T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fringale nocturne [pv Syriane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Fringale nocturne [pv Syriane]   Mer 13 Avr - 9:19


Pepper se réveilla, battant des paupières, le regard fixé vers le plafond. Dans un film, ou un manga, elle aurait ouvert délicatement les yeux, et ces cils longs et recourbés auraient subtilement recouvert son regard de braise (?). Elle aurait cligné des yeux au ralenti, et un beau garçon penché au dessus d'elle l'aurait embrassé sur une musique romantique au violon électronique. Sauf qu'évidement, on est pas dans un film. Soigneusement démaquillée, ces cils étaient normaux, et même presque invisibles du fait de sa blondeur. Ses yeux, bien que dorés, étaient plus marronasses-ternes que "de braise" en cette belle matinée. Et pas de beau garçon qui tienne, il n'y avait personne aux alentours. Un rapide coup d'œil sur son réveil lui permit de constater l'horreur : il était deux heures du matin. Enfin, une heure cinquante trois, mais c'est pareil. Elle ne voyait pas du tout ce qui avait pu la réveiller. Le fait était que vu l'énergie qu'elle dépensait pendant la journée, elle n'avait pas moyen d'être fatiguée. Elle resta un instant à contempler le plafond, dans un silence. Enfin, pas un vrai silence, le genre de silence où on entend un chien aboyer ou des camions passer, au loin. Autant se lever maintenant.

Elle glissa donc hors de son lit, le pied gauche en premier pour bien commencer, et s'étira comme un chat, se frotta les yeux, et fit plein de bâillements, soupirs et gémissements qu'on peut faire quand on se réveille. Dans les films, les héroïnes sont toujours bien coiffées quoi qu'il arrive, alors que là Pepper avait des mèches blondes plantées aléatoirement sur son crâne, et pointant dans des directions différentes. Voilà ce qui donne une description assez correcte de ce qui peut arriver lors d'un bug dans l'espace-temps. L'apocalypse est proche, les enfants ! Pepper plissa les yeux dans l'obscurité, mais n'entendit aucun bruit. Elle avait remarqué que ses colocs dormaient rarement en même temps qu'elle. En même temps, il était hors de question qu'elle dorme avec cette russe malsaine à proximité. Quoi que ça pourrait être amusant de voir ça, il parait que si tu plonges le petit doigt de quelqu'un qui dort dans de l'eau glacée, il se pisse dessus. Les images de cette scène épique dans la tête, Pepper ricana et enfila à la hâte un tee-shirt informe et un bas de survêtement. Elle était plutôt du genre à soigner son apparence au millimètre, mais en l'occurrence, il n'y avait personne et elle avait faim. Faim, faim et faim. Genre, pas un petit creux, une vraie faim à bouffer un caribou. Elle se creusa la tête, se rappelant pourtant avoir bien mangé la veille. A manger comme ça, à quoi elle va ressembler la Pepper en maillot de bain, hein ?

Elle dévala les escaliers de la pension, avec au départ l'idée de claquer toutes les portes dans le but de réveiller tout le monde. Mais vu que tout le monde risquait de la voir décoiffée/pas maquillée/sortant du lit/mal habillée/pieds nus, elle oublia très vite.
Comme guidée par un instinct primaire, elle trouva d'elle même la cuisine, sublime endroit en bordel, et entreprit de manger tout ce qu'il y avait de mangeable. Elle grignota de la brioche, se réchauffa une cuisse de poulet, but du lait à la bouteille, trempa son doigt dans de la confiture, avant de trouver quelque chose de génial.

Avec un grand sourire, elle s'empara d'une cuiller, et tartina généreusement le reste de brioche de nutella. Oui, elle avait trouvé un pot de nutella version géante, comme ceux qu'on trouve dans les crêperies, et qu'il faut un bâton pour en toucher le fond. Si quelqu'un arrivait à ce moment, il verrait Pepper Bell, première du nom, LA fille qui n'ose pas se montrer en public si elle a une mèche de cheveux ne respectant pas au millimètre sa coupe, ou si il y a une minuscule peluche sur son tee-shirt, LA fille qui marche comme une princesse dès qu'il y a un être vivant susceptible de regarder dans sa direction, il verrait cette fille à peine sortie du lit en train de bouffer des tartines de Nutella. Oui, si quelqu'un arrivait là, ce serait la fin pour Pepper, et elle n'aurait plus qu'à tuer cette personne ou se jeter du haut d'une tour.

(Mais ma très chère Pepper, ceci est un RP, est en temps que non-schizophrène, tu rp avec d'autres personnes que toi. Aussi il y a peu de chances pour que personne ne te voies 8D)


[Oui, je sais, c'est très étrange o_o]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatarLonely queen of a lost kingdom.

Messages : 1199
Date d'inscription : 26/06/2009
Camp dans la Bataille : Yuriste.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) Autoreverse.
Pseudo Internet: Syseii
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Fringale nocturne [pv Syriane]   Dim 1 Mai - 16:52

    Syriane comptait les moutons. Oui, vous avez bien lu. Cette activité, qu'on enseigne aux petits enfants incapables de s'endormir, occupait tout son esprit depuis une dizaine de minutes. Elle s'était allongée dans l'un des canapés du salon, après une soirée plutôt arrosée. Il n'y avait pas d'histoire de fêtes là-dedans ni même de partie de jambes en l'air. Elle s'était simplement sifflée un certain nombre de bouteilles, une fois que toute la pension s'était couchée. Elle se heurtait à présent à une incapacité à s'endormir. Elle avait tenté pas mal de choses, à commencer par se mettre la tête à l'envers, mais en sentant l'alcool remonter, elle avait abandonnée cette idée. Ensuite, elle avait voulu prendre des somnifères mais la boite était introuvable. La technique des moutons était la dernière possibilité qui s'offrait à elle. Seulement, pendant cinq minutes cela avait fonctionné : le sommeil avait commencé à l'envahir doucement, et elle s'était mise à somnoler. Ce fut le bruit d'une chaise raclant le sol à l'étage d'au-dessus qui la réveilla. Depuis lors, impossible de se rendormir. Syriane s'était totalement habituée à ce petit manège, qui était devenu un automatisme, et ses réflexions envahissaient de nouveau son esprit embrumé, l'empêchant de songer à se reposer. Là était la preuve qu'elle n'était pas fatiguée.

    La jeune femme cessa de compter et ouvrit les yeux. Le noir la rassurait fortement, d'autant plus qu'il n'était pas complet. Le salon lui semblait cent fois plus accueillant que sa chambre, vu l'état d'esprit dans lequel elle était. Entre ses deux colocataires, elle s'était sentie etouffée. Elle ne s'entendait avec aucune. Trop jeunes.

    Fermant à demi les yeux, Syriane passa une main dans ses cheveux, les ramenant devant elle pour en tâter la texture. Elle les avait laissé pousser jusqu'en dessous de ses épaules et était assez satisfaite du résultat : une fière et sombre crinière. Sa coupe restait banale mais lui convenait. Pas besoin d'avoir un petit chignon pour être une princesse, songeait-elle.

    Serrant les paupières, elle se mit à chantonner un vieil air ; Hiro de la luna. Cette chanson lui permit de se changer les idées quelques secondes, mais elle s'interrompit vite, en entendant du bruit dans la pièce d'à coté. La jeune femme se leva, trébucha sur sa chemise de nuit et manqua de tomber. Ses sens étant émoussés par l'alcool, elle eut pas mal de difficulté à arriver jusqu'à la porte, puis à l'ouvrir et à s'avancer dans la cuisine. La lumière était allumée et une jeune fille s'y trouvait, une large tartine couverte de pâte à chocolat se trouvant sous son nez et dans laquelle elle s'apprêtait probablement à mordre. L'odeur de nutella qui flottait dans l'air était facile à reconnaître, surtout pour des narines averties.

    Syriane se planta devant elle, les mains sur les hanches, et fit mine de la sermonner. Comme elle était tout sauf sobre, sa voix ressembla plus à un grognement qu'à un sermon.

    « Dis donc, je pourrais te dénoncer pour vol ! »

    Puis elle éclata de rire, avec la franche insouciance et l'amusement sincère bien typiques de son caractère.

_________________





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Fringale nocturne [pv Syriane]   Mar 3 Mai - 16:38

Pepper était consciente du ridicule de la situation. La bouche entrouverte, les dents s'apprêtant à mordre dans une grosse tartine de nutella, elle attendait sans rien dire que la personne qu'elle avait entendu se montre, sans penser une seconde à cacher son butin, ou même sa personne tout entière. Quand elle retrouva ses esprits, elle eut juste le temps de baisser la tartine et de fermer la bouche, avant qu'une personne pour le moins bizarre entre dans la pièce.

Bizarre, ce n'est pas le mot. Dans son apparence générale, la jeune fille qui venait d'apparaitre était on-ne-peut-plus banale, avec ses longs cheveux bruns, sa petite taille et son visage à moitié caché par l'obscurité. Non, de ce coté, Pepper n'avait rien à lui reprocher. Par contre, le fait qu'elle tenait à peine sur ses jambes et qu'elle entra difficilement par la porte, c'était vraiment étrange. Et vu la forte odeur d'alcool qui lui fit plisser le nez, Pepper se dit qu'il y avait pire qu'elle en cette soirée là. Elle tenta vainement de cacher son pain derrière elle, mais l'autre l'avait déjà vu, et malgré le manque de lumière et son état d'ivresse aggravée, elle ne pouvait que reconnaitre la délicieuse pâte à tartiner à fort pouvoir calorifère. Cramée. Pepper, tu vas devoir te cacher dans une grotte quelques temps, maintenant que quelqu'un SAIT.

« Dis donc, je pourrais te dénoncer pour vol ! »


Pepper cligna des yeux d'un air étonné en entendant ce grognement étrange sortir de la bouche d'une si petite personne. Surtout que le petit rire cristallin qui suivit, lui, ne ressemblait en rien à sa voix. Elle eut curieusement envie de rire en voyant cette gamine les mains sur les hanches faire semblant de l'engueuler. Mais elle se reprit, en se rappelant que la situation était grave. Profitant de l'état de la pauvre chose en forme d'humain devant elle, la jeune fille blonde passa une main dans ses cheveux pour leur faire reprendre une forme normale, et se composa un visage méprisant.

- Du vol ? Vraiment ? Ce pot de Nutella n'appartient à personne que je sache ! Et de toutes façons, je rends surement service au petit gros à qui il appartient en le mangeant à sa place.

Pure connerie, évidement, car Pepper était loin d'être ... maigre xD Non non, elle est pas grosse hein ! Disons qu'elle ne rentre surement pas dans les mêmes tailles que la fille en face d'elle. Pepper n'a pas la chance de pouvoir manger ce qu'elle veut sans grossir, ce serait plutôt d'ailleurs le contraire. Et seules de nombreuses années de privation lui ont permis de garder une ligne décente. Elle aurait surement à payer cette excursion-Nutella, et pas plus tard que le lendemain. Pensant au footing qu'elle allait s'infliger le matin venu, elle soupira, puis sans y penser, récupéra sa tartine et la mangea morceau par morceau sous le regard de la jeune fille brune.

Elle se composa ensuite son plus charmant sourire, comme si il était tout naturel d'être là pendant la nuit, fringuée comme je-sais-pas-quoi en train de bouffer. Puis elle saisit le couteau dégoulinant de Nutella de sa main gauche (danger !) et telle la meurtrière de minuit (enfin, de deux heures) le pointa d'un geste théâtral vers la petite silhouette.
A ce moment, elle aurait pu dire des milliers de choses, comme on entend dans les films. Du genre "ta fin est venue", ou encore beaucoup plus élaboré, des phrases longues et tragiques parlant de la vengeance d'un proche où autres trucs dramatiques. Et totalement hors sujet, on est d'accord. Mais au lieu de ça, Pepper continua à sourire et lança :

-T'en veux ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fringale nocturne [pv Syriane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fringale nocturne [pv Syriane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit