T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Jeu 3 Mar - 16:29

Le front collé à la fenêtre, Pepper regardait fixement les nuages moutonner paresseusement sous leur avion. Elle sentait confusément la présence d'Eden à coté d'elle, d'ailleurs, normal, elles étaient si serrées ! Pepper avait déjà pris l'avion, bien entendu, mais jamais en classe éco. Elle n'aurait jamais cru que des sièges aussi petits existaient. Si seulement l'australienne l'avait prévenue un peu avant ...

Exactement, l'australienne. Eden. Oh, je sais, il n'est pas franchement normal que Pepper soit dans un avion en partance pour le bout du monde, avec une inconnue. Donc il va falloir que je résume tout ça. Après la mémorable rencontre des deux jeunes filles à l'aquarium, où, je le rappelle, Pepper a repêché Eden dans le bassin des orques, elles ont échappé à une bande de nettoyeurs de bassin, puis sont allées acheter de nouvelles chaussures. Voilà comment commence une amitié les enfants ! En achetant des chaussures ! Et incroyable, les deux jeunes filles habitaient dans la même pension (sans blagues, y avait peu de chances que le contraire arrive aussi, sur ce forum) et sont devenues "amies". Enfin, on peut dire que deux accros au shopping qui se prêtent des sous-vêtements sont amies.

Or, Eden avait un problème. Son grand frère. Elle l'avait finalement retrouvé, sauf que c'était sous la forme d'une invitation à son mariage. Plutôt malsain, comme coup des parents, je trouve. Et donc, loin de se laisser faire, la charmante petite naine décida aussi sec de prendre le large pour l'Italie et de foirer le mariage de son cher brother. Compliqué, vous trouvez ? Nooon ....
Et on en était là. Dans un avion de classe économique, pour aller faire du mariage du petit Jack un fiasco total. A vrai dire, cette idée avait enthousiasmé Pepper. Qui, dans l'histoire, avait un role très cool : celui de petite copine de Jack, qui, en apprenant son mariage avec une autre, avait sauté dans le premier avion pour aller lui dire sa façon de penser. Pep' allait enfin pouvoir prouver ses talents de comédienne, et ses connaissances en italien. INCULATO ! NON MI ROMPERE IL CAZZO ! Erm ....
Et donc comme tout bon rôle qui se respecte, Pepper avait son "costume". Celui de fille désespérée trahie par celui qu'elle aime. Donc, petites retouches s'imposent.

Pepper s'étira. Pour l'instant, elle avait plutôt l'air d'une fille "normale", avec un chignon assez élaboré et des fringues de marques qui coutent un bras. Elle se leva, enjamba Eden tant bien que mal, et se rendit en vacillant dans les toilettes. Là, elle se maquilla avec soin, et à outrance, avant se s'asperger le visage d'eau et de se le frotter. Puis elle se décoiffa soigneusement, mèche par mèche. Le résultat était à la fois abominable et très réussi. Son mascara avait dégouliné, et elle avait l'air d'avoir pleuré jusqu'au dessèchement. Les yeux rouges et gonflés, le visage pale, les cheveux en bataille, elle était juste parfaite. Et rejoignit sa place en sautillant joyeusement sous le regard choqué des autres passagers, puis sortit la photo de Jack que lui avait passé Eden. Plutôt joli garçon, faut avouer. Mais la rouquine l'avait certifié : PAS TOUCHE ! Elle répéta mentalement son rôle, ce qui était facile, il s'agissait de hurler "comment as-tu OSE ?" en sanglotant.

Elle se tourna vers sa voisine :

-Comment se déroule la suite des opération ? demanda-t-elle d'un air joyeux.

Eden était sensée s'occuper des vêtements, genre chemise de nuit défraichie, mais jolie, ce genre de choses. Mais quelque chose lui disait qu'elle n'ait pas trop envie que son frère s'entiche de l'anglaise, huuum ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatarCe monde, mon nombril

Messages : 143
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 95
Camp dans la Bataille : Yuriste! ♪

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Filles.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Lun 14 Mar - 17:54

J’aime pas la première phrase. Je hais la première phrase d’un rp. Si j’avais le choix, je me passerais volontiers de cette épreuve difficile. Parce que, croyez-le ou non, c’est à cause de ça que je réponds aussi lentement. Dooonc, c’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ai décidé de commencer ce rp par la deuxième phrase. Okay ? En gros, tout ce que je viens de dire ne compte pas (heey, vous avez pas vu ou quoi, je l’ai mis en italique !) et je vais donc commencer cette fichue réponse par une deuxième phrase (rappelez-vous, je viens d’abolir la première…). Donc. Bref. Voilà quoi.

Eden était sagement assise dans l’av…ah, nan, ça sonne trop comme une première phrase ça ! Oo Donc, je recommence. Ca va avoir l’air con mais bon.


Soudain, l’australienne ressentit une légère envie de gerber. Pas dans le genre gerbe "j’ai envie de gerber parce que je suis dans un avion/enceinte/intoxiquée par un hamburger pas frais". Non, plutôt la nausée à cause de toutes ces odeurs de gens mélangées. Et autant dire qu’en classe éco, y’avait un peu de tout. A vue d’œil (ou de nez), les deux vieux de derrière ne devaient pas avoir vu un morceau de savon depuis la seconde gueguerre mondiale. Quant aux deux obèses qui les encadraient, Pepper et elle-même, ils devaient avoir frit avec leurs frites. Frit avec leurs frites…essayez-donc de dire ça super vite !

Sinon, la vie était belle…le pilote avait une tête de dépressif et les hôtesses de l’air agressaient tout le monde pour leur vendre des sandwiches au thon (nan mais, des sandwiches au THON dans un avion quoi !) et du coca au prix d’un baril de pétrole, mais tout allait bien. D’ailleurs, elle ne s’était jamais sentie aussi bien de sa vie, Eden. Après tout, c’est pas comme si elle venait d’apprendre que son frère allait épouser un italienne sans lui avoir demandé son avis et que le vol avait tellement de retard qu’Eden et Pepper arriveraient au mariage, avec un peu de chance, après l’échange des bagues ! Naaaan, décidément, tout allait pour le meilleur du mieux. Il suffisait de regarder la naine rigoler toute seule en fourrant sa main dans son sac, puis en la ressortant sans rien dedans….Bon, d’accord, ça veut rien dire. Surtout venant d’elle. Mais même.

-Diiis Peppeeeeer, je t’avais dit que je te réservais la surprise pour ta tenue, non ?, susurra Eden quand son n’amie fut ressortie des toilettes dans un état pitoyable.

Oui, en effet, elle lui avait réservé la surprise. Premièrement, parce qu’elle était la mieux placée pour juger des goûts de son frère en matière de femmes. Si si, rappelez-vous, cette histoire d’inceste…Nan, juste au cas où quoi. Donc, elle avait consciencieusement fourré tout son matériel dans un énorme sac à main de voyage, qui n’était pas rentrée dans la case de vérification de taille maximale avant qu’elle ne saute dessus. Et la deuxième raison était simple : Peppounette, avec ses fringues sophistiquées à mort, aurait eu du mal à passer pour une pauvre fille éplorée.

Sans attendre la réponse de la pauvre gamine qu'elle avait entraîné dans cette affaire de dingue, Eden, plus vive que l'éclair (TwT), empoigna son tee-shirt et le lui passa par dessus la tête sans qu'elle aie songé à se débattre. Gros silence dans l'avion. On aurait pu s'attendre à des cris horrifiés, mais non. Certes, il était déplorable d'exposer un bonnet A dans un lieu public, surtout que, c'est bien connu, les pervers voyagent toujours en classe éco. Mais personne ne hurla quelque chose de méchant du genre "aaah, c'est pour ça que vous allez en italie...je comprends...". Non. Peut-être que quelqu'un le pensa très fort, mais ça ne compte pas. Du coup, comme je le disais, gros silence. Tous les yeux rivés sur Pepper. Bah, au moins, ça faisait un peu d'animation...

Pour en rajouter un peu, Eden balança le tee-shirt de la pauvre victime droit dans une bande d'ados en délire, qui n'avaient sûrement jamais vu chose plus appétissante de leur vie que le décolleté de leur prof de latin. Sans se préoccuper du mouvement de foule qui grandissait autour du tee-shirt de Pepper (nan mais, en classe éco, y'a vraiment que des clochards...), l'australienne plongea la main dans son sac et en ressortir un soutif, un push up en fait, qu'elle avait acheté exprès pour cette occasion. Du 95 C. Okay, elle abusait. Mais avec un peu de coton par-ci par-là...Ca devrait tenir, non? Se contorsionnant pour arriver à passer ses bras dans le dos de Pepito, Eden attacha cet énorme truc par-dessus le soutif que la jeune fille portait déjà. Le résultat était plutôt pitoyable sans le rembourrage, vu le flottement du tissus...mais cela s'arrangea en quelques secondes à peine. Contemplant son oeuvre, les bras croisés et l'oeil critique, Eden ne put s'empêcher de sourire.

-Ahaaa, c'est bien. C'est très bien même. Jack a toujours aimé les filles pulpeuses... Tu voulais savoir quelle était la suite des opérations? Dans l'immédiat, tu vas passer ça.

Ca, c'était la robe bustier un peu froissée qu'elle lui tendait. Le genre de vêtement que tu enfiles sans réfléchir, parce que c'est la première chose que tu as trouvé et que rien n'est plus facile à enfiler que ça. La naine posa la robe sur les genoux de Pepper, le temps de lui enlever ses chaussures pour lui enfiler de vieilles ballerines. Le résultat allait être gé-nial. Avec tout ça, l'anglaise ressemblerait vraiment à une pauvre fille...♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Ven 25 Mar - 6:34

Très bien, tout allait pour le mieux. Calme. Zen. Pas hurler. Pas piquer sa crise. Pepper se contenta de caler sur son visage un sourire plus que coincé pendant qu'Eden lui enlevait son tee-shirt (qui lui avait couté un bon morceau de bras) et le balançait dans une marée humaine déchainée (?) composée de clochard, enfants, vieux, gros, et toute la faune d'habitants des égouts qu'on trouvait en classe éco. Très élégant. Outre le fait qu'elle était en soutif au milieu d'un avion minable, Pepper ne se sentait pas franchement dans son élément. Exposer sa peau délicate aux milles parfums d'Orient dans cet air malsain était la dernière chose qu'elle avait envie de faire. Enfin, peut-être pas dernière, mais pas loin.

Ce voyage était loooooin d'être cool. Les hôtesses de l'air ne respectaient pas du tout le stéréotype de la jolie femme en talons aiguilles, parce que celle là avait beaucoup de matière spongieuse qui giclait de la chaussure. Sans rire, comment peut-on être aussi gras des MOLLETS ? Et la grosse sur-maquillée regardait Pepper avec des yeux ronds et ... envieux ? Ouais, j'admets, ça se comprend. Lui lançant un regard passablement dégouté, l'anglaise se détourna pendant qu'Eden lui enfilait un deuxième soutif à peu près ... énorme, et des escarpins plats.

-Ahaaa, c'est bien. C'est très bien même. Jack a toujours aimé les filles pulpeuses... Tu voulais savoir quelle était la suite des opérations? Dans l'immédiat, tu vas passer ça.


Pepper mit la robe froissée qu'elle lui tendait sans réfléchir. Ici, c'était le musée des horreurs, et même ce truc avait plus de style que tous les autres qu'on pouvait voir dans l'avion. Bien qu'elle regretta tout de même son tee-shirt, paix à son âme.
Pepper s'examina de haut en bas en faisant la moue. Elle ressemblait vraiment à une pauvre gamine éplorée tout juste sortie du lit. La voix de dépressif du pilote retentit dans l'avion comme une apparition divine et surnaturelle.

-Nous sommes à l'approche de l'aéroport de Rome, les passagers sont prié d'attacher leur ceinture si ils comptent arriver en vie. De toutes façons j'ai pas de diplôme, on va tous mour...
-Monsieur, le micro !
-Ah oui merde. Enfin bref, mettez la tête entre les jambes quand on touchera le sol, ok ? BZZZTTT.


L'atterrissage se passa pourtant sans trop de mal, et les deux filles se précipitèrent dehors, prirent leurs maigres bagages (après tout, elles restaient pas, elles étaient là juste pour quelques heures ... normalement) et coururent vers la sortie.
Elles s'embrouillèrent un certain temps avec les noms de rues bizarres, les monuments en ruine, les escaliers romains qui montent, les escaliers romains qui descendent, les mafieux bizarres et les italiennes en mini jupes choquées devant la tête de Pepper (d'accord, elles en faisaient peut-être un peu trop mais bon, pas la peine d'avoir l'air aussi supérieures !) Et finalement, elles arrivèrent au mariage dans les temps. Au moment de dire oui, précisément. En fait, c'était à la brunette italienne en robe blanche de parler, et Pepper envisageait d'attendre le tour de Jack pour faire un beau coup de théâtre, mais on fait avec ce qu'on a.

Elle repéra vite les lieux (mariage en plein air, arche fleurie, bancs, vieilles qui pleurent, religieux non-identifié et douteux, et l'énorme pièce montée avec des petits Jack/italienne en sucre dessus) et débarqua parmi les invités en hurlant :

-JAAAAAACK !

Et dépassa les petites vieilles chialeuses, les cousins mafieux, et les anonymes pour venir se planter non loin des parents d'Eden et Jack.

-JACK !

Le frère de l'australienne la regardait maintenant avec des yeux ronds, ainsi que sa fiancée. Qui était tout au plus jolie, alors que Pepper avait tout pour plaire : une jolie bouille, des cheveux blonds, et une fausse, mais conséquente POITRINE. Elle prit son inspiration.

-JACK ! Comment as-tu pu me faire une chose pareille ? Alors que tout allait bien entre nous, alors que .... Je croyais ... enfin je ....


Sa voix se brisa. Tout était soigneusement étudié, et Pepper dansait intérieurement de joie devant ses talents de comédienne. Le silence était tombé sur l'assistance.

-... Tu es parti, je pensais que tu reviendrais, et j'ai attendu, attendu, mais pour rien, en fait, c'est ça ? C'EST CA ? Tu t'es trouvé une petite italienne à ton gout, et tu m'as complétement oubliée ? Je croyais que c'était du sérieux, nous deux, j'pensais qu'on allait nous marier, mais non, tu ne pense qu'a TOI !

Pepper fit celle qui se retient de pleurer, alors que rien n'était plus éloigné de ça. Bientôt, ce serait au tour d'Eden de faire son numéro, avant que quelqu'un se rende compte de la supercherie. Elle continua pour lui laisser du temps.

-Tu imagine ma réaction quand je l'ai appris ? Tu te rends compte de ce que ça a pu me faire ? Je dors plus Jack ! Et je suis venue dès que j'ai pu. J'aurais jamais imaginé ... Enfin, qu'est ce que je vais faire maintenant ?


Sa voix se brisa dans un trémolo si dramatique qu'elle faillit y croire elle même. Plusieurs invités avaient les yeux mouillés et une petite vieille éclata en sanglots. Ses talents de comédienne étaient infinis.
Bien maintenant, c'était au tour d'Eden. Qui devait casser l'ambiance, frapper des gens, faire diversion, décapiter la mariée sur le gâteau, quelque chose dans ce style. Good luck.



HAAAAAAAAAAAAAAAAPPY BIRTHDAY EDENAAAAAAA ! Plein de Jacks à toi et paix et amour dans le monde ! ♥


Dernière édition par Pepper Bell le Mar 29 Nov - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatarCe monde, mon nombril

Messages : 143
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 95
Camp dans la Bataille : Yuriste! ♪

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Filles.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Sam 16 Avr - 20:14

Eden éternua bruyamment, l'air complètement dépassée par les évènements. Déjà, ce mariage, il puait le printemps. C'était un espèce de...d'amas de fleurs et de sucre en pleine air. Et même si ça faisait mal, très mal de l'avouer, elle était plutôt bien foutue leur connerie de réception. Une grande allée bien dégagée, des convives trèèèès heureux d'être là pour manger du gâteau, une mariée déguisée en meringue...et tiens, puisqu'on parle de gâteau, autant en revenir à Eden. Cette petite salope en herbe, justement, venait d'enfoncer son doigt avec circonspection dans la crème au beurre. Une vraie bombe calorique, ce truc. Mais très réussi. Vous voulez savoir comment elle avait réussi à atteindre ce chef-d'œuvre culinaire? Rien de plus simple: vu que tout était en plein-air, le gâteau attendait sagement d'être décapité un peu en retrait derrière les invités. La naine n'avait eu qu'à se planter à côté de l'édifice crémeux, et à enfoncer son doigt dedans pour le goûter. Il était tellement bon que c'en était dégueulasse, et elle ne pu s'empêcher de remarquer que c'était sa miniature en susucre qui devrait être plantée aux côtés de son bien-aimé Jack.

Qu'à cela ne tienne, si ELLE n'était pas à côté de lui, alors personne ne le serait. D'un coup d'ongle expert, la mini-australienne fit voler la tête de la mariée en sucre à l'autre bout du jardin, puis s'empara de la miniature de son précieux avec un air complètement...flippant. Sans attendre, elle acheva le reste de crème fouettée qui s'était accrochée à lui d'un coup de langue et le fourra dans son décolleté. Ouais, dans son décolleté. Eden était peut être à peu près sûre qu'il allait fondre, coincé entre deux énormes...trucs, mais au moins, il y était en sécurité. Au moment où elle s'apprêtait à trouver une nouvelle cible à détruire en mille morceaux, la jeune femme se sentit soudain tirée par la manche. A côté d'elle, une vieille toute fripée la contemplait avec mécontentement. Aïe, la vieille arrière-grande-tante-qu'elle-avait-rencontré-une-fois-dans-sa-vie-il-y-avait-des-siècles. Un peu limite sur ce coup là au niveau panique, Eden lui jeta un regard de kangourou qui vient de passer sous une voiture et attendit que la vieille sorte un bazooka et la réexpédie à l'autre bout de la planète. Mais mamie, elle, semblait avoir une autre idée en tête.

-Alors mon petit, tu comptes t'asseoir ou non? De mon temps, les jeunes, ils...

...Bon, visiblement, la vieille n'avait pas eu vent d'une quelconque affaire d'inceste ou d'émancipation. Et heureusement, parce que de son temps, je vous jure que...! *pan*

Ne quittant pas une seconde des yeux la Pepper foireuse de mariage, Eden tira son bras dans le sens opposé pour se dégager. Et réussit à s'enfuir en marmonnant quelque chose du genre "je vais féliciter les mariés". Mon cul ouais, elle allait surtout les défoncer! Enfin, en particulier l'italienne, pas Jack, parce qu'il avait été manipulé, torturé et forcé à l'épouser! Quel spectacle pathétique...ses petits yeux brillants et sa bouche en coeur...on aurait PRESQUE DIT qu'il aimait vraiment cette pauvre cruche. Quelle blague...

-Hey, questo chi è questa ragazza che il petto ha scarabocchiato di zucchero?*, s'écria une italienne à moitié hystérique alors qu'Eden remontait l'allée à grand pas conquérants, écrasant au passage toutes les fleurs fraiches qui trainaient.

Mais la plupart des esprits était tournés vers la scène qui était en train de se produire en amont, celle du début de la fin. En effet, le prêtre contemplait maintenant Jack avec un air plutôt mécontent. Bon sang, ils pouvaient pas en finir avec leur mariage dégoulinant d'amour une bonne fois pour toute, qu'il puisse ensuite aller se faire le vin de messe!? Et même si la jeune soeur du marié était bien de son avis -ce mariage avait assez duré, oh oui!-, elle ne comptait pas pour autant abréger les souffrances de la soit disant future-femme de Jack si vite.

Vous vous demandez pourquoi personne n'arrêta la naine débraillée qui fonçait à toute allure vers l'estrade où se situaient les mariés? Et bien, il faut dire qu'à ce moment-là, un murmure horrifié venait de parcourir l'assemblé qui venait de découvrir le triste sort de la pièce montée. Car, par un malencontreux hasard, Eden avait donné un coup de pied dans la table qui la soutenait en partant. C'est donc pour ça que les gens, n'écoutant que leurs estomacs affamés, se mirent à piailler dans tous les sens leur mécontentement au lieu de se demander pourquoi deux étrangères ne parlant pas un mot d'Italien venaient de débarquer pour faire de ce mariage un véritable fiasco. Profitant du mouvement de panique causé par la chute du gâteau, unique élément à peu près intéressant de cette cérémonie, la soeur du petit Jack dépassa le rang des parents très proches des mariés pratiquement en courant. Elle ne se retourna pas pour voir si sa mère la poursuivait en menaçant de lui tirer les oreilles, comptant sur sa petite taille pour passer inaperçue. A tout moment, elle s'attendait néanmoins à entendre une insulte avec un bel accent australien, ce qui lui aurait en un sens réchauffé le coeur...m'enfin pas tant que ça quand même, vu les circonstances.

-Eden, ma cosa st...huuh, is that you?

Jack semblait modérément étonné pour quelqu'un qui venait de retrouver sa soeur après des années de séparation. Ce qui semblait le perturber, c'est plutôt le fait qu'elle se soit brusquement tournée dos à lui alors qu'il s'était adressée à elle. Mesure dérisoire pour éviter de sauter sur lui la mariée et de l'étrangler, mais bref. Ouais, c'était elle, Eden Kelly en personne. En Italie, en plein milieu d'un mariage où elle n'était pas attendue. En fait, elle était pratiquement sûre qu'il n'avait jamais eu vent de l'invitation que ses parents lui avaient envoyé. Sinon...il aurait fait quelque chose, non?

Le presque-marié resta complètement immobile pendant une bonne minute, contemplant pensivement le dos de la demoiselle. Il observait ses épaules contractées, ses poings qui se serraient et se desserraient sans cesse en essayant de déterminer si dans le monde, il existait quelqu'un d'autre que sa soeur qui puisse avoir une attitude aussi stupide. Et puis tout compte fait, qui d'autre au monde aurait débarqué le jour de son mariage et fait un scandale pareil?

-Ouaaais, c'est moooi...va pas me faire croire que j'ai tellement grandi que je suis méconnaissable..., répondit Eden dans leur langue natale tout prenant soin de coller à cette déclaration un accent affreusement australien et étranger à tous ces paumés d'italiens.

Avec ça au moins, personne ne pourrait suivre leur conversation en détails. D'autant qu'ils semblaient tous plus cons les uns que les autres dans ce pays. Y'avait qu'à voir la f...f...fian...cette profiteuse qui avait failli lui voler son frère s'accrocher au bras de Jack comme à une bouée de sauvetage tout en ouvrant des yeux de merlan frit. A la voir aussi terrorisée, Eden n'avait qu'une envie: sortir une téfal de sous sa veste et l'écraser sur sa tête de jeune fille bien élevée. Malheureusement, elle n'avait pas pu emmener de matériel...comme elles avaient pris l'avion vous voyez...

-...Marina, je te présente ma soeur...oui, Eden c'est ça. Tu as compris? Elle s'appelle Eden, c'est ma soeur
, marmonna Jack au pot de colle tout en essayant de se défaire de son étreinte.

Le tout en Italien, bien sûr. Et Eden avait beau ne pas piger un traitre mot de cette langue infecte, elle comprenait bien qu'il lui parlait comme à une demeurée. Peut-être que c'était ce qu'elle était...après tout, Jack avait toujours eu un grand coeur...si ça se trouve, il avait fait ça uniquement parce que personne n'en voulait. Quel ammoooouuuur! ♥

C'est sur cette pensée joyeuse qu'elle se retourna pour de bon, faisant enfin face à son destin. S'il consistait à tomber dans les pommes, alors c'était plutôt cohérent. Parce que c'était juste la seule chose à faire face à un Jack en chair et en os. Oh. My. God. Elle avait à la fois envie de sauter partout en hurlant et de s'effondrer dans les bras de Pepper en pleurant. Ou alors de se rouler par terre sur toute la longueur de l'allée centrale en criant "Jack-Jack-Jack". Mais là, ce serait un peu limite.

Alors avec un air très peu naturel qui convenait parfaitement à la situation, la naine gravit les quelques marches de l'affreuse estrade froufroutante de partout où les deux presque-mariés se tenaient pour finir à quelques centimètres d'eux, les pieds fermement plantés dans le sol.

-Yo. Ca va?

Waaw...c'est fou le genre de remarques intelligentes qui se précipitaient dans sa tête à cet instant. Elle en avait presque envie de s'auto-baffer tiens. Ils s'étaient pas vus depuis des lustres, il avait bien failli se marier avec une saleté d'Italienne et tout ce qu'elle trouvait à dire, c'était CA!? Bah...pas sûre qu'il y ai grand chose d'autre en fait...

-...Ouais, super. Dis donc...Tu m'présente ton amie?, répondit le beaugosse intemporel et éternel nommé Jack *tabasse la fangirl hystérique*, l'air pas bien plus à l'aise que sa soeur.
-Ce n'est pas mon amie...je ne la connais même pas, articula cette dernière avec un air scandalisé. Puis, et juste parce que c'était Eden hein: Pepper, va donc t'occuper de mademoiselle-je-me-prend-pour-une-mariée. S'il te plait. èé

Dites le avec des fleurs! ♥

[* Ca, ça veut à peu près dire: Heey, c'est qui cette fille avec la poitrine tartinée de sucre?
Enjoy!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Lun 2 Mai - 14:55

Pepper était très fière d'elle, vraiment. Malgré son apparence de folle furieuse, elle avait réussi à captiver les foules comme jamais. Elle arrivait à identifier quelques petites vieilles apparentées à Eden, ses deux parents, choqués et pas décidés à réagir, et autres personnages secondaires dont on se fout. Tout ce beau monde la regardait, les yeux comme des soucoupes volantes, l'air de parfaits idiots italiens, jusqu'à ce qu'Eden détruisit la pièce montée, détournant totalement l'attention générale. De toute évidence, la plupart des invités ne s'intéressaient qu'à ça depuis le début, cette montagne de crème fouettée, de sucre et de petites cerises confites où je ne sais quoi. Pepper remarqua la soudaine et mystérieuse disparition des figurines en sucre représentant les deux imbéciles heureux, soupçonnant bizarrement l'australienne dont le décolleté paraissait plus rebondi que jamais.

Pendant la scène de retrouvailles pour le moins charmante des deux demeurés, Pepper se baladait entre les invités, repartissant bises et poignées de main à ces parfaits inconnus, pour leur donner l'impression que la situation était parfaitement maitrisée. Elle s'autorisa même à lancer de petits regards évocateurs à un cousin mafieux plutôt mignon, qui regarda dans dans le vide d'un air béat après qu'elle soit partie. Il remarqua à peine quand Pepper dévissa le pied de la chaise voisine pour se balader avec et détruire comme par accident les décorations suspendues. Quelle maladresse ...

Revenue en face des deux frère et sœur de nouveau réunis, elle entendit :

-Dis donc...Tu m'présente ton amie ?
-Ce n'est pas mon amie...je ne la connais même pas, protesta la naine visiblement très contrariée. Pepper, va donc t'occuper de mademoiselle-je-me-prend-pour-une-mariée. S'il te plait. èé

Retenant à grand peine un ricanement, Pepper lança un clin d'œil sulfureux au frère (pas si mal à vrai dire) qui eut l'air soudainement très troublé, et répondit à Eden d'une voix suavinette :

-Pas de problème, mi corazon ou je sais pas quoi, je m'en occupe, fit-elle sans se soucier de dire n'importe quoi dans une autre langue. De toutes façon l'espagnol et l'italien, it's the same.

Pepper sautilla donc vers la presque-bientôt-mariée qui serait surement îvre de bonheur dans les bras de Jack si deux hystériques n'avaient pas gâché le plus beau jour de sa vie. Celle-ci était terrifiée, inquiète, au bord des larmes, ce qui aurait pu émouvoir Pepper dans d'autres circonstances. En voyant la soit-disant copine de Jack arriver vers elle d'un pas menaçant, elle essaya de se cacher, mais sans succès. Pepper avançait vers elle, un air bien malsain sur le visage, un pied de chaise à la main, et dans l'autre, un gros morceau de gâteau dégoulinant de crème.
La presque-mariée recula en gémissant et tenta de cacher son visage dans son voile, mais c'était sans compter sur Pepper qui lui arracha sans préambule. La fille était brune, avec des yeux noisettes de biche effarouchée, de disgracieuses taches de rousseur et un nez très long. Elle se plaqua les mains sur le visage devant le regard meurtrier de Pepper, qui était censée, on le rappelle, être la petite copine de Jack.

-Très jolie robe, vraiment, commenta la blonde, en tripotant la dentelle et les machins des manches. Vraiment du joli travail. C'est ta mamie qui la faite ? Elle devait être très fière de toi, sale petite ... Oups !

Elle venait de déchirer une bonne partie de la manche avec un sourire malveillant. La brune gémit de plus belle en tentant de se dégager, mais molle et tremblante comme elle était, elle aurait bien pu essayer de voler que ça aurait fait la même chose.

-Je vais arranger ça, assura Pepper en tartinant par mégarde son visage de gâteau. Voilà, c'est bien mieux maintenant ! Quoi que, continua-t-elle, pensive. Tu serais bien mieux sans ces petites choses cotonneuses !

Elle arracha les petits nœuds qui ornaient sa robe sous les murmures horrifiées des demoiselles d'honneur, révélant de se fait une bonne partie du soutien-gorge de la mariée, qui trop occupée à chercher de l'aide des yeux, ne remarquait pas la soudaine modernité de sa tenue (xD). Elle finit toutefois par se couvrir de ses mains en couinant "Jack !" de sa voix d'opposum italien. Ledit Jack tourna la tête à temps pour voir Pepper lui faire un grand sourire, et emmener sa future femme boire un punch au buffet, ce qui revenait à lui renverser l'intégralité du saladier sur sa figure. Un grand silence se fit, la mariée dégoulinante et Pepper plus du tout souriante.

-Alors comme ça on croit pouvoir se marier avec Jack comme ça ? Tu l'a menacé ? Il m'a voué obéissance et amour, tu ne peux pas le prendre comme ça, qu'est ce que tu crois ? Il est tout à MOI ! Alors tu retourne t'épiler entre les doigts de pieds avec du tiramisu, et tu t'approches PLUS JAMAIS de MON JACK ! Espèce d'enflure bouffeuse de pâtes !

La fille n'en demanda pas plus et s'enfuit en pleurnichant, ramenant vers elle le reste de sa robe, désormais décédée. Pepper retrouva son sourire et sautilla vers Jack et Eden, lâchant son pied de chaise et s'essuyant les mains sur une grand mère.

-Hi, Jack ! On dirait que tu es enfin exorcisé, fit-elle d'un ton joyeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatarCe monde, mon nombril

Messages : 143
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 95
Camp dans la Bataille : Yuriste! ♪

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Filles.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Ven 20 Mai - 20:26

Cependant que Pepper était en train de détruire ce qui aurait sans doute dût être le plus beau jour de la vie d’une certaine Italienne, Jack et Eden, eux, pouvaient enfin rouler sous la table. Parloter un peu. Se retrouver quoi. Le problème, c’est que l’Australienne ne se souvenait pas vraiment de l’époque où ils étaient encore capables de discuter sans que des gros blancs s’installent. Parce que là, c’était bien le cas… Et vous savez pourquoi, hein ? Elle avait vu la scène de leurs retrouvailles des MILLIARDS de fois dans sa boule de cristal. Le problème, c’est que jamais elle n’avait envisagé que cela se passe au milieu de 200 invités, deux secondes à peine avant que son frère ne passe la bague au doigt de quelqu’un d’autre. En même temps, qui l’aurait deviné ?
Du côté de Jack, c’était un peu plus compliqué. Lui il venait de retrouver sa sœur, ça, on avait compris, mais il venait aussi de perdre sa fiancée dans une foule en délire. Ou plutôt, une personne en particulier avait enlevé Marina. Une espèce de blonde à moitié hystérique qui s’amusait visiblement à foutre une merde pas possible partout où elle allait, et qui en plus venait de lui faire un clin d’œil un peu louche. Encore une copine à Eden, hein…

-Tu m’expliques ?
-Ben, on…enfin, on est…on est là pour te sauver !

Niéh ? C’était un peu ça, la tronche que tirait Jack en ce moment. Toute en finesse. Mais bon, il n’y avait pas de raison de paniquer. Aucune. C’était du Eden tout craché ça, il aurait juste dût s’en douter depuis le début. Mouais. En tout cas, elle avait pas mal changé depuis la dernière fois…c’était quand déjà ? Oh, elle avait 15 ans ! Et maintenant, il était en train de regarder une fille…femme de 18 ans. Okay, on se calme. Shock of his life, certes. Mais bon, c’était un peu la même, non ? Un ou deux (allez, 5 ?) centimètres de plus, un visage (un tout petit peu) plus sérieux et des seins…bref. Ne nous éternisons pas là-dessus, ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle avait assez changé pour que Jack éprouve une soudaine envie de tuer tous les mâles ici présents. Question de principes voyons, c’était sa petite sœur chérie…okay, personne n’y crois. Mais j’aurais essayé.

Eden, de son côté, était toujours aussi pensive. Seulement cela n’avait rien à voir avec le physique de son Jack préféré, car je peux vous assurer qu’il était exactement comme elle l’avait imaginé. Après tout, un Jack reste un Jack, peu importe le nombre de ses années. Sans compter qu’il avait beaucoup moins changé qu’elle puisqu’il avait déjà finit sa croissance de champignon géant lorsqu’elle l’avait quitté. Ouaip, elle l’aimait tout autant qu’avant, même s’il était passé pas loin de se marier avec une autre. Non, ce qui la préoccupait, c’était plutôt l’avenir. Proche, évidemment. Pas besoin d’être devin pour savoir que dès que l’agitation serait retombée, les parents allaient leur bondir dessus et les séparer à nouveau. Ou pire. C’est pourquoi l’australienne était en pleine séance d’élaboration de plans foireux. Enlever le marié ? Pas banal, dans ce sens là… Tuer leurs vieux à coups de stilettos en 34 (xD) ? Bof, un peu gore. Non, ce qu’il lui fallait, c’était plutôt un VRAI plan. Un plan qu’elle n’arrivait pas à trouver, d’ailleurs.

-Je suis content que vous soyez venues alors.

Toujours des phrases abominablement courtes et efficaces. Pas vraiment de chaleur ni d’intimité là dedans, il aurait très bien pût balancer ça au milieu des gens, Eden n’aurait pas bronché. Et ils continuaient à regarder au loin tout en se traitant s’auto-traitant d’imbéciles. Jusqu’à ce que…oui, ça y est, quelque chose allait se passer ! Quelque chose qui allait briser la tension, et les rapprocher, comme avant. Ou pas. Allons-y par étape, d’accord ? D’abord, c’est Eden qui changea d’appuis sur ses petits pieds. Ouuh, elle s’était rapprochée de lui sans faire exprès dit donc ! Et puis ensuite, Jack qui se gratta la nuque tout en regardant sa fiancée piquer une tête dans le punch. Pour enfin laisser tomber sa main, qui par inadvertance frôla l’épaule de sa sœur. Bam, décharge électrique. On vient de perdre la naine...arrêt cardiaque à 18 ans, si c’est pas malheureux. Et regardez-les sourire en coin, chacun de leur côté, en train de se rendre compte que bordel de merde, ils venaient de se TOUCHER. Alors Jack n’était pas une figurine en mousse, et Eden n’était pas un hologramme. Ils étaient là tous les deux, bien réels et vivants. C’était trop BEAU !

Et pour marquer le coup, Eden décida de se rapprocher une bonne fois pour toute. C’était leurs retrouvailles, elle en avait rêvé, non ? Alors laissez-la faire ce qu’elle veut. Déjà que pour les bisous mouillés, elle allait devoir attendre –ben ouais, déjà que Jack était censé avoir soudainement une fiancée nommée Pepper, si en plus il embrassait sa sœur…-, alors si en plus elle était obligée de retenir ses pulsions…Naaooooonnn ! Bref, c’était donc pour marquer le coup qu’elle lui sauta littéralement dans les bras. Un autre presque-marié aurait basculé avec elle dans le décor crème et rose pâle à gerbe, mais non, Jack is Jack. Il se contenta de gracieusement trébucher avec une naine à moitié débraillée dans les bras, puis de se stabiliser avec classe et efficacité en se retenant à sa…belle-mère. Qui était en fait pétrifiée, n’ayant pas bougé le petit doigt pour aider sa fille depuis le début de toute cette mascarade. Et c’est là, alors qu’Eden contemplait son grand frère avec ENVIE et que Jack contemplait son décolleté dégoulinant de sucre avec ENVIE AUSSI (èé j’fais s’que j’veux) que Pepper se décida enfin à ramener ses fesses de blondinette. Non, bon, elle l’avait bien aidée sur ce coup là. Mais franchement, elle n’aurait pas pût choisir pire moment pour lancer d’un ton joyeux:

-Hi, Jack ! On dirait que tu es enfin exorcisé

Quant au principal intéressé, il n’aurait pas pût faire pire que de lui adresser LE sourire lumineux qui d’habitude était réservé à EDEN quand elle avait réussi à lacer ses chaussures en moins de 5 minutes, puis de répondre :

-On dirait que oui. Mais je crois qu’on ne s’est pas présentés…Jack. Kelly. Et tu es…?


Paf. Dans ta gueule, Eden. C’est ça, boude là haut, dans les bras de ton frère. Mais accroche toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   Sam 26 Nov - 21:02

Pepper souriait tellement qu'elle avait des crampes dans les joues. Sourire narquois à la mariée, sourire débile aux invités, sourire "éblouissant" à Jack, c'était du boulot ! Mais bon, elle allait pouvoir se détendre une fois que la mission serait finie. Normalement. En attendant, on continue de faire sa niaise en sucre.
Après avoir fini sa mission de crêpage de chignon, et laissant la fiancée sangloter, les cheveux plein de punch, elle était venue se planter devant Jack avec toujours ce sourire innocent et genre ... vraiment vrai. Pour un faux sourire, c'était vachement crédible. Et en même temps, pour un faux fiancé, Pepper aurait volontiers avoué qu'il était craquant. Enfin, peut-être pas devant Eden. Le frérot en tenue de marié sourit à la blonde d'une façon assez spécial aussi. Lui aussi, c'est un bon acteur.

-On dirait que oui. Mais je crois qu’on ne s’est pas présentés…Jack. Kelly. Et tu es…?

Pas présentés ? Pepper faillit éclater de rire. Elle avait tellement entendu parler de Jack que c'était comme si elle le connaissait depuis tout petit. Genre un ami d'enfance. Avec toutes les anecdotes données par Eden, elle pourrait lui faire sa biographie, à Jack ! Mais elle fit comme si elle venait vraiment de le rencontrer et lui fit une petite bouille adorable, style retroussage de nez et plissement des yeux en souriant.

-Moi, c'est Pepper, enchantée. Eden m'a BEAUCOUP parlé de toi. Mais elle a oublié de mentionner à quel point tu étais mignon.

Faux, bien sûr. Eden l'a mentionné, peut-être un millier de fois. Mais ce genre de phrases toute faite était parfaite dans la circonstance.
En tout cas le pauvre Jack n'avait pas l'air très à l'aise, entre ses beaux parents qui regardaient toujours Pepper et Eden d'un air choqué, Eden qui boudait et Pepper qui continuait à sourire d'un air débile. Sans compter la pauvre fille qui chialait d'un air hystérique du coté du buffet, et les parents Kelly qui arrivaient à grands pas. Bon, en fait, de ce coté ci Pepper allait devoir faire quelque chose. Elle lança un regard à Eden, et vit qu'en fait elle la regardait d'un air meurtrier, genre "tu-as-parlé-à-Jack-tu-as-touché-Jack-avec-tes-yeux-omg-tu-lui-souris-vas-crever". De toute évidence, Eden en voulait mortellement à Pepper. Pourtant, elles avaient beaucoup discuté, et il était convenu que le rôle de Pepper serait celui de la petite amie de Jack. Eden avait même approuvé ! Donc il fallait pas faire la gueule si elle était AMICALE avec lui après ! Non mais !
Donc les parents d'Eden et Jack arrivaient, et il fallait trouver un truc, et vite. Dès qu'ils atteignirent l'endroit où étaient plantés les trois gogols, Pepper se planta devant eux avec encore un nouveau sourire sur la gueule. Une sorte de sourire d'excuse. Les deux vieux s'arrêtèrent net, avec l'air de gens qui ne savent pas quoi dire.

-Vous devez être les parents d'Ed.... de Jack ! Oh, c'est formidable, Jack m'a souvent parlé de vous, vous êtes des parents exemplaires, vraiment ...

Bon, c'est nul, tu t'enfonce Pep'. Quoi que ... Ça à l'air de marcher en fait. Les deux parents avaient l'air PRESQUE convaincus, ces abrutis. Un petit sourire de plus, et les voilà certains que Pepper n'est qu'un ange venu sauver leur fils du péché (?)

-Je suis vraiment désolée pour tout ce dérangement, j'enverrais un chèque pour réparer les dégâts, et la robe de ... Marina, c'est ça ? Oh, je suis vraiment navrée que cette fille aie fait une chose pareille à Jack, c'est entièrement sa faute si tout ça arrive aujourd'hui. Vous pouvez être surs que plus jamais quelqu'un n'abusera de la confiance de Jack, ni de la votre. Oh, et Madame Kelly, votre robe est absolument fabuleuse.

Beeerk, que de mensonges baveux aujourd'hui ! Enfin bref, Pepper avait crée une petite confusion chez les parents, elle en profita pour se tourner vers les deux frère et sœur et sortir trois billets d'avions de nulle part.

-On s'arrache maintenant !
-Mais ... que ?

C'était la mère d'Eden, qui venait surement de s'apercevoir que tout cela n'était qu'un vaste bordel, vu que sa fille était là. Elle essaya de retenir son fils par l'épaule, mais Pepper lui avait déjà attrapé le bras avant de se barrer avec (Jack, pas le bras). Eden prit l'autre bras, et ils coururent tous les trois vers l'aéroport pour rentrer à Kohime, avec un résident clandestin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Foirer un mariage, mode d'emploi [PV Eden, mon associée du crime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit