T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 41
Date d'inscription : 21/05/2011
Camp dans la Bataille : Homo'.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   Jeu 28 Juil - 19:27


Il était à peine 11h quand la porte automatique de l'hôpital s'ouvrit devant moi. 11h... Ce n'était vraiment pas une heure pour être debout. Inhumain. A 11h, on dort. Ou du moins, JE dors. Enfin, pour cette fois, c'était raté. On m'avait appélée tôt dans la matinée pour me demander de faire passer un colis. C'est que le commandataire m'avait vraiment prise pour une bille... Qui n'aurait pas reconnu cette célèbre drogue blanche en sachet ? Certainement pas moi. Je connaissais toutes les drogues, j'en avais vues, prises, vendues, faites passer... Ce n'était pas la première fois.
Enfin toujours est-il que je devais rendre ce service, et l'amener à une connaissance qui n'avait pas pu faire le déplacement seule. Pour sûr, allongé dans un lit d'hopital, on va rarement bien loin. Mais son influence avait fait que son "client" allait faire le déplacement jusqu'à sa chambre, et je n'avais eu qu'à récupérer le sachet, pour le lui ramener afin qu'il le vende. Pourquoi prendre cette peine et me lever si tôt ? Pour le service. Dans ce milieu là, un service rendu était aussi un service gagné. C'était donnant-donnant. Ce service pourrait toujours me servir.
C'est donc habillée assez sobrement que j'étais partie vers l'hopital. Mes éternelles Rangers, un slim noir, et un t-shirt blanc. Il faisait bien assez chaud pour ne pas prendre de veste. Vive l'été.
Arrivée au comptoire de l'acceuil, je m'étais présentée comme une proche de ce cher Marcus. On ne m'avait rien demandé d'autre et j'avais été guidée jusqu'à sa chambre. Les hopitaux et leurs odeurs me répugnaient. Je n'aimais pas ce lieu. Trop... mauvais signe. Si je m'y retrouvais, c'est que ce que j'avais prévu ne s'était pas passé comme je le souhaitais. Et ça, c'était très, très désagréable. M'enfin, ce jour était un jour différent. J'y allais de mon plein grès, et en pleine santé.

Je frappais à la porte et entrais, saluant brièvement mon "beau frère." J'esquissais une grimace. Rien qu'à voir sa tête, je pouvais juger qu'il avait prit cher. Très cher. Un ricanement prit la place de la grimace. Je m'approchais de lui, une main dans ma poche. Je jetais un oeil aux appareils auxquels il était relié. Plein de couleur, de lumière clignotantes, de bip sonores... Ce devait être la fête la nuit ici... Je prenais une chaise et m'installais à califourchon dessus, à côté de lui.

-On ne t'a pas raté, à c'que j'vois. Bon, j'te met ça où ?

Le dénommé Marcus se retourna vers moi. Malgré les nombreux bleus qu'il avait au visage, il me sourit. Il semblait fier de lui.

-Glisse ça sous le matelas derrière ma tête s'il te plait.

Je me levais en laissant échapper un léger soupire. Je poussais la chaise et glissais ma main sous le matelas, lâchant le petit sachet que j'avais discrètement pris dans ma poche. Je replaçais ensuite le drap et me rasseyais. Il fallait bien que je reste un peu discuter avec mon "beau frère".
Après dix petites minutes, je me levais et me dirigeais vers la sortie. Sa voix s'éleva derrière moi :

-Je te revaudrais ça.

-Je le sais.

Je poussais la porte et sortait dans le couloir, m'étirant tout naturellement. J'hésitais entre retourner me coucher et profiter de ma journée qui serait plus longue que d'accoutumée. Cruel dileme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   Jeu 28 Juil - 22:03



« Si tu veux me frapper, vas-y. Mais je vais pas me mettre à chialer comme une petite tapette. Et si tu veux m’envoyer au loin, vas-y aussi. Ca n'y changera rien. »
Queer as Folk.


Ses yeux étaient rivés sur la perfusion qu'on lui avait implantée dans le bras. Le néon du plafond clignotait, c'était perturbant, ses yeux finirent par voir de la même manière. Elle secoua la tête, assise sur le rebord d'un lit spécial, genre brancard, pour consultation. Elle était en chemise blanche, toute sa poitrine recouverte d'un bandage, un peu comme les femmes combattantes au Japon, à l'époque. Elle ne portait qu'un petit short bleu, d'où l'on voyait dépasser un bandage un peu imbibé de sang. Elle avait les cheveux détachés, un peu mal coiffés, mais ça allait encore. Elle avait des yeux fatigués, et du maquillage un peu estompé sous ses yeux. Le poignet tendu dans le vide, attachée à sa perfusion, elle attendant qu'on vienne lui apporter quelques résultats et des vêtements propres. Toute seule dans cette pièce toute blanche, elle se remémorait sa soirée d'hier. Elle avait l'impression de ressentir encore la douleur atroce et brûlante qui lui transcendait le dos. Elle en tremblait encore. Elle revoyait son visage, si satisfait si... heureux... Son sourire sadique, sa voix assurée et son regard parfaitement confiant. Ses menaces faisaient encore écho dans ses oreilles, tout comme les cris qu'elle a pu pousser. Ses yeux se fermèrent d'un coup, quand elle entendit le médecin rentrer dans la pièce. « Mademoiselle Hellgrey ? » La jeune policière acquiesca, tournant son regard vers l'homme en blouse blanche qui arrivait, avec des papiers dans les mains. Elle ouvrit ses yeux, et lui demanda, d'une voix assez discrète. « Alors ? J'ai quelque chose ? » Le médecin rajusta ses lunettes, observant ses feuilles attentivement, avant de relever le regard vers la jeune fille. « Ne vous inquiétez pas, déjà au niveau sanguin, vous n'avez rien, ni aucun complication. Vous pouvez surtout dire merci à vos vaccins. Celui contre le tétanos, par exemple. » A ses mots, elle ressentait à nouveau la lame brûlante descendre le long de sa colonne vertébrale. Elle sentant la lame se planter de tout son long dans sa cuisse. Elle tiqua, avant de reprendre ses esprits, le médecin continuant. « Par contre, vous aurez sans doute quelques difficulté à vous mouvoir pendant quelques temps, le temps que ça cicatrise. Surtout, gardez votre bandage, revenez le faire ici tout les deux jours, et quand vous vous lavez, faites de votre possible pour ne pas mouiller la plaie, et juste la tamponner avec de l'eau tiède. Jamais de savon, ça risquerai de vous faire mal. En ce qui concerne votre cuisse, pareil. Changez le bandage tout les deux jours, et désinfectez bien surtout. J'ai tout mis dans une ordonnance pour vous. » La brune soupira. Elle n'avait rien, c'était le principal. Avant qu'elle puisse prendre la parole, le médecin la coupa, et termina. « Inutile de préciser que vous aurez de belles cicatrices... Surtout dans votre dos. Elle s'estomperons au fil du temps, mais vous garderez une marque. » Hayley baissa les yeux. Son regard se perdit sur sa perfusion, à nouveau. Elle avait un peu bougé, alors une perle de sang se formait sur le bord de son poignet. Le médecin vint, l'enleva et lui demanda de garder un coton bien contre la piqûre, avant de venir lui bander le poignet. Elle remercia l'homme, avant qu'il ne parte. il s'arrêta à la porte. « Une infirmière va vous apporter des vêtements propres. Inutile de vous dire que votre chemisier a été jeté. Vous pourrez partir une fois habillée. » Il lui fit alors un signe de tête, puis partit, fermant légèrement la porte, laissant à nouveau Hayley seule avec elle même.

Quelques minutes plus tard, une jeune fille en blouse blanche elle aussi débarqua avec des vêtements propres. Elle lui laissa un petit chemisier blanc propre. Le short était déjà propre, alors elle le garda sur elle. Elle remit bien évidemment des sous-vêtements en dessous. elle s'habilla alors, fermant la porte, enfilant ses vêtements. Elle se passa le visage à l'eau, arrangea légèrement ses cheveux, puis remercia l'infirmière, avant de partir dans le couloir, tout en remettant sa ceinture de flic autour de sa taille, ainsi que ses papiers dans sa poche arrière de short. Dans le couloir, trop concentrée à attacher sa ceinture et a vérifier si elle avait bien tout, elle ne fit pas attention à une certaine demoiselle qui s'arrêta devant elle, s'étirant. Elle se heurta légèrement a elle. Reculant brusquement, un peu sortie de sa léthargie et de ses pensées glauques, elle déposa sa main sur son coeur. « Ah... Désolée. » Elle baissa les yeux, ne faisant attention à rien, et s'apprêtant à se diriger vers l'accueil pour signer son papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 41
Date d'inscription : 21/05/2011
Camp dans la Bataille : Homo'.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   Jeu 28 Juil - 22:25


S'étirer. Mon Dieu, -qui que tu sois- que ça faisais du bien. C'était probablement ce qui m'avait manqué pour être en pleine forme ce matin, et donc influencer sur ma décision de rentrer ou de profiter de la journée. J'avais sentit l'une de mes épaules craquer, ainsi qu'une vertèbre, et ma nuque. Et d'un coup, je me sentais bien plus légère. Enfin, jusqu'à ce qu'on me rentre dedans. Je hais les hopitaux. Je posais mon regard sur la fautive, car il s'agissait bien d'une femme. Sont visage me disait quelque chose, mais il m'étais impossible de me rappeler où, quand, ou comment je l'avais déjà vu. Je fronçais légèrement les sourcils tandis que mon regard descendait le long de son corps. Oui, j'avais pour habitude de regarder les gens de la tête aux pieds, surtout quand ceux-ci venaient de me percuter. Mon regard s'arrêta sur sa ceinture. Une type de ceinture que je connaissais bien. Un murmure m'échappa, sans que je ne m'en rende vraiment compte. Le genre de pensées à voix haute qui vous échappe dans votre accord.

-Une flic...

Je relevais les yeux, me rendant soudainement compte que je n'avais sûrement pas été la seule à l'entendre. Je me pinçais légèrement la lèvre, me posant -cette fois-ci à moi-même- la question de : avais-je encore de la drogue sur moi ? Puis un détail me revint. Etait-elle en service ? Si elle ne l'était pas, elle ne pourrait rien contre moi. Je l'observais un peu plus attentivement. Elle avait l'air... assez perdue. Sûrement pas en service. Ou peut-être que si. En fait, je n'en savais strictement rien. Je me passais une main sur la nuque, silencieuse. Je réfléchissais le plus vite possible, pour réagir, faire quelque chose. Mais quoi ? Tout mon être me criait de l'envoyer chier, en lui crachant de faire un peu plus attention. Mais rien de mieux pour s'attirer des ennuis. La raison me proposait de m'excuser poliment et de m'effacer pour la laisser passer. C'est ça, et je lui offrais un verre aussi, tant qu'à faire ? Et enfin, je ne sais trop quoi me poussait à... être moi-même.
Presque inconsciemment, je glissais mes mains dans mes poches. Je m'assurais ainsi que rien de trop "indiscret" n'en tomberait. Parce que là, c'aurait vraiment été le pompon. En fait, quoi que j'aurais pu faire, j'aurais été désignée comme suspecte. C'est vrai quoi, il n'y avait qu'à voir mon allure... Tous les gens de mon genre sont suspects. J'haussais finalement les épaules et je me décalais de quelques centimètres pour pouvoir passer, mon bras bousculant un peu le sien. Je la dépassais, et tournais immédiatement en direction de l'ascensseur, lui murmurant un "Bouges putain." assez discrêt pour ne pas être remarqué par tout le personnel du bâtiment. Une fois arrivée devant la porte métallisée de l'ascensseur, j'appuyais sur le bouton et observais l'indication du niveau. Il était au sous-sol, et moi au 4ème. Quelle merde. Je me reculais de quelques pas, l'attendant en tapotant légèrement du bout du pied. Un réflexe de musicienne. Je ne m'étais même pas rendue compte que la fameuse fliquette arrivait derrière moi. C'aurait dû me paraître logique, puisqu'il n'y avait qu'un seul ascensseur dans ce foutu bâtiment...
Un peu plus d'une minute plus tard, la porte s'ouvrit enfin. Je m'engoufrais à l'intérieur, appuyais sur le bouton du rez-de-chaussée, et me retournais vers la porte. Je me retrouvais nez-à-nez avec elle. Une fois de plus, les mots précédèrent ma pensée.

-Putain, c'est pas vrai quoi.

Je la fixais, droit dans les yeux. En fait, elle n'était pas vraiment impressionnante avec sa mine fatiguée et défaite. Elle était même mignonne. Mais flic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarL'Exhibitionniste Heureuse ♫

Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Camp dans la Bataille : Bi !

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   Jeu 28 Juil - 22:49

La jeune fille passa donc son chemin, histoire d'aller signer ses foutus papiers. Des papiers, des papiers, toujours, même a l'article de la mort il faudrait encore se faire chier avec cette foutue paperasse. Elle alla donc à l'accueil signer son papier, son attestation, et récupérer son ordonnance. Le médecin lui avait prescrit des désinfectants, une pommade, et du repos. Mais bon, connaissant Hayley, elle n'allait sans doute pas manquer un seul jour de travail. Pas de preuve de faiblesse, que diable ! Bref... La brune prit vite le chemin du couloir, pour tenter d'atteindre l’ascenseur. Sur le chemin, elle recroisa la fameuse fille qu'elle avait accidentellement bousculée tout a l'heure. Elle la dépassa de manière rapide, tout en lui chuchotant une sorte de "bouge" qu'elle entendit a peine. Pas trop d'humeur a poursuivre des gens pour des insultes à peine chuchotées, elle la laissa passer, tout en ce demandant pourquoi elle se dépêchait comme ça. Elle avait un comportement louche. Cette nana lui disait vaguement quelque chose, elle avait déjà vu son visage auparavant... De toute façon, elle n'était pas d'humeur a chercher au fond de sa mémoire qui elle a pu croiser au supermarché avant hier à midi... Elle ne se prit pas la tête avec ça, et continua son chemin jusqu’à l’ascenseur. Ses yeux regardaient droit devant elle. Elle se sentait un peu faible physiquement, et n'aimait pas ça, elle qui était toujours au taquet... La ses bras ballant qu'elle essayait de tenir droits lui faisaient défaut. Ses jambes, encore pire. Elle avait l'impression qu'elle n'allait pas tenir longtemps dessus, surtout la droite. Elle parvint tout de même a aller jusqu'à l'ascenseur. Et elle se retrouva nez à nez avec la même nana de tout a l'heure, qui essayait de faire descendre l'appareil le plus vite possible. C'était quoi ce comportement ?

Elle bloqua alors l'appareil en appuyant rapidement sur le bouton. « Rhâh, ça peut t'effleurer l'esprit d'attendre les gens qu'tu vois arriver derrière toi ?! » Elle rentra dans l'ascenseur, s'appuyant contre le mur, reposant sa jambe, qui la lançait déjà. Les portes du monte charge se fermèrent. « Putain... » Elle soupira longuement, relevant la tête pour regarder la grande brune qui se tenait face à elle. « Bref... » Resserant machinalement le bandage, elle se tourna vers les portes, attendant que l'ascenseur arrive a destination.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 41
Date d'inscription : 21/05/2011
Camp dans la Bataille : Homo'.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   Mar 2 Aoû - 17:36



Putain. Super. Magique. Fantastique. Elle était là, juste devant moi. Pourquoi elle ? Pourquoi pas un petit vieux sourd et à moitié aveugle hein ? Elle avait bloqué la porte pour entrer au dernier moment, se permettant de m'adresser la paroles. J'haussais un sourcil. Sa réflexion m'aurait presque fait rire. Moi, attendre une parfaite inconnue en si piteux état ? J'aurais pu lui répondre "Non chérie, je n'attend que les belles demoiselles toutes fraiches et pleines de formes", mais je ne le fis pas. A la place de cela, je lâchais, faisant mine d'y réfléchir :


-Mh.. Non. J'en ai rien à foutre, des gens. Attendre une minute que l'ascenceur ne revienne, c'est pas la mort.

Je croisais les bras et l'observais. Elle s'appuyais moins sur l'une de ses jambes. Blessée ? Ce qui expliquerait sa présence ici. J'esquissais un sourire en coin. C'était vraiment bête, pour une flic. Elle était vraiment en piteux état, et je trouvais ça limite drôle. Oui je sais, c'était dégueulasse, mais je n'avais jamais prétendu le contraire.
En attendant que l'ascenceur n'arrive à destination, j'avais sortit mon paquet de tabac pour me rouler une cigarette. En quelques seconde, ce fut fait. Je rangeais le tout et glissais la barrette de nicotine entre mes lèvres, en attendant de pouvoir l'allumer au dehors. Je fermais quelques instants les yeux, jusqu'à entendre la petite sonnerie indiquant que l'appareil était arrivé à destination. Je rouvrais doucement les yeux et me dirigeais vers la sortie, passant sous le nez de la policière. Elle n'avait qu'à avancer plus vite.
Une fois la grande porte automatique passée, je me stoppais net et allumais ma cigarette. Je laissais un fin filet de fumée glisser d'entre mes lèvres, lâchant un soupire satisfait. J'étais satisfaite. Une bonne chose de terminée, j'allais pouvoir profiter de ma journée.
Je m'étirais donc et fit un demi-tour sur moi même pour aller me poser sur un banc. Manque de bol, je manquais de percuter quelqu'un.

-Mais putain, c'est la journée ou qu...

J'haussais un sourcil. La "policière" se trouvait face à moi. Non mais sérieusement, qu'avais-je fais au bon Dieu pour mériter ça ? Je soupirais et m'écartais pour retourner m'installer sur le banc, assise sur le dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Attrape-moi si tu peux. [PV Hayley.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com