T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Jeu 2 Fév - 18:57

Je la regarde s’incliner devant moi, pff pourquoi elle n’a pas un décoté …c’est la loose. J’aurais pu avoir un dernier bon souvenir avant qu’elle se tire. Elle va vraiment ce tirer en faite…Dommage, elle est vraiment jolie cette gamine. J’avoue être un peu dégouter, elle n’est franchement pas facile à approcher. Si seulement j’avais pu au moins une fois gouter ses lèvres...Haaa ses lèvres, je les ai pourtant vu de si prêt et elles semblaient pourtant si loin.
Ca y est, mes espoirs s’envole, elle part, franchis le seuil de ma porte sans ce retourner. Le monde est cruel, il me met sous le nez une beauté pareil et je ne peux même pas espérer y gouter. Et là d’un coup, mes espoirs reprenne vie !!!! Elle s’arrête pour me regarder à nouveau. Alléluia !!

" Je te présente mes excuse si tu n’as pas pu tout visiter, je ne suis pas très bon guide, merci de m’avoir rendu mon violon, Je n’aurais pas pu aller en cours sans."

Pff bien sûr a quoi je m’attendais moi hein ? Elle aurait pas pu sortir un « Mr Kurosaki, je n’en peux plus, prenez moi !! » Mais non, ça, ça n’arrive que dans les films, la réalité est bien plus cruelle. J’y aurais cru jusqu’au bout, j’dois vraiment être un idiot fini…Je la regarde sans expression particulière, même si dans ma tête je me fais un film digne des plus grands scénaristes. Heureusement, elle ne lit pas dans les pensée elle serait surement loin, très loin à cet instant. Je la vois ce mordiller la lèvre, mmh fais pas ça, non non non, c’est dangereux. En plus elle détourne le regard, elle fuit encore ? Pas toujours évidente à comprendre c’te gonzesse, c’est peut-être justement ce qui m’attire. Je n’aime pas la facilité, y a rien de plus gratifiant que de réussir quelque chose de difficile. Enfin, encore faut-il y arriver. Elle ose me fixer à nouveau après cet élan de timidité, pfouaaa ses yeux, je n’arriverais jamais à m’y faire…c’est terrible, je la veux. Qu’est-ce que je raconte-moi ? Je la veux ? C’est vrai ça ? Woaaa je commence à me faire peur en faite….

"Si ta proposition pour l'informatique tiens toujours, je t'apprendrais ce que je sais de la musique si cela t'intéressais vraiment....Tu me déposer un mot à ma chambre c'est la 34 si cela te fais plaisir. Sinon bon courage, bonne adaptation à toi et bonne journée."

Avant même que je n’ouvre la bouche, elle était déjà partit comme une fusée. Ne propose pas quelque chose qui te fait flipper bécasse ! Mais comme elle me la gentiment proposer, je ne vais pas la contrarier. J’irais la voir demain soir. Ho oui, le soir, peut être que nous irons manger ensemble ? Je devrais peut-être l’inviter au restau…
Enfin pour l’heure, je me suis mis à ranger mes affaires. Il est déjà presque 19 heures, je ferais mieux d’aller manger un truc. Je pris le temps de ranger correctement mon armoire de fringue quand même avant d’aller à la cuisine. J’ouvre ma grosse valise si importante et ce qui s’y trouve n’ai rien d’autre que quatre ordinateurs. Ho pas n’importe lesquels, de vrai bijou, avec un processeur super puissant. Je les mets sur mon bureau, les relis entre eux, ça fait vraiment beaucoup de fils partout, ça fait chantier, mais tempi, j’ai l’habitude. Une fois tout installé, je les fermes un par un et décide d’aller manger.

Le truc c’est que une fois arriver là-bas…je ne savais pas que je devais faire ma bouffe moi-même. Je ne sais pas cuisiner moi ! Il ne me restait plus qu’à me taper une boite de nouille instantané…la poisse. Enfin c'est toujours mieux que rien. Après quoi je suis rentré dans ma chambre me coucher, le lendemain, une longue journée m’attendait.

Petit matin, je déteste me lever tôt…mais pas le choix, je dois bosser, je me prépare, me lave et…comme je n’ai rien pour le petit dèj, n’étant pas au courant à mon arrivée, j’avais rien prévu, je décide d’aller me chercher un truc dans la supérette du coin. Enfin, après quoi j’ai passé ma journée a l’école a m’occuper des tâche de concierge. Une journée qui en faite, était plutôt intéressante. Les gamines de nos jour sont devenu très… enfin, c’est plus ce que c’était, on croirait de petites bimbo avec leurs mini-jupes. J’vais pas m’en plaindre, j’me suis rincé l’œil comme jamais. Je dois vraiment être un obsédé…le pire c’est que je m’en rends compte…
Enfin, la journée passé, je rentre dans ma chambre prendre une douche, un pur bonheur quand on a transpiré comme un porc, qu’on sent l’herbe coupé et la poussière. Sortir de la douche c’est comme avoir une deuxième vie la même journée. Je regarde l’heure, 17h30. Je devrais peut être allé voir si ma chère Hino est disponible. Apprendre le violon, pourquoi pas. Bien que mon intention première reste de pouvoir la revoir. Maintenant que j’y pense, je devais lui laisser un mot… pourquoi je ne pourrais pas la voir directement ?
Je cherche un morceau de papier, et je lui écris un petit mot. Comment je devrais m’y prendre ? Faut que j’écrive quelque chose qui ne la fasse pas paniquer. Réfléchit Kurosaki, réfléchit. Je reste assis sur ma chaise devant mon bureau, me creusant la tête juste pour ce stupide mot.

« Je veux apprendre le violon, je suis libre ce soir »

Ben voilà, direct, pas besoin de passer par quatre chemins. Ce n’est pas un peu trop direct ? On dirait presque que je la force. Rhaaa, je gribouille tout, je chiffonne tout et je recommence. Cette fois c’est la bonne.

« Je serais ravie d’apprendre à jouer du violon. Je suis libre ce soir, je t’attendrais jusqu’à 20h. Si tu n’es pas là dépassé cette heure, je considèrerais que tu ne viendras plus. Kurosaki Usui»

Je ne suis pas sûr que ce soit mieux…Enfin, je vais laisser ça comme ça. Je sors de ma chambre pour vagabonder dans les couloirs de la pension cherchant hâtivement la chambre 34. Merde, je ne pensais pas qu’il y avait autant de chambre… 20 bonnes minutes pour trouver cette fichu chambre 34. Une fois devant, je glisse le mot sous la porte et je retourne tranquillement dans ma chambre en espérant qu’elle soit libre. Ho oui, faite qu’elle soit libre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Ven 3 Fév - 22:34

♥ Une peur insensée....Ou pas.... ♥

C'était sans doute la fuite la plus belle de sa carrière jusque là, elle ne courut pas jusqu'à sa chambre au bout du couloir mais presque, ouvrant la porte avec difficulté en faisant tomber plusieurs fois son jeu de clé par terre, s'accroupissant pour la troisième fois pour le ramasser avant d'appuyer sa tête contre la porte et de la taper contre plusieurs fois, restant un instant comme ça sans plus bouger, elle se sentait vraiment stupide. Vraiment elle n'aurait pas du se croire capable de pouvoir interagir normalement avec d'autres, elle ne faisait que se sentir trop peu préparée au monde qui l'entoure, elle se redressa sa main crispée sur la poignée de son étui alors qu'elle ouvrait plus calmement sa porte, se dirigeant vers sa partie de chambre après avoir refermé la porte et s'écroula sur le lit serrant son violon contre elle en se mettant en position de foetus. Elle ferma les yeux et entendit son ventre protester contre le traitement qu'elle allait lui infliger encore une fois, elle savait qu'elle ne pourrait rien manger aussi elle se roula en boule dans la couverture, s'endormant sans changer de position, se réveillant vers minuit. Elle se frotta les yeux et posa son étui sous son lit avant de s'étirer, se redressant en prenant sa nuisette, se dirigeant vers la salle de bain se changeant après s'être douchée, regagnant sa chambre après sa douche pour se glisser dans son lit après avoir éteint la lumière, se rendormant aussitôt pour ne rouvrir un oeil qu'au point du jour.

Elle se leva avec une grimace, se frottant la tête où un mal persistant la prenait, se levant avant de s'asseoir sur le bord du lit en se prenant son visage entre les mains en essayant de refouler la douleur. Elle rouvrit les yeux doucement après c'être massée le visage, sentant que cette journée allait être particulièrement dure à supporter et malheureusement pour elle, elle eut raison. D'abord aux douches, l'eau froide car elle se levait trop tard, ensuite au petit déjeuner quand elle se rendit compte qu'elle n'avait pas racheté de céréales et qu'il ne lui restait à manger qu'une pomme. Cela continua toute la journée avec les accords qu'elle ne pu pas transcrire son mal de tête qui au lieu de s'apaiser empira, le déjeuner où elle faillit devenir folle avec la cohue et les hurlements de ses camarades, les cours de l'après midi où elle du se résoudre à donner le cours au professeur, se faisant sortir par la même occasion pour lui avoir répondu. Bref, une journée comme elle aimerait en oublier, rentrant épuisée à 17h, elle se força à déposer ses affaires de cours avant d'aller dans une salle de répétition, s'obligeant à travailler encore pendant une heure les nerfs assez fatigués à la fin, pourtant en paix avec elle même ayant remplit toutes ses obligations journalières.

C'était quelque chose qu'elle refusait qu'on lui reproche, travaillant parfois jusqu'à l'épuisement total seulement pour ne pas avoir une remarque. Ce soir cependant elle ne pu aller au delà du temps impartis, rangeant son matériel avant de quitter la pièce, déposant les clés par habitude dans le réceptacle à cet effet et rejoignit sa chambre. Elle remarqua un détail qui la chiffonna en entrant, quelque chose qui n'était pas à sa place, n'y prêtant pas plus attention que ça elle se dirigea vers son lit et se laissa tomber dessus, regardant le réveil qui affichait maintenant 18h10 elle glissa son étui sous le lit, se redressant en éprouvant une douleur à la tête elle prit dans le tiroir la tablette de paracétamol et en croqua deux directement, frottant ses yeux doucement. Elle prépara ses affaires pour la douche prenant shampoing et soins voulant se laver les cheveux et enfila son peignoirs par dessus ses vêtements prévoyant de se changer dans la douche. Elle se dirigea vers la porte et remarqua ce qui sortait de l'ordinaire, se baissant en regardant son nom stupéfaite de le voir écrit avec une écriture qu'elle ne connaissait pas. Elle soupira et fit demi tour en lisant le mot et leva les yeux au ciel en se maudissant elle et ses idées stupides. Enfin si il pouvait l'aider à améliorer sa moyenne catastrophique en informatique cela valait peut être le coup d'essayer.

Elle posa le papier sur son lit et se dépêcha de prendre sa douche, se rhabillant en tenue plus décontractée que son uniforme d'école d'un tee shirt blanc avec une veste noire, enfilant un pantalon de couleur noire lui aussi avant de sécher sommairement ses cheveux, les laissant habituellement sécher à l'air libre elle les noua avec un ruban simple dans sa nuque, prenant son étui et une pochette de partitions avant de quitter sa chambre, après avoir regardé l'heure 18h35 c'était assez acceptable comme délais sachant qu'elle ne savait pas à quelle heure il l'avait déposé et qu'elle s'était dépêchée dès qu'elle l'avait lu. Elle posa une main sur la poignée de sa porte de chambre avant de se raviser, allant chercher un carnet et un crayon de papier pour noter elle aussi ce qu'il voudrait bien lui expliquer. Elle rangea ses affaires dans la pochette des partition et sortit de sa chambre en la verrouillant avant de se rendre à celle d'Usui. Elle la retrouva facilement, une pièce qu'on fuit en général on y retourne pas mais c'était un autre point du problème. Elle se figea une fois devant la porte, il ne l'attendait peut être pas là mais à la salle de musique comme l'autre fois, ou bien dans la salle informatique. Elle avait immobilisé son geste de frapper à la porte et baissa la tête avant de prendre son courage à deux mains et de toquer légèrement sur la pièce de bois. Elle patienta quelques secondes et tourna les talons en se dirigeant dans le couloir vers les étages inférieurs avant de faire demi tour et de lever la main pour frapper à la porte. Elle se sentit taper dans le vide et leva les yeux vers le jeune homme en prenant des couleurs qu'un homard envierait.

- "Je.....Bonsoir.......Tu.......Vous........Vous avez laissé un mot.....Et.......Heu.......Je ne savais pas où je devais vous chercher.....je vous présente mes excuses si vous m'avez attendue...."

Elle croisa ses mains devant elle pour tenir son étui avec les deux et s'inclina le torrent de ses cheveux ruisselant de ses épaules sur son visage alors qu'elle se redressa après quelques instant, repoussant d'une main négligente la queue de cheval en arrière, le regardant de ses yeux dorés en attendant qu'il dise quelque chose ou bien prenne ses affaires pour lui dire où ils devaient se rendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Sam 4 Fév - 20:51

  • Je suis retourné dans ma chambre après avoir déposé mon précieux petit mot. Je fixe ma piaule, c’est pire qu’une centrale ici, les fils sortent de partout, mes ordi en route qui tourne à fond, Loading de toute sorte de documents et de codes. Bref, je dérape, je recommence mon délire, pourquoi je ne peux pas m’arrêter ? Le hackage n’est pas quelque chose de bon, surtout pour moi, j’me suis tapé de la taule pour ça. Je ne dois pas y avoir séjournée assez longtemps, la preuve, je récidive. Et je suis surveillé par les flics… J’observe mes ordi un a un, chacun ayant un rôle important. Un qui cherche, un autre qui lit les données, le suivant qui crypte, le dernier me donne tous les codes d’accès grâce à tout ça. Ils sont liées ce donnant les infos l’un après l’autre, moi j’ai juste à observer, entrer quelques données, comprendre quelque cryptage. Enfin sans moi, ils ne peuvent pas avancer, le décryptage c’est quand même moi qui donne les bases. Je soupire, débranches mes ordi l’un après l’autre, je dois arrêter ça.

    Je me pause sur mon lit, qu’allais-je faire si elle ne venait pas ? A mon avis ce n’était que des paroles en l’air, j’ai vraiment du la faire flipper l’autre jour. Alors que je m’allume une clope, assis sur mon lit, j’entends un très légé coup dans ma porte. Mh ? C’est clair qu’avec la force mis dans ces coups, la personne n’allait pas ce casser un doigt. Je me lève en mettant ma clope au bec, j’ouvre la porte pour poser mes yeux sur une tignasse de cheveux que je connais. Ho elle est venu et à peine qu’elle me regarde qu’elle devient aussi rouge qu’une écrevisse. Elle n’a pas changé, même pas un peu après avoir passé un peu de temps en ma compagnie.

    - "Je.....Bonsoir.......Tu.......Vous........Vous avez laissé un mot.....Et.......Heu.......Je ne savais pas où je devais vous chercher.....je vous présente mes excuses si vous m'avez attendue...."

    Je l’observe s’incliner devant moi, pff toujours pas de décolleté, elle n’assure pas sérieux. Je devrais peut être lui montrer les chaudasse de l’école ou je bosse ? …mh mauvaise idée… Elle me fixe avec ses pupilles doré… haaaa me regarde pas comme ça je vais craquer et te voler tes lèvres au passage.

    - T’en fais pas, je ne pensais pas vraiment que tu viendrais. Il est encore tôt, on a le temps. Tu veux aller manger avant de commencer quoi que ce soit ?

    Mon regard ce porte alors derrière ses épaules. Heiiiin ? Ho My God !!! Un démon des enfers, la terreur de nuits noires, la saloperie qui crache et qui crie et griffe comme un ogre quand il est en colère. Sale bête !!! Il y a derrière elle dans le couloir, une bestiole féroce et faux cul qui me fixe en ce léchant la patte arrière comme un contorsionniste. Ouai j’ai une peur bleu des chats ! Mes yeux ce remplissent d’anxiété, j’en perds même ma clope, mon réflexe a cette instant est d’attraper le poignet de Hino et la tirer brutalement dans ma chambre. Je la jette sur mon lit en claquant la porte. Je ne me suis pas rendu compte tout de suite de ce que je venais de faire, elle devait vraiment flipper la pauvre. J’dois passer pour un véritable pervers qui tente un assaut de dernier recours. Mais sérieux, j’ai flippé grave là !! Je me précipite devant elle, encore un geste idiot, je l’attrape encore par el poignet et la positionne assise sur le lit.

    - Désolé !!! Je ne voulais pas te brusquer et ce n’est pas c’que tu crois hein ? C’est juste un réflexe que j’ai eu….a cause…du chat

    J’dois passer pour un idiot, avoir peur d’un chat….La position que nous avion a cette instant aurais pu être très intéressant si ça avait été pour autre chose. Elle assise sur le lit, moi debout devant elle….plus qu’à ouvrir mon pantalon…ha Kurosaki arrête de mater des films de pervers, ça ne te réussit pas ! Je tente une diversion !

    - Heu… On va manger ? Ou tu préfères commencer par m’apprendre un truc…ou moi j’peux t’apprendre quelque chose.

    Ha bizarre cette phrase me parait encore être un peu en quiproquo. Je ne veux pas la faire fuir juste quand elle vient d’arriver, ça serais trop bête

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 5 Fév - 18:21

♪Attention aux notes de trop ♪

Elle redressa la tête le regardant surprise par ses paroles, après tout c'était elle qui avait proposé, elle ne savait pas pourquoi mais elle l'avait fait et répondre à son invitation était la moindre des choses vu qu'il s'était déplacé jusqu'à sa chambre pour lui laisser un mot. Elle pencha la tête un peu pour réfléchir à sa proposition, ne sachant pas vraiment si elle devait accepter, après tout ce n'était pas courant pour elle de manger avec d'autres, elle leva la main pour lui répondre essayant de savoir ce qu'il entendait par commencer quoique ce soit, espérant que ce ne serait bien que ce dont elle avait pas parlé et pas ce qu'il avait pu vouloir faire....
Elle n'eut le temps de rien dire, voyant le visage du jeune homme se décomposer elle voulut regarder derrière elle quel était le monstre qui semblait terrifier Usui mais il lui attrapa son poignet et la projeta dans la chambre. La seule réflexion qu'elle se fit à ce moment là ? Elle était contente de pas avoir mis une jupe ....Elle entendit la porte claquée et regarda où elle avait atterris, rougissant comme une tomate en sentant le matelas sous elle lâchant de surprise sa sacoche et son étui. Il revint vers elle après avoir fermer la porte, la peur qu'il l'ait verrouillée la pétrifiant, sentant de nouveau sa main sur son poignet alors qu'il la redressa pour l'asseoir sur le lit ses yeux dorés remplis de peur alors qu'elle tremblait imperceptiblement. Elle cligna des yeux plusieurs fois, refoulant sa terreur en l'écoutant essayant de se persuader qu'il disait la vérité, ouvrant de grand yeux face à sa confession.Elle n'avait pas vu le chat, en même temps il ne lui en avait pas laissé le temps, ce n'était pas les animaux qui l'effrayait, les félins en général elle les aimaient bien, mais par contre sa terreur à elle c'était les chiens. Elle pouvait comprendre sa gêne en général aussi on se moquait d'elle quand elle faisait un détour face à un chihuahua...
Elle battit doucement des cils en le regardant, rougissant en l'entendant parler cherchant à ne pas prendre en compte son poignet qu'il tenait toujours ou la gêne que la position qu'ils avaient lui donnait. Rougissant encore plus en entendant son estomac protester bruyammanet la faisant baisser les yeux ses mèches rouges camouflant son visage alors qu'elle portait sa main libre à son ventre de nouvelles rougeurs apparaissant sur ses joues.

- " Je......" Elle avait faillit dire qu'elle n'avait pas faim mais après la protestation sonore qui venait de se faire entendre elle se sentit stupide et relâcha la pression dur son corps qui s'était tendu à partir du moment où elle avait percuté le lit. - " On peut aller manger....Si tu veux......Je ne suis pas si bonne cuisinière que ça.....Mais je peux nous préparer quelque chose....."

Elle garda la tête baissée, elle savait faire quelques trucs, même si son père ne l'avait pas aidé à apprendre, la forçant à jouer pendant qu'il cuisinait elle réussissait pas trop mal les onigiris, et cela leur ferait des sandwich pour pouvoir manger rapidement et ne pas perdre de temps pour apprendre les connaissances de l'autre. Elle se demandait encore si elle pourrait remonter sa moyenne déplorable grâce à lui, mais surtout en quoi le violon l'intéressait vraiment. Bien sur c'est un instrument fascinant mais de là à demander à une inconnue de vous apprendre c'est étrange ....

- " Je......Je ne te trouves pas stupide....j'ai une peur bleue des chiens moi....."

Une confidence pour une confidence, elle ne voulait pas le vexer et lui montrer qu'elle aussi pouvait avoir peur, enfin peur, ça il savait déjà que sa propre ombre pouvait l'effrayer. Elle se détendait un peu avant de tirer doucement sur le poignet qu'il n'avait pas lâcher et rougit en détournant le regard. Voulant récupérer sa mobilité avant de se sentir gênée de nouveau d'être dans la chambre d'un autre et apparemment seuls, les colocataires de ce dernier ne semblant pas présent...

- " Tu......Tu veux bien me rendre ma main s'il te plait ?"

Elle l'avait dit d'une toute petite voix, se sentant gênée encore plus après avoir prononcé ces mots, baissant la tête en rougissant encore plus, elle aurait voulut être une souris pour pouvoir se cacher dans un trou et disparaître sans laisser de traces...
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Lun 6 Fév - 17:11

  • Décidément, même sans le faire exprès, j’arrive à mettre cette pauvre gamine dans des situations étranges. Je dois être né pour faire ce genre de choses débile. Mais quand je vois un chat, c’est plus fort que moi, mes réactions sont instantanées et irréfléchi, parfois brutal, et si le chat me touche…je pleure…Si si, je vous jure, j’ai véritablement les larmes qui me montent aux yeux. Bref, je ne vais pas m’étaler sur ma phobie des félins. C’est quand même la honte…

    Je maintiens toujours son poignet, encore un réflexe, peut-être que je cherche à me rassurer en gardant un contact, on sait jamais si le chat sais ouvrir les portes…De nos jour, les animaux sont flippant et peuvent nous étonner avec leur intelligences. Je la fixe, la regardant battre des cils, un peu confuse. La pauvre elle n’a pas du comprendre pourquoi j’ai réagi comme ça pour un chat.

    Alors que je la regarde un peu suppliant, ouai, je veux vraiment qu’elle me croit, j’entends un grondement venant de sous moi. Bizarre, ce n’est pas le mien...alors….ha ben oui, c’est le sien. Elle me propose donc, après cette manifestation bruyante de son estomac, qu’elle veut bien aller manger. Ho my God, elle veut préparer à manger ? C’est encore mieux qu’aller au resto ! Je pourrais peut-être la voir en Maid sexy toute nue sous son tablier, préparant le diner pour son maître …… Impossible, elle crèverait sous la honte. Je chasse ces idées perverses de ma tête quand elle se mit à me parler à nouveau.

    - Je......Je ne te trouve pas stupide....j'ai une peur bleue des chiens moi....

    Décidément, on est complètement opposé en tout, même nos phobies sont inversées. On n’a vraiment rien en commun. Mais, ne dit-on pas que les contraires s’attirent ? Laissez-moi rêver un peu ok ? Je sens mon bras bouger ou du moins, ma main suit la trajectoire du bras de Hino. Elle devient rouge et détourne le regard. Hahaaa !! Il semble que mon contact sur sa main la met mal à l’aise. C’est vrai qu’elle n’a pas l’habitude des contacts physique. Pourquoi ça me met de bonne humeur ?

    - Tu......Tu veux bien me rendre ma main s'il te plait ?

    Hoho ma petite, je vais prendre un malin plaisir à te mettre mal à l’aise à cet instant. J’ai une nouvelle idée qu’il faut absolument que je fasse. Je veux te voir rougir, perdre tout tes moyens face à mes assauts irrespectueux. Je lâche son poignet, m’accroupie devant elle en posant mes mains sur chacune de ses cuisses. J’approche mon visage du siens, ne laissant entre ses lèvres et les mienne pas moins de cinq centimètre. A cet instant, j’ai cette irrésistible envie d’avancer encore, mais je ne veux pas la faire fuir ou la tuer sur place alors je me contiens. Mais qui sais, peut-être que en fin de soirée, je le ferais vraiment…tout dépendra de comment elle se finira.

    - Alors allons manger.

    Je me relève aussi vite que je m’étais approché, lui tournant le dos pour me diriger vers la porte. Je lève la main pour la poser sur la poigné, j’hésite. Est-ce que le démon félin est encore là ? J’entrouvre la porte, jette un coup d’œil pour m’assurer que la voie est libre. Il semble avoir pris la poudre d’escampette, je suis vraiment soulagé. Je me tourne vers Hino pour lui intimer d’y aller.

    - Bon, allons-y, je te suis. J’ai tout ce qu’il faut dans les frigos, j’ai fait les courses. J’ai hâte de voir comment tu cuisine.

    J’ouvre la porte en grand attendant qu’elle daigne bien ce lever de mon lit pour passer le seuil et me guider jusqu’aux cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mar 7 Fév - 0:09

♪Les ennuis qu'on n'attendait pas ♪

Bon alors définitivement ce n'était pas son jour, il y a vraiment des fois où il ne faut pas se lever, où le matin vous sentez que rester dans votre lit serait la meilleure des solutions mais que pourtant vous vous forcez à accomplir vos taches du jour. Aujourd'hui était décidément un jour où elle aurait du reposer sa couette sur sa tête et se laisser dormir jusqu'à demain. Elle soupira de soulagement un instant en sentant son poignet libérer avant de se transformer en statue en regardant stupéfaite les mains d'Usui sur ses cuisses. Si elle n'avait pas déjà été rouge elle aurait viré à la magnifique couleur d'un coquelicot en sentant son visage si proche du sien. Elle n'entendit plus rien le sang battant furieusement à ses oreilles alors qu'elle n'eut pas le temps de faire son geste réflexe de repousser le garçon qui s'était déjà éloigné.
Elle tremblait doucement sous ce qu'il venait de faire alors qu'il s'éloignait l'air de rien, elle passa une main sur son visage où elle sentait encore le souffle chaud du jeune homme sur son visage. C'était vraiment gênant qu'il recommence ce qu'il avait essayé de faire la dernière fois, déjà la projeter sur le lit comme ça l'avait assez choquée elle le regarda s'éloigner vers la porte lui tournant le dos comme si ce qu'il venait de faire était naturel. Elle ne profita pour tenter de calmer les battement frénétiques de son coeur, les rougeurs sur ses joues diminuant peu à peu poure reprendre un couleur plus rosée que la normale mais moins rouge que le homard à qui elle avait un instant volé les couleurs. Couleurs qui revinrent rapidement quand il se dit pressé de goûter sa cuisine. Elle se rappela qu'elle n'avait elle toujours pas refais ses courses et fut rassurée de savoir que lui y avait penser.
Elle se leva chancelante légèrement sur ses jambes suite à la scène précédente, retrouvant son équilibre pour s'approcher de lui droite comme un I, se tenant à distance en passant la porte et en prenant rapidement le chemin de la cuisine sans vérifier s'il la suivait ou pas. Une fois seule un bref instant dans la cuisine elle posa la main sur son buste et reprit sa respiration, se forçant en quelques sorte à se calmer. Elle alla ensuite chercher dans les couverts les siens pour cuisiner, ouvrant les frigos à la recherche des victuailles à Usui, cherchant quelques minutes le temps de trouver ce qu'elle cherchait. Elle sortit le riz de son placard ne voulant pas perdre plus de temps à chercher le sien et surtout que pour les onigiri elle avait besoin de riz rond, lavant rapidement le sien avant de le mettre dans le cuiseur en mettant un minuteur, voulant accélérer les choses elle sortit des morceaux de saumons et une poêle faisant revenir rapidement le poisson avant de placer les morceaux dans un plat. Elle s'activait ne pensant plus à ce qui venait de se passer pour faire attention à ce qu'elle faisait. C'était son outils de travail ses mains et elle ne pouvait pas se permettre de les abîmer.
Le riz sonna et elle le versa dans un autre récipient en trempant ses mains dans un mélange fait de sel et d'eau, prenant le riz en commençant à le malaxer sans tenir compte de la chaleur. Elle forma rapidement une petite dizaine de triangle alignés les uns après les autres, une fois cela fait elle nettoya le cuiseur et le premier plat, sortant ensuite les algues elle les lava et plaça autour des sandwichs après avoir incorporé un morceau dedans, répétant l'opération pour chacun elle se tourna finalement vers le jeune homme et lui tendit l'assiette avant de nettoyer tout ce qu'elle avait utilisé, le laissant libre de goûter le temps qu'elle range e plan de travail. Une fois nettoyé elle reposa son regard doré sur lui et haussa les épaules en désignant les tables et chaises à dispositions des étudiants.

- " Tu préfères manger ici ou dans ta chambre ? Il suffit d'emporter des serviettes c'est ce que je fais d'habitude... "

Elle attendait sa réponse sans impatience, frottant ses mains doucement avant d'en poser une sur sa tête en essuyant du plat de la main la sueur qui commençait à prouver son mal de tête. Elle chercha dans sa poche et croqua de nouveau un paracétamol en attendant qu'il se décide à dire sa référence, cela lui important peu sur le moment son seul désir était de s'asseoir que ce soit dans cette salle ou bien dans sa chambre...

Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mar 7 Fév - 19:05

  • Je l’intime de venir, il est temps d’aller manger. Dans l’histoire j’ai oublié de regarder sa réaction après mon approche rapide de ses lèvres. Saloperie de chat, il m’a fait louper un plaisir visuel ! Enfin vu comme elle marche vers moi toute raide, elle a dû se sentir un petit peu prise au dépourvu. Est-ce un peu de gêne ? Qu’est-ce que j’aimerais lui voler un baiser…mais si je fais ça, je vais lui voler son 1er baiser ? Ca serais pas sympa de ma part…en même temps, je ne suis pas du genre sympa alors, je tenterais peut-être…qui sais ce qui se passera ce soir.
    Je la laisse passer devant moi, on croirait qu’elle s’est attaché un balai dans le dos, c’est terrible comme elle peut se tenir droite. Surement le stress. Je ferme à clé derrière moi puis je la suis jusqu’aux cuisines. J’avoue que je ne m’attendais pas vraiment à ce que je commence à voir. Hino semble savoir ce qu’elle fait. Je m’adosse au mur en l’observant préparer à manger. Dommage elle n’a pas le tablier sur elle, ni toute nue, en même temps comment j’ai pu croire qu’elle le ferait hein ? Y a des fois je m’épate tout seul de ma stupidité.

    J’observe chacun de ses mouvement avec attention, elle prend vraiment soin de ses mains. Je suppose qu’elle a peur de les abimer, c’est le seul moyen de faire du violon, si elle se blesse ou autre, elle serait handicapée pour jouer. Je tilt sur quelque chose de …cochon. Non, c’est quelque chose de normal, c’est mon imagination qui est pas normal. La voir malaxer le riz comme ça…waou…tu ne veux pas me malaxer entre les jambes aussi ? Elle a l’air d’avoir du doigté, si seulement je pouvais tester sa dextérité. Ça doit être son habilité à pincer les cordes qui la rende aussi doué. Quel cruauté, j’y gouterais surement jamais à ce massage érotique…Je rêverais de devenir ce riz à cet instant…

    Je me retrouve subitement avec une assiette en main pendant qu’elle s’attèle vite fait à la vaisselle. Elle doit avoir l’habitude, elle est rapide, je n’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir à ce que je devais faire qu’elle avait déjà fini. Sérieusement, elle cuisine, fait la vaisselle, jolie et serviable, c’est une femme à marier ça ! Elle vient à moi et me fixe de ses yeux doré. Non j’arriverais jamais à m’y faire. Cette nana n’a même pas besoin de draguer pour qu’on tombe dans ses filets, c’est carrément injuste.

    - Tu préfères manger ici ou dans ta chambre ? Il suffit d’emporter des serviettes c’est ce que je fais d’habitude…

    Ho me demande pas ce genre de chose vilaine. Si je peux choisir entre un tête à tête et en société devant tout le monde, je préfère aller dans ma chambre. Elle n’a pas encore saisie comment je fonctionne on dirait. Je regarde les tables puis je fixe Hino avec un petit sourire.

    - Je préfère qu’on aille dans ma chambre alors… j’aime bien la tranquillité quand je mange.

    Je passe devant elle pour retourner à ma chambre. Je prends ma clé et j’ouvre la porte, laissant celle-ci grande ouverte pour faciliter a Hino d’entré avec ses mains prises par l’assiette et tout le reste. Je ferme derrière elle une fois à l’intérieur et pose mon assiette sur mon lit.

    - Tu peux prendre le bureau, tu y seras plus à l’aise, je mange sur mon lit, j’ai l’habitude.

    Je débarrasse le bureau des 4 ordinateurs pour les poser sur mon lit. Je m’y installe, prend mon assiette et je commence à manger ce qu’elle a gentiment cuisiné pour nous. C’est aussi bon que c’est joli. Non sérieusement, je vais l’épouser cette nana. Le seul problème son inexpérience de la chaire, moi j’ai besoin de toucher…je pense que j’en aurais vite marre. Bien que parfois, quand on goute à ce genre de chose, on se découvre une véritable passion. C’est comme une drogue, une fois passé le cap de la troisième prise, on peut plus s’en passer. Je fini mon assiette et la pose sur ma commode.

    - Dis-moi, tu m’as dit que tu souhaiterais aussi apprendre sur l’informatique. Donc je te pose la question, tu veux commencer à m’apprendre le violon ou on je te montre quelque truc sur mes ordis ?

    J’attendais sa réponse, espérant beaucoup de cette soirée, je l’avoue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mer 8 Fév - 23:47

♪Tout n'est que choix, il ne faut juste pas les regretter... ♪

Le laisse choisir voyant son regard sur les tables puis se reposer sur elle, elle fronça juste son regard un instant, avant de passer une main lasse sur ses yeux le regardant sans une expression particulière pour une fois contente de le voir choisir l'isolement elle ne savait pas si elle aurait supporter du bruit ce soir. Elle le suivit donc sans protester et pris au passage une de ses bouteilles d'eau dans le frigo, refermant la porte de la cuisine en tenant son assiette et sa bouteille, le précédant dans la chambre elle resta debout au milieu de la pièce sans bouger. Elle regarda en direction de l'endroit qu'il lui indique le laissant débarrasser en patientant tranquillement, fermant les yeux à demi pour avoir un peu d'obscurité calmant son mal de tête légèrement. Une fois la table débarrasser elle s'assit sur la chaise, elle aurait été dans sa chambre elle aurait éteint toutes les lumières pour ne laisser que la veilleuse et se serait écroulée sur ses bras.
Etant dans un lieu dangereux elle se força à lutter un peu plus contre son mal, regardant les sandwich et se forçant à en grignoter au moins un, c'était comme d'habitude, il suffisait qu'elle ait finit de cuisiner pour ne plus avoir faim. Il y a des jours où décidément elle ne comprend pas son corps, enfin c'était pas comme si elle comprenait grand chose non plus.. Elle releva la tête pour au moins regarder si cela lui convenait, et voyant qu'il avait déjà presque tout mangé elle se mit à rougir en fixant son plat à peine entamé. Il lui fallait toujours un temps long à très long pour manger la moitié de ce que les autres mangeaient en moitié moins de temps. Elle reposa doucement son sandwich en regardant le premier à peine mangé sur les cinq et soupirant , essayant de mâcher plus vite pour ne pas le gêner et qu'il la regarde manger.
C'était quelque chose qu'elle ne supportait pas qu'on la regarde manger, du coup elle se retrouvait à manger de moins en moins et de plus en plus rarement, elle déglutit et continua à manger le plus calmement qu'elle pouvait se tournant vers lui l'onigiri à peine plus de la moitié mangée et avala sa bouchée en baissant la tête reposant le sandwich en les mettant de côté elle les mangerait plus tard si elle en avait la force dans sa chambre. Elle prit le temps de finir sa bouchée et de nettoyer sa bouche doucement le regardant en posant ses iris dorés dans ses yeux et haussa doucement les épaules. La tout de suite honnêtement elle s'en fichait un peu, elle se leva et prit son assiette pleine pour la poser sur une petite table non loin et le regarda doucement cherchant un verre pour pouvoir boire un peu avec son cachet pour la tête qu'elle qu'elle pressentait aurait besoin. Ne voyant rien de disponible elle le regarda avec le même air gêné qu'il devait connaitre maintenant.


- " C'est comme tu préfères, honnêtement je n'y connais rien et ma moyenne aurais besoin d'être remonté dans cette matière où je ne comprend rien..... Je ne sais pas si je pourrais t'apprendre le violon en un soir......C'est plutot une découverte de l'instrument que je voulais faire mais je pourrais essayer de te le faire manipuler.... "

Elle chercha du regard encore une fois un verre et en désespoirs de cause ouvrit la bouteille et lui tourna le dos pour avaler son cachet prenant une gorgée d'eau. C'était bête, stupide tout ce que vous voudrez mais elle n'aimait pas qu'on la regarde manger et boire, elle ne supportait dans ces cas là pas le regard des autres, déjà qu'en général elle n'aimait pas beaucoup là c'était pire... Elle avala son cachet et ferma les yeux en rebouchant la bouteille, ne voulant pas créer de catastrophe déjà si le fait d'être dans cette chambre n'allait pas en créer une. Elle se retourna vers lui et s'approcha du lit timidement cherchant du regard sa pochette et son étui se demandant bien où l'un et l'autre avait disparu, soulevant doucement du bout des doigts les fils les laissant glisser dans ses mains lentement à la recherche de ses affaires, ne prêtant pas attention à la sensualité de ses gestes trouvant enfin ses affaires elle les dégagea doucement et regarda le jeune homme avec un sourire.

- "Qu'est ce qui t'arrange ? "

Elle posa son regard doré une fois encore dans le sien, tenant sa sacoche et son étui de l'autre, se demandant ce qu'il allait choisir, lui souriant doucement alors que son mal de tête passait quelque peu. Elle s'était détendue pendant le repas, ses épaules et son dos moins crispés que tout à l'heure elle attendait patiemment sa réponse en penchant un peu la tête sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 12 Fév - 12:15

  • " C'est comme tu préfères, honnêtement je n'y connais rien et ma moyenne aurais besoin d'être remonté dans cette matière où je ne comprends rien..... Je ne sais pas si je pourrais t'apprendre le violon en un soir......C'est plutôt une découverte de l'instrument que je voulais faire mais je pourrais essayer de te le faire manipuler.... "

    Voilà ce qu’elle me répond…ben c’est vrai que imaginer pouvoir jouer du violon en un soir c’est impossible. J’ai quelques notions sur une guitare, je peux jouer quelques mélodies mais je n’en reste pas moins très novice. J’ai au moins la capacité de savoir comment pincer des cordes. Je devrais peut-être m’y remettre…la guitare ça attire les filles ! C’est un super plan drague ! Je l’observe en pensant à toutes ses choses dans ma tête. Elle semble encore une fois gênée, j’me demande à quoi elle pense pour rougir comme ça. Y a rien de spécial dans ce qu’elle venait de dire pourtant.

    Je la vois scruter ma chambre, à la recherche de quelque chose. Je me demande bien ce qu’elle recherche à ce point. Elle me tourne le dos et met quelque chose dans sa bouche. Je fais une petite moue débile, c’est quoi son problème ? Qu’est-ce qu’elle est en train de bouffer ? Ha j’ai compris…la pilule !! Non ça doit pas être ça elle n’a pas de relation. Enfin ça sert toujours à régler les cycles donc je pense qu’elle doit être gêné de prendre ça devant moi…Je vais rester sur cette supposition.

    Elle vient vers moi. Ho oui !! Viens !! Je vais t’ouvrir mon cœur ma chérie !!! ….bordel, le lit et son violon ont devancé mes sentiments. Les boules, je passe après un instrument de musique…en même temps, à quoi je pense moi. Elle semble plutôt ne pas vraiment m’apprécier, vu tout ce que je lui fais subir, je ne dois pas trop espérer quelque chose venant d’elle. Il va falloir que je crée une situation cocasse avant la fin de la soirée si je veux pouvoir gouter a ses…lèvres si pur. Des lèvres que personne n’a encore touchées, je parle des lèvres du haut hein ! Bien qu’en bas…j’y toucherais aussi. Du calme Kurosaki, reprend toi tu perds les pédale là ! Tes instincts animal vont prendre le dessus si tu continu de penser à ça. Heureusement elle me reparle, sinon, je ne sais pas dans quel délire je serais allé me noyer.

    "Qu'est ce qui t'arrange ? "

    Ho si tu savais….Moi ce que j’veux faire ce soir, je n’ose même pas te le dire, tu fuirais comme un lapin apeuré. Je me reprends, je la regarde dans les yeux, elle semble plus à l’aise en ma présence, je ne vais pas gâcher ça tout de suite.

    - Ben commençons par un petit cours sur le violon, vu que tu l’as déjà en main. Je connais déjà le solfège, j’ai pris des cours de guitare donc j’ai quelques notions sur les instruments à cordes. Par contre, laisse-moi quelques minutes, je dois assouvir les désirs de mon corps

    Haha j’me demande comment elle va prendre cette phrase. Dis de cette façon on peut penser a plein de choses. Je me lève du lit et m’approche d’elle de façon un peu provoquant, j’aime faire croire aux gens des choses et les mettre dans l’embarras. Sauf que je passe à côté d’elle, effleurant sa main au passage avec la mienne. Je m’approche de la fenêtre, l’ouvre et m’assois sur le rebord, dos à l’extérieur. Je prends une clope, un briquet et je m’allume ma drogue. Je ne peux absolument pas m’en passer, je suis définitivement pris dans l’engrenage de la dépendance de cette merde. Et encore je me suis calmé, en taule il y avait les cigarettes mais aussi les joints qui passent facilement, alors le seul moyen de s’évader de ce monde de taré, c’est de ce créer son propre univers à travers des substances pas très bonne pour la santé. J’en garde aussi une trace de dépendance mais j’essaie de diminuer mes prises, par ce que faut avouer, qu’après, on a une tronche effrayante, les yeux imbibé de sang et j’ai tendance à ressembler à un meurtrier. Je fume ma clope et l’écrase contre le rebord de la fenêtre pour finir par la jeter à la poubelle. Je reviens vers Hino, me met face à elle.

    - Bon, je te laisse m’enseigner…sensei !

    Le dernier mot était un peu provoque en sachant qu’on a plus de 6 ans de différence. Mais j’aime faire ça, c’est plus fort que moi. J’me demande quel moment elle va craquer … Je pense que je verrais ses limites ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mar 14 Fév - 18:24

♪ Une note en amène une autre ♪


Elle le regarda, il semblait encore plongé dans ses pensées et elle savait dans ses cas-là ne pas interrompre les personnes, son père ne lui prêtant de toute façon pas vraiment d’attention qu’il soit occupé ou non le regard même de Kaho se fit lointain, retournant dans des souvenirs peu heureux sa main se crispant sur celui qui avait été son seul ami à l’époque. Elle battit des cils pour reposer son regard doré dans le sien en l’écoutant, rassurée de confier son précieux instrument entre les mains de quelqu’un qui avait déjà des notions de musique. Peut-être qu’il pourrait jouer finalement un peu sans se décourager, il devait le savoir qu’on ne peut pas sortir du premier coup un son parfait la première fois qu’on manipule un instrument. Même si un instrument à corde pincée n’est pas forcément la même chose qu’un instrument à corde frôlée, elle le regarda se lever et s’approcher, ne comprenant pas la dernière partie de sa phrase, serrant contre elle son instrument en se retenant de courir hors de la chambre. Elle réussit à retenir un soupir de soulagement quand il la dépassa, sentant sa main sur la sienne furtivement que ce ne devait être qu’un effet de son stress elle se retourna pour le suivre du regard. Il ouvrit la fenêtre et monta dessus elle se mit à pâlir avant de se reprendre, il ne semblait pas avoir envie de sauter par la fenêtre, du moins elle ne le pensait pas. Elle resta immobile avant de le voir allumer une cigarette se détournant de lui elle posa son étui sur le lit avec sa partition. Son regard s’adoucit aussitôt montrant une certaine douceur en regardant son violon, elle ne pourrait pas vivre sans lui, à un certain niveau on peut prendre sa dépendance à son instrument comme celle que le jeune homme pouvait avoir avec sa nicotine, si elle se privait de jouer un soir, elle se sentait mourir un peu, ressentant un manque d’une part d’elle. Rien n’avait jamais été plus important que son instrument, elle détacha les attaches lentement comme on libère un objet merveilleux et ferma les yeux en prenant doucement le violon ayant au préalable détaché l’archer.

Elle se tourna vers lui et attendit qu’il ait finit de fumer pour commencer, elle le regarda un instant écraser son mégo puis descendre de son perchoir pour revenir vers elle. Elle ne bougea pas d’un centimètre sous le nom dont il l’affubla, se mettant au contraire à sourire, elle n’avait pas de prétention d’enseignement, ce qu’elle savait c’était parce qu’elle s’y était intéressé et elle ne voulait pas le vexer ou le pousser à commettre un autre geste qui pourrait la mettre dans l’embarras. Elle regarda doucement dans sa direction portant le violon sous son coude ses yeux se fermant par automatisme, elle les rouvrit pour les poser sur lui et sourit en prenant la posture pour tenir le violon correctement, levant l’archer comme pour le poser sur les cordes s’arrêtant à quelques centimètres de celles-ci. Elle retira l’archer avant de lui remettre le violon entre ses mains, sachant qu’il aurait du mal certainement à manipuler son instrument, elle était beaucoup plus petite que lui et donc ses bras étaient un peu plus court que les siens, hors on choisit l’instrument en rapport à son allonge de corps. Elle posa l’archer sur le lit et resta devant lui en positionnant doucement le violon sous le menton du jeune homme, ses doigts se posant sur les siens pour lui montrer comment se poser sur le violon au niveau de la corde d’harmonie, le faisant se redresser un peu en passant derrière lui. Elle posa ses mains doucement sur ses épaules, c’était le premier geste à corriger, on a tendance à se courber sur l’instrument et c’est ce qu’il faut remettre en place dès le départ. Elle se pencha doucement vers lui toujours dans son dos en plaçant sa main sur la sienne pour tenir le violon correctement, gardant une main dans son dos pour le faire tenir droit.

- " La première chose que tu dois retenir est de toujours rester droit, il faut imaginer un fil qui te tiens droit, ce fil doit toujours rester droit et tendu. "

Elle repassa devant quand elle fut certaine qu’il ne se replierait pas sur l’instrument gardant l’archer dans ses mains après l’avoir récupéré elle le regarda en essayant de choisir ses mots. La guitare bien qu’un instrument à corde lui aussi, était un instrument pincé, le violon est un instrument glissé mais elle sentait qu’elle devait éviter certains mots avec lui vu le peu qu’elle connaissait de lui. Elle soupira doucement et lui tendit l'archer, guidant sa main pour le positionner sur les cordes elle essaya de lui expliquer facilement ce qui doit être fait avec un violon. Elle posa son autre main sur celle qui tenait le violon, posant ses doigts de manière à tenir les cordes comme on le fait d'une guitare.

- " La plus grande différence entre une guitare et un violon c'est que l'on utilise un archer pour faire vibrer les cordes du violon, tu n'en as pas besoin avec une guitare. Tu devrais par contre trouver facilement tes accords si tu as pratiqué assidûment ton instrument, cette main ne change pas vraiment de la guitare au violon.."

Elle vérifia une nouvelle fois sa posture et mima le geste avec lui au dessus des cordes en gardant ses mains légères sur les siennes puis se recula d'un pas en lâchant ses mains pour le laisser essayer. Elle se demandait si ses explications étaient claires, restant proche pour pouvoir intervenir au cas où il appuierait trop fort et ne pu retenir sa dernière remarque qui la fit rougir quand elle eut finit de parler.

- " Suivant la puissance du son que tu veux tirer tu peux laisser l'archer plus ou moins fort sur les cordes. Il faut le laisser glisser comme si tu caressais l'instrument. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Jeu 16 Fév - 9:50

  • Je la regarde prendre la pause avec son violon, elle est vraiment gracieuse avec son instrument entre les mains, on voit très bien qu’elle l’aime plus que tout. Je suppose qu’elle a voulu me montrer comment me tenir avec. Elle pose son archer puis viens poser son précieux bien sur mon menton, ses mains posé sur les miennes pour m’aider à comprendre comment m’y prendre. Ses mains son douce et fines, j’aime vraiment son contact, c’est agréable. Elle passe derrière moi et me redresse, c’est vrai que je n’ai pas toujours tendance a me tenir correctement mais je suis content qu’elle n’ait plus d’apriori sur moi…pour le moment. Faut que je mette ma proie en confiance. Ce soir j’me jette à l’eau. J’vais surement me prendre une baffe mais je suis sûr que ça en vaudra le coup.

    " La première chose que tu dois retenir est de toujours rester droit, il faut imaginer un fil qui te tiens droit, ce fil doit toujours rester droit et tendu. "

    Penser à un fil dans son dos ?…Heu moi je pense à toi là ! Tu restes comme t’es et joue le rôle du fil qui me maintiens, j’en serais plus qu’heureux crois-moi. Je sens son contact me quitter pour la voir réapparaitre devant moi. Je ne bouge plus, je maintiens ma position, je veux quand même essayer de faire bonne impression. Evitons de passer pour un crétin qui ne comprend rien et qui s’en tape. Faut avouer que c’est un instrument étrange, le violon. Ça m’intrigue un peu, surtout quand il faudra sortir un son de ce truc. Elle me tend l’archer dans les mains et m’aide à me positionner encore une fois. Toujours ce contact agréable, si seulement elle pouvait ressentir la même chose mais je suppose que non, je suis sûr qu’à cet instant elle pense a rien d’autre a qu’on instrument. Une personne normale se dirait « que c’est excitant » ou « nous sommes vraiment très proche » en rougissant. Mais son visage à elle est….véritablement concentré.

    Elle m’explique alors la différence entre le violon et la guitare. La seule chose qu’ils ont en commun reste la main que j’ai sur le manche pour choisir mes notes. Elle mime le geste au-dessus de moi. Je suppose que c’est à moi d’essayer maintenant. Je me demande quel son je vais bien pouvoir sortir de ce machin…
    Suivant la puissance du son que tu veux tirer tu peux laisser l'archer plus ou moins fort sur les cordes. Il faut le laisser glisser comme si tu caressais l'instrument.

    Sans commentaire….je vais refouler mes pensé perverse quelques seconde. Je pose l’archer sur les cordes que je glisse sur les cordes. HO MY GOD !! Je crois que je suis sourd maintenant. L’horreur !!! Ça peut véritablement sortir un son aussi strident et disgracieux ? Ouai je ne suis pas doué je crois. Je fais la moue, par ce que oui, je suis vexé de pas y arriver du premier coup. Je soupir, puis réessaye, ça va un peu mieux, je force moins sur les corde mais ça reste toujours pas terrible.

    Mais croyez-moi, je suis tenace, je vais essayer jusqu’à ce que j’arrive à sortir un truc correct ! Je suis persévérant ou alors très mauvais perdant, a vous de voir. En tout cas je ne regarde pas l’heur, je joue en écoutant les conseils de Hino, essayant de faire au mieux quand enfin j’arrive à sortir quelques notes. Certes, y a des bugs, mais je me débrouille bien, non ? Surtout pour une première séance. J’avoue que ce n’est pas vraiment un instrument pour moi, je suis plus Rock et le violon reste plutôt classique a l’oreille, même si c’est agréable, ce n’ai pas moi. Je descends le violon de mon menton et regarde l’heur.

    - Ha quand même ! Déjà une heure et demie que je m’acharne sur ton pauvre violon…

    Je lui tends son bien en souriant.

    - Merci de m’avoir fait découvrir cet instrument, je ne connaissais pas vraiment. Une chose est sûre, il ne me correspond pas…

    Je me dirige vers mes affaires pour poser mes ordis sur le lit. Je les ouvre un par un pour les allumer. Je les relis entre eux puis je fixe Hino.

    - Bon, dis-moi…c’est quoi que tu ne comprends pas ? Des logiciels, des programmes ? Tu travail sur quoi en cours ? Je vais faire mon possible pour t’aider. Je sais qu’en général a l’école on bosse sur Word, Excel ou Access, ce sont les programme les plus courant avec Power point.

    C’est maintenant que les choses deviennent intéressantes pour moi, je vais mettre mon clan a exécution. Il est temps que je « bouscule » un peu cette chère jeune demoiselle. Je tapote sur le lit à côté de moi pour l’intimer de me rejoindre. Le lit…n’y a rien de mieux, on pourra finir la soirée convenablement, juste à s’allonger et hop, la partie est jouée. Ce soir Hino, tu vas gouter à mes lèvres ! Haha, je suis une ordure mais j’assume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 11 Mar - 1:58

♪ Une leçon pas vraiment attendue ♪


Elle grimaça quand il tira sur les cordes, se retenant de bondir et de lui arracher l’instrument des mains en lui laissant une chance de sortir un son plus doux, elle le guidait en lui rectifiant la position en posant doucement ses mains sur le violon et le jeune homme essayant de lui faire comprendre qu’il devait faire corps avec l’instrument. Ils n’étaient plus deux mais un seul réuni pour pouvoir exprimer la musique. Elle avait préparé des partitions assez simples et elle découvrait qu’il prenait peu à peu envie de comprendre et surtout de réussir à avoir un son correct sortant du violon. Elle en avait profité pour elle grignoter un peu son repas, s’interrompant le temps de le guider de nouveau avant de retourner s’asseoir sur le bord du lit, souriant en regardant son élève s’appliquer sans doute plus par envie de ne pas laisser l’instrument gagner que de vouloir en jouer mais peu à peu elle ferme les yeux intervient moins et sourit légèrement. Cette musique est hésitante mais elle est vrai comme toute celle qui lui ont été donné de jouer, elle rouvrit les yeux quand il parla, posant son regard ambré dans le sien en tendant les mains pour récupérer son bien.

Elle se mit à sourire un peu plus et pencha la tête un peu en souriant doucement, caressant l’instrument en hochant la tête pour montrer qu’elle a compris. C’est vrai que le violon n’est pas facile d’approche pour certains, et surtout un instrument avec lequel on doit faire corps, sa main glissant sur le bois lisse et lustré en ayant le regard tendre qu’elle n’a que pour son violon, le déposant dans son lit de satin et de velours, accrochant l’archer. Elle se fit la réflexion qu’elle devrait s’occuper des cordes et de polir de nouveau l’archer pour le nettoyer de l’acide des mains n’ayant pas amené ce qu’il fallait elle le ferait avant de se coucher. Elle releva la tête après avoir déposé ses affaires dans un coin de la pièce elle reporta son attention sur toute l’installation électronique qui prenait une place énorme sur le lit. Elle n’était même pas sure qu’ils en avaient des aussi performant au lycée, voyant le geste qu’il faisait, son ventre se tendit légèrement avec une appréhension et la certitude de faire une bêtise elle céda à son geste et vint s’asseoir sur le lit, restant à une distance raisonnable de son *professeur* elle hocha la tête. Elle prit la parole pour essayer d’expliquer son problème, posant son regard sur les multiples écrans sans vraiment savoir comment trouver les mots pour lui expliquer simplement.

- "Et bien en fait voila….On doit rendre un rapport comme un projet de stage sauf qu’il faut le taper, et je n’y comprend rien, ça fait…Trois fois que je recommence parce que je perds le fichiers ou qu’il s’efface… Je dois faire une mauvaise manipulation…"

Elle se demandait vraiment si c’était elle qui faisait quelque chose de mal ou bien si son travail se retrouvait effacé par d’autres plus doués en informatique mais moins doués en musique qui voulaient lui faire du tort. Elle ferma les yeux en chassant cette possibilité avant de se pencher vers un ordinateur hésitant un instant avant d’ouvrir un programme word et commença à taper son texte qu’à force elle connaissait par cœur. Elle tapait relativement lentement avec deux doigts en cherchant les lettres, perdant toute cette assurance qu’elle pouvait avoir un violon à la main, elle repoussait régulièrement une mèche derrière son oreille qui finissait toujours par retomber devant ses yeux, faisant le mouvement sans vraiment s’en préoccuper, finissant le premier chapitre après de longue minutes elle se tourna vers lui et lui demanda en rougissant lentement de sa proximité.

- "Voila par exemple quelque chose comme ça….Comment je fais pour pouvoir continuer demain à travailler dessus ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 25 Mar - 14:56

Je la regarde venir vers moi, gardant mon calme olympien alors qu’elle s’assoit à côté de moi. Elle garde une certaine distance entre nous, elle se méfie donc de moi… Haha pas de chance ma jolie t’es déjà trop prêt pour croire que tu sois en sécurité, j’ai déjà tout planifié dans ma tête. Je vais te faire tourner la tête, te faire découvrir des sentiments nouveaux et surtout des envie, un désir pourquoi pas l’amour ? Mh bon, je pars de nouveau un peu trop loin mais pourquoi pas le désir hein ?

Je la laisse prendre ses aises, commençant directement par m’expliquer ses soucis de compréhension informatique. Je suis encore étonné de voir qu’une nana de son âge ne comprenne rien aux ordis. De nos jours tous les mômes sont dessus pour faire tout et n’importe quoi. Elle doit vraiment être d’un autre monde celle-là, je vais la ramener à la réalité illico !

Elle m’explique donc son problème sur la perte des données qu’elle tape. Je la regarde taper son rapport tranquillement. Je souris en voyant le mal qu’elle se donne à trouver les lettres sur le clavier, c’est toujours marrant de voir quelqu’un galéré comme ça, ce n’est pas méchant ce que je dis, c’est juste que c’est cool pour moi qu’elle galère, j’ai la possibilité de rester avec elle plus longtemps. Je regarde son visage, son action de remettre à chaque fois sa mèche rebelle derrière son oreille. Elle a vraiment une peau parfaite, on a juste envie d’y mettre les doigts pour savoir si elle est réelle ou si c’est une poupée tellement ça semble irréel.

"Voila par exemple quelque chose comme ça….Comment je fais pour pouvoir continuer demain à travailler dessus ?"

Je sursaute, j’ai carrément oublié qu’elle tapait sur le clavier a force de la fixer. J’observe son travaille, je fais la moue puis la fixe de nouveau avec un grand sourire.

- Facile !

Je me lève pour descendre du lit puis me dirige vers mes affaires dans mon bureau. Je fouille un tiroir et en sort un petit objet noir d’environs cinq centimètre. Je reviens prendre ma place à côté d’Ino et lui montre l’objet devant le nez.

- C’est une clé USB. Ça te permettra d’enregistrer ces données que tu viens de taper à l’intérieur. Personne ne pourra les effacer, pas même un ordinateur farceur.

J’ouvre la clé puis l’insert dans le trou fait à cet effet en prenant soin de regarder qu’elle observe bien mes gestes. Je lui montre comment entrer dans la clé via l’ordinateur puis comment enregistrer son document dessus. Après quoi, il suffit juste de retirer la clé en ayant pris soin de « l’éjecter » pour ne pas l’endommager ou perdre quelques données.

- Voilà, c’est tout simple, garde le, il te servira plus a toi qu’à moi et j’en ai encore cinq autres.

Je lui mets dans la main et lui fait refermer ses doigts dessus, l’obligeant à le prendre.

- En échange….

Je la fais basculer en arrière sur mon lit, prenant ses mains pour lui les poser au-dessus de sa tête en les maintenant. Mon buste est au-dessus d’elle et mon visage est à quelques centimètres du sien. J’approche mes lèvres des siennes rapidement pour venir pour la première fois oser lui les toucher avant qu’elle ne puisse réagir. Pas le vrai gros baiser d’amoureux qui peut paraître super flippant mais un simple contact délicat de nos lèvres. Je peux enfin toucher cette douceur qui me donnait tellement envie depuis si longtemps. Certes je fais une méga grosse connerie elle est mineurs….Mais je ne pense pas qu’elle soit du genre à le dire ou quoi que ce soit, elle est bien trop timide et renfermé pour ça ! Enfin je verrais bien sa réaction, mais je pense qu’elle va fuir… ou me frapper…ou peut-être les deux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 1 Avr - 20:22

♪ Un moment de surprise, un geste inattendu.... ♪


Elle le regarda doucement un peu surprise de le voir ainsi sursauter, elle a vraiment du taper longtemps pour qu'il oublie ainsi sa présence, elle fixait le jeune homme en se demandant pourquoi il faisait cette moue ainsi, se posant la question sur le fait qu'elle ai fait ou non quelque chose de mal. Quand il la regarda de nouveau il lui sourit ce qui la rassura un peu, le regardant se lever et ne bougeant pas, posant ses mains sur ses genoux en l'observant chercher quelque chose dans le tiroir de son bureau. Elle détourna les yeux un instant pour les baisser sur le lit regardant les motifs de la couverture avant de reporter son attention sur les multiples écrans poser sur celui ci. Se questionnant sur comment il arrivait à tout gérer sans devenir à moitié fou, son cerveau à elle était plus programmer pour la musique qu'autre chose et elle savait très bien qu'elle était vraiment nulle dans tout le reste que ce soit technique ou humain. Elle ferma un instant les yeux comprenant très bien qu'elle devait paraître vraiment bête aux autres et que c'étaient peut être cela qui la faisait se faire détestée, elle n'était rien sans son violon, personne n'avait jamais cherché à connaître et comprendre ce qu'il y avait au delà de ce qu'elle était vraiment.

Elle rouvrit les yeux en l'entendant revenir, regardant l'objet qu'il lui mettait sous le nez et n'eut pas vraiment le temps de le voir qu'il le plaçait dans l'ordinateur, écoutant avec attention ce qu'il disait. Ainsi même si elle changeait d'ordinateur, elle ne perdrait pas son travail, c'était vraiment simple et surtout petit à transporter, il pourrait facilement tenir dans son étui à corde toute petite pochette dans l'un des compartiment secondaire de son violon. Il lui faudrait donc ce procurer ce genre de chose. Elle étudia ses mouvements avec autant d'attention que si on lui montrait une nouvelle partition, retenant ce qu'il disait et enregistrant en même temps ce qu'il faisait. Elle lui sourit à la fin de sa démonstration et ouvrit grand les yeux d'étonnement quand il remit l'objet dans sa main, l'obligeant presque à le prendre en refermant sa main sur la sienne la faisant rougir un peu plus. Elle posa son regard dans le sien voulant le remercier mais n'en eut pas le temps, se retrouvant allongée sur le lit avant d'avoir pu murmurer un mot. Ses mains se retrouvant immobilisées au dessus d'elle, son corps sous celui du jeune homme alors qu'elle en lâchait la clef de surprise. Son coeur se mit à battre follement ne comprenant plus ce qui venait de se passer, ce qui se passait voyant son visage se pencher sur le sien elle se figea complètement ne voulant pas de ce qui allait se passer, incapable de réfléchir posément coincée comme elle l'était sous lui.

Elle ne pouvait rien faire, le temps semblait ralentir alors qu'elle ne pouvait plus bouger complètement tétanisée sous l'homme qui la maintenait sur son lit. Elle ne pensait pas un jour se retrouver dans ce genre de situation, même si elle pouvait paraître froide et insensible, comme toute les petite fille elle avait imaginer son premier baiser avec une personne qu'elle aimerait qui prendrait ses lèvres sous un coucher de soleil au bord de la mer. Elle n'aurait jamais pensé qu'on lui prendrait, qui aurait bien pu le faire d'ailleurs, personne n'avait jamais tenté de la comprendre, pourtant elle avait toujours voulue savoir ce que cela faisait d'embrasser sur la bouche quelqu'un. Elle avait par curiosité voulue connaître ce sentiment grisant quand on le fait avec une personne qu'on aime, mais même s'il était pris contre son gré le baiser restait doux. Elle ne pu cependant pas retenir la larme qui coula sur sa joue, déception et désillusion encore une fois par rapport à ce monde qui semblait décider à lui arracher tout ce qui pour les autres paraissait futile et anodin et pour elle comptait énormément.

Elle aurait voulue se dégager, tirant sur ses poignets pour les libérer, tentant de le repousser avec le peu de force qu'elle avait ne pouvant pas nier sous le choc que ce contact pour autant soit déplaisant, elle luttait pour se défaire de son emprise, voulant à présent juste partir, fuir loin, s'enfermer dans un endroit ou seul son violon aurait accès Ne plus sentir le doux contact de ses lèvres sur les siennes, essayant de reculer sa tête pour briser le baiser, regrettant de ne pas avoir assez de force pour le repousser complètement, se raccrochant à l'idée que ce n'était pas vrai et qu'elle devait se tromper. Que tout ceci n'était qu'un cauchemar et qu'elle allait se réveiller, qu'elle ne se trouvait pas sur un lit qui n'était pas le sien allongée sous un homme qui volait son premier baiser, une autre larme coulant sur sa joue alors qu'elle tentait un peu plus fort de se défaire de la pression sur ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Ven 20 Avr - 15:59

Je suis satisfait, mes lèvres en contact avec les sienne. Certes, ce fut court mais je crois que ce fut bien assez long pour Ino puisqu’elle essai de briser le contact en bougeant sa tête. Je relâche ma prise sur ses délicates lèvres mais je maintiens toujours ses poignets. Je suis surprit, elle n’a pas crié, pas mordu ni même frappé avec ses pieds, pourtant elle ne veut absolument pas de ça. Si elle avait réagi plus fortement, je n’aurais surement pas réussi ce que je viens de faire, et ho que ça aurait été plus convenable. Je suis un idiot…et je n’assume pas entièrement… Je suis terriblement surpris de voir des larmes couler le long de ses joues. Je suis un homme complètement pourri, mes instincts animaux prenant une place bien trop importante sur ma raison. J’aurais dû y remédier avant cet échec…Mais le mal est fait et je ne sais pas quoi faire. Parfois, je devrais vraiment me casser une jambe au lieu de me lever le matin… Je relâche ma prise sur ses poignets, reculant pour descendre du lit. Je tourne le dos, posant ma main sur mon visage. Je suis définitivement un crétin… En plus la voir comme ça me fait vraiment mal au cœur…ma plaisanterie est vraiment allé trop loin.

Devant moi, je vois la clé USB que je ramasse et pose sur le lit à côté d’Ino. Je lui tourne encore le dos me dirigeant vers la porte en l’ouvrant légèrement.

- Heu…désolé…je suis allé un peu trop loin….je…je sors 10 minutes…je te laisse rentrer à ta piaule…Garde la clé usb…

Je pars dans le couloir sans me retourner, je suis véritablement sous le choc. Pourquoi elle n’a pas réagi ? Merde quoi ! en général les nanas sont réactive et on la main légère ou le genou légé. J’aurais préféré me prendre sa jambe violement dans mes bourses que de la voir dans cet état. Je marche dans le couloir, pour aller me cacher dans le jardin à l’extérieur, me posant sur un banc en m’allumant un clope. Je fixe le ciel remplis d’étoiles en soufflant la fumée de ma gorge.

- Je suis définitivement un crétin …. Grandit Kurosaki ! Tes blagues foireuses deviennent trop foireuses….

C’est la première fois que je blesse quelqu’un aussi profondément et ça m’a véritablement ébranlé. Je ne sais pas si je la reverrais un jour. Ou je pense que oui mais pas sûr qu’elle daigne me reparler un jour. J’espère qu’elle pourra oublier mon geste déplacé…même si je me doute qu’elle ne va pas y arriver du jour au lendemain. Voilà comment Kurosaki Usui a réussi l’exploit de blesser une jeune fille encore « vierge » de toute part…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Dim 22 Avr - 14:10

♪ Un désespoir sans nom ♪


C'était pas vrai, ce n'était pas elle, ce n'était pas possible, ce n'était pas possible, elle se répétais sans cesse ces mots dans sa tête ses larmes redoublant dans ses yeux avant de se sentir libérée de ses lèvres. Un sanglot se bloquant dans sa gorge, elle n'avait pas réussit à garder ce trésor pour la personne qu'elle aurait pu aimer, elle n'était qu'une imbécile incapable de se protéger, incapable de s'intégrer dans ce monde. Elle ferma les yeux en tournant la tête, se recroquevillant sur elle même quand il lâcha ses poignets, repliant ses genoux contre son buste en prenant une position de foetus comme pour se protéger trop tard. Les tremblements qui parcouraient son corps la secouait lentement, le matelas se délestant d'un poids elle supposa qu'il était descendu, l'entendant s'éloigner elle ouvrit les yeux pour voir la clé USmachin comme il avait dit là, tendant une main vers celle ci en essayant de calmer ses tremblements. Il ouvrit la porte et sans se retourner vers elle parla, alors qu'elle se redressait sur le lit en serrant ses bras contre elle, ses larmes redoublant en comprenant qu'il avait simplement jouer avec elle, ses larmes glissant le longs de ses joues en se sentant encore plus misérable qu'avant. Non seulement elle n'avait pas vu venir qu'il se moquait d'elle mais en plus il avait volé son premier baiser, une de ses mains se posant sur ses lèvres, tentant de réduire ses larmes de colère et de tristesse, ne sachant plus vraiment lequel des sentiments l'emportait sur l'autre.

Idiote, imbécile, naïve, sans cervelle, elle ne devait plus s'occuper d'autres choses que sa musique, au moins son violon elle le comprenait, et elle savait quoi faire, mais les relations humaines semblaient définitivement ne pas être son truc. Elle se leva en titubant, comme une poupée qu'on aurait cassée et qui n'aurai qu'une seule fonction de base elle se dirigea vers son violon. Son regard s'attarda sur la table où ses onigiri attendaient encore qu'elle les mange, un serrement dans son ventre lui montra que ce n'était pas la peine d'essayer de se forcer, elle ne pourrait pas les manger. Elle se pencha et saisit son étui se dirigeant comme un automate vers la porte avant de faire demi tour. Elle avait été élevée durement mais elle avait été bien élevée, elle sortit une partition qu'elle connaissait par coeur et la retourna en prenant un stylo, écrivant de son écriture légèrement penchée un mot pour son professeur d'un soir.

Spoiler:
 

Elle reposa le stylo, laissa les sandwich à côtés pour ne pas qu'il se perde, son père après tout mangeait tout le temps sans doute que le jeune homme devait être pareil et avait faim. Elle ne voulait pas perdre la nourriture, et savait d'avance qu'elle ne pourrait rien manger donc lui laissait pour qu'il les jette. Elle ne pourrait pas jeter de la nourriture elle, elle savait le prix de celle ci mais comprendrait qu'il envoie valser les sandwich par la fenêtre à cause de son attitude à elle. Elle saisit son étui et sa pochette, remarquant qu'elle avait toujours la clé à la main elle la glissa dans une de ses poches et sortit de la chambre la tête baissée. Au moins écrire la lettre avait calmé ses tremblements, elle referma la porte derrière elle, se dirigeant vers le bout du couloir, ouvrant la porte rassurée de voir qu'aucuns de ses colocataires n'étaient là, se dirigeant vers son lit elle posa sur son bureau sa pochette de partitions, voyant le décor se brouiller à nouveau elle soupira, essuyant ses larmes en se laissant tomber sur son lit, restant assise et prostrée un long moment, ses yeux laissant couler toutes les larmes que pouvait contenir son corps.

Elle ne se rendit pas compte de combien de temps elle resta ainsi, ne comprenant pas pourquoi il avait agis ainsi et se figea lentement. Elle embrassait peut être si mal qu'il avait du fuir ....Elle devait avoir un gout atroce et la seule solution qu'il avait trouvé avait été de la fuir loin et ne lui faisant pas comprendre pourquoi il partait aussi précipitamment. Elle laissa sa tête tomber entre ses mains avant de redoubler de sanglots, fermant les yeux en essayant de se retenir en vain. Elle était donc si peu attirante que ça qu'elle faisait déguerpir les autres par un simple contact, elle se replia sur elle même sur son lit en tirant sa couverture à elle, se tassant dans un coin sans dire un mot laissant ses larmes couler le long de ses joues avant de sombrer dans un sommeil sans rêves, le néant l'emportant rapidement après qu'elle eut vidé toutes les réserves d'eau de son corps par ses yeux. Son souffle s'apaisant lentement, la laissant vidée et épuisée de sa soirée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mer 2 Mai - 19:19

Je fume ma clope dans le jardin, observant les étoiles. Je ne sais pas trop quoi faire, j’ai véritablement merdé cette fois. J’ai joué trop profondément mon rôle de chieur et me suis laissé emporter dans mon délire à l’insu des sentiments d’une jeune fille qui ne semble rien connaître de la vie. Enfin cette vie-là…Le monde des mecs, des câlins, des ébats enfin tout ce qui est contact physique en somme. Je lève mon bras et fixe ma montre, voilà 45 minutes que je glande sur ce banc à ruminer mon acte irréfléchi. Je me lève et marche lentement vers l’entrée de la pension. J’écrase ma cigarette puis pénètre le bâtiment pour retourner vers ma piaule.

J’entre dans ma chambre qui est, forcément, vide. Du moins Hino a abandonné le squatte de celle-ci. Je soupir et m’avance vers la table ou se trouve encore la nourriture de la demoiselle. Il semble que l’appétit lui a été complètement perdu. Je fronce les sourcils en voyant une lettre sous les onigiri, je n’ai pas posé de feuille à cet endroit. Je le tire et l’ouvre pour lire ce qui semble des excuses de Hino.

Au fur et à mesure que je lis ses mots, j’ai l’impression qu’elle n’a pas vraiment saisi l’ampleur de la situation. Ce n’ai pas elle qui devrait s’excuser, mais moi. Je m’assois sur le lit et laisse tomber ma tête en avant, les coudes sur les cuisses, la feuille à la main. Je passe ma main libre sur mon visage, soupirant, cherchant à comprendre ce que je devrais faire pour améliorer notre relation. Je sais que c’est moi qui l’ai complètement brisé alors qu’il avait plutôt bien commencé, parfois, j’avoue…je dois être un parfait prototype du genre « crétin sans limite ». Enfin, je me soigne, j’essai.

Je sais aussi que ce n’ai pas ce soir que je dois aller m’excuser, c’est trop tôt, tout est trop frais dans sa tête, je dois laisser passer quelque jour et ça me permettra de trouver les mots à lui dire pour exprimer mes regrets sur ma façon d’agir. Je me déshabille, me met en caleçon et va rejoindre le monde des rêves.

Voilà une semaine que je n’ai pas vu Hino, je ne sais pas si elle m’évite ou si c’est vraiment du hasard qu’on ne se croise pas mais il faut que je la trouve pour lui transmettre mes excuses. Ecrire une lettre serais garder trop de distance, je dois la voir en vrai, en face à face. Je vais dans le hall, ou ce trouve la réception, monte les escaliers quatre a quatre pour rejoindre le couloir ou se trouve la chambre de Hino. Une fois devant sa porte, je réfléchis à comment je vais pouvoir m’excuser convenablement.

Je soupir, je pose mon bras contre le mur en baissant la tête. Je prends du courage ? Non, je me rends juste compte que je ne sais pas du tout comment aborder le sujet sans la blesser. Je pose mon front contre le mur puis décide enfin de toquer.

- Hino…C’est Usui…j’ai besoin de te parler…Alors s’il te plait ouvre moi….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Ven 4 Mai - 16:05

♪ Un oublie nécessaire ♪


Fatiguée c'était vraiment l'état dans lequel elle se sentait le lendemain, elle se força à se lever, s'obligeant à une discipline de l'esprit qui l'obligeait chaque jour à laisser derrière elle ses faiblesses, reconstruisant difficilement sa carapace qui avait volé en éclat. Elle sortit du lit titubant un instant avant de se retrouver assise sur le bord, un léger vertige la prenant alors qu'elle se forçait à dépasser la douleur. Elle se redressa, prenant ses affaires de douches éparpillées sur son lit qu'elle n'avait pas rangée elle se dirigea comme un automate dans la salle de bain commune, se douchant en laissant l'eau couler sur sa tête assez hébétée sans faire un seul mouvement mis à part poser ses mains sur la parois glacée, ses poings se serrant dans son effort à ne pas laisser ses larmes couler de nouveau. Elle resta longtemps sous l'eau jusqu'à ce que des bruits dans les couloirs la laisse comprendre qu'elle n'avait que trop tardé. Elle se redressant repoussant fortement ses pensées derrière elle, affrontant ce jour avec une nouvelle blessures, la rangeant soigneusement de côté avant de se savonner de toutes parts comme pour se laver de son apathie.

Elle sortit de la douche peu de temps après, lavée et essorée correctement, ignorant les phrases et les murmurent retrouvant ses habitudes de solitaire qu'elle avait suspendue le temps d'une soirée qu'elle venait d'effacer de sa mémoire dans un effort de volonté. Elle retourna à sa chambre, reprenant le cours de sa vie là où elle l'avait interrompu la veille et s'habilla rapidement, prenant son violon et après un instant d'hésitation le "cadeau" d'Usui, quittant sa chambre et retournant au lycée la tête haute et les épaules carrées, refusant de se laisser abattre par si peu de choses. Elle eut beaucoup de mal en rentrant de ne pas regarder autour d'elle en vérifiant qu'il n'était pas dans le coin, après tout il vivait aussi ici, donc elle ne voulait pas lui imposer sa présence, partant le matin le plus tôt possible pour s'entraîner au lycée et rentrant directement le soir en allant continuer de perfectionner son talent jusqu'à l'épuisement dans la salle de musique.

Elle ne s'était même pas rendue compte que les vacances approchaient et qu'elle devait rejoindre son père pour quelque jour, heureusement pour lui il savait l'étourderie de sa fille et l'avait contactée pour lui rappeler. Cet après midi là elle était donc rentrée plus tôt et n'avait pas fait son détour habituel maintenant jusqu'à la salle de musique. Le début d'après midi à peine entamé elle avait sortit sa valise après avoir posé son violon précieusement sur son bureau, posant le lourd bagage sur le lit en triant ce qu'elle remporterait et ce qu'elle laisserait. Après quelques minutes à lutter un peu à cause de son uniforme de lycée elle alla à la porte et la vérouilla, retirant ses vêtements qu'elel mis dans le tas de linge sale et enfila une tenue de voyage un peu plus décontractée que celle qu'elle avait pour aller en classe.
Spoiler:
 
Une fois sa veste chemise blanche et ses bottes enfilées elle recommença à trier ses bagages, faisant deux piles distinctives, une pour le linge sale l'autre pour le linge propre qu'elle emportait. Elle eut vite triée ses affaires rangeant dans la commode les vêtements qu'elle laissait avant d'ouvrir en grand le tiroir vide pour vérifier qu'elle ne laissait rien de précieux. Tout à ses préparations elle tourna la tête surprise vers la porte quand elle entendit frapper, si c'était ses colocataires il avaient la clés et n'avaient donc pas à attendre qu'elle ouvre. Peut être que c'était une visite pour eux, elle se détourna de la poignée qu'elle avait commencée à fixer, prenant ses partitions dans une mains pour les placer à plat sur le dessus de sa valise, du moins c'était son intention avant qu'elle ne reconnaisse la voix qui parla, les feuilles lui échappant et glissant sur le sol pour s'éparpiller autour d'elle.

Pourquoi venait il la voir ? Elle hésita une seconde en restant immobile, se disant que si elle ne bougeait pas il repartirait sans doute avant de se diriger vers la porte. Posant sa main sur la poignée et l'autre sur le verrou, appuyant son front contre le battant comme pour se donner le courage d'affronter la nouvelle épreuve qui semblait s'imposer à elle. Elle souffla doucement et ouvrit la porte vers l'intérieur et prononça seulement quelques mots :" Entre si tu veux...." avant de retourner vers sa valise, s'accroupissant pour ramasser ses précieuses partitions, le laissant libre de pénétrer dans la chambre ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Jeu 10 Mai - 8:07

Je reste le bras contre le mur, ma tête proche de la porte comme si j’étais affublé d’un grand mal-être. Oh il y a bien de ça dans mon attitude, j’avoue ne pas trop savoir comment m’y prendre dans ce genre de situation, surtout que c’est bien la première fois que je vais aussi loin dans mes débilités. Elle met vraiment beaucoup de temps à répondre, je suppose qu’elle n’a pas du tout envie de voir le mec qui lui a volé, oui volé, on ne peut pas classifier ça autrement, son premier baiser. Alors que je pensais me retirer en silence, j’entends des pas venir vers la porte, le verrou qui se défait et la porte s’ouvre devant moi, laissant apparaître la silhouette fine et agréable de Hino.

" Entre si tu veux...."

Si je veux ? Bien sûr que je veux, j’ai besoin de m’expliquer, de m’excuser sur ce que j’ai fait. Surtout que la lettre qu’elle m’a laissé semblait plus des excuse sur sa propre conduite qui était pourtant bien plus convenable que la mienne. Je ne sais pas où elle est allé imaginer que c’était de sa faute, et je dois mettre ça sur le tapis. Je la regarde ce diriger vers son lit en restant sur le palier. Il y a plein de partition au sol qu’elle ramasse lentement une après l’autre avec beaucoup de soin. La musique est vraiment toute sa vie. Un peu comme moi et les ordinateurs je suppose. Bien que…les filles c’est aussi une grande partie de mes intérêts, bref…

J’entre pour la rejoindre puis m’accroupie à côté d’elle pour l’aider à ramasser ses partitions. Je me redresse une fois tout dans mes mains que je lui tends gentiment.

- Je crois…que je te dois des excuses…

J’attends qu’elle récupère ses partitions puis je m’assois tranquillement sur le lit en observant sa chambre. C’est identique à la mienne, juste peut-être un ton plus féminin par l’odeur sucré et le visuel décoratif. Je suis embêté, je ne sais pas par où commencer…je ne sais pas comment finir aussi…je suis dans une impasse. Moi qui était venu jusqu’ici avec la conviction qu’il fallait, me voilà ayant perdu mes moyens. Le silence s’installe, c’est pesant et pénible, je dois absolument faire ce pourquoi je suis venu.

- Ecoute….j’ai lu ton mot et je tiens à te corriger sur quelque chose. Tu n’y es absolument pour rien. Je suis l’unique responsable de mes actes. Je suis allé trop loin, et je suis désolé de t’avoir blessé… Je voulais juste qu’on ne finisse pas sur de mauvaise base. J’espère que tu pourras me regarder autrement que comme un crétin pervers sans scrupule…

Je me redresse, prenant la direction de l porte encore ouverte. Je pose ma mains sur la poigner pour la refermer, l’autre main sur le chambranle de la porte puis je me stop, de dos, préférant ne pas la regarder, par ce que oui, je vais encore dire un truc bizarre.

- Je veux aussi que tu sache…que malgré mes excuses, je ne regrette pas d’avoir pu t’embrasser…tu es…une très jolie jeune femme.

Je tourne légèrement la tête, lui permettant ainsi de voir mon petit sourire sur mes lèvres. Oui je suis un type chelou, je m’excuse de ce que j’ai fait mais je ne le regrette pas autant que j’aurais pu l’imaginer, c'est super contradictoir, je sais... Je me demande si j’ai bien fait de passer…je dis toujours ce que je pense et ça m’aide pas forcément….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Lun 18 Juin - 23:25

♪ Un pardon possible ? ♪


Elle l'entendit entrer, se refusant à tourner la tête dans la direction du jeune homme, ne sachant pas vraiment quoi faire, prenant les diverses feuilles A4 que composaient ses partitions, elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre de sa part, restant un peu surprise et sur la défensive, comme le serait un animal blessé. Elle se releva en même temps que lui, le fixant en reprenant les partitions qu'il lui tendait les regroupant avec celles qu'elle a ramassé. Il prononça quelques mots, elle se retint de se hérisser ni de laisser paraître la moindre émotions sur son visage, avait elle été si pathétique que ça qu'il vienne proposer des excuses. Elle sentait ses yeux s'humidifier lentement, fixant sans rien dire le jeune homme devant elle, le regardant prendre ses aises alors qu'elle restait debout droite comme la justice sans rien dire ni sans faire un seul mouvements de plus, une statue n'aurait rien eut à lui envier.

Le silence on dit qu'il peut être d'or, à cet instant il est surtout pesant, elle n'a elle rien de plus à dire ou à ajouter à la lettre qu'elle lui a laissé, le laissant dans l'inconfort de la situation qui était la sienne, c'était de son point de vue une faute partagée elle s'était excusée, lui venait juste d'évoquer la possibilité qu'il lui devait des excuses. Encore des mots encore plus blessant cette fois ci, rejetant sa lettre et voulant la corriger elle manqua s'étouffer de surprise. Il voulait ne pas quitter sur de mauvaises bases, mais elle ignorait déjà ce que cela pouvait être donc elle ne savait pas comment réagir à ses paroles, son corps se détendant un peu ressentant les muscles de son dos crispés commencer à se défaire peu à peu.

Il se leva sans lui laisser le temps de répondre quelque chose, allant jusqu’à la porte, elle posait un regard surpris et hésitant sur ce qu'elle devait faire à présent. Elle rougit sous le compliment, il devait se tromper, ce n'était pas pour elle ce compliment là, alors pourquoi s'il ne regrettait pas avait il fuit comme la peste la pièce, c'était incohérent, de plus il lui tournait encore le dos, elle observa sa stature en se demandant s'il pensait vraiment ce qu'il voulait dire. Il tourna la tête vers elle, alors en fait il ne s'excusait pas, il voulait juste lui dire qu'il ne regrettait pas, elle était un peu perdue dans les paroles du jeune homme. Le choix était sien à présent elle pouvait soit le laisser partir sans rien dire soit le retenir pour avoir une explication. Que faire, quel était la bonne solution ? Elle posa son regard sur lui avant de regarder ses partitions, lui tournant à son tour le dos pour aller les ranger à leur place dans sa valise qu'elle referma. Elle se redressa pour le regarder franchement en carrant les épaules comme quand on affronte une épreuve et prit la parole à son tour.

- Je ne vois pas en quoi vous excuser ou non change quelque chose. Je ne prétend pas à ce que vous dites, je ne suis pas jolie comme vous le prétendez, je sais où s'arrête mes qualités et c'est à la musique uniquement.

Elle baissa la tête croisant ses bras sur son buste en sentant ses cheveux tomber le long de son visage, cachant son expression à cet instant. Pouvait elle oublier ce qui c'était passer, si c'était si facile ce serait déjà fait mais elle sentait que c'était monnaie courante chez son interlocuteur ce genre de blagues. Après tout cela n'était pas si grave, elle s'était juste sentie insignifiante et indésirable, mais après tout vu qu'il n'y avait aucuns sentiments vraiment fort de chaque côtés c'était sans importance. Elle aurait bien voulut lui demander pourquoi il était partit mais peut être que cela lui avait semblé la seule chose à faire, elle était un peu confuse, fixant sa valise et son étuis qui attendait. Elle reposa son regard sur lui le fixant quelques secondes avant de prononcer peut être des mots qu'elle regretterait.

- Je ne vous en veux pas, et vous pardonne, c'est juste que c'était....Mon premier baiser....Utopiquement je pensais le partager avec la personne qui partagerait des sentiments avec moi, c'est pour cela que ça m'a blessé...

Elle devait être stupide à ses yeux, sans doute qu'il allait la trouver fleur bleue et imbécile de croire encore à son âge aux histoires de princes charmant et de princesse. Peut être qu'elle pouvait tirer une leçon de cette rencontre, restait juste à trouver laquelle, elle le laissa libre de partir s'il le voulait s'approchant de sa valise et tirant sur les cordes pour la resserrer avant de la fermer, posant un regard semi anxieux sur le réveil sur sa table de chevet ne voulant pas rater son train.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 27
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    Mar 10 Juil - 14:51

Je garde un œil sur la belle jeune femme, attendant sa réaction. Elle en met du temps bon sang ! J’en ai le bout de la langue qui me titille, j’ai envie de répliquer, de dire encore un truc qui risque de blesser, de la braquer…je dois attendre. La patience ce n’est pas mon fort mais je vais devoir tenir. De plus elle me tourne le dos est ce qu’elle m’ignore ? Elle se retourne et me fixe, du moins le morceau de visage qu’elle peu apercevoir derrière mon dos et mes cheveux en batailles.

- Je ne vois pas en quoi vous excuser ou non change quelque chose. Je ne prétends pas à ce que vous dites, je ne suis pas jolie comme vous le prétendez, je sais où s'arrête mes qualités et c'est à la musique uniquement.

Surprit d’abord, puis blasé, ma tête retombe toute seule vers le bas. Elle se sous-estime vraiment c’te gonzesse. S’en ai carrément irritant. Ce genre de personne on a d’ordinaire l’impression qu’elles le font exprès pour qu’on leur disent le contraire, mais de ce que j’ai pu apprendre d’elle en si peu de temps, je sais que chez elle, c’est carrément inconscient de sa part.

-Je ne vous en veux pas, et vous pardonne, c'est juste que c'était....Mon premier baiser....Utopiquement je pensais le partager avec la personne qui partagerait des sentiments avec moi, c'est pour cela que ça m'a blessé...

Je relève la tête, dans ce genre de situation, je me sens vraiment minable. La pauvre, je viens de détruire son rêve utopique. Je me tourne légèrement pour la voir avec ses valises. Je reste un instant bloqué dessus puis fixe son regard. Est-ce que c’est mon geste qui l’a fait fuir ? Enfin ce n’est pas mon problème n’est-ce pas ? Je referme la porte mais je reste à l’intérieur, je m’avance face à elle en soupirant.

Je pose alors ma main sur sa tête, comme le ferais un grand frère. Je vois bien que je ne l’intéresse pas plus que ça et tant mieux, je ne suis pas prêt à m’investir de toute façon.

- Tu devrais arrêter de te sous-estimer. Si tu te concentrais un peu plus sur l’image que tu dégage, alors tu te rendrais compte des regards autour de toi. Ce n’ai pas que tu n’ai pas jolie mais simplement que tu es enfermé dans ton monde. L’ouverture d’esprit est aussi un moyen d’être jolie et intéressante en face des autres.

Oula Kurosaki, ça te ressemble pas ces belles paroles, en plus tu t’embrouille tout seul. Comment lui expliquer ça de façon plus facile ? … Creuse-toi les méninges Kurosaki, vite !! Laisser un blanc maintenant c’est super ringard et gênant.

- Moi je sais ce que tu vaux, par ce que j’ai pu parler avec toi… tu comprends ? Tu te fais simplement une fausse image de toi-même. M’enfin…c’est à toi de voir maintenant…

Je retire ma main de sa tête et me dirige vers la porte que j’ouvre cette fois de façon franche. Je me tourne légèrement avant de partir, pour une dernière petite phrase.

- En tout cas tes lèvres sont douces et agréable, je vais envier ton petit copain futur.

Bon je n’ai pas pu m’en empêcher, c’est plus fort que moi. Rester sérieux trop longtemps me donne la migraine…..Sur quoi je sors dans le couloir pour retourner dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit cours de musique [ PV . Kahoko Hino ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit