T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Ven 3 Fév - 21:10

18:00
 


Je dois bien avouer qu’il fait plutôt bon pour un mois d’Octobre plongé dans la saison intermédiaire entre l’Eté et l’Hiver, j’ai nommé l’Automne. Assise dans le train qui allait bientôt rentrer en gare, je vérifiais bien que rien ne manquait à l’appel: mes trois valises étaient là, contenant vêtements, objets précieux, livres et autres biens qui étaient indispensables pour une fille comme moi. Des choses auxquelles je m’étais attachée après ses années où je fus séquestrée . Oui je dis « séquestrée » car à mes yeux , mon père n’est coupable que de ça… Et de l’ignorance même de mon existence; Enfin peut importe puisque désormais je suis en route pour ce nouvel endroit où je pourrais être comme chez moi. 

« Train en gare. »


C’est avec une grâce extrême que je me levais et tirais mes valises vers le lieu où nous devions sortir, il ne me manquerait plus qu’un taxi pour déposer mes bagages au Pensionnat tandis que je ferais quelques emplettes en ville. 
Je patientais ainsi et lorsque le train s' arrêtais je fus la première à descendre, nombreux sont ceux qui voulurent m’aider à porter mes valises malgré les leurs.. Mais je refusais toujours, à quoi bon les utiliser, demain ils ne me serviront à rien. Je finis par trouver le lieu où se situait les taxis, déposa mes valises à l’intérieur et déclara avec une voix mielleuse au conducteur


« Moi - Pensionnat Kohime
Conducteur - Je les dépose à l’accueil.
Moi - Perspicace. Voici votre argent, je suppose qu’il y aura assez pour le transport et pour les porter jusqu’à l’accueil . »


Je lui tendais un billet et après des remerciements, il démarra en trombe et très vite le taxi disparut de ma vue… Si mes valises n’y sont pas , je n’aurais qu’à renifler sa trace et gentiment lui faire comprendre que l’on ne joue pas avec moi. 
C'est ainsi que je me suis mise à visiter ce pensionnat qui allait devenir mon refuge et puis me suis poser dans le jardin, où bien sur je me suis laisser aller à l'analyse des gens qui allaient surement me servir de camarade de classe.
Que des fo-culs, me suis -je dit à première vue .. M'enfin bon.



18:12 



Voici l’heure qu’affiche ma montre. Je regardais autour de moi à la recherche d’une activité quelconque.. mais ne trouvant rien, je finis par me laisser tomber sur un banc.. Je pus remarquer que certains élèves s’arrêtaient discrètement pour m’admirer. Après tout que voulez-vous, lorsque l’on vient d’un milieu comme le mien, on ne peut être qu’envier, désirer .. Et puis j'étais un mec plutôt sexy , là .. Vêtu d'un sweat mickey mouse et un baggy.
Je croisais parfois leur regard pour bien leur faire comprendre que cela était malpoli mais bon. Je finis par basculer la tête en arrière et patienta un peu .. Me demandant bien ce que j’allais faire ensuite.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Sam 4 Fév - 20:06

  • Voilà plusieurs jours que je vis dans cette pension et donc par la même occasion, je vis une vie cruelle. Chaque matin, je me rends dans un endroit que tout mec de mon âge rêve de pénétrer, le lycée. Là au moment où je vous parle, j’arrose les fleurs du parc de l’ecole en matant toutes ses paires de fesses qui ce balades sans retenu devant moi sans compter certaine paire de nibars incroyable, je me damnerais pour crever étouffé entre. Si je n’me retenais pas, je n’aurais même pas besoin d’un tuyau pour arroser les plantes. Je kiff ce travail ! Mais d’un autre côté, c’est cruel non ? Je peux mater jusqu’à m’en crever les yeux mais pas toucher…C’est comme regarder des mignardises dans la vitrine sans avoir les moyens de se les payer, il reste juste a lécher la vitrine pour y croire. Ben, je suis un peu dans ce genre de situation, je lèche la vitrine….

    Bref pour dire, tous les jours c’est le même problème. Ho j’attire les regards, mais je n’arrive pas a cerné si c’est de l’envie, du dégout ou juste de la moquerie. Les filles quand ça glousse, on ne sait pas forcément pourquoi ? Ca glousse tout le temps….Vivement l’été quand même, je pourrais faire semblant de me vautrer et de les arroser au passage. T-shirt mouillé hahaha !!

    Je regarde ma montre, je fini dans pas moins de 10mn, je ferais mieux de tout ranger, sinon je vais encore me taper des heures supp. Je me grouille de tout ranger, fermer a clé et je me barre vers ma poubelle roulante juste avant la sonnerie de l’école. Mieux vaut partir avant, sinon c’est la misère pour sortir. Je suis tout content, je roule sur la route pépère, fenêtre ouverte, il fait encore bon a cet heur c’est agréable. Je viens de penser que je n’ai rien pour manger ce soir, je devrais peut-être aller faire quelques courses. Je sors de la voie rapide pour arriver au centre-ville, je me gare à un endroit qu’il ne faut pas, forcément, je suis comme ça, contre les règles et je rentre dans le petit supermarché. Je tourne dans le rayon boisson, puis pates instantané, je prends un peu de viande et quelques sucreries pour mon plaisir personnel. Je passe sans le vouloir devant le rayon pharmacie, mon regard ce porte soudainement sur cette petite boite rose. Mh en aurais-je besoin ? Bof, il vaut mieux en avoir sur soit, on sait jamais, mieux vaut sortir couvert.

    Je vais a la caisse, tous les articles passe sans souci, sauf un. Forcément fallait que ce soit celui-là. La caissière ce retourne d’un coup, lève la boite, je vous dis pas la honte quand même et y a du monde.

    -Caimie, tu peux aller me voir le prix de cette boite de préservatif taille XL

    Elle a osé !!!!!! Saloperie !!! Heureusement que je n’ai pas taille S ! Je regarde autour de moi, heureusement pas de jeunes qui pourraient avoir des envies de pouffer. Juste une vieille qui me fixe bizarre. Je me retourne, je l’ignore sauf que je sens un truc entre mes jambes. Qu’est-ce que je fais ? Je me retourne et je râle ? Je la cogne ? Je fais quoi ? Je me tourne d’un coup mais la vieille semble normale, sa canne au sol ce tenant fermement dessus comme si elle allait tomber. Bon ça devait être mon imagination …haaaaa non c’est bien réelle !! Je regarde entre mes jambe devant moi, la canne de la vieille ce ballade entre mes jambes ? !! Mais…c’est dégueulasse !!! Je me décale en fixant la vieille d’un regard noir, j’vais quand même pas la taper ! La vendeuse a enfin le prix de ma boite de préservatif, je peux payer et me casser. J’aurais pas de compte a rendre avec la vieille.

    Je reviens vers ma voiture, un drôle de papier est callé entre mes essuies glace. Non ce n’est pas vrai ? J’me tape un pv ? Quoiiiiiiiiiiiiii ? !!! Une somme pareil juste par ce que je suis sur un passage piéton ? Décidément ma journée est pourrie. Enfin elle ce fini super mal. Je monte dans ma caisse et je rentre à la pension. Je monte mes affaires dans ma chambre, je range mes courses, je prends une douche pour me relaxer, bref, j’essaie de me détendre. Pas évident. Je décide de prendre l’air, un tour dans le parc derrière la pension me fera du bien. En descendant, je capte la machine a boisson, cool, j’ai justement soif. J’me prends une canette de coca que j’ouvre précipitamment pour me boire quelques gorgés. Je marche dans le parc pour me trouver une place ou me relaxer, fermer les yeux et rester au calme. Mais je n’avais pas fait gaffe, pourquoi cette putain de racine devait ’elle sortir du sol ? Forcément je suis le premier à me prendre les pieds dedans, journée de merde ! Je trébuche donc à travers, ma canette quittant ma main pour se mettre à voler droit devant moi, j’ai l’impression de voir la scène au ralentit. Bordel pourquoi ce type est juste à ce moment la devant moi ? Il va l’avoir en pleine face !! Je grimace, sert les dents pour lui, le pauvre la canette a juste atterrie entre ses yeux. Mhh comment je vais faire maintenant ? Le contenu ce vide sur ses jambes….

    Je m’approche de lui, il est plutôt petit et très fin. J’ai envie de rigoler en le voyant bêtement comme ça mais j’me retiens, je vais y arriver…j’y arrive pas ! J’éclate de rire bêtement en m’excusant. Ha je suis bête mais la non sérieux, c’est vraiment une scène comique. J’arrive a me contrôler un peu, les larmes aux coins des yeux.

    - Désolé…vraiment…j’ai trébuché à travers une racine et heu enfin ce n’était pas volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Dim 5 Fév - 19:09

Non mais là c'est le popon. On ne peut pas se reposer même cinq minutes dans cette ville de merde ou quoi ? Le rire d'un mec accompagne la descente rapide d'un liquide le long de mon visage et dans mes vêtements sans pour autant montrer mes formes généreuses. Ouf . Mais quel enfoiré celui-là , en plus il rigole comme un babouin, je lui ferais bien bouffer des bananes par le nez à celui-là. Il avait l'air d'avoir passé une journée aussi merdique que la mienne et son regard vidé de tout sentiment n'envisageait décidément aucune tentative d'amitié entre nous. Je ne pourrais jamais être ami avec lui.

Je soupire tandis qu'il continuait à rire comme une hyène et me lève lentement, en lui jetant un regard plutôt noir avant de déclarer d'une voix qui se veut plutôt calme pour celle d'un mec qui devrait lui en coller une :

«Moi -... J'ai pas réellement de temps à perdre avec un gamin . J'accepte tes prétendues excuses. Ciao enfoiré. »

Je saisis dans ma sacoche un mouchoir et essuie le liquide encore gluant sur mon visage avant de mettre mes mains dans mes poches et de me mettre à marcher lentement vers le hall pour me rendre dans ma chambre et espérer me changer.. L'autre m'a vraiment mise en rogne avec son rire là.
Je marche ainsi en ruminant jusqu'à ma chambre, fermant soigneusement à clef et ensuite je me déshabille rapidement, me laissant aller sous la douche, nettoyant mes cheveux et mon corps pouilleux, décidément cette odeur de sucre est légèrement écoeurante.. Moi qui aime être irréprochable niveau propreté, là c'est limite trop pour moi ! J'arrive pas à réfléchir quand je suis sale c'est comme ça !

Je sors ainsi, dix bonnes minutes après, me bandant et enfilant des fringues propres et classes avant de sortir de nouveau, marchant dans le jardin sans but et puis je fus enlacée par une ..Fille à gros obus -_-' merde quoi, elle a du se tromper de mec là , je connais pas de fille au bonnet G.

Le pire c'est qu'elle me lache pas,alors je lui dis poliment de me lacher :



«Moi - Bon Miss Melon t'es gentille tu me fous la paix ! On se connait pas et puis personnellement j'suis pas d'humeur à te baiser au soleil. »

Elle me fixe avec les yeux embués, me lachant et partant en courant tout en bousculant le mec qui m'a versé son truc visqueux sur la tête. J'émet un bruit d'agacement et regarde la gonzesse partir , son cul rebondissant au même rythme que ses deux montgolfières. Je m'asseyais ainsi, jambes écartées sur le banc et dis alors à l'attention du mec de tout à l'heure :

« Moi- Hé l'enfoiré de tout à l'heure.. T'as pas une clope ? »

Je souris en mimant une clope, on sait jamais il est peut-être un peu con sur les bords et faut tout lui expliquer à celui là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Mar 7 Fév - 17:57

  • Il faut vraiment que je calme ce fou rire, d’ailleurs pourquoi je ris autant pour une connerie pareille, je devrais plutôt être gêné de la situation. Peut-être que cette journée merdique m’avais complètement mis hors-jeu. Entre la vieille perverse et mon amende pour mon mauvais stationnement, puis maintenant ça, c’est probablement un rire de stresse. Mais je ne contrôle absolument plus rien. C’est flippant, c’est comme le matin au réveil, je « le »contrôle pas non plus….enfin vous aurez compris je pense.

    Il me fixe vraiment d’un regard à vous fusiller sur place, je devrais me calmer mais je n’y arrive pas.

    -... J'ai pas réellement de temps à perdre avec un gamin. J'accepte tes prétendues excuses. Ciao enfoiré.

    Ho l’ordure, il me traite de gamin puis d’enfoiré ! Il ne s’est pas vu avec sa dégaine de tapette ? Et puis il semble bien plus jeune que moi. Non sérieux, les jeunes de nos jours sont vraiment malpolis. Je ne peux même pas répliquer, il a taillé avant même que je n’ai pu me ressaisir. A force de rire comme ça, je vais surement crever, c’est intenable, j’ai mal aux côtes. Quelques secondes plus tard, je prends une grande inspiration pour me calmer puis je regarde autour de moi. Je le vois de dos mais je n’ai pas vraiment envie de retourner le voir pour m’excuser d’avoir rigolé…vu mon état, je pourrais facilement repartir en fou rire en voyant son visage.

    Moi qui volait être tranquille j’ai raté mon coup encore une fois. J’observe cette racine qui sort de la terre sur le chemin, je la maudit espérant al faire crever sous mon regard assassin. Mais rien n’y fais…elle reste là….Bref, je détourne le regard pour observer autour de moi, il y a de plus en plus de monde je trouve. Je marche tranquillement, m’allumant une clope pour compenser l’absence de ma boisson. J’aime pas rester sans rien faire avec mes mains, alors fumer me calme et m’occupe.

    Je vagabonde depuis pas mal de temps, observant le ciel, les oiseaux et…ho my god !! C’est quoi ça ? J’en perds ma clope par terre. Je viens de de me faire bousculer par une paire d’obus énorme. Courir avec ça, c’est carrément cochon, plus qu’à ajouter un « boing boing » et je « le » contrôle plus. Seigneur, donnez-moi la force de résister !!! Je dois résister !!!

    Toute mon excitation est vite redescendue en voyant le mec de tout à l’heure, celui super mal poli et qui semble pas se prendre pour de la merde.

    - Hé l'enfoiré de tout à l'heure... T'as pas une clope ?

    Oy, minet, t’es pas encore un homme alors me parle pas comme ça. En plus c’est pas de cette manière que je vais accepter de lui en donner. Je le regarde avec sa pause de Bad Boy, en plus il est petit. Il croit vraiment qu’il peut se permettre de me parler comme ça ? Il va voir qu’on joue aps avec Kurosaki Usui.
    Je m’approche de lui, mains dans les poches, me met devant lui en le fixant de toute ma hauteur, l’air dédaigneux et sournois.

    - Apprend déjà à pisser droit avant de commencer à fumer ….le mioche !

    Je lui tourne le dos et me barre lentement. Sérieux, il se prend pour qui ? La clope il peut ce al mettre ou je pense, saloperie de gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Ven 10 Fév - 22:16

J'avais surement été un peu dire envers cet inconnu en lui parlant comme à la dernière des merdes mais je n'étais pas de nature très sociable et être gentille aussi facilement, ce n'était pas du tout de mon ressord. Il fallait que je sois méchante, que je le fasse me détester et qui sait me mettre une raclée jusqu'à ce qu'il ne veuille pas me revoir parce que si jamais un jour il découvrait que j'étais une gonzesse comme tout ceux d'ici d'ailleurs, je risquais gros. Mais c'était pas la question, là je voulais le clope et ce salop prenait trois milles plombes à m'en donner une plutôt occupé à matter les formes énormissimes de la conne qui m'avait saoulé un peu plus tôt.

Je l'avais provoqué ,j'avais pris plaisir à le regarder s'énerver dans sa cervelle, fusse'-t-il déjà qu'il en ait une mais ça c'est son problème en fait.
Tandis que me fixait l'enfoiré qui m'avait recouverte d'une boisson sucrée et collant un peu plus tot dans la journée, je passais une main dans mes boucles brunes en me mordillant la lèvre inférieure tout en vissant dans mon oreille droite l'une des oreillettes en le fixant. Il aurait surement dû me donner une clope sans ouvrir ce qui lui sert de gueule en fait, parce que mon sieur me rabaisse en me parlant de pisser droit et se barre en plus sans même un regard pour moi . Je crois que mon sang a décidé de faire un tour complet dans mon cerveau, de me le carboniser et d'en faitre de la bouillie.
Je me lève alors d'un pas lent , souriant d'une façon plus que sadique avant de choper un caillou et avant qu'il ne puisse s'y attendre je l'envoyais de toute mes forces sur lui, en visant l'arrière de sa tête.. Pour qui il se prend l'enfoiré ?!

J'émis un bruit de mécontement et le fixait de façon dédaigneuse avant de déclarer à son attention tout en faisant craquer chaque parcelle de mon corps pouvant suciter un besoin d'être étiré et donc craquer :


«Moi - Oy Enfoiré pour qui tu te prend ? C'est moi qui pisse pas droit ? Mais pour qui tu te prend hein ? »


J'eus un sourire dès plus sadique et mon poing droit fut mis en contact avec sa joue, l'envoyant contreu n arbre, je le fixais longuement avec un regard plein de défi :


«Moi  - Montre moi si t'as de vraies couilles petit con. »


Il me fixait et je me délectais du sang qui coulaient sur sa joue... WTF ?! Mais qu'estce que qui m'arrive ?! Je serais donc en train de devenir un vrai mec ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Dim 12 Fév - 13:36

Non, sérieusement, ce gamin me tape sur les nerfs. Je l’ai vu que deux fois dans ma vie et il arrive déjà à ce mettre sur ma liste noir. J’espère vraiment ne plus avoir à faire à lui, les gamins de son espèce je m’en passe largement. Je vais continuer ma vie en espérant ne plus le croiser…enfin s’il est dans ce jardin, je suppose qu’il doit vivre dans cette pension… Je suis maudit je crois.

Je pensais vraiment que cette histoire s’en arrêterais la mais, je n’ai pas pensé qu’il pourrait répliquer. Je me prends un truc super dur derrière la tête, me faisant instinctivement me retourner et porter ma main à l’endroit de l’impact. Le môme que j’espérais ne plus avoir à lui parlé, me regarde de façon dédaigneuse et fait des gestes plutôt provoquant, qui semblait intimer la bagarre. Sérieux ? Ce moucheron veut me faire la fête ? Y a clairement une différence de force visible à l’œil nu non ? Soit il a vraiment le sang chaud, soit il est stupide, j’opte pour la stupidité incarné. Bien que peut-être l’accumulation des deux puisse être encore pire. Pauvre de lui. C’est ça la crise d’ado, moi je l’ai déjà passé et en taule en plus alors qu’il me casse pas les couilles !

Voilà qu’il me traite d’enfoiré encore une fois. Sérieusement, il me tape sur les nerfs, il m’agace au plus haut point ce mioche complètement irrespectueux. La parole ne lui suffit pas, il ouvre les hostilités en m’envoyant un coup de poing dans la figure. N’étant pas bien planté sur mes jambes et surtout surpris, je pars en arrière me coller dos contre un arbre. Bon, il n’a pas une force herculéenne, j’ai déjà encaissé pire, largement pire mais je vais lui apprendre, moi, ce que c’est que ce prendre une raclé.

- Montre-moi si t'as de vraies couilles petit con.

Sérieux ? Il a de la merde dans les yeux ou quoi ? Je porte ma mains sur ma joue, ma lèvre c’est ouverte sous le coup, un petit filet de sang coule sur le bas de mon visage. Je le fixe de mon regard neutre, puis je fronce les sourcils. Bordel, il m’agace !!!!! Je ne vais quand même pas lui mettre la pâté ? Je ne vais pas taper un plus jeune que moi ! Je l’attrape rapidement par le col et le retourne, c’est lui qui se retrouve dos à l’arbre maintenant, nos visage sont proche, mais le mien est remplis de colère et je lui souffle au visage :
Spoiler:
 
Je prends une clope au bec, me l’allume et tire une taf en soufflant la fumé sur son visage. En plus je le surplombe de ma hauteur, c’est un nain ce type. Je récupère la clope de ma main libre et lui lance un sourire sadique, celui qui n’annonce rien de bon pour celui qui le voit. J’écrase lentement ma clope entre les yeux de ce pauv’ gosse, histoire de lui faire sentir un peu la douleur de la brulure et lui laisser une belle marque au centre du visage. Sérieux mec, faut pas me chercher. Ta de la chance, je ne tape pas les mômes mais je peux trouver d’autres solutions pour te faire payer ce que tu m’as fait. On aurait parlé tranquillement je suis sûr que tout serais allé pour le mieux mais ton comportement puéril ta fait te retrouver dans cette situation, bakaaaaa !

Je lève mon bras qui maintient ce gosse par le col et le lève de terre. Il ne touche même plus le sol, il est vraiment légé, et efféminé pour un type. Il n’a vraiment pas de chance. Pourtant il semble avoir la côte avec les filles. D’un côté je suis dégouté. Je le jette par terre dans l’herbe, je ne veux quand même pas trop le brutalisé, pas qu’il se mette à pleurer…

Je lui tourne le dos et lève la main pour le saluer.

- J’espère qu’on ne se reverra pas, c’est mieux pour toi…le môme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Mer 15 Fév - 20:41

Je ne pensais pas qu'il répliquerait de cette manière mais il l'a fait et maintenant me voilà défigurée pour une période indéterminée. Mais quelle merde ! Je sens la cigarette rentrer en contact avec mon front et mes dents qui prennent en captivité ma lèvre inférieure en priant que cela cesse. Il la jette au sol et déclare qu'il espère ne jamais me revoir. J'aurais défié plus fort que moi, merde !
Je le regarde s'en aller et pars en sens opposé vers l'infirmerie, je suis sur que mon cher ami le médecin du bahut va être heureux de me voir m'être fait blessé dès le premier jour alors qu'il m'avait soigneusement prévenu de ne pas me mettre des tonnes de problèmes ici. Je soupire et marche d'un pas lourd jusqu'à son bureau, évitant le regard des gens autour de moi, espèrant sincèrement que cet enfoiré allait bien finir par se faire écraser par un bus ou je ne sais quoi pour avoir oser toucher à mon magnifique visage !

Le docteur du pensionnat me fixe longuement et avant que je n'ai pu dire quoi que ce soit ,il explose de rire en se tenant les côtes... C'est si atroce que cela ? Je regarde mon reflet … Je ressemble à une indienne avec ce point bleu au milieu du front, j'ai pas demandé à être jasmine... Salopard mais faut même pas que l'on se croise lui et moi. Je shoote dans la chaise du médecin qui atterit au sol toujours pris d'un fou rire. Je soupire et déclare en le chopant par le col du veston :


« Moi - bon vous me camouflez ça ou pas pauvre enfoiré ?!
Médecin -oui oui, qui t'a fait ça au fait ?
Moi -Un salaud avec des clopes et des cheveux à la Pikachu... »


Le médecin sort de quoi me soigner et me bande le front lentement tout en réfléchissant à mon agresseur, je soupire et me laisse faire en silence, il appuie violemment dessus et déclare :

«Médecin - Usui . Ton agresseur est pas très commode. Evite de te montrer en mec devant lui dorénavant. En plus vous allez partager la même chambre à partir de ce soir alors s'il te plait sois prudente. »

Je soupire et passe une main dans mes cheveux avant d'acquiescer en souriant.

«Moi - Promis , je ne l'approcherais plus en tant que Minami le jeune homme sinon je risque vraiment de perdre plus que mon front et ma beauté merveilleuse. »

Lentement je me déshabille sous les yeux inintéressés de mon cher médecin qui est gay au passage alors soulignez qu'il en a rien à foutre de moi. J'enfile alors une tenue plus adéquate à ma féminité avant de me diriger vers la sortie en me frottant le front. Il fallait que je trouve quelque chose pour me calmer.
Je regarde les gens autour de moi sans réellement parler, je finis par me reposer lentement sur un banc en soupirant, le regard soudainement obnibulé par le ciel très bleu...
Je me demande bien ce que l'on peut ressentir lorsque l'on sait voler. [ I can fly ~ ♥ ]
Je farfouille mon sac et y chope une sucette rouge en soupirant et je regarde les couples passer devant moi petit à petit , se bécotant sans pudeur .. Je devais vraiment me trouver un petit ami -_- un jour ..
Je lèche ma sucette , le regard perdu dans ce spectacle répugnant.
Mon regard est alors attiré par ce mec qui venait de me carboniser le front. Je reste figée en le regardant... Salaud.
M'approchant alors en restant complètement innocente, je marche vers lui et écrase son pied en rougissant :


« Moi -Oh pardon monsieur .. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Ven 17 Fév - 9:31

Je suis définitivement de mauvaise humeur et tout ça à cause de ce môme au comportement agressif et vulgaire. Sérieux, les gamins de son style je ne peux pas les blairer. Enfin, j’espère au moins qu’il a compris qu’on se frotte pas a plus fort que soit et qu’il va éviter à l’avenir de m’adresser la parole. Par ce que la prochaine fois ce n’est pas sa tête que je vais viser….

Après tout ça, j’ai une grosse envie de manger des petits gâteaux. Faut pas chercher, il m’arrive d’avoir des envie subite et incontrôlable semblable aux besoins d’une femme enceinte. Je ne sais pas comment ont peu qualifié ça chez un mec, mais je dirais…une grosse fringale de gourmandise. D’ailleurs j’en ai acheté en rentrant du taf, je vais directement retourner dans ma chambre pour les récupérer. Je prends la direction du bâtiment pour y pénétrer, je monte les escaliers pour arriver devant mon chez moi. J’entre tranquillement, je n’ai pas encore vu mes coloc’ mais ça viendra bien assez tôt. J’espère juste que ce sera des filles super jolies !!
Je fouille dans mon armoire de chevet et en sort un paquet de gâteaux artisanal. Rien de mieux que les vrais gâteaux de grand-mère comme on dit. Je ressors avec mon bien pour reprendre ma place dans le jardin. Je tiens a profiter de ce temps agréable surtout après tout ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Je me demande quand est – ce qui m’arrivera quelque chose d’agréable, comme par exemple trouver une jolie fille et m’amuser… Je suis trop focaliser la dessus, faut vraiment que j’me calme….

Une fois dans ce magnifique jardin dangereux, oui par ce que les trucs qui sortent sournoisement des chemins de terre, je suis le premier a me les prendre. J’en ai fait les frais tout à l’heure. Bref, je trouve un banc pour m’y assoir et déguster mes délicieux gâteaux qui me donnent l’eau à la bouche. J’en prends un en main, prêt à me le mettre en bouche quand mon téléphone ce met à sonner dans ma poche. Bordel qui viens m’enmerder quand je compte déguster mes mignardises ? ! Je regarde le nom inscrit sur l’écran….ma mère… Je décroche.

- Salut m’man
- Ha Usui ! …Je viens juste aux nouvelles. Tu…tu es bien installé ?
- T’en fais pas…je m’adapte a tout. J’ai eu pire comme logement…
- ….
- Enfin t’en fais pas, si quelque chose devait mal se passer je te préviendrais alors te fais pas de mourront pour moi…Et puis je suis surveillé, tu risques rien.
- C’est en disant ça qui me fait stresser…Tu es mon fils, c'est normal que je m'inquiète...


Je soupir, comment je peux lui expliquer que je ne ferais plus rien qui la mettra dans l’embarras devant ses copine. Je sais que c’est uniquement à qui la met mal à l’aise, elle a peur que je rechute. C’est sûr, ce n’est pas gratifiant d’avoir un gosse qui a fait de la taule. Surtout devant les amies…

- Laisse tomber, je me tiens à carreau…je dois te laisser, désolé. Bonne soirée

Je raccroche le combiné en fixant l’écran. Je suis vraiment désolé de lui causer autant de soucis. Je me suis éloigné justement pour éviter à devoir me justifier comme ça et lui redonner un peu de dignité mais elle s’obstine à s’occuper de moi. Je suis majeur, adulte, je peux me débrouiller seul maintenant, qu’elle vive sa vie sans ce soucié de son fils a problème. Bizarrement elle vient de me couper mon envie de petits gâteaux. J’ai juste à retourner dans ma chambre pour me calmer sur mes ordinateurs.

Je me lève du banc pour marcher, je m’arrête pour observer le ciel. Qu’est-ce que je vais vraiment devenir ? Je suis fiché, les flics me surveillent comme un terroriste qu’on aurait libéré par erreur. Je me demande ce que je souhaite… une vie normale ? Une vie d’aventure ? Je ne sais pas, tout est encore trop frais dans ma tête. Je culpabilise pour mon pote encore en taule. Je devrais peut-être aller lui rendre visite et lui amener des petits gâteaux….enfin si on me laisse l’approcher, ce qui n’ai pas encore certain.

Alors que mes yeux sont tournés vers l’immensité du ciel, je me fais littéralement marcher sur le pied. Bordel, journée de merde, je ferais mieux d’aller me coucher ! Je baisse mon regard sur la personne qui viens de me broyer mon pauvre pied, et quel est ma stupeur de tomber sur une merveilleuse jeune femme…fille ? Je ne sais pas trop en tout cas elle est canon.

-Oh pardon monsieur

Elle rougit ? Ha c’est trop mignon !! je la regarde vite fait de haut en bas, elle est vraiment jolie avec ses cheveux bi colore, sa petite tenu sympathique et…hum comment dire, sa paire de melons !! Ho lala je t’en prie soit gentille avec moi !!! Voilà enfin quelque chose de positif dans cette journée de merde. Une magnifique jeune fille rien que pour moi. J’espère qu’elle est gentille et câline. Va falloir que je test ses limites. Je la regarde gentiment, un petit sourire en coin, pas pervers mais bien amusé.

- Ho t’en fais pas, aujourd’hui ce n’est pas mon jour, un truc de plus ou de moins...

Je me baisse pour frotter ma chaussure qui a maintenant une belle marque de poussière. Je me redresse et la regarde dans les yeux. Elle me semble tellement fragile. J’espère que ce n’ai pas juste une impression. Je vais essayer de taper la discute avec elle, si on apprend à ce connaitre peut-être que nous pourrons approfondir notre relation. Ho oui je veux la connaitre au plus profond de son être…et je veux qu’elle apprenne tout sur moi et mes parties !! Je veux qu’elle goute à ma masculinité ! Mh je pars de nouveau dans un délire solitaire des plus pervers. Je ne vais pas approfondir mes pensées mais actuellement elles sont au paroxysme du délire solitaire.

- Usui, Usui Kurosaki ! Et tu es ?

J’espère qu’elle va pas me fuir et prendre le temps de discuter un peu avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Ven 17 Fév - 11:29

Mon pied avait cessé de torturer le sien et je gardais mon sourire de petite innocente qui rougit devant ce gringalet au regard envoutant et aux cheveux ébouriffés qui lui donnent un air bad boy, des lèvres si belles et … Wowowoh ! Minami ressaisis toi ce mec c'est l'ennemi, c'est le mal, c'est... Darkvador, le Joker, les Lapins Crétins tout ça dans un physique à la Dracula ! Te laisse pas berner sinon tu risque de te brûler plus que les ailes et en plus c'est lui qui va te les brûler à coup de lance-flamme !

Allez ma petite, ne te laisse pas avoir par cette bouille de salopard prêt à te briser le cœur à la moindre hésitation d'ailleurs je te rappelle que tu le déteste parce que il a pas voulu te donner une clope et t'es obligé de manger une Chupa Chups à la Fraise pour RIEN !

Pfiou pfiou pfiou respire, inspire … -_-' Faut vraiment que j'apprenne à faire des pauses dans mes monologues intérieurs sinon je vais vraiment finir schyzophrène .. Le Pikachu me regarde alors avec des yeux pleins d'humour enfin surtout rieur et me demande qui je suis tandis qu'il semble obnubilé par mon corps parfait. Bah quoi ça vous étonne que je sois si perfectionniste et narcissique ? Je suis une fille avec de très beaux mamelons, aucun kilos en trop et une bouille d'ange.. Ce n'est pas ma faute si Dieu m'a doté de certaines chose que d'autres n'ont pu avoir alors je l'assume parfaitement.

Je le regarde alors, ce visage souriant qui m'est adressé me semble réellement apaisant mais je ne lui laisserais pas le plaisir de me voir lui céder aussi facilement.. Et si je m'amusais un peu avec lui, il semble réellement du genre à céder à la gente féminine .. Un coureur de jupons sûrement. Je passe une main dans mes boucles brunes avant de lui sourire de nouveau, les joues rougies et un regard candide, oui mesdames & messieurs je sais jouer la comédie :


« - Bonjour Monsieur Usui, moi je suis … Un secret monsieur . »

Je souris en le regardant, me rapprochant légèrement de lui, mes mains saisirant les siennes et je déclarais alors en continuant de sourire :

«  -J'aimerais beaucoup découvrir tout ce qui vous constitue.. Sûrement suis-je directe mais j'ai l'impression que si je ne le suis pas, vous allez disparaître à jamais de mon existence. »

Je rougis légèrement, qu'est-ce qui me prend à sortir ça ?! C'était pas dans le script O.O ! Je continus de lui sourire en me mordillant la lèvre inférieure tout en le fixant droit dans les yeux, mon visage restant candide et innocent, je me demandais si il allait céder... il faudrait qu'il cède... Je le blesserais en le laissant puérilement sur le lit avant l'acte . Oui je suis une vraie salope mais je l'assume complètement parce que les petites pimbêches que l'on voit partout c'est très intéressant pour moi alors que moi... Je suis à moi seule une vraie petite emmerdeuse.

J'attends ainsi qu'il parle, qu'il me chauffe, qu'il m'embête... Que je puisse le blesser autant que lui m'a forcé à porter ce fucking de bandage sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Sam 18 Fév - 21:36

Je suis envouté par ce regard angélique. Cette petite donzelle, enfin petite, pas si petite que ça mais elle est tellement mignonne que j’en pisserais du nez. Bizarrement, j’ai un sentiment de déjà vu….Nooooooon impossible, je m’en serais rappelé d’une nana pareil. Je la fixe, ça me travail quand même un peu je l’avoue. Je me demande pourquoi elle a un bandage sur le front. Je fixe mon regard sur le côté, je fais la moue…c’est étrange, elle a une blessure au même endroit que là ou j’ai brulé le gars de toute à l’heure. Pff simple coïncidence ! Je me pause trop de question, je deviens paranoïaque ma parole !

Je la regarde passer sa main dans ses boucles brune, que c’est sexy et puis ces joues qui prennent une teinte rosé si charmeur, ce sourire candide…je regarde autour de moi, ça m’est réellement destiné ? Il semblerait.

- Bonjour Monsieur Usui, moi je suis … Un secret monsieur

What ? Elle ce fou de moi ? Ou elle joue les petites filles mystérieuses ? J’ai passé l’âge de jouer à ce petit jeu-là, moi je passe directement au stade du action man! Je crois qu’elle entame un jeu dangereux avec moi, elle va finir par ce bruler les doigts la pauvre, peut-être même son corps et son cœur. Je suis un vrai pro dans le domaine de la drague, enfin en théorie … Je la regarde m’approcher, un peu surpris j’avoue, de plus elle agrippe mes main pour me coller comme une sangsue.

-J'aimerais beaucoup découvrir tout ce qui vous constitue... Sûrement suis-je directe mais j'ai l'impression que si je ne le suis pas, vous allez disparaître à jamais de mon existence.

Hoho tu te rends compte que tu chauffe un mec plus âgé qui en sait surement plus que toi en la matière ? En faite c’est surement ça qu’elle veut, de l’expérience. Les filles de nos jours sont bien plus libertines et aguicheuse, elles ont un gout très prononcé pour les mecs finis physiquement. Donc, tu veux toucher…. Bordel faut pas me faire ça a moi, je vais crever…je vais céder….j vais finir en taule….en taule ? Haa non je veux plus retourner là-bas. Et si je la touche c’est détournement de mineur assuré. Je la fixe, nos visage sont très proche, je peux voir ses lèvres légèrement humide, elles semblent si douce, si agréable. Je peux bien céder juste sur ça non ? Il me semble que c’est plus un jeu pour elle, devrais-je calmer ses ardeurs ? Après on s’étonne qu’il y a de plus en plus de viole….

Je passe a l’action, j’attrape sa main pour la trainer derrière moi, j’entre dans la forêt derrière le jardin pour la collé contre un énorme tronc d’arbre. Je la fixe de mon regard qui vous dit que t’es foutu, que t’es dans la gueule du loup jusqu’au genou.
Spoiler:
 
Je pose mes mains de chaque côté de sa tête, je me courbe légèrement puis j’approche mon visage vers le siens. J’observe sa réaction, elle semble vouloir aller jusqu’au bout la minette. Ok, alors allons-y. Je pose mes lèvres sur les siennes, prenant ma main droite pour maintenir sa nuque, ma langue ce frayant un chemin pour atteindre la sienne. Oui j’y vais pas pour faire semblant, elle veut un baiser, je lui en fais un des plus sensuel et des plus provocateurs. Pourtant elle ne semble toujours pas tenter de ce rétracté. Je me demande a quoi elle pense. Moi je savoure, le contact de ses lèvres est vraiment doux et agréable, j’aimerais vraiment en prendre d’avantage. Un peu trop pris au jeu, je relâche sa nuque et chope ses jambes pour la faire ce maintenir autour de ma taille. Mes mains son sous ses fesses, al tenant fermement, le bout de mes doigts jouant légèrement sur sa culotte.

Ça m’eneeeeeeeeeeeeeeeeerve !!!! Elle ne cherche même pas à se défendre ou quoi que ce soit, elle semble vraiment sérieuse. Je dois faire quoi, je ne peux pas l’embrasser et la toucher indéfiniment. J’entends un cours d’eau sur ma gauche, je quitte ses lèvres, ma langue ce dénouant de sa bouche. Je la regarde puis sourit d’un air sadique. Oui, je viens d’avoir une idée des plus dégelasse. Je dénoue ses jambes de mes hanches puis l’attrape par la taille. Elle est vraiment légère, c’est bien une étudiante. Je la jette sans remord dans le cours d’eau qui traverse la forêt. Il doit y avoir quarante centimètre quand même.

- T’as le feu au cul alors j’essaie de l’éteindre ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Dim 19 Fév - 19:00

Semblerait-il que cet enfoiré à l'égo surdimensionné ait réussi à percer le fait que je voulais m'amuser avec lui, le faire sombrer dans une folie digne des héros de Tragédie grecque ?
Il semblerait car alors que je pensais qu'il allait me repousser gentiment, il m'attirait dans la forêt, me plaquant contre un tronc d'arbre et m'embrassait langouresement. Voudrait-il que je me mette à le haïr, à le repousser sous ce baiser aussi exquis. Surtout qu'il affiche un sourire très sur de lui accompagné d'un regard de prédateur affamé.. Quoi mec, t'as jamais vu de gonzesse de ta vie me dis pas que tu es un véritable loup assoifé de sexe, parce que là je pense que tu es pas prêt d'y goûter. Je suis aussi pure qu'une brebis qui se traîne dans la boue, en clair.. Rien que tu me fera ne m'atteindra.
C'est alors que ses mains se mirent à se baladder sur mon corps avant qu'il ne me jette dans l'eau, je me mordillais la lèvre inférieure, mes vêtements collant à ma peau comme de véritables sangsues, mes formes ressortaient d'autant plus. Je me relevais lentement, passant une main dans mes cheveux, les envoyant en arrière et essorait ma jupe en rougissant et en déclarant :


«  - Me voilà toute trempée, dois-je donc vous dire que vous avez gagné ? »

Je souris et revint sur la terre ferme, le fixant alors droit dans les yeux, mes pupilles bleues captive de ses yeux magnifiques puis je m'approche de lui et le tire vers moi, le faisant faire à son tour trempette dans l'eau, un rire enfantin et candide s'échappant de ma gorge, je mis mes mains sur ma bouche mais je n'en pouvais plus.. Il était réellement très drôle de le voir dans cet état. Je m'asseyais alors et dis :

« -Pardon mais vous êtes vraiment très amusant, jouer avec vous est un honneur. »

Je souris et le regardais inocemment, je m'amusais vraiment pour une fois, je n'avais pas envie de gâcher cet instant de douceur que je ne connaissais pas.. pourquoi cela me faisait autant plaisir ? Je ne le sais pas.
Je le regardais sortir de l'eau et alors déclara en souriant :


« - Je me nomme Minami Akiyama et je serais votre colocataire de chambre parait-il alors je pense que nous devrions nous entendre , ne pensez vous pas ? »

Je souriais toujours en le regardant droit dans les yeux, assise sur l'herbe fraîche, je remarquais qu'il était bien plus mature en fait que moi, sa carrure ne bernait aucune personne, il était forcèment très fort.
Je le regardais toujours alors en me demandant ce qu'il allait désormais faire vu que ce mec n'était pas réellement à première vue, le genre à ne pas avoir sa langue dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Lun 20 Fév - 16:47

Je regarde avec satisfaction la midinette patauger dans l’eau du ruisseau, ses habilles collant son corps, accentuant les véritable forme de sa silhouette. Mais bordel, elle a tout d’une grande !! C’est vraiment excitant cette situation. Pourquoi, Pouuuuurquoi elle ne peut pas avoir quelques années de plus ? En même temps je ne connais même pas son âge…Mais même si physiquement elle fait presque adulte, son visage lui, me montre bien qu’elle ne l’ai pas. C’est stressant pour un mec comme moi de voir une tel scène, sans avoir le droit d’y gouter d’avantage. Je suis comme un loup en cage au milieu d’une horde de brebis aguicheuse. Je bave, j’imagine beaucoup de choses dans ma tête mais je ne peux pas du tout l’atteindre.

- Me voilà toute trempée, dois-je donc vous dire que vous avez gagné ?

A croire qu’elle n’a pas compris la leçon… elle continue avec ses airs de petites fille aguicheuse. Je ne sais pas si j’ai gagné quoi que ce soit, surement en frustration ça oui, mais elle, elle n’a pas non plus perdu. Je ne sais même pas ce qu’on fait réellement. Ce jeu est bizarre …. Elle s’approche de moi et moi, pauvre imbécile je me laisse envouter par son charme. Je suis un boulet…je suis un mec quoi ! Elle s’approche, nos regard ce défie puis je bascule…dans la flotte. Je suis définitivement irrécupérable. On dit que c’est la femme le sexe faible, je me demande qui a osé dire ça un jour ! Les hommes sont bêtes et simplet, les femmes sont provocantes et manipulatrice. Dieux leur a créer des atouts frappant pour battre la gente masculine sans effort…c’est déloyale !!!

-Pardon mais vous êtes vraiment très amusant, jouer avec vous est un honneur.

Voilà qu'elle prend ça pour un jeu alors que moi, ça m'agace!Assise devant moi, elle me provoque encore avec ce sourire candide. Non, j’vais vraiment me la faire cette saloperie !! Pas dans le sens propre du terme, je parle bien de lui rendre la monnaie de sa pièce. Dans l’histoire c’est elle qui a commencer, et je vais terminer ce jeux puéril en beauté….faut juste que je réfléchisse un peu…là je suis à court d’idée sarcastique. Je me lève, mon pantalon me collant aux fesses et aux jambes, le bas de mon t-shirt suivant parfaitement les lignes de mes muscles abdominaux. Je déteste les trucs collant…c’est désagréable… Je sors de al flotte me retrouvant devant la demoiselle « feux aux fesses ».

- Je me nomme Minami Akiyama et je serais votre colocataire de chambre parait-il alors je pense que nous devrions nous entendre, ne pensez-vous pas ?

NANIIIIII ?! Ai-je bien entendu ? L’enfer me poursuit, dieux me teste c’est ça ? Qu’est je fais pour mériter tel châtiment ? Je la fixe un sourcil levé, signe que je suis un peu étonné. Je vais devoir partager ma chambre avec ce personnage démonique?Les choses vont de mal en pire....La taule était peut-être plus calme en fin de compte.Non, rien ne peut etre pire que la taule...les mecs y sont bizarre. Ne supportant plus ce t-shirt ventouse, je l’enlève entièrement, me retrouvant torse nu. Je passe à côté de cette nana infernale, ne daignant même pas me retourner. Toutefois je reste poli, je m’arrête et al regarde du coin de l’œil.

- Usui…Usui Kurosaki…Tiens-toi a carreau et peut-être que nous pourrons nous entendre…je dis bien peut-être… Commence déjà par éviter d’allumer comme tu le fais…tu pourrais ne plus arriver à éteindre l’incendie…

Je me remet a marcher, essayant d’oublier ce passage des plus grotesque. Pourquoi je me suis fait avoir comme ça ? D’ordinaire je suis sur mes gardes et on ne me renvoie pas la balle aussi facilement. Il faut vraiment que je me méfie, surtout dans la chambre, si elle commence son cirque dans un endroit pareil, comment je vais me contrôler, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Jeu 23 Fév - 22:29

Je perdis petit à petit mon sourire et mon visage laissait désormais apparaître un léger agacement, pour qui se prend-il le Pikachu ?! Je voulais m'amuser un peu et le voilà à me rabaisser au niveau pitoyable des petites chiennes qu'il doit se taper après avoir sorti des mots assez banaux et maladroits,... Je soupire et le regarde s'en aller sans dire un mot, quelle enflure celui-là . Mon pied qui rentre en contact avec un caillou, semble bien trop puissant car le caillou part tel un ballon de foot en direction du crâne du jeune homme. Oops , faut que je me barre !
Je cours ainsi dans un buisson, m'enfuyant sans qu'il ne me voit disparaître et je cours en ignorant les bouts de mes vêtements que déchire les feuillages et continue de courir jusqu'à atteindre de nouveau le grand jardin...

Fiou il m'a pas rattrapé, maintenant faut que j'aille me changer, donc direction ma chambre ( mais aussi la sienne) ...Oh ma conscience me murmure l'inévitable.. on partage exactement la même chambre donc je suis dans la merde jusqu'au cou . Mais oui c'est ça je vais le faire souffrir mentalement en l'ignorant. Bah quoi ? Quand nous sommes désespérés, on fait ce que l'on peut pour arriver à nos fins non ?!

Je cours vers ma chambre, me dé-zappant à peine entrer et laissant mes vêtements jonchant sur le sol, je fais comme si j'étais seule, laissant le tout au pied de mon lit, puis file à la salle de bains … L'eau sur ma peau me fait l'effet d'une bouillotte , j'ai chaud … Beaucoup trop chaud, n'est ce pas étrange.

Je me laisse aller sous l'eau, l'eau me fait un effet bien étrange, j'ai le tournis et puis le noir se fait autour de moi, me voilà allongée comme une merde dans le fond de la baignoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   Dim 26 Fév - 19:30

Fin du RP ici
La suite Chambre 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu veux ma tof , pauv' naz[ pv Usui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com