T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 6
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 24
Camp dans la Bataille : Yaoiste : parce que le citron, c'est bon. ♥

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Je ne sais pas.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)   Jeu 15 Déc - 1:53

    ••• Dossier d'inscription
    ••• à la Pension Kohime

    © Alice (Are you Alice)
      • Nom : Liddwell.
      • Prénoms : Alix Johann. (Note: Il y a de fortes chances, cependant, que son premier prénom ait été Johann, et non Alix. L'échange de place ce serait fait naturellement au vue des circonstances.)
      • Âge & Date de Naissance : 17 ans, bientôt 18. Né le 29 Janvier 1994
      • Nationalité : Écossaise & Française
      • Orientation sexuelle : Absolument, totalement, irrémédiablement inconnue.
      • Profession : Entame tout juste des études universitaires en art, avec un programme et un emploi du temps plus léger et malléable pour lui permettre de concilier vie normale et soins médicaux.

• Raisons pour lesquelles vous venez habiter à la pension : C'est son oncle, Jonh Liddwell, qui est devenu son tuteur à la mort de ses parents. Ce dernier vivait seul avant son arrivée, et pensait, comme Alix était grand, pouvoir continuer son rythme de vie. C'était sans compter sur les conséquences médicales, psychologiques, voir psychiatrique. S'il a réussit à tenir la distance jusqu'à présent, il a commencé à avoir des soucis à son travail autant qu'à être miné lui même moralement devant cette masse de problème ne faisant que s'accumuler. D'un commun accord avec les médecins, ils ont décidés qu'il pouvait faire un essai. Alix vient tout juste d'entrer en étude supérieur et, malgré les soucis dû à l'accident, il reste un jeune homme normal. Un peu de liberté et un changement de cadre ne pourraient lui être que bénéfique, même si son oncle et les médecins restent derrière, veillant au grain.

• Description Physique :

"Je m'en souviens comme si c'était hier, voyez vous. Il faut dire aussi que je l'ai connu alors qu'il était encore au berceau. Il a toujours eu ce côté angélique et incroyablement craquant, et ce à tout les âges. Tout les enfants sont mignons, c'est un fait, mais dans son cas, c'était une évidence. Ses cheveux blonds toujours un peu trop longs, un visage fin, presque féminin, et des yeux clairs pétillants et vie. Un vrai petit ange."

__ Mme O'Brian, une ancienne voisine de la famille Liddwell __


"Alix ? LE Alix ?" La jeune fille laisse échapper un sourire, les yeux rêveurs. "Il était si mignon ; et on était pas mal de filles à être du même avis là-dessus, quitte à se le partager après ! Il était réputé comme étant l'un des plus beaux garçons du lycée, c'est pour dire ! Perso', je préfère les grands bruns ténébreux, mais les blonds androgynes mystérieux, ça m'va aussi hein ! C'était sûrement ça qui lui faisait avoir la côte d'ailleurs ! Au collège, il avait les cheveux assez courts, c'était sympa, mais sans plus. Après, il se les ai laissé pousser, et c'était juste... nyaa, à croquer ! Ses yeux bleus gris étaient à moitié caché, et lui, déjà pas forcément très ouverts pour aller vers les autres, ça l'a rendu juste ultra mystérieux quoi. C'était LE mec."

__ Emily Delorme, en classe de seconde avec Alix __


"Tout le monde vous le dira, ce gamin a toujours eu quelque chose de particulier. Enfin je dis gamin, c'est un jeune homme, maintenant ! Il a vraiment grandit. Quand je pense que j'étais dans le couloir de l’hôpital le jour de l'accoudement d'Evelyne et que je l'ai entendu pousser ses premiers cris... Ça ne me rajeunit pas tout ça !" (...) "Petit, il avait les cheveux bouclés, et avec ses yeux d'un bleu limpide à l'époque, ça lui donnait l'air d'un petit ange. Il était véritablement adorable, toujours en train de sourire, le regard étincelant de malice et des fossettes en permanence creusant ses joues. Maintenant, adorable ne serait plus le terme que j'utiliserais pour le qualifier. Si ses cheveux sont restés blonds, ses yeux se sont foncés doucement et tire maintenant légèrement sur le gris. Il a moins de joues que quand il était petit, mais son nez est resté un tantinet fluté, comme celui de sa mère. Je pensais d'ailleurs qu'il allait perdre ses traits fins mais non, son visage s'est allongé légèrement. Vu les hommes de la famille, j'aurais pensé qu'il aurait hérité de notre mâchoire bien carré et de notre visage aux traits assez marqués ; en réalité, il a beaucoup prit d'Evelyne. Du coup, il a un physique androgyne et je dois avouer que ça lui va très bien." (...) "Je dis ça, mais j'ai véritablement eut peur pour lui en apprenant pour l'accident. Quelques cicatrices assez discrètes sont restés, témoins ineffaçable de ce jour malheureux. Depuis, il sourit moins, réagit lentement dans le meilleur des cas, ou pas du tout ; depuis, il a perdu l'étincelle de joie qu'il avait dans le regard, et ça l'a vraiment changé. Et encore, ça ce n'est rien... Il n'a jamais été bien embêtant au niveau vestimentaire, et je ne m'en suis jamais vraiment soucié, mais lorsque je suis tombé sur ça, dans sa chambre, j'en ai tombé des nues. Une robe. Il avait dans ses affaires... une robe. (...)"

__ John Liddwell, frère de feu Thomas Liddwell et oncle d'Alix __

• Description Morale :

"Ouais, il était plus que populaire ; il n'en jouait pas spécialement et ça n'avait pas l'air de le déranger plus que ça d'ailleurs. Il allait d'ailleurs un peu avec tout le monde, peu importait la classe ou si c'était une fille ou bien un mec : il disait en riant qu'il allait seulement avec ceux avec qui il avait envie d'être, et personne ne l'envoyait balader. Faut dire aussi qu'il était super sympa, toujours souriant et avec une blague à lancer pour détendre l'atmosphère. Pourtant, il était quand même attentif en cours ; ça, je l'aurais jamais cru si je ne l'avais pas vu de mes propres yeux, mais si, il était studieux, juste c'qui faux hein, mais c'était pas un type emmerdeur et perturbateur pour deux sous ! (...) Après l'accident, quand il est revenu de son séjour à l'hôpital, il avait vraiment changé du tout au tout ; c'en était hallucinant. Il était devenu introverti et sans arrêt la tête dans les nuages. On a bien tenté d'aller le voir, mais soit il s'esquivait rapidement en n'ayant prononcé à peine quelques mots, soit il restait planqué : en gros, il fuyait tout type de contact. Enfin, tous, pas vraiment. Y'a bien eu deux ou trois personnes très proches de lui avec qui il restait plus naturellement. Quand on les voyait seuls, ça se passait très bien et on avait l'impression de voir l'ancien Alix, mais dès que quelqu'un s'approchait, il perdait son sourire et se faisait aussi petit qu'une souris. Ouais, l'ancien Alix avait vraiment disparut avec ses parents lors de son accident."

__ Vassilissa Bukovski, en classe de première puis de terminale avec Alix __


"Il est devenu taciturne, lunatique et timide, la plupart du temps. Il y a peu de personne en qui il a gardé confiance et je suis content, au moins, d'en faire partie. Il est plus naturel lorsque nous sommes seuls que dans la rue ou à l'hôpital, quoiqu'il a commencé à s'habituer aux différents médecins, même s'il reste méfiant. Ce qui est véritablement étrange avec lui c'est qu'il a un problème, peu importe de quoi il puisse s'agir exactement, mais ça ne se remarque pas automatiquement. Hormis le fait qu'il s'est renfermé sur lui même, rien n'indiquait des troubles psychologiques : il restait dans son coin, dessinant calmement, qui aurait pu se douter de quoique ce soit ? (...) Du coup, j'ai été le premier à remarquer son attitude parfois enfantine. Ce n'était pas grand chose, mais il y avait certaines remarques ou attitudes véritablement candides et faites en toute innocence ; Alice Liddel, après tout, n'était qu'une enfant, s'il s'identifie à elle, il 'rajeunit' dans sa tête à certains moments. Je n'ai parlé que du côté enfantin, mais il y eu aussi quelques sautes d'humeur et crises. Si en général il était très poli, tranquille et assez vif malgré tout ça, il restait dubitatif sur beaucoup de choses, un peu blasée, et parfois plus que jamais dans son univers. Je me souviendrais toujours de la crise de panique qu'il m'a faite un jour quand je lui ai proposé des petits gâteaux ; je n'ai réalisé qu'après la boîte de gâteaux présente dans l'histoire, et ses effets."

__ John Liddwell __

• Votre histoire :

"Pourquoi je vous la raconterais ? Mère m'a toujours dit de ne pas parler aux inconnus." Le blondinet se trémousse un instant, avant de se pencher légèrement sur sa chaise, cessant de balancer ses pieds dans le vide. "Et puis, la Reine ne serait pas d'accord." Il regarda autour de lui furtivement, angoissé, et chuchote. "Et puis elle est injuste et méchante. Je ne voudrais pas qu'elle vous coupe la tête."

__ Alix Liddwell, à un psychologue, pendant une 'crise', quelques mois après l'accident __


"Les Liddwell ? Ah oui, ça me revient ! Oui, la famille vivaient ici auparavant, du temps où Thomas et John était encore adolescent. Après, c'est partout pareil : on grandit et on va fonder une famille ailleurs. (...) Thomas ? Oui, c'était l'aîné. Il a fait de grandes études dans la linguistique. Je me souviens de quelques fois où je parlais à Lucy alors que nous jardinions toutes deux, elle était si fière de lui. Il faut dire qu'il était assez beau garçon, intelligent, débrouillard, et doué avec ça ! Oui oui ! Il est resté une année ou deux en France pour ses études et quand il est rentré, il nous ramenait une petite française, Evelyne. A-do-rable ! Bien élevée et mignonne comme tout. Ils sont restés plusieurs années, durant lesquels elle a accouché du petit Johann, avant de retourner s'installer en France. Ils revenaient régulièrement dans le domaine pour l'été, revenant au pays et rendant visite à John. Johann était un amour. C'est d'ailleurs en hommage à son frère que le père a voulu qu'il porte un prénom si proche de celui de son frère. Johann... Une petite frimousse joyeuse, un petit bonhomme plein de créativité et très curieux. Doué aussi, comme son père : ils l'ont mis un instant à la musique, et le petit accepta par jeu d'abord, mais en réalité, son domaine à lui, c'était le dessin. Il avait un coup de crayon déjà net et un joli tracé pour son âge. Je dois encore avoir des dessins de lui quelques part d'ailleurs. Cet accident a été un tel désastre."

__ Mme O'Brian __


"C'était il y a quinze mois. J'ai reçut ce coup de téléphone en fin de soirée. Lorsque j'ai décroché, j'étais loin de me douter de ce qu'on m'annoncerait. Apprendre ainsi la mort de Thomas et d'Evelyne a été un véritable... choc. J'ai toujours eu un lien particulier avec Thom depuis que nous étions petits et... Et je pense que je me serais laisser aller et aurait rapidement sombrer à la suite de cette nouvelle, pourtant, lorsque j'ai entendu qu'un adolescent se trouvait avec eux dans la voiture et qu'il était actuellement en train de subir des soins, ça m'a rouvert les yeux. Je savais qu'on me proposerait de devenir son tuteur ; c'est ce qui s'est passé et j'ai accepté avec joie. Il était hors de question que je me sépare de mon neveu, il était tout ce qui me restait et j'étais tout ce qui lui restait. Tout aurait pourtant été si simple s'il n'avait pas eut ces troubles..."

__ John Liddwell __


"Dis moi Alix, ton oncle m'a dit que tu avais de nouveaux gants ? Ce sont les tiens ?" "..." "Il m'a également fait part de ce que tu lui avait dit. Est-ce vrai, Alix ?" "..." "Alix." L'enfant détourna les yeux de la fenêtre, regardant le psychologue. "A qui sont ces gants, Alix ? Dis le moi." "Au lapin, bien sûr.", répondit-il simplement, comme s'il s'agissait d'une évidence, tournant à nouveau la tête pour regarder par la fenêtre.

__ M Richards, psychologue, & Alix, durant un de leur entretien. __


"Six mois que l'accident s'était déroulé et personne n'avait rien remarqué, moi le premier. Ce que tout le monde a pu remarquer est qu'il était renfermé sur lui même, ce qu'il n'a jamais été avant. Je pensais que ça, tout comme ses constantes petites partes de mémoire ou encore le fait qu'il ne quittait plus son petit bloc note et dessinait en permanence, faisaient parti du contre coup habituel suite à ce genre d'évènement : si j'avais été bouleversé, pensez donc seulement à ce qu'il pouvait ressentir ! (...) Puis, assez soudainement, alors que les rendez vous à l'hôpital s’espaçaient, que tout semblait redevenir normal, les choses se sont enchaînées. Tout a commencé après l'un de ses nombreux cauchemars, lorsque je suis allé le voir pour le rassurer comme j'avais pris l'habitude de le faire, seulement cette fois-ci, les mots qu'ils marmonnaient dans son sommeil étaient distincts et, pire que tout, ses bras étaient rouges d'avoir été frotté, presque en sang. Après ça, il y a eu l'épisode des gants, à propos desquels il ne cessait de dire qu'il devait les rendre et, lorsque je lui ai demandé comment il les avait trouvé et à qui ils appartenaient, par curiosité, lui m'a répondu très naturellement "Par terre. Ils sont tombés de la poche de la veste du lapin alors qu'il courrait." Dans les jours suivant, je tombais sur certains de ses dessins, avec tous un point commun : un lapin, habillé d'un haut de costume dont des gants dépassaient d'une poche, une vieille montre à gousset dans une patte. Sans m'en rendre tout de suite compte, je fis directement le lien avec le Lapin Blanc du conte de Lewis Carroll. Cette histoire m'a toujours fasciné, d'autant plus que j'ai trouvé assez marrant, étant jeune, d'avoir un nom de famille si proche de celui de la petite Alice Liddell ; c'est d'ailleurs moi qui racontait cette histoire à Alix, quand il était plus jeune, il l'adorait, lui aussi. (...) Oui. A mon grand malheur, il l'adorait. Et ce n'est que lorsque je vis dans sa chambre, sur une chaise, une robe bleu pâle courte avec une coupe assez particulière, quelques jupons et deux rubans bleus assortis, que l'image de la couverture d'un des livres me revint à la figure. A ce moment là, je me suis maudit de lui avoir raconter cette histoire et de la lui avoir fait aimer, car il n'y avait pas de doutes possibles : Alix se prenait pour Alice."

__ John Liddwell __


"Je ne suis pas malade, vous savez.", dit l'adolescent d'un ton posé. Le docteur en face de lui haussa un sourcil, surprit par une telle entrée en matière. "Je sais ce que vous dites, même si vous ne voulez jamais en parler quand je suis dans la même salle que vous." Le regard du blond se riva sur l'adulte assit en face de lui. "Et je ne suis pas malade.", répéta-t-il. Le docteur restait suspicieux, même s'il pressentait que son patient, à ce moment là, semblait largement plus sein que ce dont ses collègues l'avaient prévenu. Il déchanta rapidement lorsque le jeune homme rajouta simplement : "Vous ne savez seulement pas être attentif."

__ Un médecin & Alix Liddwell, à l'un des premiers rendez-vous médicaux et psychologiques après la découverte de son oncle __


"A bien y réfléchir, c'était tellement logique : tant de détail aurait pu nous mettre la puce à l'oreille alors qu'il a fallut quelques mois pour s'en rendre compte et tenter de prendre les mesures nécessaires. Il ne voulait qu'on ne l'appelle qu'Alix et ne réagissait qu'à ce prénom, se comportait de façon enfantine à de nombreuses reprises. Alix Liddwell se prenant pour Alice Liddell, quelle ironie ! (...) Au final, il semble qu'il n'y ai eu aucun progrès, ou alors si peu. Le soutien psychologique qu'il avait à été renforcé, et les batteries de tests augmentées ; en revanche, j'ai catégoriquement refusée lorsqu'un médecin a émit la vague idée d'un soutien psychiatre. Alix n'est et n'a jamais été fou, il s'est seulement réfugié dans un monde de joyeux, d'enfantin et de coloré pour échapper à abattement, la tristesse et la dépression. Ca, c'est mon explication, et celle des médecins. Nous avons tout tenté, avec patience, pour essayer de l'extraire de sa bulle, sans succès. Du coup, lorsque M Richards a proposé un changement net d'environnement, la solution s'est imposé à nous naturellement. Après tout, le changement d'air lui ferait peut-être plus de bien que de passer la moitié de son temps dans une salle d'hôpital. N'est ce pas ?"

__ John Liddwell __

• Selon vous, quel groupe vous conviendrait le mieux ? :
[ Fuck off ] [ So Mysterious ] [ Smile & Nyappy ] [ Like a Prince ] J'hésite entre : [ Shy & Innocent ] et [ Hey ! You're Crazy !? ] ? [ I don't care ] [ Princess Glamour ] [ Musical's Victim ] [ So Stupid ] [ Be Famous ] [ Dangerous Sweety Girl ] [ Sport ! Run ! Run ! ]

• Nom du personnage que vous utiliser pour votre avatar, et d'où il sort: Alice, de Are You Alice ?

• Code du réglement o/ :


( Note : J'hésite franchement pour le groupe, car il est à cheval entre le 'Shy et Innocent' et le 'Crazy'... Y'a moyen d'avoir un double abonnement ? (...) *sort* )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 594
Date d'inscription : 22/02/2010
Camp dans la Bataille : Yuriste !! \o/

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)   Ven 16 Déc - 9:41

Bonjour Bonjour °v°/

Alors, sérieux, j'adore ta fiche ! La façon dont s'est construit, avec les interview des gens est super originale et super interessante ! En plus, c'est bien écrit, quasiment sans faute, avec un style particulier qui fonctionne bien :3 Donc, bravo !

Ensuite, malheureusement on ne peut pas te mettre dans deux groupes à la fois, sorry xD Donc je t'ai mis chez les Crazy. Bienvenue par mi nous, et amuse toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 6
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 24
Camp dans la Bataille : Yaoiste : parce que le citron, c'est bon. ♥

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Je ne sais pas.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)   Ven 16 Déc - 12:51

Maow ~ ♥ Merci beaucoup ! :3 Après presque un an sans avoir RP, je suis contente qu'on me dise un truc pareil. Ca veux dire que je n'ai pas - ou pas trop - perdu la main. It's amazing ! It's wonderful ! 8D *ZBAFF* Merci encore. ^^

Oui, je me doute qu'être dans deux groupes n'étaient pas possibles, mais j'étais incapable de choisir. Ou alors... on met son prénom en violetbizarredes'Shy' et son nom de famille en rougeorangéedes'Crazy' ! 8D (...) Oui, je sais où est la porte, merci.

Meurci bieeen. ^^ Je va... Pardon, Alix va vous traumatiser. Hé hé. *Chope 'Lixou par la peau du cou avant de s'éloigner en ricanement de façon inquiétante*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alix in Kohimeland ~ ♥ (It's ok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit