T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Ven 12 Aoû - 13:59


La policière suivit le sourire de la jeune musicienne, puis vint s'installer a ses côtés, ou plutôt en face d'elle, histoire d'être bien placée si elle voulait lui parler. C'était plus simple que côte a côte. Elle s'installa alors confortablement, ses yeux se plissant en offrant un adorable sourire a la jeune demoiselle. Apparemment, si elle restait en uniforme, c'était bon, Lal était connue ici. C'était quand même pratique d'avoir des relations ! « Okay, merci ! » fit en croisant ses doigts et en plissant les yeux de nouveau. Et dire que la journée avait "mal" commencée ! Elle ne s'était pas doutée une seconde qu'une pseudo hors la loi allait lui rendre le sourire. Ni qu'elle allait familiariser avec elle. Finalement, elle était très sympathique. De bonne compagnie, elle était assez connue en plus apparemment. Les flics ici, forcément sont a la fois bien, et mal vus. Ça dépends des avis. Mais il valait toujours mieux rester sur ses gardes... Elle en avait déjà fait les frais.

Alors comme ça c'est elle qui invitait ? C'était bien trop gentil, et là, avec les problèmes dont Hayley était au courant, il n'était pas question qu'elle paie. « Pas question. C'est gentil de ta part, mais c'moi qui t'offrirai ce verre. » Elle lui sourit, puis la regarda dans les yeux. « Rien que pour ton hospitalité et ta sympathie. » Ça lui avait effectivement fait du bien de voir quelqu'un, de rire, et même de se remémorer quelques souvenirs, la nostalgie étant bonne et mauvaise amie à la fois. Elle tenait a lui faire comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Jeu 25 Aoû - 9:40

Lal se dit qu'elle avait de la chance d'avoir rencontré Hayley. Au final, c'était quelqu'un de bien,et elles semblaient penser à peu près pareil, à quelques détails près. La vagabonde lui sourit sincèrement, c'est vrai que ses finances ne lui permettaient pas vraiment de faire des folies, la policière était la voie de la raison. La jeune musicienne s'étira dans son siège, et commanda deux cocktail maisons, pour elle et la fliquette, étant certaine de la qualité du produite dont le prix est largement abordable. (H.S: Esprit commercial, sors de ce corps ! D8).

Elle attendit patiemment que la barmaid arrive avec les commandes, but une gorgée du cocktail sucré et légèrement alcoolisé, et se pencha vers la jeune femme aux cheveux noirs.


- Bon, et si tu me parlais de toi ? D'où tu viens, ce que tu fous là, ton passé, tes journées au boulot, ce genre de choses.

Directe et simple. La curiosité qui brûlait la jeune vagabonde avait allumé une flamme intéressé dans ses yeux. C'était toujours ainsi, dès que quelqu'un l’intéressait, elle voulait tout savoir de cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Ven 26 Aoû - 18:23

La brune lui sourit quand elle commanda les deux cocktails. Elle était prête a payer, cela ne la dérangeait pas. Elle ne roulait pas sur l'or non plus mais elle pouvait bien offrir un petit verre à sa nouvelle amie, si elle avait le droit de la qualifier ainsi. Elles attendirent alors toutes les deux la barmaid, qui leur apporta très vite leurs boissons. Elle leva son verre légèrement, faisant un clin d'oeil à la jeune vagabonde, puis bu une gorgée de ce cocktail. Il était doux, sucré, et on sentait très peu l'alcool, ce qui donnait tout de même une pointe de piquant là dedans. Il était très agréable à boire. Elle reposa doucement son verre, et fixa simplement Lal alors qu'elle l'interrogeait autant du regard que de la parole. Hayley, légèrement surprise qu'on s'intéresse autant et si subitement à sa vie, ouvrit de grand yeux puis esquissa un sourire, suivit d'un petit rire, simple, cristallin. Elle lia ses deux mains et fit mine de réfléchir à par ou commencer dans tout ce fouillis qu'est sa vie.

- « Eh bien, je viens d'Angleterre, je suis née à Londres.. J'ai... Enfin j'avais des parents bien cathos, un peu lourds, qui ont eu du mal a supporter mon changement, ce qui fait qu'ils m'ont vite dégagée de chez eux. Enfin, mon père. »

Rien qu'à repenser à ça, elle soupira. Non, bizarrement ça ne lui faisait pas mal de parler de ça, au contraire, ça la désespérait plus qu'autre chose d'avoir des parents aussi fermés d'esprits, qui ne savaient supporter les fréquentations de leur fille -qui n'étaient pas malsaines je tiens à le préciser- ni sa bisexualité d'ailleurs. Peu importait pour elle, ses "géniteurs" en restaient à ce statut, rien de plus, rien de moins.

- « Cela dit, j'ai toujours eu de bons amis. J'avais un petit groupe de trois personnes, qui m'ont aidée à accomplir mon 'rêve' et m'ont accompagnée jusqu'ici. J'ai eu du mal à tout suivre, c'était assez speed. J'ai toujours voulu venir au Japon. Et je me suis dit aussi que quitte à partir, il fallait que j'accomplisse aussi mon rêve de rentrer dans la police. »

Rien que de reparler de cet instant ou elle était partie de chez elle pour accomplir son rêve la rendait nostalgique, mélancolique. Elle partit dans la fin de son discours, regardant toujours Lal, souriante.

- « Et c'est en choisissant Kohime, que j'ai pu rencontrer la personne qui m'a formée en tant que policière... Puis tu sais ce qui m'est arrivée par la suite. Et me voilà ! »

Elle sourit, ayant stoppé quelques secondes à sa dernière phrase, puis prenant à nouveau une gorgée de son verre. Elle le déposa, et lui lança le même regard intéressée qu'elle il y'a quelques minutes.

- « Et toi alors, raconte moi tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Mar 30 Aoû - 20:37

Lal buvait littéralement les paroles de son interlocutrice. Comme à chaque fois qu'elle entendait une nouvelle histoire, elle enregistra dans sa mémoire chaque détails du récit de son amie. Une fois le récit terminée et sa curiosité repue, la jolie vagabonde prit le temps de boire son verre avant de répondre. Elle devait réfléchir. Par où commencer le récit de sa vie, a la fois rapide et complexe ?

- Et bien, pour commencer mieux vaut parler de mes parents. Mon père est un vagabond depuis toujours. Quand il a rencontré ma mère, elle était la fille d'un riche bourgeois italien, qui avait quelques contacts dans la mafia soit dit en passant. Bref, ce jours là, mon père s'était réfugié dans l'immense jardin de la propriété de la famille de ma mère, et ils se sont rencontré alors qu'elle se baladait en pleine nuit, pour cause d'insomnie. Evidemment ce fut le coups de foudre. Après plusieurs semaine d'une longue séduction qui aurait fait baver d'envie les princesses Disney, ma mère a tout quitté pour partir sur les routes avec mon père. Je suis née en Italie, à Milan, et un an plus tard on a prit notre envol pour les Etats-Unis d'Amérique.


Lal se souvenait des longues soirée où sa mère lui décrivait sa vide de bourgeoise italienne. Le luxe, la fortune, la gloire, le respect, la crainte, les paillettes et les coeurs de glaces des gens. Sa mère lui racontait souvent sa rencontre avec son père, avec moults détails et émotions, les yeux brillants vers les étoiles, théâtrale au possible.

- Toute ma vie, on a parcourut les USA en long, en large et en travers. J'ai admiré les Grands Lacs du Nord et la Vallée de la mort, visité les moindres rues de New-York, Los Angeles et San Francisco, me suis gelée à la frontière avec le Canada, ait failli me noyer dans le Rio Grande. J'ai rencontré des mafieux à Détroit, et des Indiens dans les réserves. J'ai vu, entendu, vécu nombres de légendes. J'ai pris des trains en toute clandestinité, suis monté à cheval, voler dans un hydravions, conduit des voitures de luxe. Je suis une vagabonde.

On pouvait lire dans ses yeux toute la fierté qu'elle portait à prononcer cette dernière phrase. Vagabond, c'était une façon de vivre, une communauté internationale d'enfants du monde et du vent, c'était une légende, une réalité. La plus belle chose qui soit aux yeux de Lal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Jeu 1 Sep - 18:11

Après avoir parlé de sa longue escapade jusqu'au Japon, Hayley se mit à écouter les dérives & aventures de Lal. C'est fou ce qu'on pouvait vivre dans une vie aussi courte. Elles n'était pas vieille, et pourtant on avait l'impression en buvant ses mots qu'elle avait déjà beaucoup vécu. Au final, c'est ce qui endurci une personne. Lal était vraiment une personne forte, que notre policière admirait réellement. Elle avait vécu, difficilement, mais aujourd'hui elle est l'une des plus courageuses et intègres personnes de ce monde. Une femme, une vraie ! Elle lui sourit, déposant son verre.

- « Et bien... Ça c'est de l'histoire. Digne d'un film à rebonds ! »

Elle rit doucement, terminant son verre calmement, l'ambiance du lieu l'apaisant, ainsi que l'atmosphère que créait Lal & Elle, lors de leurs discussions. La vie d'une vagabonde avait l'air si... Passionnante, mais il fallait être intrépide pour vivre ça. Hayley elle même aurait-elle été capable de suivre une route si longue ? De traverser autant de pays ? Ses voyages ne se limitaient qu'à Londres et au Japon. Elle n'avait pas beaucoup voyagé et adorerai d'ailleurs, mais son métier ne lui permettait pas. Elle ne pouvait pas se permettre de partir aux quatre coins du monde, à moins d'être mutée. Mais de toute façon, elle ne voulait pas. Elle ne voulait plus partir du Japon. Peut-être pour elle que cela serait mieux, mais elle refusait de partir, de quitter les lieux, là ou elle à vécu les meilleurs moments de sa vie. Elle ne les quitterai pas.. Pas maintenant.

Elle secoua la tête, reprenant un peu la discussion.

- « En ce qui concerne mes journées de travail, comme tu me le demandais avant, so... Ça dépends vraiment des jours. Les appels des gens vont d'un cambriolage futile à une prise d'otages. Mais je passe souvent ma journée à patrouiller, puis à être envoyée sur des petites affaires. Je n'ai été qu'une fois envoyée sur un gros dossier, mais ça... C'est Top-Secret. »

Elle termina sa phrase tout en mettant son doigt sur ses lèvres, clin d’œil en plus. Elle aimait beaucoup son métier, il n'y avait pas à dire. Après tout, c'était son rêve... Même si son rêve lui a fait rencontrer des gens qui voulaient le lui briser. Et oui, comme dit tout a l'heure, quand on est flic, on nous aime, ou on nous déteste... Il n'y a pas de juste milieu.

Elle souriait, tout en parlant de ça. Mais une question la turlupinait. Cela dit, elle ne voulait pas tarabuster Lal de nouveau avec ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Jeu 1 Sep - 19:15

Lal souriait, heureuse que son histoire intéresse la jeune policière. Il arrivait parfois que quand elle parle de sa vie, les gens la traitent de menteuse, la rejettent, ou rient. Bien sûr, la vagabonde s'en fiche. Elle a apprit l'art de répondre aux insultes, aux attaques, aux mesquineries en tout genre. Toujours avec élégance et humour, bien sûr, car ce sont les armes les plus efficaces contre la violence. Encore un enseignement précieux de son père, qui était un Maître dans l'art de l’élocution. La musicienne écouta avec attention la suite du récit de Hayley, et comme précédemment, enregistra mentalement chaque détail. Elle se mordit la lèvre, un peu frustrée.

- Top-Secret ? Raaaah t'a pas le droit de me dire ça ! Maintenant je vais tout faire pour savoir !!

Comme toute vagabonde, son plus grand défaut était la curiosité. Mais c'était aussi leur plus grand atouts. On raconte que les vagabonds sont les informateurs de ce monde, que ce soit légale ou non. Les gens venaient chercher les informations auprès des vagabonds, grâce à un savant système de bouche à oreille. Et les vagabonds font payer cher leurs informations.

Bien sûr, Lal aussi faisait partit de ce réseau immense de renseignement. Elle connaissait des secrets que même seul le gouvernement américain est censé savoir, et elle a sû étendre sa réputation jusque dans la ville un peu paumé de Kohime. Bien entendu, la vagabonde n'allait pas parler de tout ça à la policière, elle ne voulait pas briser cette amitié neuve par ce genre de chose.


- En tout cas, ça a l'air chouette de faire le métier de ses rêves. Moi j'en ai pas, mais j'ai fait tellement de truc que je peux quasiment tout faire maintenant ! Si t'a besoin d'une réparation, d'une baby-sitter, d'un jardinier, d'une cuisinière ou n'importe quoi d'autre, n'hésite pas à m’appeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Mar 13 Sep - 0:54

Ah, malheureusement, amie ou pas, proche ou près, de loin ou avec, elle ne pouvait révéler ce genre de choses. Les affaires de la polices étaient -de temps à autres- des affaires secrètes, tant qu'elles n'étaient pas élucidées. Ou encore, quand elle devaient être étouffées. La police n'est pas toute rose, toute saine, bien au contraire, mais il y a des choses qu'il ne faut sans doute pas montrer au grand jour, surtout dans notre monde. Elle sourit à la vagabonde, s'accoudant sur la table, prenant une mimique à la fois attendrie par autant de volonté, et de gêne, désolée de ne pouvoir assouvir ses demandes curieuses. En même temps, qui ne voudrait pas savoir !

- « Autant que je puisse t'apprécier Lal, ça doit rester secret, désolée. »

Mais c'est vrai que maintenant qu'elle y pensait, Lal était une vagabonde, et avec tout ce qu'elle avait vécu, ce n'était peut-être pas étonnant qu'elle aie pu être au courant, même par quelques échos, ou un espionnage discret. En même temps, ce n'était ni l'affaire du siècle, ni un cataclysme horrible. Ça ne concernait qu'une toute petite ville, là où elle travaillait. Après les affaires de la police restent les leurs. Puis si il n'y avait pas ce genre d'affaire, on s’ennuierait à patrouiller toute la journée. Ou à aller arrêter de petits voyous de banlieue.

Mais effectivement, c'était chouette de faire le métier de ses rêves. On se lève le matin sans pester parce qu'on va retrouver des cons, pour faire quelque chose qu'on aime pas. Bien au contraire, en plus de quelques petits plus de la vie, on a une raison de se lever, d'aller travailler, et d'être payé pour faire ce qu'on aime. Ce n'est malheureusement pas alloué a tout le monde il fallait dire, ce n'était pas toujours facile et accessible de parvenir a faire ce que l'on veut de sa vie, mais quand on veut, on peut, parait-il ! C'est la motivation et l'envie qui l'avait fait réussir à en arriver là, a son poste, et elle ne comptait pas en rester la. Elle avait déjà pas mal voyagé pour venir ici, mais si c'était à refaire pour avancer, elle n'hésiterai pas. Enfin, si plus rien ne la retenait ici. Ce qui n'était pas le cas.

- « Effectivement, c'est quelque chose de grandiose. Se lever le matin et être heureuse d'aller travailler, ce n'est pas le cas de tout le monde ! »

Elle sourit, disant cela. Cela dit, c'était merveilleux, mais pas facile tout les jours, c'était sûr. Il y avait toujours des petits trucs assez difficile à supporter. Mais c'était ainsi, rien ne pouvait être tout beau, tout rose.

- « Enfin bon, ce n'est pas facile tout les jours non plus, mais je ne vais pas me plaindre, loin de là. Cela dit, je trouve ça bien aussi d'avoir fait plein de métiers ! Tu dois avoir beaucoup d'expérience... Je suppose, que tu as la tête pleine de rêves, ça se voit dans tes yeux, rien que quand tu racontes tes péripéties... Je trouve ça admirable, tu sais. »

Elle pencha sa tête en lui offrant un adorable sourire, vraiment sincère. Elle trouvait vraiment Lal prise dans ses espoirs, fière d'elle. Elle trouvait ça vraiment beau, car quoi qu'il arrive, cette femme saurait toujours se relever.

- « Je sais que tu n'en a sûrement pas l'intention, mais... Ne change surtout pas, Lal. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Sam 1 Oct - 17:08

- Autant que je puisse t'apprécier Lal, ça doit rester secret, désolée.
- Oh dommaaaaaage....


Lal prit un air péné largement exagéré, pour faire sourire et rassurer la jeune policière. Mais intérieurement, elle grimaçait de frustration. Puis elle se raisonna, après tout, ce genre d'information ne devait pas être très compliqué à trouver. Et puis, comme c'était pour sa curiosité personelle et non pour un travail, la recherche promettait d'être excitante.

- Effectivement, c'est quelque chose de grandiose. Se lever le matin et être heureuse d'aller travailler, ce n'est pas le cas de tout le monde ! Enfin bon, ce n'est pas facile tout les jours non plus, mais je ne vais pas me plaindre, loin de là. Cela dit, je trouve ça bien aussi d'avoir fait plein de métiers ! Tu dois avoir beaucoup d'expérience... Je suppose, que tu as la tête pleine de rêves, ça se voit dans tes yeux, rien que quand tu racontes tes péripéties... Je trouve ça admirable, tu sais.


Lal rit un peu nerveuse, et avala une gorgée de son verre. Elle n'avait pas l'habitude qu'on l'a complimente sur son manque de stabilité, au contraire, de nos jours les gens préféraient la sécurité quand la vagabonde choisissait le frisson du danger et de l'imprévu.

- Bah, arrête tu me gènes. C'est vrai que j'ai la tête pleine, d'images et de rêve, mais j'ai aussi mes doutes et mes colères, je suis humaine après tout. Cela dit, je ne suis pas un modèle non plus, tu n'a pas de raisons de m'admirer autant.

C'était vrai, en tout cas la vagabonde le pensait vraiment. Après tout, ne trainait-elle pas avec des gens peu recommandable ? N'avait-elle pas violé quelques lois pour se déplacer plus librement et vivre en dehors de la société ? N'était-elle pas doué pour la manipulation, et n'avait-elle pas fait souffrir ? Sans regretter ses gestes, la brune était assez lucide pour savoir qu'elle n'était pas Mère Thérésa. Elle avala une autre gorgée de sa boisson, quand la voix d'Hayley se fit entendre à nouveau.

- Je sais que tu n'en a sûrement pas l'intention, mais... Ne change surtout pas, Lal.

Lal leva les yeux, d'abord surprise. Puis elle sourit, d'un sourire sincère, et dans ses yeux brillait comme de la reconnaissance et de la détermination.

- Je ne changerais pas, je te le promet.

Elle finit son verre et se leva, retrouvant son habituelle forme.

- Bon et si on bougeait ? Allons danser !

Sans attendre de réponse, elle attrapa le bras de son amie et l'entraina dans la salle suivante, la discothèque. Une fois les doubles-portes passées, la musique mise à un volume presque dangereux pour les tympans leur arriva à la tête presque comme une vague. La vagabonde ne se laissa cependant pas démonter, et continua jusqu'à la piste de dance. Une fois arrivé, elle consentit à lacher la policière, et commencea à danser, s'imprégnant de la musique pour bouger à son rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Lun 27 Fév - 22:04

Voyant l'air faussement déçu de Lal, Hayley ne pu s'empêcher de sourire, pensant qu'elle était vraiment de bonne compagnie, sur pleins de points différents. Souriant de manière simple, mais radieuse. Elle avait beau avoir les idées noires, elle savait sourire quand il le fallait, et voyait bien que depuis le début, la vagabonde faisait de son possible. Elle était au fond d'elle touchée, même en sachant que son mal n'allait pas s'estomper comme ça. Un jour de plus sans lui... Mais là elle était accompagnée de quelqu'un qui voulait lui changer les idées. Et elle comptait bien la suivre. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'était pas sortie de chez elle après le boulot, ou qu'elle avait fait des sorties tout court. Peut-être que ça lui fera du bien, qui sait ?

Parlant de son admiration pour sa manière de vivre, Hayley garda son sourire, voyant l'air un peu embarrassée voir surprise de Lal. Tripotant son verre, elle la regarda sérieusement, continuant sur sa lancée.

- « On est tous pareils, tu sais. On a tous des rêves, des peurs, des doutes. C'est humain, comme tu dis. Mais vivre avec ça tous les jours, et y survivre d'une manière différente de celle des autres... Ça c'est héroîque. »

S'ensuivit leur promesse. Toujours amusée, elle acquiesça alors, déposant son verre vide sur le comptoir, avant que Lal ne lui propose d'aller danser. Danser, oulah, ça aussi ça faisait un bail... Plus d'un an peut-être qu'elle ne c'était pas déhanchée sur une piste, devant autant de monde. De toute façon, elle n'avait pas vraiment le choix, et se faisant vite entraîner par la musicienne des parcs publics, elle se retrouva, après de grandes portes battantes, au milieu d'une foule imprégnée d'ombre et de lumière multicolores, avec une musique à s'en faire péter les tympans. Elle respira un bon coup, essayant de reprendre sa vigueur d'autrefois.

Pendant un moment, alors que Lal était partie danser, elle se retrouva en plein milieu de la piste, et le temps s'était arrêté. Tout paraissait flou autour d'elle et le son de la musique était mis en sourdine. Elle n'entendait que les gros sons de batteries, qui tapaient dans sa tête. Ses pupilles grandes ouvertes, elle regardait droit devant elle, revoyant la scène. La scène ou elle l'avait rencontré. Le bar ou ils s'étaient posés. La porte qu'ils avaient prise..

Sa main vint se loger sur son coeur battant. Elle ne bougeait plus, et devait paraître idiote, en plein milieu de la scène, comme ça. Elle voulait bouger... Mais son coeur l'en empêchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Ven 23 Mar - 11:42

Lal ne l'avait pas vu tout de suite, et elle s'en voulu. Elle dansait simplement, se laissant entrainer par la musique, comme lui avait apprit son père. Ne plus faire qu'un avec le son, être la note, la partition. Taper des pieds au rythme de la batterie, se déhancher comme le cynthé, bouger les bras entrainés par la mélodie. Elle avait garder longtemps les yeux fermés, sans jamais se cogner aux autres danseurs, médiocre à coté d'elle. Puis elle les avait ouvert, pour chercher Hayley des yeux, le sourire aux lèvres. Mais son sourire se brisa dès qu'elle croisa le regard de la policière. Les yeux de Hayley reflétaient toute la détresse, la tristesse, le désespoir qu'elle semblait ressentir. Ses membres tremblaient, et à ce moment, l'image d'une poupée prête à s'effondrer s'inscrivit dans l'esprit de la vagabonde.

Il fallait agir. Vite. Ou Hayley allait s'effondrer. La vagabonde courut vers elle, et prit son visage entre ses mains, se rapprochant le plus près d'elle pour qu'elle puisse entendre sa voix au-delà de la musique trop forte.


- Tu m'entend ? Calme toi. Hayley ? Je suis là, tout va bien.

Elle n'avait pas besoin de lui demander la raison d'une telle panique. Vu le sujet de leur conversation depuis leur rencontre, cet endroit devait avoir un rapport avec l'autre enfoiré. Avec plus de douceur, comme pour ne pas la brusquer, Lal prit les mains de la policière et l'entraina vers le bar, dans l'autre pièce. Une fois les portes battantes fermés, le calme les submergea. Elle emmena la policière vers un banc et la fit s'assoir, demandant d'un geste de la main un remontant à la barmaid. Puis elle s'agenouilla devant la policière, lui tenant toujours les mains.

- Je suis désolé... J'aurai pas dû t'emmener ici... Ca va aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   Dim 8 Avr - 9:42

Tout semblait flou, encore, autour d'elle. Pourquoi ça lui faisait ça ? Elle se sentait pitoyable, à trembler comme ça, en plein milieu d'une piste de danse. Tout le monde la regardait, mais elle n'y faisait pas attention, les larmes bordaient ses yeux, une main posée sur son coeur, l'autre sur sa bouche. Elle essayait de se contrôler, elle disait qu'elle en faisait trop. Mais rien ne pouvait stopper cette douleur qui lui fendait le coeur en pensant qu'il était parti, comme ça, sans laisser de trace, après avoir passé autant de temps avec elle. Elle le savait, que pour lui ce n'était pas sérieux. Elle savait que ça n'allait pas durer. Mais dans ses bras, elle ne voyait pas ce moment arriver. Ça lui faisait mal, elle avait juste envie d'errer, de courir, jusqu'à le retrouver, jusqu'à ce qu'elle tombe d'épuisement si il le faut. Elle voulait courir, par tout les temps, a travers la ville, et espérer le croiser, derrière une pluie violente, et enfin le revoir. Mais elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas se permettre d'être aussi attachée. Elle ne voulait pas paraître lourde... Même si dans son coeur le poids a porter était horrible. Elle préférait le porter, plutôt que de lui infliger.

Alors que la musique tambourinait dans ses oreilles, que les basses résonnaient dans sa tête, et que tout le monde autour se souciaient plus du fait qu'elle était gênante plutôt qu'elle était mal, Lal arriva. Hayley entendait une voix qui résonnait contre elle, des mains sur son visage, et des yeux qui la fixaient. Des larmes coulèrent naturellement de son visage qui avait juste comme expression visible la peur. La brune releva ses mains, les posant sur celles de Lal, en gardant ses yeux emplis d'eau dans les siens, son regard de détresse et de gêne l’appelant au secours.

- « L-Lal.. J-Je... »

Sans avoir le temps d'en dire plus, la vagabonde l'emmena a l'extérieur de la pièce, dans l'endroit reclus du bar, le plus silencieux, a l'abri de la musique et du bruit. Elle était encore sonnée, et ses yeux dilatés ne cessaient de verser des larmes qui coulaient malgré elle. Lal la fit s'asseoir, et son regard plongé dans le vide, elle l'écoutait, les battements de son coeur saccadés l'empêchant de parler correctement. Les mains dans les siennes, elle baissa les yeux, ses cheveux masquant son regard meurtri.

- « N-Non.. C.. C'est ma faute... »

Elle fut d'un coup submergée par la douleur, les larmes sortant avidement, des petits gémissements plaintifs s'échappant d'entre ses lèvres, essayant de pleurer silencieusement. Pourtant, la douleur était énorme, et son coeur ne cessait de tambouriner sans s'arrêter a l'intérieur de sa poitrine. Elle essayait de cacher son visage, les yeux fermés, elle sanglotait, essayant de se calmer. Elle ne voyait que lui, lui et encore lui. Tout leurs moments ensemble, du premier au dernier.

Elle ne savait pas quoi faire, et se sentait gênée pour cette pauvre Lal qui devait subir tout ça. Elle releva un peu les yeux vers la gentille vagabonde qui s'occupait d'elle, les larmes coulant toujours. Elle respira calmement, essayant de se calmer, peu à peu, pour pouvoir parler correctement.

- « J-Je suis désolée.. Je.. Je devrais pas t'infliger tout ça.. T'es pas obligée de rester... »

Elle disait ça, mais au fond elle ne voulait pas être seule. Seulement, elle pensait d'abord aux autres, et c'était normal. La solitude, ç'aurait été mieux pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les souvenirs refont surfaces et rouvrent les blessures du passé... [PV: Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit