T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Hey, Carrotte, t'as pas deux euros ? " [PV - Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarDame de coeur

Messages : 32
Date d'inscription : 27/10/2011
Camp dans la Bataille : Yuriste. En principe lulz.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: " Hey, Carrotte, t'as pas deux euros ? " [PV - Alex]   Jeu 10 Nov - 19:39

NB: Court, désolé >.<

      Pour certain, la pension rime avec punition. Pour moi, elle rimait avec liberté.
      Le chauffeur du bus sembla étonné une gamine dans mon genre aussi heureuse d’arriver en pension, devait pas en voir beaucoup des gamines aussi peu habillé, en plein mois de novembre, sous le vent frais, heureuse d’être arrivé à destination. Il réclama cependant, malgré son étonnement, le billet que je lui avais promis. Pas plus de vingt secondes, je sautais hors du bus. Plus que dix secondes. Tamponnage forcé.

      Gênée, surprise, je lâchais ma vieille valise qui s’ouvrit sous le choc, éparpillant de ça et là des culottes en dentelle, mon doudou à moitié décapitée, recousu pas le soins de ma mère, des cahiers dont les marges étaient noircis de croquis, un rubi-cube terminé depuis bien longtemps. Comment, mais comment diable j’en étais arrivé là ? Retour aux sources, évanouissement. Deux heures plus tôt, je grimpais dans le bus et convainquait le chauffeur de ma laisser passer sans tickets.


« - À tes risques et péril, gamine, qu’il avait dit ce con. »

      Il devait penser que je lui paierais, son foutu ticket. Il avait rêvé haut en couleur, le pauvre. Bien sûr, en lui adressant ce coquet petit sourire accessoire, il avait surement cru à une gamine richarde, pas à celle total fauchée et dans la pougnasse jusqu’au coup. C’était pas faux avant. Maintenant j’étais Sunshine. La gamine que rien n’arrête - sauf peut être un bébé. Bien sûr, j’avais pas mal essayer de mendier un peu côté voyageur. Tous des coincés. Bref, je dérive un peu. Donc le sal bonhomme là, il a annoncé kohime, donc ba voilà, la porte conducteur était plus proche donc je l’ai pris quoi. Mais ce sal pervers m’a attrapé le bras ; je me suis dégagé brusquement et j’ai sauté, j’ai trébuché, je suis tombé sur... une carotte. Un roux au japon. UN KEUPIN. Je souriais. Courte durée le sourire. Je me rendais soudain compte de la cocassité de la situation et me relevait doucement, en l’aidant lui aussi, le pauvre. Je m’apprêtais à engager la discussion, mais pas le temps que déjà l’autre con se ramenait.


« - Ticket. »

      Je souriais faiblement en haussant les épaules à la carotte qui s’était planté là, absourdi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

" Hey, Carrotte, t'as pas deux euros ? " [PV - Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit