T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarLonely queen of a lost kingdom.

Messages : 1199
Date d'inscription : 26/06/2009
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) Autoreverse.
Pseudo Internet: Syseii
Mes Relations :
MessageSujet: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Mar 1 Sep - 17:17

La buanderie, avant tout, ça sent pas très bon. Alors voilà, j’avais hésité bien longtemps à y aller. Parce que mes habits, de riche ou pas, devaient être lavés le mieux et le plus souvent possible. Inimaginable autrement o_o. Déjà que mettre du déjà porté, c’était à la limite de l’acceptable ... Enfin. En résumé, il fallait bien que j’utilise cette pièce un jour ou l’autre. Et ce jour était revenu. J’avais commencé les cours depuis quelques jours, et je tenais à faire bonne figure devant mes nouveaux professeurs. J’y étais enfin, à cette université « sensationnelle » ! Omg O_O. Trop fière xD. Bref. Me voilà, après une demi-heure d’attente, un paquet de linge bien plié sous un bras, qui sort de cette buanderie malodorante.

Je traversais le couloir pour sortir de cette partie de Kohime, mais dans la précipitation je ne fis même pas attention à qui était sur mon chemin. Il y’avait aussi ma jupe, un peu trop longue, qui fut un facteur indépendant dans la catastrophe qui suivit. Au tournant suivant, je rentrais dans un malheureux pensionnaire qui passait là, dans un « flop » joyeux. Quelques unes de mes affaires tombèrent de mes mains, mais je m’en fichais royalement. Et si j’avais assommé la pauvre fille o_o ? Et si elle m’en voulait à vie ?

- Je suis vraiment désolée, je dois être la fille la plus dangereuse de cette pension o_o. Tu m’excuses ? Je m’appelle Syriane, je ne pense pas t’avoir déjà rencontré ?

_________________





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 120
Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 24
Camp dans la Bataille : GMT -6

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Uke.
Pseudo Internet: Relwind.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Mer 2 Sep - 17:36

Oui, bon, après quelques heures interminables d'embouteillages, il fallait bien que Mademoiselle aille à la buanderie. Grâce aux indications du personnel de la pension, elle réussit à s'y retrouver sans trop s'y perdre. Vu l'immensité de l'établissement, il aurait fallu un minimum de sens d'orientation. Heureusement que Chikane avait le minimum! Sinon dans quel pétrin allait-elle encore se fourrer?
La buanderie? Pourquoi? Pourquoi une telle fille bourgeoise irait-elle dans une vulgaire buanderie? Uniquement pour aller laver son linge ... Faut dire qu'elle a quand même pas mal transpirer durant la matinée, certes, c'est dégoûtant, surtout pour une jeune fille, mais que voulez-vous? C'est tout à fait naturel!
Faut avouer aussi que c'est un endroit que Mademoiselle ne fréquente quasiment jamais. C'était calme et l'odeur était désagréable. Un mélange de lessive et d'odeur de propreté ... Horrible.

La demoiselle pressa le pas et pensa à beaucoup de choses. Du genre, comment mettre en marche un bloc en plastique blanc avec un hublot appelé "machine à laver" par les personnes appartenant à la classe moyenne de la bourgeoisie ... Bon sang! Cela va lui poser problème si elle se mariera un jour et cela risquerait de se produire.
Enfin, bref, des questions existentielles que se poseraient des filles de son âge ...

Elle continua de marcher. Le couloir semblait interminable et Chikane était épuisée, jusqu'à à bousculer une personne. Oui, à cette heure-ci, il y avait encore un être qui squattait la buanderie à mauvaises odeurs. Qui diable pourrait-il être?! Un surveillant? Le vigile du couvre-feu? Le directeur qui inspecte les lieux? Ou pire, un voleur!? Mettons de côté les pensées farfelues de Chikane, ça ne pourrait donc être une pensionnaire de l'établissement, oui, c'en était bien une! Une qui n'est pas très douée d'ailleurs ... Elle percuta Chikane et lâcha prise sa pile de vêtements. Et la jeune inconnue enchaina des phrases et questions tout en étant angoissée et déboussolée.

La jeune Himemiya entendit, fit un effort de compréhension des phrases qu'elle avait déballé en un temps lumière et finit par penser :

* ... La ... La fille la plus dangereuse de cette pension ? ...*

Quelques secondes de compréhension maximale, Chikane essaya d'y répondre tout en restant calme et compréhensible, pour éviter de doublement affoler la jeune inconnue.

"Heu ... Non, c'est moi qui suis désolée ... Non, on ne s'est jamais rencontrées auparavant ... A vrai dire, je suis nouvelle ici ..."

Comment dire? C'est la rencontre la plus bizarre qu'elle n'ait jamais faite depuis son enfance ... Il y a de quoi à en être étonnement surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLonely queen of a lost kingdom.

Messages : 1199
Date d'inscription : 26/06/2009
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) Autoreverse.
Pseudo Internet: Syseii
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Mer 2 Sep - 18:37

Cette fille O_O. OMG. O_O. Ses cheveux O_O. Je voulais les mêmes ! Bon sang, c’est pas permis d’avoir des cheveux bleus ! Même moi j’avais jamais osé o_o. C’était une injure à mon sang ! L’ingrate u_u. N’empêche, elle était marrante, avec sa tête bleue, ses yeux bleus, son sourire bleu, son ... Bon, j’vais arrêter. En fait elle souriait même pas, elle était super calme comme moi quand j’ai un moment de révélation.

Qu’est-ce qu’elle avait l’air bouleversée ! À croire que je lui avais jeté mes affaires à la tête. Tiens, d’ailleurs, ce fut à ce moment que je pensais à les ramasser, mes malheureux habits. La fille-aux-cheveux-bleus enchaîna :

"Heu ... Non, c'est moi qui suis désolée ... Non, on ne s'est jamais rencontrées auparavant ... A vrai dire, je suis nouvelle ici ..."

Encore une révélation ! Bon, d’accord, je l’avais deviné. Elle continuait de me dévisager comme si j’étais un fantôme, et j’eus la subite envie de lui tirer la langue avec un sourire espiègle. Mais bien sûr, comme je suis une princesse qui sait se contenir, je n’en fis rien et lui rendis son regard o_o. Et bien ? Qu’est-ce qu’elle attendait pour se présenter ? Elle avait avalé sa langue ou quoi ?

- Non c’est moi qui t’ai rentré dedans O_O. Il y’a des moments où je suis pas douée. Enfin bon. C’est quoi ton prénom ?

Un tel enchaînement de paroles o_o. OMG. J’avais l’impression d’être Inia, pire, de me prendre pour la pie qui servait de prince à cette pension ! Ky’ is here O_O. Et j’aimerais qu’il la ferme. Trop tard.

- Désolée si je t’effraye, j’ai un peu l’habitude de recevoir des nouveaux. Ils tombent du ciel en ce moment, mais dans la buanderie, c’est la première fois que ça m’arrive *_*.

_________________





Spoiler:
 



Dernière édition par Syriane Seishin le Dim 20 Sep - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 120
Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 24
Camp dans la Bataille : GMT -6

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Uke.
Pseudo Internet: Relwind.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Jeu 3 Sep - 15:15

L'effrayer? Bien sûr que Chikane est effrayée. Elle aurait préféré une rencontre "normale" avec une personne "normale" tout en étant "normale". Mais bon, mieux vaut une fille timbrée qu'un être malsain ayant des pensées douteuses. En parlant de pensées, la demoiselle bourgeoise était dans des hésitations et doutes incompréhensibles, cette dernière essayait, encore, de comprendre les mots que sortaient la timbrée, de sa petite et fine bouche; mais rien n'y fait ... C'était un moulin à paroles excité. La preuve, Chikane n'a même pas eu le temps de répondre à sa question, la jeune Syriane avait déjà entamé sa seconde et longue phrase. Il faut dire qu'être accompagnée avec une telle personne, pendant une journée, c'est quasiment impossible.

Comment Chikane qualifierait-elle une telle personne? Bavarde, folle, dans une autre dimension, bizarre, étrange, tout en restant sympathique? Cela devrait correspondre à ça, en gros ...

" Je me nomme Himemiya Chikane ... Enchantée ..."

La jeune fille ne voulait pas en dire plus et même si elle en rajoutait, la folle timbrée ne ferait guère attention et serait capable de continuer à brailler pendant des heures non-stop. C'est une rencontre la plus étrange et la plus extraordinaire avec une personne la plus bizarre au monde, d'après la bourgeoise.
Oui, bon, première fois dans la buanderie, c'est pas comme si les pensionnaires fréquentaient ce lieu régulièrement. Il y a sûrement des domestiques ou quelque chose dans le genre ... Enfin, Chikane n'avait jamais touché à du linge sale et portait, tout le temps, que du linge propre lavé par les plus grands soins de ses bonnes dans sa petite villa non loin de la montagne.
C'est des souvenirs de quarante huit heures, ça ... Mieux vaut ne pas y penser. Mais Chikane garde une petite pensée pour ses parents, qui sont, sûrement en train de se peloter, dans je-ne-sais-quelle petite île qui peut exister sur la galaxie planétaire ...
Chikane était soucieuse, elle pensait déjà qu'elle ne pourra pas laver son linge dans les minutes qui suivent, puisqu'elle est une débutante experte professionnelle en matière de lancement de machine à laver et que le moulin à paroles n'était pas prêt de clôturer les présentations et la conversation entre lui-même et la jeune Himemiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLonely queen of a lost kingdom.

Messages : 1199
Date d'inscription : 26/06/2009
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) Autoreverse.
Pseudo Internet: Syseii
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Mer 16 Sep - 4:42

Bon, il y’a quelques points qu’il fallait que j’éclaircisse, là, directement, pour que j’arrête d’avoir l’impression de passer pour une cloche. Premièrement : j’ai dix-huit ans, et d’ailleurs dans quatre jours j’en aurai dix neuf. Deuxièmement : je ne suis pas une bavarde, du tout, du tout, je l’assure u_u. Mais quand la personne en face de moi parle si peu qu’on croirait qu’elle a avalé un balais, ça me rend nerveuse et, tac, je dis tout ce qui passe par la tête de l’écrivaine. Troisièmement : omg, c’est l’heure de manger o_o. Arf, je le sentais, mon estomac était carrément réglé pour me prévenir xD. Parce qu’ici, quand on voulait manger quelque chose sans sortir de la pension, c’était vraiment dur. Il fallait tout préparer à l’avance, réunir les meilleurs cuisiniers du coin parce que certains d’entre nous sont de vrais chochottes ... Bref, pas moyen de se faire un petit hors-d’œuvre pour se caler l’estomac x ) ... Bref, revenons-en à ces trois points : premièrement, la fille, cette Chikane je-sais-plus-trop-quoi, elle me regardait comme si j’avais cinq ans. Deuxièmement : pour quelqu’un de pas particulièrement bavard, j’avais vraiment dus lui faire peur, et même si ce n’était pas rare que j’effraie les gens, là je commençais à culpabiliser un peu xD. Qu’est-ce qu’elle allait penser de PK, si je continuais ainsi !?

- Ravie de te connaître ! Hm ... Tu as prévu quelque chose, ou ça te dit de venir manger un petit quelque chose pas trop loin d’ici ?

Ma flemmardise royale l’avait emporté. Kyoran, Inia même, et les autres, pouvaient aller voir ailleurs si j’y étais xD. Parce que là, j’avais vraiment faim, et mon instinct de PK-ienne me soufflait qu’il faudrait au moins une heure pour que le repas soit prêt et tout le monde réunit ... Bref, autant aller visiter l’assiette de la meilleure brasserie du quartier x ).

_________________





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 120
Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 24
Camp dans la Bataille : GMT -6

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Uke.
Pseudo Internet: Relwind.
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Jeu 17 Sep - 16:52

L'attitude de Syriane avait légèrement été modifiée. Enfin, modifiée ... Pas vraiment! Elle a sûrement pris conscience qu'elle devait laisser un temps de parole à son interlocutrice. Le moulin à paroles s'était calmé, pour l'instant... Malgré que la jeune Syriane ait parlé tellement vite, Chikane trouva que l'heure ne passait pas. Mais pas du tout! Oui, car elle jetait un œil discrètement sur la pendule exposée sur le mur d'en face, depuis que la conversation ait débutée. Est-ce peut-être à cause de l'arrivée de la saison chaude sur le pays du Soleil Levant? C'est sûrement pour cela que l'heure ne passait pas d'un poil, mais c'est sûr que si on reste figé devant la pendule, l'heure ne passera pas du tout!
En parlant d'heure, le gong de vingt heures ne tardait pas, et la jeune Himemiya devait laver son linge -dont elle ne se doutait pas qu'elle allait passer un pénible quart d'heure à activer une machine à laver- et devait encore aller se trouver un endroit pour dormir et devait aller se doucher et devait aller se remplir l'estomac : indispensable pour survivre!
En parlant de survie, la pie bavarde avait proposé à Chikane d'aller manger un morceau ... Saperlipopette! Cette Syriane avait-elle un don pour lire dans les pensées des personnes à qui elle s'adressait? M'enfin, faut cesser les films de science-fiction et de surnaturel, cela nuit vraiment à la santé [...]

En bref, Chikane ne pouvait pas refuser, enfin, c'est surtout que son estomac criait famine. Elle n'était pas habituée aux dîners de vingt heures et au "laver son linge soi-même" aussi. Là, deux options étaient encore possibles : de un, soit elle décline chaleureusement l'offre et elle va laver son linge pas propre -pour ne pas dire "sale"- de deux, soit elle laisse tomber les tâches ménagères pour ce soir, et elle va accompagner la charmante demoiselle à aller dîner dans un endroit classe, propre, charmant d'où émane de délicieux arômes des petits plats concoctés avec soin par le Grand Chef, Himemiya s'y croyait déjà. Cela la fera sûrement oublier, l'insupportable odeur actuelle de la buanderie de cette pension.

" Mis-à-part laver mes vêtements, je n'ai rien prévu d'autre. Et de plus, j'ai un petit creux et je me ferais une joie de vous accompagner à un bon dîner en dehors de cette pension, Mademoiselle Syriane."

Et tout ça avec un petit sourire à la Himemiya; d'où son vieux père en ait devenu raide dingue. Petite, son père cédait à ses caprices rien qu'avec ce simple sourire ... Comportement puéril? Certes, son père l'est encore et le sera toujours. Voilà ce que ça donne des parents n'ayant pas un minimum de sévérité. Chikane ignore si elle doit s'en plaindre ou s'en réjouir.

Embouteillages interminables pour son arrivée, il fallait bien que Chikane se console, donc, pour son premier jour, dîner varié à l'extérieur de la pension!
Même si elle est en possession de sa Gold Card, attention à se limiter quand même! Himemiya ne voudrait absolument pas prendre du poids pour fêter son premier jour ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLonely queen of a lost kingdom.

Messages : 1199
Date d'inscription : 26/06/2009
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) Autoreverse.
Pseudo Internet: Syseii
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   Dim 20 Sep - 16:36

C’était une impression ou … elle venait de me vouvoyer ? Non, non, je n’avais pas rêvé. Ma mémoire fit un demi-tour brutale, et je me rendis brusquement compte qu’on ne m’avait pas vouvoyer depuis près de deux mois. Ce n’était pas un grand malheur, mais … qu’est-ce que c’était surprenant ! Chikane fixait l’horloge blanche accrochée au mur en face de nous, comme si le temps était sa priorité du moment, quand elle me répondit de sa voix polie :

" Mis-à-part laver mes vêtements, je n'ai rien prévu d'autre. Et de plus, j'ai un petit creux et je me ferais une joie de vous accompagner à un bon dîner en dehors de cette pension, Mademoiselle Syriane."

Oui, ce n’était pas une impression ; elle avait bien dit « vous ». Mais le sourire qui accompagna ses paroles me parut si charmant que toute ma volonté s’évapora. Elle était tout simplement hallucinante, cette fille, avec ses manières douces et son regard distant. Que pouvais-je répondre ? Je me contentais de lui rendre son sourire avec le petit regard espiègle qui accompagnait toujours ma bonne humeur. J’appelais donc un taxi et nous prîmes le chemin de la sortie, après que j’eusse déposé mon linge dans ma chambre. Chikane ne semblait pas dérangée par les longs couloirs et les interminables enchaînements de pièces qui caractérisaient la pension, alors qu’elle ne paraissait pas être arrivée depuis longtemps (c’est impossible de vivre à Kohime plus de quelques jours sans me rencontrer…).

Le soleil me piqua les yeux ; pour tout vous avouer, je n’avais pas mis les pieds dehors de la journée. Il faisait presque nuit, cependant l’éclat de l’astre en train de se coucher lançait de curieux reflets sur la colline où se dressait Kohime et sa ville. Je me frottais les yeux et adressais un sourire confus à Chikane. Ce fut avant d’entrer dans le taxi que je pensais soudain à ma tenue ; je ne portais qu’une longue tunique bleu marine qui m’arrivait aux genoux et une jupe violette presque invisible en dessous … Les soirées en ville pouvaient être fraîches, et j’étais du genre frileuse ; mais, bien évidemment, je n’avais pas pensé à m’habiller plus chaudement avant d’inviter Chikane. Bah, je n’allais pas mourir de froid. Avec un petit haussement d’épaules habituel chez moi, je me glissais à l’arrière du taxi, imitée par la jeune fille aux cheveux bleus.

_________________





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux Princesses & du linge propre ♦ [Pv : Chika']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit