas dire que je détestais les gosses mais je ne l'aimais pas non plus, disons que le juste milieu me convient.

Tandis que le soleil continuait à taper, je profitais du peu de vent qui soufflait pour aérer ma chevelure par un simple coup de mains. Haley ne mit pas longtemps avant d'accéder à ma requête, ce qui me fit esquisser un sourire en coin lorsqu'elle s'appuya sur moi pour attraper le costume. Je me tournais alors rapidement et prit ce qui restait: la tête du costume ainsi que l'appareil photo que je mis à l'intérieur. Je le pris alors comme je prendrais un casque de moto (harley ♥) et je répondis à sa question.


« Du moment que je peux me rafraichir, n'importe où m'ira. J'ai repéré un petit café pas loin de l'attraction des tea cups. Pourquoi on n'irait pas là ? et puis il me semblait qu'il y avait un peu coin détente pour les enfants alors ça nous fait une belle jambe tu crois pas ? »

Je la vis regarder son portable puis le ranger, scrutant l'horizon. Elle cherchait peut être quelqu'un ? C'est alors que j'enchainai:

« Sauf si tu as une affaire à régler avant ? Auquel cas, je peux attendre. »

Ah... ça y est. Elle venait de piquer mon intérêt. Mon sang de journaliste bouillait intérieurement. Ma curiosité devait être satisfaite et je n'allais pas me retenir. Je m'approchais alors d'elle, me tenant à proximité devant celle ci. Je souris malicieusement en m'approchant doucement de Haley, tel un serpent, et je lui susurrais doucement à l'oreille quelques mots:

« Si tu dois voir ton petit ami ou autre chose dans le genre, n'hésite pas à me le dire, je ne te dérangeais pas plus. »

Je marquais alors un petit temps de pause avant de rajouter des mots encore plus percutants, non sans une petite arrière pensée:

« C'est bête... moi qui pensait avoir la chance de te connaitre un peu mieux... »

Je finis par souffler légèrement dans son oreille avant de me retirer doucement. Si avec ça je n'apprenais pas quelques choses, mon amour propre en prendrait un sacré coup. J'étirais alors mon bras droit tout en le tenant avec comme je pouvais avec ma main occupée, glissant mon regard vers elle. La provocation pouvait amener bien des choses et je le savais pertinemment. Des langues pouvaient se délier (ou se lier ♥), des colères et des aveux pouvaient fuser. J'étais devenue assez bonne dans ce domaine et je m'en félicitais assez. Ah merci le journalisme, on en apprend des choses utiles.
Mes cheveux se balançaient délicatement dans le vent quand je baissais les bras, et lui souriait franchement.
N'étant pas encore satisfaite de mes actions, j'attrapais alors sa main libre et la tint délicatement dans la mienne. Je finis par ajouter cette dernière phrase:


« Sauf si tu veux que je te tienne la main pour t'emmener le voir ? »

Audacieuse ? Vous n'avez pas idée. La petite Jude était assez distraite par les divers bruits des attractions, ainsi que les papillons qui gravitaient non loin près des fleurs. Assez distraite pour que j'entreprenne mon petit numéro tranquillement... petit numéro qui n'en était peut être pas un finalement... qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mer 14 Juil - 10:34


Un café à proximité d'une aire de détente pour les gosses.. Que demander de mieux ? Si Haley avait crut en une quelconque entité, elle l'aurait remercié ardemment. M'enfin, puisqu'elle ne croyait en rien, elle se contenta d'un sourire. La paix.


'~Ce café sera parfait alors.


Alors comme ça son coup d'œil jeté aux environs n'avait pas été assez discret.. Tant pis. Elle ferait avec. Après tout il n'y avait rien de dramatique, juste une petite course à faire.

'~Mh... Ca ira, rien ne presse.


Quand Mary s'approcha d'elle, jusqu'au point de pouvoir lui murmurer quelques mots à l'oreille, Haley ne put s'empêcher de sourire en coin. Elle avait de l'audace cette jeune femme. Mais les paroles que l'espagnole lui susurra la firent rire. Voir son petit ami ? Quelle blague. Du point de vue d'Haley, c'était presque hilarant. Elle qui ne supportait que très mal les hommes..
La proximité de Mary était agréable. Surtout pour quelqu'un aimant jouer comme Haley. C'est d'ailleurs pour cette raison que la skateuse passa une main autour de ses hanches, pour la maintenir près d'elle. Mary voulait la connaitre un peu mieux ? A vrai dire, seul un nombre restreint de personnes connaissaient Haley. Mais après tout, pourquoi ne pas laisser sa chance à cette charmante demoiselle ? Quand elle se retira, la blonde la retint par la taille, s'avançant à son tour vers elle. Elle se pencha à son oreille et détacha clairement ces quelques mots :


'~Tu sais que la provocation peut être quelque chose de dangereux..? Prends garde, ma Jolie.


Elle lui pinça doucement le bas du dos et se recula à son tour, jetant un œil à la petite, absorbée dans sa contemplation des papillons. Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, elle sentit une main saisir la sienne. Elle haussa un sourcil interrogateur, jusqu'à ce que vienne sa réponse.


'~Si tu tiens à ce point à ce que nos corps restent en contact, alors soit. Même si je pourrais te proposer autre chose..


Une voix posée mais provocatrice au plus haut point. Jusqu'où pouvait aller l'audace de Mary ? C'était le nouvel objectif d'Haley. Trouver sa limite, même si elle espérait que la jeune espagnole n'en ai pas.
Sans lâcher la main de Mary, la skateuse appela la petite Jude, la tirant de sa contemplation. Afin d'éviter les râles, elle lui annonça qu'elle allaient plus loin pour qu'elle puisse jouer. Le sourire éclairant à nouveau le visage de la petite, elles purent se mettre en route.


Quelle journée prometteuse... Finalement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mar 20 Juil - 17:09

'~Tu sais que la provocation peut être quelque chose de dangereux..? Prends garde, ma Jolie.

Une phrase plus qu'intéressante venait de sortir de la bouche de l'américaine qui, me tenait fermement par la hanche. J'eus au moins le plaisir de savourer l'instant, celui qui prouvait qu'un peu de répartie était suffisant pour faire broncher n'importe qui. Et de quelle façon... J'eus un léger regard surpris lorsque je la vis me pincer le bas du dos, le sourire toujours bien ancré sur mes lèvres.
Elle n'avait pas besoin de spécifier une chose que je connaissais déjà fort bien, mais le danger c'était ce qui rendait la vie un temps soi peu intéressante. Vivre au gré des montées d'adrénaline survenue lors d'actions osées... quoi de mieux ?
Puis vint alors sa seconde réponse qui ne put que me faire rire de plus belle. Amusante, et bien plus encore. Je me permis alors de rajouter, non sans une pointe d'humour et de perversion dissimulée:


« C'est pas qui j'y tienne spécialement mais, il serait bête que tu te perde en route et qu'il t'arrive un malaise. Autant que tu profites d'avoir une fille qui est son brevet de secouriste et qui sache faire le "bouche à bouche"... »

Je lui souris alors malicieusement tout en gardant sa main dans la mienne. J'ajoutais alors:

« A moins que je puisses te servir à autre chose ? »

Nous nous mettions alors en route, la petite nous suivant de près. J'avançais alors avec une démarche assez simple, sans pour autant ralentir les autres. Je ne tournais pas la tête une seule fois en direction de la belle blonde et scrutait plutôt les environs avec un certain entrain. Qu'avions nous à droite ? Ah magnifique... les love boats... mais encore ? Plus loin, nous sommes passées devant les petits stands où, pour quelques yens, on pouvait démontrer ses talents de tireur ou de marteleur, pour essayer de gagner les faveurs de sa petite amie, en remportant une magnifique peluche géante... A vomir. Plus loin encore, il y avait les jeunes photographes qui proposaient aux familles mais surtout aux couples, un petit souvenir de leur journée passée dans le parc: une photo avec comme fond, la grande roue. Si c'était pas romantique ça...

* Gâcher ses pellicules pour ce genre de chose... mais où est passé leur bon sens ?! Díos mío... *

Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un pincement au cœur... ils devaient surement être plein au as pour pouvoir se permettre de gâcher ainsi, des pellicules qui valaient si chères. La vie était décidément bien injuste. Moi qui n'avais presque plus un rond ce mois ci, je comptais sur ma mission du jour pour tenir, mais je suis tellement chanceuse...
Je soupirais alors d'exaspération devant ma propre impuissance et ma propre pauvreté. Où était passé le temps où je faisais la dépensière dans les magasins de Barcelone avec la carte bleu de Mama ? Adieu ces bons moments, bonjour la réalité.
Nous arrivions enfin à destination quand la petite Jude se rua telle une furie sur l'espace détente à coté du café... Rapide. J'eus un léger regard surpris puis je tournais la tête vers l'américaine.


« Nous sommes arrivées à destination. Ça va, ma main t'a aidé à ne pas trop avoir peur de te perdre ? »

Je rigolais alors lâchant doucement la main de la belle, posant la tête de panda sur la table. Ce calme et cette sérénité ne durèrent pas très longtemps, malheureusement. Alors que j'allais continuer à parler avec Haley, deux hommes de la sécurité du parc vinrent nous déranger. Je sentis alors que ça n''était vraiment pas mon jour...

« Excusez moi Mademoiselle, est-ce que ce costume vous appartient ? »

Je me grattais alors légèrement, l'arrière de ma tête, tout en ricanant bêtement. Quel merde, il m'avait retrouvé... comment allais-je m'en sortir ?

« Et bien, vous n'allez surement pas me croire, mais tout ceci est le fruit du hasard. D'une simple coïncidence messieurs... ah haha... »

Je n'eus même pas le temps de m'expliquer, que l'un d'entre eux m'avaient déjà agrippé le bras, assez violemment. Mes dents crisèrent alors sous la douleur quand, celui qui me parlait, ajouta sur un ton neutre et fort sérieux:

« Vous allez nous expliquer ça au calme... Je vous serrais gré de ne pas résister. »

Il serra un peu plus mon bras, et je ne pu que laissait échapper un léger bruit de douleur provenant de ma bouche. Je regardais alors Haley, et toujours avec le sourire, je lui dis:

« Je pense qu'il faudra reporter notre verre à une prochaine fois... »

Ah... j'étais vraiment maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mar 20 Juil - 23:03


Autant profiter d'une fille qui ai son brevet de secouriste et sache pratiquer le "Bouche à bouche" ? Cette phrase ne risquait pas de tomber dans l'oreille d'une sourde. Oh Non.


'~Mh.. Je note. Me servir à autre chose..? A toi de voir.

Alors qu'elles marchaient tranquillement en direction du café que Mary avait remarqué la petite Jude gambadait autour d'elle, sans vraiment s'en soucier. Elle regardait à droite, à gauche, sous le semi regard d'Haley. Ben oui, un demi regard suffisait à surveiller l'enfant. L'autre moitié de ce regard noisette avait quelques instants suivit la belle espagnole qui marchait à ses côtés, pour ensuite se recadrer sur la foule qui les entourait. Mais où était ce p*tain de mec au t-shirt blanc, à la casquette bleue et aux lunettes noires qu'elle attendait depuis le début de l'après midi ?! Apparemment, pas ici. Ils l'entendraient sérieusement, au rendez-vous "d'affaires". On ne se pointait pas devant elle en retard sans en subir les conséquences. Malheureusement, elle serait obligée d'attendre pour laisser filtrer son énervement. Rabaisser celui qu'elle attendait en plein public serait assez suspect. Donc à éviter.
Elles arrivèrent enfin à destination, et sans qu'Haley ne puisse dire quoi que ce soit, le monstre se faufila en courant jusqu'à l'aire de jeux. Maudits gamins, bien trop turbulents.


'~J'ai bien essayé de trébucher quelques fois, sans succès...


Quand Mary lâcha sa main pour poser la tête de panda sur la table, Haley fit de même avec le reste du déguisement. Elle allait se tourner vers la belle espagnole pour lui demander ce qu'elle souhaitait prendre quand elle remarqua les deux hommes face à elles. Shit. Surtout que les deux molosses semblaient en vouloir à la demoiselle. Quelle merdier..
Haley allait s'avancer pour prendre la défense de Mary, une main dans la poche, au cas où un petit billet ne serait pas de trop, mais quelque chose attira son attention. Une Casquette bleue, un t-shirt blanc et des lunettes noires... Non ! Ce n'était vraiment pas le moment... Et il venait droit sur elle.


*Shit... Putain tu choisis bien ton moment, abruti !*


Elle fit un pas en arrière, son regard flottant discrètement de Mary aux molosses, puis des molosses à l'homme à la casquette bleue. Il fallait qu'elle trouve quelque chose, et vite.
Bon, petite ampoule au dessus de la tête en moins, elle avait trouvé une idée. Elle s'avança vers Mary et posa sa main sur celle de l'homme qui tenait l'espagnole.


'~Hum sorry. On ne vous à jamais appris qu'une femme est comme une fleur et qu'il faut la tenir avec précaution..?


Elle le relâcha et recula de quelques pas, levant une main par dessus son épaule., l'autre dans sa poche.


'~Après j'dis ça j'dis rien... A vous de voir. C'est vous l'autorité ici...


Encore quelques pas et... Bingo. Elle percuta l'homme à la casquette bleue. Avec seulement un léger froissement de papiers, ou de billets, il s'excusa rapidement et traça son chemin. Rangeant discrètement quelques billets dans sa poche, Haley s'écria :

'~Putain ! Tu peux pas faire attention où tu marches, c*nnard ?!


Elle revient vers les deux molosses de la sécurité tout en tapotant les poches de son short. Elle s'arrêta, enfouit ses mains à l'intérieur cette fois-ci, avant de faire volte-face et de pointer l'homme qui l'avait bousculée du doigt.


'~Hé, il m'a volé mon portefeuille !


Se consultant du regard et hésitant quelques secondes, les deux molosses finir par relâcher Mary, intimant aux deux jeunes femmes de ne pas bouger d'ici. Ce à quoi Haley répondit bien évidemment par un hochement de tête sincère. Sincère, vraiment ? Joke.
Alors que la sécurité se lançait à la poursuite du casquetteux en hurlant, ce qui eu pour effet de le faire fuir, Haley se rapprocha de Mary, posant une main sur son épaule. Elle se pencha à son oreille et lui murmura :


'~Je ne reporte jamais un verre avec une jeune femme, surtout quand cette dernière est si belle.


Elle lui prit la main à son tour et l'entraina vers l'aire de détente des enfants. Lâchant la main de la belle espagnole le temps de sauter par dessus la cloture et de récupérer Jude qu'elle plaça un peu en sac à patate sur ses épaules, Haley la posa de l'autre côté de la clôture et la sauta à nouveau. Elle s'accroupit au niveau de la petite qu'elle prit dans ses bras -Dieu soit loué elle ne pesait pas bien lourd- et revint à nouveau vers Mary. Elle lui tendit la main en lui intimant :


'~Viens, et dépêches-toi, on sort.
Ca nous évitera pas mal d'ennuis, à toutes les deux.

Elle ne partit pas en courant comme certains auraient pu l'imaginer car bien qu'étant blonde, elle n'était pas stupide et savait bien que partir en courant serait rapidement suspect. Marchant cependant d'un pas relativement actif, elle chercha à expliquer à Jude que ce qu'elles faisaient était une sorte de jeux afin que la petite ne se mette pas à râler dans ses bras. une fois de plus, ce n'était pas terrible terrible comme explications...

Maudits soient les Gosses.
~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Jeu 5 Aoû - 20:24

Là, en cette instant précis, devant ces grands colosses, je me demandais bien comment j'allais me dépêtrer de cette situation qui, il fallait l'avouer, était plutôt gênante. En ce qui me concernait, je trouvais l'expérience assez douloureuse au vu de la carrure imposante qu'avait ces deux grands gars de la sécurité car, face à ma corpulence plus que moyenne voir quasi inexistante, j'étais une brindille entre leurs main, commençant déjà à se briser. Oui, j'étais naine et impuissante, au vu de la marque rouge qui commençait à se former sur la peau mi laiteuse de mon bras. Je ricanais presque de nervosité et regardait avec un certain dégout l'homme qui m'avait saisi le bras. Et la délicatesse dans tout ça ?

« Dites, vous pourriez pas desserrer un peu votre étreinte ? C'est pas comme si j'allais m'enfuir. Je me ferais plaquer net au sol par vos soins de toute manière haha... S'il vous plait. »

J'avais presque les larmes de crocos qui me montaient au yeux utilisant à bon usage le visage tout mignon, tout adorable qui vous rappelez le chat potté dans Shrek, pour essayer de dissuader ces grosses brutes à la cervelle de moineau de me lâcher un peu. Mais même avec un visage aussi adorable rien n'y faisait. J'avais presque l'impression d'avoir été jugée avant l'heure, son regard perçant presque ses lunettes noires de Men in Black. WTF ?! Il s'est pris pour Will Smith ?! Je soupirais alors devant ma faiblesse physique et regardait Haley qui semblait s'agiter. Elle prit ma défense, le succès aussi peu garanti que ma tentative désespérée de persuasion envers le molosse. Je réussis quand même à bouger mon bras, histoire que la sueur de la main du grand mastodonte ne s'applique pas sur moi. Horreur, faudra que je pense à prendre une douche en rentrant, cette chaleur ne me facilitait point la tâche.
Puis par un hasard salvateur, Haley mit en place un subterfuge dès plus audacieux et je fus enfin libre de bouger comme je l'entendais. Je m'épousseta alors le bras d'un geste minutieux mais n'eut pas le temps de souffler que Haley m'entraina à l'air de jeu, là où se trouvait la petite Jude. Judicieux comme affirmation. Il n'était pas bon de rester sur place et j'eus juste le temps d'attraper mon appareil resté dans la tête de panda avant d'arriver à coté de Haley. Lorsque celle ci me tendit sa main, je l'attrapais sans trop réfléchir et me laissais emporter par l'américaine qui venait de me sauver de cette embarras.

Nous avancions d'un pas énergique pour ne pas éveiller un quelconque soupçon, et devant notre ignorance sur le parcours à suivre, maintenant que nous nous étions débarrassées de ces deux énergumènes, j'eus un petit déclic. La petite Jude semblant s'agiter et se préparant à couiner, je repérais une attraction qui nous ferait nous reposer un peu. La grande roue. Au moins, on en avait pour 5/6 bonnes minutes de détente, la petite pouvant s'émerveiller devant la vue qu'offrait l'attraction. J'en fis alors part à l'américaine tout en serrant sa main:


« Et si on allait dans la grande roue ? Je suis sûre que Jude se calmerait un peu et on pourra discuter tranquillement dans la capsule de la roue. »

Je me disais qu'elle ne refuserait surement pas ma proposition, alors je pressais le pas vers l'attraction. Nous faufilant dans la queue, nous n'avions pas tardé à atteindre enfin le bout, et entrer dans notre capsule. La petite courut comme une furie à l'intérieur, se posant près de la fenêtre, et je m'asseyais alors sur l'un des deux bancs qui se faisaient face, lâchant avec un peu de regret la main de Haley. Je soupirais alors d'aise, posant mon appareil sur le banc, tête en arrière. Je la fis revenir ensuite en avant pour ajouter avec un large sourire:

« Je te remercie beaucoup de m'avoir aidée. A croire qu'il y a finalement eu une bonne chose qui m'est arrivée en cette journée. »

Sachant que j'étais de nature à détester devoir quelque chose à quelqu'un, je me mis à réfléchir sur une quelconque récompense pour la belle blonde. Ayant eu vent de certaines choses durant le peu de temps que j'eus passé avec elle (âme de journaliste oblige), je finis par trouver le cadeau idéal... ce qui me fit esquisser un large sourire malicieux. Je fis en sorte que la petite Jude ne remarque rien, trop concentrée sur la vue que donnait la fenêtre et j'ajoutai alors:

« Je déteste être redevable alors j'espère que cela suffira à éponger ma dette... »

Je pris donc appuie sur mes mains et je déposa délicatement mes lèvres sur celle de l'américaine, glissant après un doux baiser, ma langue dans sa bouche, entamant alors une courte valse pimentée. Je mis fin à ce baiser soudain avec une certaine lenteur puis je finis par me rappuyer le dos contre la paroi de la capsule, observant Haley avec des yeux avares, faisant glisser un doigt sur mes lèvres, lui souriant avec franchise.

« Avec les compliments du chef, en espérant que cela t'es plu autant qu'à moi. »

Vile tentatrice... je ne cachais pas le plaisir que j'eus à partager ma langue européenne si pimentée, muy caliente. Je ne fis que contempler l'américaine, sourire au lèvre, mains appuyées sur le banc. Comment allait-elle réagir ? Allez savoir... je suis sûre que cela sera intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Ven 6 Aoû - 12:00


Bon, elles ne s'en étaient pas trop mal tirées. Quel chance. Elles avaient réussis à se soustraire de l'emprise des deux colosses sans que ceux-ci ne s'en rendent compte. C'était plutôt bien joué. Enfin, maintenant, ils devaient sûrement s'être rendu compte du subterfuge, mais il fallait encore qu'ils les retrouvent... Cache-Cache, top départ.
Alors qu'elles fuyaient en marchant assez dynamiquement, la petite Jude commença à s'agiter dans les bras d'Haley. Galère. Une fois de plus, Haley se surprit à maudite les enfants. Ouais, c'est mignon, mais chez les autres, pas avec vous.


'~Putain...


Réajustant la petite dans ses bras, tout en recherchant une excuse qui satisferait la petite fille qui chouinnait, Haley marchait, tenant toujours la main de Mary. C'est à peine si elle se rendait compte de ce geste. Elle lui avait tendu la main sans trop réfléchir, mais après tout, ce contact ne lui déplaisait pas. Elle cherchait que faire, où aller, que dire, quand Mary lui proposa une idée salvatrice. La Grande Roue... Quel idée géniale... Posant la petite au sol, Haley lui expliqua le topo.


'~Listen Jude. On va à la grande roue, okay' ?


Devant le sourire radieux de l'enfant, Haley se redressa. Halleluja. Heureusement pour elles, la file d'attente n'était pas très longue, et elles purent rapidement prendre place dans une capsule. La Petite s'installa la première, soudainement très silencieuse; elle observait déjà le paysage. Repos. Calme. PAIX !
La capsule démarra soudain, s'élevant lentement dans les airs. Le paysage ne l'intéressant guère, Haley observait la petite, émerveillée par la vue. Jusqu'à ce que Mary lui adresse la parole. Elle lui était reconnaissante de l'avoir sortie de cette situation, Haley trouvait sa réaction normale face aux deux colosses. Elle répliqua tout de même :


'~Je t'en prie. De toute façon, vu que j'étais avec toi, ils m'auraient surement embarquée aussi. Et une fouille n'aurait pas été la bienvenue.


Pour expliquer ses dires, elle sortit deux petits sachets de sa poche. Le contenu était bien connu, sous le nom de Weed, pour les ignorants. Hé oui, il faut parfois se débrouiller comme on peut pour vivre tranquillement sans que se pose le problème de l'argent. Rangeant les deux petits sachets presque immédiatement, elle allait répondre à Mary qu'elles ne se devaient rien, mais celle-ci se pencha vers elle. Avant de pouvoir dire quoi que ce soit, les lèvres de Mary rejoignirent les siennes.
Un instant surprise, Haley ne mit pas longtemps à réagir, répondant à ce baiser donné en récompense. Après tout, elle devait reconnaitre qu'elle en avait eu envie à plusieurs reprises depuis qu'elle avait rencontré la jeune femme.
Quand l'espagnole se recula, l'américaine jeta un rapide coup d'oeil à la petite toujours absorbée dans sa contemplation. Elle semblait ne rien avoir vu. Tant mieux.


'~Mh. Disons que ce n'était pas désagréable. Mais Peut-être trop court pour que je puisse donner un avis concret.


Elle posa sur elle son regard le plus provocant. Mary voulait jouer la tentation, Haley jouerait donc la provocation. En fait, c'était une habitude pour elle de se montrer provocante.
Se penchant un instant pour recoiffer la petite qui ne lâcha pas la vitre pour autant, la blonde en profita pour glisser à sa charmante interlocutrice :


'~Et merci pour l'idée de la Grande Roue. Tu nous as évité un bel orage je pense...


Elle adressa un regard toujours aussi provocant à la belle espagnole. Peut-être comprendrait-elle un éventuel double sens à cette phrase. Mary l'avait remercié. Haley pouvait également la remercier à son tour...

Tout cela dépendrait de la répartie de cette rebelle européenne.. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Sam 7 Aoû - 13:34

Je l'avais remerciée par pure politesse et surtout que, si cela était resté sur ma conscience, j'aurais déprimé un bon coup, regrettant de n'avoir rien dis. Je fus néanmoins étonnée mais pas surprise, du pourquoi cela arrangeait également l'américaine. J'en fumais aussi alors je n'allais pas jouer ma mijaurée et donner une leçon de morale sur l'utilisation illicite de la drogue. Ça aurait été mal vue et surtout, sortant de ma bouche, ça n'aurait pas été crédible. Non, je n'étais pas faite pour faire de la propagande anti-drogue. J'étais plutôt faite pour en fumer, point.
Je ne fis que sourire à Haley, lui intimant de ranger sa cam' et mon calme était signe que cela ne me dérangeait pas qu'elle en est sur elle ou qu'elle deal. Je m'en fichais pas mal, c'était sa vie, elle en faisait ce qu'elle voulait et puis je ne suis qu'une simple inconnue croisée par un heureux hasard, dans des circonstances plus bêtes les unes que les autres. Je ne fis qu'ajouter ces simples mots:


« Oublions donc ces colosses de Rhodes. Rien que d'y penser, ça me donne envie de gerber. Brutes sans cervelles... »

Ma récompense semblait avoir été appréciée par la belle blonde qui, avec un peu d'audace et de sous entendus, ajouta qu'elle ne pouvait juger tant le baiser était court. Amusant, donc elle en voulait encore ? Je ne m'étais pas trompé sur le fait que je lui faisais de l'effet. Cela me fit alors esquisser un large sourire, fermant les yeux doucement. Qui ne serait pas tenter par le sang chaud des espagnols ? Une saveur épicée venue tout droit de l'Europe Méditerranéenne, ça avait le don de faire son effet sur les étrangers. En laissant de côté ma petitesse, je n'avais pas à rougir car mon corps, malgré tout, pouvait attirer l'œil. Disons surtout celui des pervers... Riri et Fifi, je vous félicite pas ! Vous me mettez toujours dans de ces situations. J'ouvris alors un œil en direction de Haley qui me fixait toujours. Elle me remercia à son tour, le regard en compétition avec le mien qui, lorsque j'ouvris l'autre œil, ne cessait de donner le même sentiment: provocation mutuelle telle deux félines sur le point de bondir. Le comble serait l'ignorance de la petite Jude, restant collé à la vitre, les yeux pétillants tout en observant le parc de haut. Elle ne nous voyait pas en train de nous lancer dans un jeu laborieux de "je te suis, tu me fuis" "je te fuis, tu me suis" et c'était tant mieux.
J'écartais alors mes jambes, posant mes deux mains entre celles ci, sur le banc et je me penchais en avant vers l'américaine, lui souriant avec malice.


« Pas de quoi me remercier, je n'ai rien fais de bien surprenant. Mais si tu tiens tant que ça à m'exprimer ta gratitude alors je t'en prie, vas-y... »

Je me faisais de nouveau provocante, recroissant mes jambes, la droite sur la gauche, les mains posées sur celles ci. Le regard insistant, le sourire taquin, les mèches se balançant légèrement avec le petit vent qui soufflait depuis les diverses ouvertures de la capsule, j'ajoutais alors avec humour:

« Mais là encore ce n'est pas une obligation car comme je l'ai dis, je n'ai rien fais de bien surprenant. De plus, ce n'est pas dis que tu es la chance de me satisfaire. »

Oui, j'aimais lancer des piques. La provocation, la tentation, le culot... j'avais tout ça dans le sang, celui bouillonnant comme le soleil de Barcelone. Muy ardiente ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Immortelle Déesse du Yuri.


Messages : 81
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Dim 8 Aoû - 12:54


Alors là... Elle ne manquait pas de culot... Et c'était fort intéressant. Enfin, de l'humble avis d'Haley. Elle en avait eu assez de ces filles superficielle, jouant un rôle qui ne leur collait pas. Certaines prenaient tout le monde de haut, Haley y comprit, alors qu'elle n'avait pas vraiment le mental pour agir ainsi. Et on ne prenait pas Haley de haut sans en assumer les conséquence. Au début intéressée, cette femme avait joué la carte de la provocation physique sur Haley. Chose que l'américaine ne supportait pas du tout. Elle en avait payé les conséquences.
Une autre avait joué la timide, alors qu'avec le temps et la patience, elle se révéla d'une grande ouverture. Une simple couverture pour attirer l'attention. Haley s'était retrouvée à faire preuve de patience pour rien. Et elle qui n'était pas du genre patiente dans ce genre de situation, elle n'avait pas supporté de faire cet effort pour un rien.
Il ne fallait pas abuser hein... Porter un masque n'était pas respectable, autant être soi-même. Trève de bavardage sur les différentes conquêtes de l'américaine. Si l'on s'embarquait dans ce sujet, on ne risquait pas d'en sortir de si tôt.
Pour en revenir à Mary, elle semblait vraiment naturelle. Ses paroles donnaient tout l'air de sortir directement de ses pensées, sans la moindre modification. Great.


'~Tu ne manques pas d'air. Qu'est-ce qui te fait penser que je ne pourrais pas te satisfaire, Uh ?


Un rapide coup d'oeil à la fenêtre de la capsule lui apprit qu'elles redescendaient déjà. Et que Jude appréciait vraiment cette attraction. Elle en arrivait même à se parler toute seule, commentant la vue que lui offrait la grande roue. Haley profita de cet instant d'innatention de la petite -Qui durait depuis le début de l'attraction- pour se lever et se placer au dessus des jambes croisées de Mary. Elle posa ses mains de chaque côté de la tête de l'espagnole, et se pencha vers elle. Ses lèvres à quelques centimètres à peine de celles de la jeune femme, elle proposa à voix basse, détachant bien ses mots :

'~Pourquoi ne pas en discuter autour d'un verre ce soir ?
Il me semble que nous avons bien un verre à boire ensemble, aujourd'hui. Et attendre ce soir nous permettrait d'être... Plus au calme.

Plus au calme, qui signifiait plus clairement : Sans le monstre. Il est vrai qu'elles n'avaient toujours pas bu le verre qu'Haley avait proposé plus tôt, avant la venue des deux gorilles. Mais vu la tournure des évènements, ce serait maintenant une chose moins aisée. Si elles se posaient quelque part, elles prenaient le risque que les molosses leur tombent dessus. Et là, ce ne serait pas aussi simple de s'en sortir... Se rasseyant ensuite sur son siège, Haley fixa Mary, intensément.
La capsule ayant fini le tour de la grande roue, le machiniste leur ouvrit la porte. Une fois de plus, ce fut la petite la première au dehors. Haley sortit derrière, la retenant par la ceinture.


'~Restes par ici.


Elle se tourna ensuite vers Mary, lui tendant une main pour l'aider à sortir.


'~Si Mademoiselle veut bien se donner la peine.


Elle lui adressa un clin d'oeil équivoque. Quel Jeu interessant. Ce n'est pas tous les jours que l'on pouvait établir une telle tension provocatrice entre deux personnes. Pour cette fois, c'était réussi.
Alors qu'elles reprenaient leur marche, Haley consulta son portable. 17h30. Il leur restait une petite demi-heure avant de devoir rentrer chez sa tante pour déposer le "coli". Haley aurait ensuite le loisir de retourner à sa chambre à la pension, et de pouvoir faire ce qu'elle voulait de sa soirée. Vive l'autonomie. Pouvoir faire ce qu'elle voulait, quand elle le voulait... Une liberté qu'elle n'était pas prête de refuser, vu son attrait pour les soirées improvisées un peu n'importe où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« &&. A rose has thorns. ☮ »
Plante barjo & Démone du Yuri.

Messages : 74
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 27
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Rockin'Weed.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   Mar 10 Aoû - 18:31

Amusante... je trouvais fort drôle la réaction de la belle américaine face à mes paroles. Aurais-je titillé un point sensible ? L'américaine semblait très sûre d'elle et je me divertissais beaucoup en sortant, de ci de là, de petites phrases piquantes. C'était dans ma nature.
Depuis toute petite je ne supporte pas les conversations monotones, sans action, sans peps quoi ! Le calme et la platitude, très peu pour moi. On ne m'avait pas surnommer la pile électrique pour rien. Je bouge et surtout, je parle beaucoup. En général, c'était pas pour parler de tata Simone ou de Bubulle le poisson rouge. Non, la plupart du temps c'était souvent pour débiter des âneries plus grosses que moi, mais voilà, c'est pas de ma faute si Coluche et Florence Foresti se sont réincarnés en moi. A Barcelone, je ne passais jamais inaperçu. On savait qu'avec moi, une journée aux allures normales pouvait vite se transformer en véritable fiesta pétillante. J'étais surnommée le piment rouge par mí padre et je ne faisais pas honte à cette appellation.

Là, j'usais de mes cartes pour essayer de provoquer une quelconque réaction, qu'elle soit de colère ou de frustration sur la bella rubia devant moi. J'ajoutais alors avec une pointe de prétention:


« Je ne sais pas... ton allure si calme. Tu n'as pas bronché à mon approche alors pourquoi devrais-je m'attendre à quelque chose de ta part ? » dis-je le rire taquin aux lèvres.

M'arrêterais-je donc un jour de chercher la mouise ? Hum... je ne crois pas. C'était si bon. J'avais tellement l'habitude de dire ce qui me passait directement en tête que, la minute où l'envie me prie de taquiner la belle américaine, je ne me fis pas priée pour passer à l'attaque. Et puis, c'était si divertissant. Ça me changeait de ces innombrables fois, durant mon boulot, où je devais faire face à mes clients, mes informateurs et tutti cuanti. Autant vous dire qu'ils ne me passionnaient pas des masses. Pire que ça. Mais revenons en à notre présente situation.
Soudain, Haley se mit debout en face de moi et posa ses mains sur les coins de ma tête. J'étais assez surprise, mais mon regard ne désemplissait pas. Il restait toujours aussi provocateur quand il croisa, à quelques centimètres, celui de la blonde. De plus, lorsque nos lèvres faillirent se rencontrer de nouveau, l'américaine fit marche arrière. Moi, déçue ? Peut être un peu mais ces paroles laissaient présager que cette situation allait sans doute se reproduire autour d'un verre plus tard dans la journée. Hum, why not?


« Je ne dirais pas non à cette invitation si "pressante". »

Lorsque mon interlocutrice se rassit, je soupirais d'aise, sentant la pression de notre combat de provocation, disparaître d'un coup, au moment où les portes de la capsule s'ouvrirent. Bien évidemment, ça n'allait pas être l'une de nous deux qui allaient descendre en première. Non, se fut la petite Jude, toujours aussi énergique. Dios mío... Comment les gosses faisaient-ils pour être aussi énergique après avoir fais tant de choses ? Incompréhensible, et j'eus un léger ricanement en voyant la gamine nous regarder, comme un appel ou plutôt un ordre "Venez me rejoindre ! On continue !" OK Señorita. Alors que Haley passa devant moi, je me levais et pris avec beaucoup de plaisir la main que celle ci me tendit. Ça joue les Don Juan au féminin en usant de la politesse maintenant ? Cela aura eu le don de me faire rire, tout en descendant de cette capsule.

« Bien aimable de ta part, Don Juanita ~ »

Lorsque la blonde saisit son portable pour y regarder l'heure, j'y jetais également un coup d'œil furtif. 17h30 ?! Mierda. C'était bientôt l'heure de mon rendez vous avec Takeshi, pour lui faire mon compte rendu. Sachant que cette journée avait été plus que mouvementée, je soupirais alors de fatigue. Comment allais-je expliquer la situation à mon ami ? Que j'ai cassé mon appareil mais que sa copine lui a quand même fais cocu, même si j'ai pas de preuves ? Misère. Appareil en main, je me tournais vers Haley pour lui dire:

« Malheureusement pour moi, il va falloir que je te quitte. J'ai un rendez vous qui m'attend. Ça risque sérieusement de me prendre la tête. Tant pis mais, j'accepte toujours ton invitation pour ce fameux "verre" alors tiens... »

Je lui pris son portable et, ni une ni deux, j'y enregistrais mon numéro au nom de "Maryjuana". Plus qu'équivoque n'est-ce pas ? Ça aura au moins le don de l'amuser. Je caressais alors la tête de la petite Jude en lui disant un simple "See you soon !" me doutant qu'elle comprenait l'anglais, et me tournais ensuite vers Haley. Je lui fis un simple clin d'œil, balançant mes deux doigts tel un pseudo garde à vous, de manière à dire " A plus tard ".

« Hasta luego Señorita ! »
"A la prochaine Señorita !"

Je partis alors en courant, cheveux au vent, vers l'entrée où attendait mon sac, évitant de croiser des ennuies en route. Se serait bête ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: # Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

# Enquête Spéciale du Piment d'Espagne [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com