T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar ✄Want to get Raped?♂

Messages : 85
Date d'inscription : 19/04/2011
Camp dans la Bataille : Yaoiste voyons!
MessageSujet: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   Ven 20 Mai - 12:16

Le soleil était à peine levé, mais déjà il filtrer à travers les rideaux de la chambre...Akito n'avait encore pas dormi cette nuit et était vraiment d'humeur maussade à présent. Bien qu'il avait l'habitude de l'insomnie, parfois, il ne dirait pas non à quelques heures de sommeil bien méritées. Le jeune homme ne pouvait pas se plaindre des cours ou des études, il n'y participa pas ou rarement. Il soupira en voyant par la fenêtre des jeunes de tout âge avec leurs cartable, non les cours ce n'étaient pas son affaire, d'ailleurs si cela ne tenait qu'a lui, il partirai partirai d'ici aussi vite qu'il avait du y entrer. Malheureusement pour lui, cette pension était à peut près tout ce qu'il pouvait s'offrir, dans la capitale, loin de chez lui. Akito avait encore bosser toute la soirée et le début de nuit dernière, camée jusqu'aux yeux pour une fois, ça aide à tenir faut le reconnaitre. Il était perceur et bassiste, et cette nuit là un groupe de nana complètement jeté était venue ce faire des piercing pour le poins indiscret pour leur enterrement de vie de jeune fille et lui, il haïssait les filles, alors il avait bien fallut trouver un moyen pour supporter la vue de tout ces organes génitaux et les gloussement qui allait avec... Mais c'était une façon de s'évader comme une autre pour ne pas affronter la réalité, ainsi il ne voyait pas les gens, il ne sentait pas leur douleur quand l'aiguille transperce la peau, il ne sentait rien tout court, c'était de la mort enroulée dans une feuille plus ou moins fine, une bouffée de désensibilisation.

Il se leva avec un effort surhumain du lit, la tête lui tournait encore un peu, il se dirigea vers un thermos posé sur son bureau, mais l'odeur qui s'en dégagea à l'ouverture de celui ci lui fit regretter d'avoir eu un odorat... Le café qui était a l'intérieur devait avoir moisir depuis quelques jour seulement il ne s'en souvenait pas, car les effets secondaires de sa drogue était bien sur, la perte de mémoire fréquente. Akito jeta le thermos par la fenêtre ouverte, avant de se rendre compte de la connerie de son geste. Enfin il enfila un jean et un t-shirt direction la buanderie, car ce qu'il y avait de pire que le café moisit, c'était le tas de linges sale en boules qui gisait au pied de son lit...

En arrivant il vit sortir précipitamment une jeune femme, brune ou blonde? Il n'avait pas bien vu, mais il eut la pensée qu'elle devait se lever à l'heure du coq pour faire une lessive si tôt... Puis un silence se fit.

*En fait je me lève aussi tôt qu'elle "-_- et tout ce que je trouve à faire c'est de faire une lessive...*


Il posa ses affaires sur le coté de la machine, il n'y avait personne d'autre visiblement et l'air n'était pas bien chaud. Sans pudeur ou crainte qu'une personne n'entre, le jeune homme se déshabilla quasi intégralement, plaça ses vêtements dans la machine et mit le tout en route.

En même temps qu'il observait le mouvement de rotation de la machine, il sentait les effets de la drogue se dissiper, lentement, comme un poison qu'on adsorbe, il recouvrait ses esprits tout doucement. C'était vraiment le moment de la journée qu'il préférait. Un instant ou il pouvait se sentir bien, se dire que tout était fini, qu'aujourd'hui il ferait ce qu'il veut, qu'il était libre de ses choix. Qu'il était quelqu'un. Ces mots résonnèrent dans sa tête : "être quelqu'un". Pourquoi était ce si important? Il n'en savait rien , pourtant tout le monde veut devenir "quelqu'un". Les gens d'ici par exemple, pour être quelqu'un ils ont des amis, un groupes de proches, un objectif... Akito n'avait rien de tout ça, pas d'amis, encore moins de proche et aucun but. C'était vrai quel était son but? Que ferait t'il dans 2 ans? 10 ans? 50 ans?

Il frissonna avant de s'assoir devant le tambour de la machine.C'est si paisible le matin. Puis il entendit du boucan et des pas s'approcher de la buanderie, il s’imaginait déjà les gens discuter, se demander mutuellement si telle marque de lessive était la mieux pour ce genre de textile etc...

*décidément c'est ma journée...*

Il observa son reflet dans la vitre de la machine à laver, peut être était il venu aussi ici pour réfléchir, parce qu'il était seul? Tout cela faisait un peu mélodrame trop tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   Dim 29 Mai - 17:23

    Il était une fois un rayon de soleil qui était parvenu à se faufiler gracieusement entre les rideaux épais, ces rideaux ne l'avaient pas remarqué. Eux qui était sensé me protéger de ces affreux rayons. Les yeux mi-clos, la tête sous l'oreille, je faisais de mon mieux pour replonger dans ce rêve sans fin dont je ne me souvenais d'aucuns détails. Puis, il y eut ce bouquant dans la chambre voisine. Une armoire qui claque contre le mur, des murmures de femmes en proie à la plus grande confusion, un bruit de téléphone qui s'allume. Ne connaissaient-elles pas la fonction touche silencieuse ? Mes bras vinrent encerclé le coussin alors qu'un soupire caverneux sortait de ma gorge. Je voulais mourir en paix dans mon sommeil, et ces voisines s'efforçaient pour ne pas me laisser plonger. Sentir les draps chauds autour de moi m'étaient d'un confort incomparable à la saveur du chocolat. Alors que mes paupières se fermaient lentement à nouveau, une porte claqua, celle des voisines. Ne manquant pas de me faire sursauter.

    « Saloperies de garces... »

    Je tâtais ma table de chevet pour trouver la lumière puis j’appuyais rapidement sur le bouton. Bien évidemment, je n’eus guère le temps de me protéger les yeux de cette agression lumineuse. Je plongeais de nouveau sous ma couette en grognant. Personne dans la chambre n’était là pour m’entendre, alors je pouvais râler autant que je voulais. J’avais tout fait pour que cette p’tain d’administration me foute dans une chambre seule pour étaler mon bordel, ma rage et mon désarroi, de me retrouver à l’autre bout du monde. Vie pourrie. Je mis encore quelques minutes avant de sortir du lit. Aujourd’hui, j’avais opté pour la journée libre pour rattraper mes nuits de retard. Mais mon plan était tombé à l’eau à cause de ces femelles criardes. J’avais cette prenante envie d’aller les égorger sur place, de coloré leurs chambres de gamine en rouge, je songeais à en laisser une en vie. Car si j’allais en prison, peut être que mes parents jugeraient que je ne suis pas à ma place ici. Et que ce n’est pas au Japon que j’arriverais à mieux communiquer avec mon entourage. À peine mis-je un pied par terre que je manquais de m’écrouler sur le sol, des dizaines de vêtements étaient éparpillés dans ma chambre. Je n’avais rien rangé depuis deux semaines. Mes vêtements sales se mélangeaient avec les propres. Et ouais enfoiré, c’est dégueulasse ! Mais c’est ma piaule.

    Un éclair divin me fit toutefois réfléchir devant ces piles de linge, et j’envoyais tout valdinguer dans un panier à coté de la fenêtre. J’allais passer une grande partie de mon après-midi à faire du linge, mais tant que les machines étaient gratuites et que personne ne me traînait dans les pattes, tout irait à merveille. J’vais pas vous étaler ma vie jusqu’à ce que j’arrive à la buanderie que je croyais vide, en effet, en m’approchant d’une des machines, j’apperçu un jeune homme un peu plus grand que moi avec des cheveux d’une couleur plutôt peu banal. Je jetais un rapide coup d’œil dans sa direction, me retenant de le saluer et de lui dire quoique se soit de non pertinent, puis déposa mon panier sur le banc. Je commençais à préparer ma machine, et ne me gênait pas pour essayer de bourrer le plus de vêtements dans celle-ci… D’accord, j’étais sacrément nul pour faire de la lessive, j’en avais fait qu’une fois depuis que j’étais arrivé ici il y a de mois, et c’était une nana qui m’avait aidé… Après j’étais pas sensé savoir que si on blindait trop la machine, ça ne lavait pratiquement pas les vêtements…

    « Allez, soit plus aimable machine à la con… Mange ce que je te donne à bouffer… »

    Peu sympathique d’ignorer un si charmant homme, mais j’avais aucune envi de causer à qui que se soit. Surtout s’il était japonais, mon japonais était tellement nul que j’avais parlé en anglais, comme d’habitude. J’aimais la faciliter… Et la solitude, okay. Mais ce mec était quand même canon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar ✄Want to get Raped?♂

Messages : 85
Date d'inscription : 19/04/2011
Camp dans la Bataille : Yaoiste voyons!
MessageSujet: Re: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   Mer 1 Juin - 9:56

[Je rencontre de plus en plus de RP à la première personne ^^ Je devrais peut être essayer un jour]

Et ça tourne et ça tourne, et sa tourne encore noyé sous l'eau et la lessive. Akito devait avoir des spirales dans les yeux à force de regarder le linge tourner à travers le hublot. Mais qu'avait il de mieux à faire? Pas grand chose. Il faut dire que seul, y'a pas beaucoup de chose qui paraissent attrayante ou sensationnel, il faut dire que faire un machine ça, au moins ça à de la gueule... Même en essayant de se convaincre, c'était impossible, la buanderie était réellement l'endroit le plus ennuyant de la pension. Il tourna le regard discrètement, c'était un homme qui était entré il retint à grand peine un soupir de soulagement, il n'aurait en aucun cas voulut voir débarquer un énième sosie de Britney-Hilton comme il en courait les rues. Elle lui aurait raconter sa vie, comment son 1er petit copain l'avait lâché, comme elle avait perdu sa virginité, le dernier vernis à la mode, puis elle aurait parler de son linge et ça, y'a pas pire avec une fille... Heureusement il échapperai à ça avec celui qui venait d'entrer. Quand le jeune homme fut occuper à entasser une masse impressionnante de linge dans la pauvre machine, Akito usa d'un regard furtif pour mieux regarder le jeune homme. Pas vraiment l'air de bonne humeur à première vue, le style un peu rebelle, brun, lunettes et l'air encore endormi. Pas mal du tout.

*A quoi je pense encore >< Il suffit d'un regard pour voir que ce mec à écrit sur le front " tu me touche jte bouffe". *

Il reporta alors rapidement son regard sur sa propre machine, avant que le mec en question ne se demande pourquoi il se faisait dévisager. Les grands silence quand deux personnes sont dans la même pièce on toujours le don de faire peser une atmosphère lourde... La seule phrase qui brisa le silence fut prononcé par ce fameux jeune homme, il pestait contre la machine qui ne voulait pas avaler plus de linge sale. Akito monologua longtemps en sont fort intérieur puis décida finalement de lui venir en aide car de toute évidence il ne savait pas faire une machine ou avait beaucoup de mal. Il se leva alors et avança vers lui, il s'agenouilla à coté de sa machine et dit d'un ton qui se voulait serein:

-Si je peux me permettre, tu n'arrivera à rien comme ça, attend.

Il ressortit tout de la machine et sépara quelques trucs des autres.

-Tu vois sa c'est blanc, tu ferais mieux de le laver à part à moins que tu ne veuille que ça deviennent rose... Donc tu si tu enlève tout le blanc et le noir, tu peux déjà faire une première machine et tout rentre pile poil, ah oui j'oubliais si tu lave une boule de linge, y a des chance que le tout reste sale. Après si tu veux je te montre comment on lance le programme, enfin si tu ne sais pas bien sur...

Il espérait que le brun ne le fusillerait pas des yeux en se voyant assister de la sorte, mais bon sa aurait été une tuerie de le laisser laver tout ça en boule. Et puis pour une fois qu'Akito allait vers quelqu'un il esperait bien ne pas se faire rembarrer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   Sam 4 Juin - 7:09

    {hj~c'est de plus en plus populaire, mais c'est un choix de jouer à la première personne. Je change toujours en fonction du personnage que je joue :°}

    Je n'avais aucune envi de passer ma journée à faire du linge, et cet endroit me donnait la nausée. J'avais beau essayé de blindé la machine avec tout le linge qui s'était entassé dans ma chambre, une grande partie ne rentrait pas. Cette saloperie de machine n'était pas assez grande pour tout ce linge, serais-je contraint de faire deux tas ? Je n'aimais pas la contrainte, alors je continuais de pousser le linge dans le fond de la machine pour tasser le maximum de chose dedans. Or, je fus coupé en plein élan. Si j'étais aussi violent que les autres le prétendait, il aurait donné une droite illico presto, sans réfléchir. Je n'étais pourtant pas d'humeur. Je suivais chaque mouvement du japonais, parce qu'à mon plus grand malheur il était bien japonais, et plus les secondes s'écoulaient, plus mes prunelles s'écarquillaient. Bordel. Il était en train de foutre tout mon linge dehors, dites moi que c'était une saloperie de blague et qu'il allait tout remettre. J'avais mis un quart d'heure à tout foutre dans la machine ! Bien sur je ne savais pas regarder sous l'angle positif, le bon angle, puisqu'il y avait une bonne raison pour que mister cheveux blancs neiges retire tout de la machine. C'était un sacrilège, mes doigts étaient sur le point de reprendre tout ce qu'il venait de mettre par terre et de remettre tout ça dans la machine, mais je m'arrêtais lorsqu'il m'expliquait distinctement la raison pour laquelle je faisais une grosse connerie. Pour changer. J’esquissais une grimace lorsque il rétorqua que ma chemise pouvait virée au rose mais je ne pu me départager d'une remarque fort désobligeante.

    « À la limite.. Si elle virait au rose, j'te l'aurais donné, ça irait bien avec tes cheveux. »

    Peu sympathique alors que le mec voulait juste m'aider. Je le regardais faire, et lorsqu'il parla du programme, je manquais de demander de quel programme il était en train de causer, mais je me ressaisissais bien assez vite. Bien sur... Le programme de la machine. Sachant que c'était la deuxième fois de sa vie que je touchais une machine à laver, pour moi, tous les boutons se ressemblaient. Qui plus est, pour pouvoir comprendre ce qu'il y avait écrit à coté de chaque bouton, je pouvais toujours courir. J'avais encore trop de mal à lire ces signes. Pourquoi les japs' s'étaient-ils compliqué la vie, ils auraient pas pu garder notre alphabet, ou du moins un dérivé ? Y a jamais personne qui pense à moi. Ça m'énervait. Je m'étais levé, surplombant largement le beau goss aux cheveux neiges alors qu'un petit sourire mesquin étirait mes fines lèvres.

    « T'es en train de prétendre que j'suis pas capable d'appuyer sur un bouton ou quoi ? »

    Non bien sur, c'mec avait pas l'air d'être de ce bord, ou alors il cachait que trop bien son jeu. Je le fixais. J'savais même pas si j'cherchais à lui tenir tête tout simplement, ou à le faire sortir de ses gonds, ou encore à le faire quitter la pièce. Au bout du chemin, j'm'en fichais un peu, j'avais mal au crâne, et j'entendais encore raisonner cette saloperie de porte que les filles avaient claqué. Aussi, j'étais incapable de lui dire merci pour le soutient qu'il m'apportait bien gentillement. Qu'est-ce qu'il était trop gentil et trop mignon ce garçon, tout à fait le genre de mec que j'me tapais d'habitude.
    J'haussais les sourcils alors que je jetais un coup d’œil à la machine avant de poursuivre en soupirant :

    « Si c'est possible qu'tu me montres... ça s'rait con qu'on m'accuse d'avoir fait exploser la buanderie. »

    Quoique je doute en être capable. Je pouvais très bien faire un carnage, mais faire exploser des machines de ce genre, je doutais que cela soit tâche facile. Puis je tendais ma main en direction du jeune en rétorquant d'une voix qui semblait presque posée, mais c'était qu'une illusion voyons, j'étais de mauvais poil, et je m'étais rabattu sur la première proie qui m'était passé sous la main :

    « Theodore. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar ✄Want to get Raped?♂

Messages : 85
Date d'inscription : 19/04/2011
Camp dans la Bataille : Yaoiste voyons!
MessageSujet: Re: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   Mer 8 Juin - 9:27

Froid? Distant? Ou tout simplement d'humeur massacrante... Ces trois qualification collait parfaitement au jeune homme devant lui. Il ne dirait pas "Méchant" car ce n'était pas le cas, il n'y avait pas eu d'insulte ou de geste malvenu, mais il sentait une certaine tension autour de lui. Peut être tout simplement qu'il ne comprenait pas la langue. Akito avait tendance à oublier que c'était une pension ici, et qu'il pouvait y avoir des étrangers, à vrai dire il n'y avait même jamais pensé, après tout pourquoi des étrangers viendrait s'enterrer dans une pension japonaise, ou tout est en Kanji, si il ne connaissait pas la langue. Ce qu'il venait de se dire provoqua un éclair... Si sa se trouve le gars en face de lui n'avait pas compris un traitre mot de se qu'il venait de dire, et il devait le prendre pour un taré d'avoir défait tout son linge, de l'avoir trier etc... Et si il le prenait mal et qu'il cherchait la baston? Pour du linge? Se serait un peu abuser là, mais avec la chance qu'il avait... Heureusement le jeune homme répliqua, ce qui rassura Akito. Il comprenait la langue, et même plutôt bien au vu de la remarque qu'il venait de faire sur la couleur de ses cheveux. Il s'en fichait, ses cheveux ils étaient là, et même si on les trouvaient superbes ou laids il ne les échangeraient pour rien au monde. Il avait donc décidé de ne pas donner suite à sa remarque. Il semblait regarder la façon dont il touchais les boutons du programme avec attention. Il avait toujours du me démerder tout seul chez moi et bien sûr il était un peu la cendrillon du logis, faire la bouffe, le ménage, le linge, etc... Mais d'un coup l'homme en face de lui se leva et Akito ne put s’empêcher qu'il était plutôt grand, peut être avait il l'intention de partir et de le laisser s'occuper de son linge, et si tel était le cas il ne comptait pas le laisser faire, mignon ou pas, y'a des limites! Au final il esquissa (enfin) un sourire et lança une réplique narquoise à laquelle Akito répondit.

-Je suis en train de prétendre que si tu ne sais déjà pas préparé ton linge pour la machine tu ne sais sûrement pas quel programme adopter, et de deux, à moins que tu ne vienne d'une campagne très éloignée, tu est sûrement étranger étant donner ton accent et ta tête devant les Kanji. Ceci dit c'est très mignon, sa te donne un air de...Non oublis je m'égare.

Il avait dit cela parce qu'il le pensait et aussi pour perturber un peu le jeune homme si semblait vouloir ne faire qu'un bloc devant lui. Après tout Akito proposait son aide alors la moindre des choses serait de se montrer un poil aimable ou sympathique, si il avait eu un mauvais réveil Akito aussi et pourtant il se retrouvait là à faire deux machine au lieu d'une, ce qui était déjà bien assez chiant comme ça. A présent, ce n'était plus la machine mais Akito lui même qui se faisait dévisager par ce gars. Mais à quoi pensait-il? Que pouvait il bien se passer dans sa tête? C'était ce qu'Akito se demandait depuis qu'il était arrivé dans cette pièce. Finalement il sembla se radoucir et demanda tout de même une démonstration ce que commença Akito en montrant les boutons sur lesquels appuyer pour tel ou telle sorte de linge. Il se présenta même à lui.

-Eh bien enchanté d'avoir pu te prêter main forte Théodore. Moi c'est Akito.

Il se releva puis se retrouva nez à nez avec Théodore, il était quand même vachement bien foutu... Et ses lunettes lui donnait un air pervers, et soulignaient son regard. Il fit un pas en arrière pour rétablir une distance convenable, il devait avoir un peu rougit, les prochaines minute d'attentes risquait d'être lourdes de tensions... Pour chasser ses mauvaises pensées de sa tête Akito tenta de prendre un ton banal et dit :

-Et sinon...Tu viens d'où?

Question à la con mais il fallait bien qu'il meuble la discussion, car le pire dans ce genre de situation c'était les silences bien lourds. Il se fichait un peu de la réponse en fait, il voulait juste garder le garder le contact avec lui, Il esperait peut être dans le vide car après tout il l'avait juste aider à faire une machine, mais c'était Akito après tout, toujours à espérer les truc les plus dingues, et puis il faut que la buanderie sa peut quand même être vachement excitant avec cette chaleur moite, la vapeur sur les fenêtre, le bruit des machines qui couvrent les autres bruit et... La possibilité de se faire surprendre? Oui là il débloquait complètement. Il dévisagea Théophile jusqu’à en oublier que sa pouvait être gênant, mais qu'importe, il n'y avait pas de mal à se rincer l’œil.

[Par contre je pars en vacances demain matin (le 18 juin) et je ne sais pas si il y aura le Wi-fi là bas, alors au cas où, on reprend dans 15 jours ok?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que faire de mieux de bon matin? (pv Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit