T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bouuuffe ![PV Kimoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 30
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Dim 8 Jan - 15:45

Des p'tits creux à 3 h du matin, ça peut arriver à n'importe qui. Même aux plus grands ! Surtout quand on revient de soirée complètement bourré, alors qu'il n'est pas encore minuit. On essaie d'aller se coucher, en râlant parce qu'il est encore trop tôt mais on finit comme même par tomber comme des masses sur notre matelas, jusqu’à ce qu’il y ai ce petit truc qui nous réveille. Soit le signe qu'il est l'heure d'aller vomir, soit c'est un out autre appel de l’estomac qui après avoir absorbé trop de liquide a besoin de substance solide. Et Soaz n'était pas assez bourré pour avoir envie de vomir, mais juste assez pour avoir une faim d’ogre !
D’ailleurs il n’était pas très au courant du règlement du pensionnat, il ne savait même pas si les cuisines étaient ouvertes. Enfin, faut croire que oui puisqu’il avait réussi à y entrer. Bon, il s’était paumé à gauche et à droite, mais il avait quand même fini par atterrir au milieu d’une grande cuisine avec pleine de bouffe pas à lui ! Après avoir allumé une petite lampe, histoire de ne pas trébucher sur toutes les casseroles, il se prépara un petit festin de roi qu’il étala sur la table avant de s’y installer.

Aaaah putain que c’était bon ! Mieux que le sexe ! Et après avoir soupiré de bien-être et rempli le trou qui lui servait d’estomac, Soaz s’étira en se disant qu’il était enfin prêt à aller pioncer. Sauf qu’un bruit lui fit baisser l’oreille gauche dans le couloir, un bruit de pas. En bon parano qu’il était, il se mit tout de suite à penser au type et sa bande qui lui courait après ces derniers jours suite à une petite taquinerie... amicale. Ces fous seraient capable de profiter qu’il soit seul hors de sa chambre et en pleine nuit pour lui suivre et lui régler son compte par effet de surprise.
Soaz se leva et alla se cacher à coté de la porte en attendant que la personne passe dans le couloir, ou pire entre dans la cuisine elle aussi ! Au moins elle était seule. Mais même si ça écartait les possibilités que ce soit son pote la racaille et ses acolytes, il ne baissa pas sa méfiance pour autant. Et puis c’était drôle, avec la pénombre et le silence, il se croyait dans un film !

Quand la porte s’ouvrit... ben il regarda bêtement la silhouette s’avancer dans la pièce sans dire un mot. Quand il la reconnu enfin, il lâche un petit soupir et se décolla du mur.

- Ah c’est toi...

Déception, ce n’était que Kimoo. La dernière personne qu’il aurait aimer voir dans ce pensionnat, même avant ces petits tortionnaires.


Dernière édition par Soaz Whistle le Ven 13 Jan - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 9
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet: Kimoo
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Lun 9 Jan - 19:22

Si le rouquin avait atterrit dans cette pension bon marché, odorante et blindée de sous merdes pas foutues de se payer un splendide appart dans l’quartier chic, c’était car ses parents avaient pété une durite. Ouaip, aussi dur à croire que ce soit, ils étaient devenus fou quand ils avaient apprit que notre petit Kimoo saccageait volontairement ses études, son avenir et sa santé. Autant dire que ses géniteurs avaient encore chiés une pendule pour rien, car quand on connaissait bien l’rouquin, on savait parfaitement qu’il n’était pas du style à faire les choses sans raisons ! Et si, il reconnaissait lui-même avoir été un peu extrême dans sa mission d’auto destruction, son suicide sociale avait une raison parfaitement justifier : faire chier son pire ennemie ! Mais bon, ne revenons pas sur cette triste histoire, car si Kimoo ne reconnaissait pas sa défaite, il ne pouvait pas pour autant jubiler d’une victoire !
C’est donc surement pour se punir lui-même qu’il avait accepté que les deux trous du cul qui lui servaient de parents prennent une décision pour lui ! Mais pas de panique cher lecteur, car si effectivement il avait élu domicile dans cette cage à poule, il avait toujours sa précieuse carte gold qu’il faisait chauffer un max pour se payer de bons restau, de bonnes sources chaudes, de bons hôtels, de bons…bref on peut pas dire qu’il souffrait beaucoup de la situation !
Aussi, vous vous demanderez, et à juste titre d’ailleurs, ce qu’il pouvait bien foutre à cette heure de la nuit dans les couloirs de la pension, direction la cuisine hein ? Bah non, il n’avait pas l’intention de cuisiner un pot au feu ni d’se faire un p’tit jambon beurre ! Juste que ca faisait 6 mois qu’il était dans ce lieu et qu’hormis sa chambre et le couloir qui menait à la sortie il ne connaissait pas grand-chose. Même pas les chiottes, car un dieu ca chie pas au même endroit que tout le monde ! Donc on peut dire qu’il faisait un petit tour de reconnaissance, persuadé qu’à cette heure ci, il ne tomberait pas sur un des bouffons de crèves la faim qui peuplaient l’endroit.
Sauf qu’évidemment, les choses ne se passent jamais comme prévues ! Il poussa la porte de la pièce qu’il croyait être un superbe réfectoire avant de grogner en se rendant compte qu’il s’agissait d’une petite cuisine, fort degeulasse et plutôt mal équipée.

Tu m’étonnes qu’ils soient tous stupides, gras et boutonneux

On dit bien qu’on est ce qu’on mange? Bah c’est sur que si tu bouffes que des frittes t’es juste une grosse patate ! l s’approcha du frigo avec dans l’idée de critiquer absolument tout ce qui s’y trouvait mais fut surpris par une voix cassée et familière. Il se retourna brusquement avant de froncer les sourcils.

Caches ta joie du con

Soaz ! Manquait plus que celui la tiens.

C’est toi l’porc qu’a fait ça ?

Il montra du menton la tonnes de bouffe qui dégoulinait de la table. Fallait pas qu’il s’étonne d’être blanc avant l’âge ! En même temps, a quoi pouvait il s’attendre de la part d’un vieux con pas foutu de terminer ses études à un âge décent ?
Enfin bon, il allait pas s’laisser perturber dans sa sainte croisade contre la mal bouffe à cause d’un albinos qui s’prenait pour le grand méchant médecin. Il ouvrit donc le frigo avant de grincer des dents. Y’avait rien de mort la dedans ! Enfin disons plutôt que la bouffe était vivante prête à se faire la malle à la moindre occasion !
Avec une moue de dégout, c'est-à-dire un visage totalement stoïque, il claqua la porte du frigo avant de se retourner pour faire fasse à son compagnon.

T’es pas censé être payé toi ?

Il devait être interne vu son âge ! Alors s’il avait des thunes qu’est ce qu’il foutait là ? A tous les coups c’était ce genre de bobo sur le retour qui se complaisait à vivre dans un endroit aussi…modeste. Kimoo secoua la tête de dédain avant d’ouvrir un placard pour en sortir un paquet de céréale. Il se racla la gorge un grand coup avant de cracher dedans et de le remettre en place. Voilà, BA effectuée, il allait aider ses petits camarades à booster leurs défenses immunitaires.

Pourquoi tu m’aimes pas ?

Ouaip, rien à voir mais il s’était toujours demandé pourquoi ce type le regardait d’un air aussi mauvais. Après tout ils avaient du échanger trois mots en tout et pour tout, ne s’étaient jamais retrouvé seuls tous les deux et Kimoo n’avait encore jamais eu l’occasion de l’insulter. Alors pourquoi tant de haine ?

J’t’aime pas non plus

Bon…bah au final peut être que y’avait pas vraiment besoin de raison!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 30
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Ven 13 Jan - 19:54

Soaz et Kimoo ne s'était jamais engueulé, ils ne s'étaient même jamais parlé... Bon à moins que « Retiens la porte» ou « passe moi l'sel » soit considéré comme une conversation, ce dont je doute fort. Mais Soaz fait parti de ces gens qui jugent à la première impression et qui croient exactement savoir comment est une personne rien qu'à son attitude physique. Là il pensait que Kimoo n'était qu'un gosse de riche à péter plus haut que son cul parce que son porte-feuille est rempli et qu'il a les moyens de se payer des putes. La vérité c'est que tout l'monde s'en fout de ce genre de personnage, et c'est ce qui lui faisait aussi pitié. Voilà comment il voyait le roux et voilà pourquoi sa présence lui faisait dresser les poils et feuler entre les dents !

- J'suis toujours étudiant, j'suis pas payé. Et toi, papa maman t'obliges à squatter ici sinon t'as plus droit à la carte bleue ?

Pourtant Soaz était toujours là, dans cette cuisine à taper la discute avec ce mec. Le comble arriva quand l'idée de ranger son foutoir lui traversa soudain l'esprit, lui qui était parti pour tout laisser dans cet état. Mais Kimoo lui parlait, la moindre des choses c'était de répondre non ? Et heureusement qu'il n'avait pas quitté la pièce d'ailleurs, ce petit détail lui évitera de toucher à ses céréales préférées au matin et de se choper une saloperie que Kimoo devait bien traîner. Il n'empêche que ce petit geste tendre envers les autres pensionnaires fit légèrement sourire le punk ! Un sourire qui ne dura pas longtemps, et pour cause, il n'aurait pas été pris au sérieux s'il avait énoncé les raisons pour lesquelles il ne pouvait pas saquer Kimoo avec un grand sourire jusqu'aux oreilles...

- Parce que t'es qu'un con

Voilà qui résumait bien tout ce qu'il pouvait penser de lui ! C'est toujours plus pratique que de sortir la liste ! Puis apparemment c'était tout à fait réciproque. Comme ça tout l'monde est content !
Et tandis que Soaz se redressait pour retourner à sa chambre, des lumières venant du couloir attirèrent soudain son attention. Des rayons de lampe de poche, ou peut-être de portables... Bref, de crétins qui ne savaient pas se servir d'un interrupteur.

- Vous êtes sur qu'il est là ?

- Shhh ta gueule, tu vas nous faire attendre.

- Oui j'l'ai vu entrer dans la cuisine j'te dis... 

- Mais Shhhhh !


Ça valait bien un haussement de sourcil que Soaz ne se priva pas de faire. Il n'était pas certain de qui était ce « il » qui était entré dans la cuisine, mais il était prêt à parier que c'était encore pour sa poire ! Ces cons restèrent un moment planté derrière la porte, tendant sûrement l'oreille pour savoir s'il y avait bien quelqu'un dans la cuisine. C'est donc sans se presser que Soaz alla éteindre la faible lampe qui éclairait la pièce, afin de la plonger dans le noir. Lampe qui se trouvait juste à coté de Kimoo. Kimoo à qui il lança un regard noir pour qu'il prenne soin de fermer sa gueule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 9
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet: Kimoo
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Dim 15 Jan - 18:08

Kimoo hausse les épaules. Soaz semblait avoir plutôt bien cerné les raisons de sa présence dans un lieu aussi merdique. A une nuance prêt.

J’suis indépendant

Bah ouai, il avait son propre business, son propre fric, sa propre vie quoi ! Mais se mettre ses parents à dos n’était pas une bonne idée pour le moment. Tant que son père était encore actif, tant qu’il avait encore une certaine influence sur les milieux que convoitaient le rouquin, mieux valait faire profile bas. C’était une sorte de stratégie quoi.

Et si t’avais plus de trois neurones, tu s’rais payé triple buzes !

Fallait vraiment être stupide pour pas savoir qu’un étudiant en médecin devait être rémunéré ! Du moins quand il était interne et vu l’âge avancé du tout blanc il était forcement interne…ou complètement con ! Tiens et en parlant de « con » Soaz semblait aussi l’avoir très bien cerné niveau caractère.

Putain ma puce si tu dois détester tous les cons qui vivent sur cette planète…

Il était pas sorti de l’auberge l’albinos ! Kimoo pensa que la discussion, aussi passionnante soit elle, était terminée quand il vit Soaz lui tourner le dos pour partir. Mais apparemment le jeune homme en redemandait car il se retourna à nouveau vers lui. A moins que ca ne soient les chuchottements provenant du couloir qui l’avaient incité à revenir.

Tiens tiens…

Murmura t’il tandis que le blanc éteignait la lumière.
Il ne douta pas une seule seconde que les types qui allaient entrer étaient à la recherche de Soaz. Facile à devner dans le mesure ou lui, le dieu, la perfection, le splendide, n’avait pas d’ennemis. Enfin en tout cas pas d’ennemis assez couillus pour venir le provoquer en face. C’est surement pour ça qu’il n’eut pas le reflexe du blanc qui s’accroupit pour se cacher sous le comptoir dès que la lumière s’alluma. Cinq types venaient d’entrer et fixaient notre rouquin qui les fixait en retour.

Quoi ?

Car à ce rythme là, ils allaient y passer la nuit !

Rien Kim, juste qu’on s’attendait pas à te trouver là…

Effectivement, le rouquin n’avait pas pris soin de prévenir toutes les racailles de la ville de son déménagement.

Ma présence pose un problème ?

Non au contraire tu vas pouvoir nous aider

Bah bien sur, c’était tout à fait son style..D’aider.

T’as pas vu mec aux cheveux blanc entrer ?

Un des types s’avança, visiblement plus à l’aise que les autres.

On a un petit compte à régler avec lui..si tu vois c’que j’veux dire

Comme s’il en avait quelque chose à foutre. Ces mecs n’étaient pas ses potes, c’était juste des petits cons qu’il utilisait de temps en temps, alors pourquoi leur rendre service hein ?

Il est accroupit à mes pieds

Le truc, c’est que Soaz n’était pas non plus son pote ! Et qu’en plus il ne lui était d‘aucune utilité. Le rouquin pencha la tête de côté tout en fixant le type le plus proche et en affichant un grand sourire . Sourire qui perturba visiblement la bande, car après un petit moment d’un silence tendu, un des types lâcha un faux rire histoire de détendre l’atmosphère.

Non mais sérieux tu l’as pas vu ?

Apparemment, l’idée de s’approcher du rouquin pour vérifier ce qu’il venait de dire ne les emballaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 30
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Mer 25 Jan - 19:43

Autant sortir de sa cachette et hurler comme un ouistiti, car franchement Soaz ne se souvenait plus pourquoi il s'était mit en tête qu'il pouvait faire confiance à Kimoo. Ni même pourquoi il avait compté sur son intelligence pour comprendre la situation et se baisser derrière le comptoir, afin de faire croire aux autres crétins que la cuisine était vide. Durant un instant d'ailleurs, il avait espéré que ces derniers croient que la silhouette qui était entrée n'était autre que celle du roux... avant que ce bâtard le vende gratuitement ! (Car si au moins ça avait été contre un avantage, Soaz aurait pu comprendre … )

C'est donc accroupi comme un con aux pieds du traitre que le punk se demanda s'il fallait qu'il se relève comme une fleur en faisant mine de rien, ou s'il devait faire comme s'il n'avait rien entendu en évaluant les chances qu'il pouvait y avoir pour que Kimoo ferme sa gueule s'il allait se cacher dans le four ou un des placard... Quoi que, c'était quoi ces idées folles qui lui traversaient la tête là?! Non mais après tout ce n'était que trois p'tits cons ! Alors quoi ? Le mieux n'était-il pas de se lever en hurlant comme un sauvage, de sauter par dessus le comptoir en brandissant un couteau de boucher pour le style et de foncer leur arracher les oreilles avec les dents ? Ouaiiiiii … ou pas. Car le temps d'y réfléchir et la situation avait encore évoluée, prouvant ainsi à quel point une racaille, même triplée, ça pouvait parfois être con. Il n'empêche que le charisme que pouvait dégager Kimoo au regard des autres l’étonnât, surtout pour que ça puisse en arriver au point que plus personne n'ose l'approcher.

Le temps que les trois autres se décident à avancer ou à reculer, Soaz s'installa en tailleur par terre et attendit en graillant un bout d'pain qu'il s'était gardé pour finir durant le retour vers sa chambre. Ce n'est que lorsqu'il les entendit se diriger vers la porte et saluer Kimoo qu'il se releva.

- Putain, ça te coûtait quoi de dire que tu ne m'avais pas vu connard ? 

Maintenant qu'il était face à Kimoo il pouvait voir les moindres expressions de son visage. Pratiquement inexistante, certes, mais son regard ne trompait pas et il ne manqua pas de le voir se diriger derrière son dos comme s'il venait de découvrir quelque chose. Un quelque chose drôlement bruyant quand ça courait pour venir lever le poing et fendre l'air afin de mettre Soaz k.o. Maiiiis c'est sans compter sur les réflexes incroyables et les qualités ninja du punk, qui après s'être retourné le temps d'une seconde se décala sur le coté pour éviter de se prendre le coup.

Les trois types avaient bel et bien franchit la porte pour partir. Sauf que, con comme il l'était parfois Soaz n'avait pas attendu assez longtemps pour faire ses reproches à Kimoo. L'un d'eux l'avait entendu et était revenu sur ses pas, fou de rage, en décidant de frapper le blanc par derrière.
Bref, maintenant que vous avez eu le petit résumé de tout le mystère qui régnait autour du poing volant revenons-en à notre victime. Qui pour le coup n'était non plus Soaz, mais le roux qui maintenant n'avait plus la tête du punk pour l'empêcher de se prendre le coup.

C'est comme au ralenti que Soaz vit la tête des deux autres restés près de l'entrée se déformée en des expressions horrifiés. C'est comme au ralenti aussi qu'il se retourna pour voir le roux se manger un poing dans la figure et la racaille faire de gros yeux en se rendant compte qu'il était trop tard pour que ses deux seules neurones puissent stopper le massacre. Un lourd silence tomba après que le roux se soit mangé sans doute la plus grosse baffe de sa vie. Un silence durant lequel la racaille était sans doute occupée d'hésiter entre rester et supplier qu'on lui laisse la vie sauve, ou s'enfuir avec les deux autres pour quitter la ville. Car oui, ses deux potes n'avaient pas tarder à s'enfuir comme des lâches avant même que Kimoo se relève...
Soaz lui... Ben il regardait. Impassible, il se contentait d'attendre la réaction du rouquin en se disant qu'il était quand même bien content de s'être reculer. Car quand même, ça avait l'air de faire mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 9
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet: Kimoo
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Dim 29 Jan - 15:33

Bizarrement personne ne tenta de s’approcher du comptoir pour démasquer l’albinos planqué. Et en moins d’une minute les lascars s’étaient barrés laissant le rouquin en tête à pied avec le blanc. Blanc qui aurait d’ailleurs mieux fait de se faire défoncer la tronche vu l’amabilité dont il fit preuve en se relevant.

Bah explique moi l’intérêt que j’aurais eu a mentir pour toi

Fallait être logique deux secondes ! Si on inversait la situation…non impossible en fait, déjà car comme je l’ai dis Kimoo n’avait pas d’ennemis ! Ensuite car, même s’il en avait eu, jamais il ne se serait accroupit aux pieds d’un étudiant de 40 piges qu’était pas foutu de faire un sandwich correctement.
Alors bien sur on peut voir les choses différemment. Si Kimoo avait menti, les racailles auraient fichées le camp plus rapidement, Soaz aurait pas gueulé comme un cochon qu’on égorge, personne ne serait revenu, et le rouquin ne se retrouverait pas avec un poing collé contre la mâchoire. M’enfin avec des « si » on pourrait refaire le monde, et là en l’occurrence Kimoo n’avait qu’une chose à refaire : la sale tronche du connard qui avait osé le toucher.
Il fixait donc son agresseur d’un regard totalement stoïque mais étrangement injecté de sang.

Je te laisse 30 secondes d’avance

Car c’est plus drôle de chasser un gibier qu’à un minimum de chance de s’en sortir.

Un, deux…Trente !

C’est plus drôle mais c’est aussi plus fatiguant ! Et oubliez pas qu’on était en plein milieu de la nuit, alors les courses poursuites, très peu pour Mister Perfection ! C’est pour toutes ces raisons, et aussi tout simplement pour le plaisir, qu’il aplatit violement son poing sur le nez de l’autre truffe, créant ainsi un splendide geyser de sang qui aspergeât grassement Soaz.
Double vengeance !
Sauf que c’était pas suffisant ! Une fois son agresseur à terre en train de pleurer son pif réduit en bouillit, il le termina à coups de poing, puis à coups de pied, puis à coup de casserole, et il allait passer au coups de couteau quand il se rendit compte que c’était un effort franchement inutile dans la mesure ou l’type remuait plus.
Il se releva donc, casserole en main, avant de se tourner vers le blanc.

Ca fait vachement mal !!

Annonça t’il tout en se massant la mâchoire de sa main libre. C’était la première fois qu’il prenait un coup dans la tronche et ma foi, il allait faire en sorte que ça soit la dernière. Mais tout ceci ne réglait pas son problème principal : Soaz. Car c’était bien à cause de ce couillon qu’il allait avoir un énorme bleue le lendemain matin.

Pourquoi t’as esquivé ?

Essayer de comprendre les raisons d’un tel acte pour ajuster sa punition.

T’es con au point d’pas avoir capté que c’est moi qu’allait recevoir le coup ??

Et mieux valait que le jeune homme réponde à cette question par l’affirmatif, car s’il admettait que son plan était préméditer on allait avoir deux comateux à débarrasser du sol de la cuisine ! Et en parlant de ça, l’attention de Kimoo fut attirée par des pas nerveux provenant du couloir. Pas qu’il s’en inquiète spécialement, mais s’il était retrouvé dans cette cuisine avec un Soaz rouge de sang et un semi cadavre au sol, on risquait de l’accuser ! A tord bien sur car il était parfaitement innocent, et avec son sens profond de la justice, il risquait de se sentir blessé, de s’énerver et de tuer encore quelqu’un. Bref, c’était pas le bon plan, sauf qu’il voulait passer le reste de sa nuit à cogner.

On s’casse

Ni une ni deux, il contourna le comptoir pour se précipiter vers la fenêtre qu’il ouvrit rapidement.

Mais grouille putain!

Il s’y hissa avant de se jeter dans l’vide du deuxième étage. Il retomba accroupit et se redressa avant de se retourner pour voir Si Soaz avait la même aisance que lui ou s’il préférait assumer les conséquences de ces actes, comme le ferait n’importe quel vrai trou du cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 30
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Lun 30 Jan - 16:27

Pourquoi tu m'as balancé ? Pourquoi t'as esquivé ?
Au final Soaz et Kimoo n'étaient pas mieux l'un que l'autre et pour un rien il semblerait qu'ils seraient capable de balancer l'autre pour sauver leur peau. Normal vous me direz, puisqu'ils ne pouvaient pas se saquer.

- Tu crois quand même pas que j'allais me laisser assommer pour ta sale gueule ?! 

Nan parce que bon, recevoir un coup derrière la tête c'était quand même plus risqué pour tomber dans les vapes que sur la face. Et dieu seul sait ce qu'il lui serait arrivé s'il avait perdu connaissance ne serait-ce que deux minutes dans cette cuisine !
Il passa sa main sur sa joue pour essuyer le sang mêlé de morve qui lui avait été giclé dessus et jeta un bref regard sur le corps presque sans vie de la racaille. C'est à ce moment là que des bruits se firent entendre dans le couloir, n’inquiétant nullement Soaz, mais affolant Kimoo. Du moins c'est ce que le blanc en conclu quand il le vit passer par la fenêtre en le hâtant pour qu'il l'imite.
Pourtant le punk n'avait rien a se reprocher, mise à part le bordel pas possible qu'il y avait encore sur la table. Et allez savoir si c'était le ton pressé du rouquin ou si c'était juste l'envie d'aventure, mais finalement il sortit lui aussi par la fenêtre en se laissant tomber du deuxième étage pour atterrir sur les pattes arrières lui aussi. Bon mis à part un tibia qui durant un instant produisit une belle courbe à deux doigts de craquer, Soaz s'en sortit pas trop mal de la fin de sa chute !
Il alla rejoindre le roux et s'éloigna du bâtiment... même si je vous le rappelle, il n'avait toujours rien à se reprocher !

- Bon bah puisqu'on est dehors et qu'on s'les gèle, autant aller boire un verre 

Et sans attendre de réponse, il fila vers le centre ville. De toute façon que Kimoo le suive ou non, il avait quand même l'intention d'aller noyer dans un bar la connerie qui l'empêchait d'être en ce moment dans son lit ! Il n'avait pas une tune, puisqu'il n'avait évidement pas pensé à prendre son porte-feuille pour aller à la cuisine, mais il se dit qu'il trouvera bien un moyen de se débrouiller. En baratinant, en draguant ou en volant, de toute façon c'était pas la première fois qu'il avait affaire à ce genre de désagrément. Et à force il avait pris l'habitude de repérer les bars qui donnaient l'addition à la fin des consommations. Bah oui, c'était plus profitable ! De ce fait il y avait deux trois bars dans la ville dans lesquels il était risqué pour lui de traîner... Mais celle-ci était grande et il restait encore de quoi faire ! C'est donc comme ça qu'à peine cinq minutes plus tard, Soaz poussa la porte d'un de ces bars dans lequel il n'avait encore jamais mis les pieds.
Ne sachant pas trop s'il en était ravi ou pas, c'est toujours en compagnie de Kimoo qu'il alla s'installer à une table dans un coin. Là il fouilla dans ses poches à la recherche d'un briquet et d'une clope traînante. Trop beau pour être vrai, il constata bien vite qu'il avait aussi oublié son paquet dans sa chambre.

- Tss putain... 

Après un petit soupir il tourna la tête et regarda Kimoo comme s'il lui trouvait soudain une utilité.

- T'as pas une clope? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 9
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 26
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Homosexuel(le) à tendance Seme.
Pseudo Internet: Kimoo
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Lun 6 Fév - 21:19

Kimoo s’était retourner à temps pour voir le manque de grâce de l’albinos qui manqua d’se peter une chevilles en retombant un peu trop lourdement sur la pelouse. Le rouquin secoua la tête, une mimique méprisante affichée sur le visage.

Tsss

Ce « Tsss » légendaire qu’il murmurait avant de balancer chacune des phrases meurtrières dont il avait le secret.

Heureusement que t’as un beau cul

Pas si vache que ça sa phrase ! Mais en même temps c’était la pure réalité. Ce vieux machin blanc avait un derch à damner un homme ! Et on en aurait presque oublié tous les points négatifs qui le caractérisaient tant son derrière illuminait la nuit. Bref, ne nous emballons pas, et Kimoo ravala vite fait sa demi molle quand l’autre tarlouse lui proposa de boire un verre.
Faut savoir que dans l’ordre des priorité de la vie du rouquin, l’alcool était en 2eme position et le sexe en 5eme. Alors évidemment, là tout le monde se demande ce qui se trouvait en 1er, 3eme et 4eme position hein ? Bah pour la 1ere position c’était : lui, sa petite personne et pour le reste je vous en parlerait à une autre occasion car l’air de rien y a une histoire en court et s’agit pas de s’éparpiller. Bref, le rouquin se mit donc à suivre Soaz. Pas qu’il soit suiveur hein, non loin de là, mais maintenant qu’il avait l’assurance d’assouvir son besoin numéro 2, autant en profiter pour titiller son besoin numéro 5 en regardant l’albinos onduler en direction du bar.
C’est surement pour ca que, trop occuper à reluquer, il se retrouva dans un espèce de pub minable blindé de bobo à deux balles et qui puait la jacinthe. Putain y’avait pas idée de parfumer un bar et encore moins avec de la jacinthe! Il se retrouva sans bien comprendre comment assit sur une chaise et du bien reconnecter à la réalité quand le cul qu’il suivait depuis maintenant 15 minutes disparut, aplatit sur un tabouret…SACRILEGE !

Hein ?

Perplexe, Kimoo releva enfin le regard pour fixer le visage du futur médecin. Il avait oublié l’espace d’un instant que ce cul ne se trimballait pas seul.

Bien sur que j’ai une clope
Décidément, ce type était le roi de la question débile. M’enfin, le mieux était encore de l’ignorer et d’attendre qu’il se décide à se relever pour suivre à nouveau ces deux petites pommes qui lui faisaient tant envie. Sauf que s’il avait envie de tranquillité, il aurait pas du aller dans un bar car c’est pas franchement le meilleur endroit pour un asocial.

Salut les mignons c’est pour quoi ?

Demanda la serveuse qui devait bien avoir l’équivalent de trois bébés phoque étalés sur le visage.

C’est pour boire

Décidément, c’était y’avait pas que Soaz qu’avait ce genre de question.

Tu me prends pour une conne c’est ça ?

Au moins était elle perspicace ! Kimoo s’apprêtait d’ailleurs à lui répondre par la positive quand la nenette se transforma en furie.

Tu t’es dis quoi ??? Que comme je suis serveuse j’suis une conne ??? Que comme je me maquille et que je suis décolorée j’ai la cervelle d’un moineau ??? NON MAIS CA VA !! C’est pas car j’ai pas une paire de couilles que j’suis stupide !!

La bouche du rouquin se tordit tandis qu’il fixait la jeune femme. Il avait deux possibilités, l’assommer ou…déléguer l’boulot. Il tourna donc la tête vers Soaz.

Merde j’ai jamais su comment gérer les gonz

Annonça t’il en haussant les épaules. Le destin de bibi phoque était désormais entre les mains de l’albinos ! Soit il s’occupait d’elle et la faisait disparaitre rapidement, soit il allait devoir réaliser son premier massage cardiaque.

Mais regarde moi quand je te parle !! Regarde pas ton pote c’est pas lui qui va te sortir de là !

Elle posa sa main sur l’épaule du rouquin pour le forcer à se tourner vers elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 30
Camp dans la Bataille : Yaoiste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) à préférence Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   Lun 20 Fév - 20:27

Rah mais on pouvait pas communiquer avec c'te bête là ! D'ailleurs Soaz arrêta d'attendre sa clope quand il vit la serveuse arriver et quand il comprit que Kimoo n'allait pas se bouger pour lui filer une clope. Le punk était vraiment à la ramasse ! En même temps, il faisait nuit et c'était l'heure de dormir, surtout à son âge vous savez. Et pour ne pas aider les choses, il avait la panse bien remplie. Et bouffer ça fatigue !
M'enfin, après deux trois verres ça ira mieux, et tandis que le roux se prenait la tête avec une décolorée, il choppa un type qui passait à coté de leur table par le manche pour lui demander une clope.

 Heu oui, bien sur. Tiens 

Heureusement il était tombé sur un sacré pigeon qui sans broncher lui tandis une clope avant de continuer sa route. Satisfait, le punk se la cala entre les lèvres en écoutant d'une oreille la petite dispute entre la serveuse et son voisin. Il allait marmonner un truc du genre « bien fait pour ta gueule, t'as qu'à répondre poliment» vers Kimoo quand il se rendit compte que sans feu... bah une cigarette ça ne s'allume pas ! Il poussa un petit grognement agacé en se la retirant du bec, se disant qu'il était vraiment entouré d'une bande d'incapables.
Toute son attention se retourna alors vers le roux qui justement venait lui demander de l'aide. L'étudiant lui lança un regard de travers.

Tu veux pas que j'te torches le cul quand tu vas aux chiottes aussi ?! 

Si le roux ne savait pas y faire avec les gonzesses, et bien qu'est-ce que ça pouvait lui faire hein ? Car oui, à en croire le ton de sa voix et sa façon de se tourner vers lui, Soaz avait bien compris qu'il voulait qu'il s'occupe du cas de cette fille. Fille qui voulait absolument se faire casser la gueule par un Shinjuku par ailleurs.
Se souvenant de la scène dans la cuisine puis se disant que la pouf, dans sa grande naïveté, ne se rendait sûrement pas compte de ce qu'elle faisait, Soaz fit quand même l'effort d'intervenir un peu.

N'empêche que ça fera une bouteille de vodka servit avec deux verres

La serveuse tourna alors son regard vers lui en haussant les sourcils d'un air surpris. Elle était sans doute occupée de se demander si elle devait lâcher l'affaire et servir ses clients ou continuer à se déchaîner sur ce malotru de roux. Le déclic se fit sans doute quand elle vit Soaz se pencher vers celui-ci et glisser sa main sur sa cuisse. Du moins de là où elle était, c'était ce qu'elle voyait. En vérité le punk allait juste chercher le briquet dans la poche du jeans hors de prix du rouquin. Puisque demander était inutile avec lui, autant se servir non ? Et vu la grosseur de cette poche, il en avait conclu que c'était là qu'il avait planqué son briquet, son paquet de clope et sûrement son porte feuilles. Quelle ne fut pas sa surprise quand il ne trouva que le briquer et deux trois misérables cigarettes logées au fond du tissus ! Lui arrachant un éclat de rire en même temps qu'il se reculait avec l'objet convoité.
La serveuse avait dut le prendre prendre pour un fou car elle ne tarda pas à retourner derrière son bar du coup...

N'y prêtant pas attention, le futur médecin se calma le temps d'allumer sa clope avant de le rendre à son propriétaire en le relâchant sur la table. Il lui lança un regard amusé en même temps qu'il soufflait la fumée de sa première taffe, en préférant s'abstenir de remarque à propos du jeans peut-être un peu trop moulant de Kimoo. Un silence s'installa alors le temps que la serveuse fasse son boulot. Et entre nous Soaz en avait rien à foutre de ne pas faire la conversation. Déjà car il n'avait pas très envie de parler avec ce mec... ensuite parce qu'étrangement il se sentait tout aussi à l'aise sans causer. Comme avec un vieux pote avec qui on a pas besoin de parler inutilement pour garder son attention ou montrer qu'on est interessant.

La blonde revint enfin vers eux avec la bouteille de vodka et les deux verres commandés. Elle déposa le tout sur la table, un peu brutalement, puis ajouta l'addition à la commande. Son regard se posa sur les deux hommes, ayant l'air d'attendre qu'on la paye tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bouuuffe ![PV Kimoo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bouuuffe ![PV Kimoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit