T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Dim 26 Fév - 19:26

Je me barre de cet endroit, ce jardin est côtoyé par des gamines en chaleur qui s’intéresse de bien trop prêt aux mecs déjà bien trop âgés pour eux. Cette Minami en est l’exemple même, je n’ai pas le droit de craquer…et puis, je n’ai pas l’impression qu’elle soit sincère. Elle joue un rôle qui ne me plait pas. Si je veux une nana sans sentiment qui s’offre à moi sans broncher, je vais à la gare et j’aurais surement moins de problème qu’avec une mineure. Bref, pensant que tout ça allait ce fini pour de bon, je me prends un caillou derrière la tête pour bien me dire que non. Je m’arrête net, la veine frontale apparaissant dangereusement sur mon visage. Je suis blasé là…Je ne prends même pas la peine de me retourner, sinon je vais faire un malheur.

Que pouvais-je bien faire maintenant ? Je suis trempé mais je n’ai pas envie de rentrer tout de suite. Je crois que je n’ai pas le choix. Je prends la direction de l’établissement, repassant par le jardin ou déjà pas mal de monde ce balade paisiblement. Je marche lentement, observant chaque individu, certain s’embrassant, d’autres ce tenant la main et moi…je les envie. J’aimerais bien être comme eux mais je ne sais pas pourquoi…rien ne se passe. Bon avouons que je ne cherche pas spécialement à me faire aimer de la sorte. Je suis plus adepte des petites histoires sans vraiment de lendemain mais je me pose pas mal de questions en ce moment. J’ai 22 ans et toujours pas casé…
J’entre dans la pension pour me diriger vers ma chambre. J’ouvre tranquillement, j’entre quand je marche…sur des fringues féminines. Heuu…je ne porte pas ça moi… Je prends les fringues et les pose sur le lit. Ha ben oui elle doit déjà être là. Je me dirige vers mon lit pour prendre des fringues de rechange, puis me dirige vers la salle de bain.

Mais j’y pense, si les habilles sont par terre, elle doit être dans la salle d’eau …toute nue….Voilà que je pense a des choses cochonne… Reprend toi Kurosaki, c’est une mineure. Enfin, rien ne m’empêche d’aller la mater, je ferais genre de ne pas savoir qu’elle était dedans. Oui oui c’est un super plan ça ! Je pose ma main sur la poigné et j’entre lentement. Il fait très bon là-dedans pourtant il n’y a pas un bruit. J’avance vers la baignoire et ho merci mon dieu pour cette vision divine ! Minami a poil dans son bain endormi. Bon et maintenant qu’est-ce que je fais ?

Je la regarde de haut en bas, moi accroupie au bord de la baignoire. Devrais-je la réveiller ? En plus elle commence à glisser et seul son visage et légèrement sa poitrine reste hors de l’eau. Ça pourrait devenir dangereux. Je déplace une de ses mèches de cheveux d son visage, maintenant qu’elle dort, je peux bien l’observer. Elle est fine, une poitrine ronde et ferme, en plus d’une grosseur assez importante pour rendre jalouse n’importe quelle jeune femme. Elle les porte bien, par ce que des fois, une grosse poitrine ce n’est pas toujours jolie. J’ai vraiment envie de toucher, mais si je fais ça et qu’elle se réveille…je ne sais pas ce qui va arriver. Bon elle voulait que je la touche avant non ? ….je m’emballe encore, faut que j’arrive à calmer mes ardeur de mâle en quête de sexe. En tout cas, je ne peux pas le nier…elle est magnifique.

Je soupir et me relève pour sortir de la salle de bain quand je la vois glisser sous l’eau. Ha pas bon ça !!! Je fonce vers elle et la sort d’un coup de la baignoire, la collant contre moi. Pfouaaaaa pourquoi j’ai fait ça ?!!! Voilà que ça poitrine est collé contre mon torse, c’est chaud, c’est doux et ferme, c’est….excitant…et en même temps j’en ai pas le droit. Cruel moment à passer !!!

Je la regarde, les cheveux lui collant au visage, elle n’a pas du comprendre ce qui s’est passé.

- T’as coulé !! C’est dangereux de s’endormir dans le bain !! Idiote !

J’attrape une serviette que je lui jette sur les épaules et me retourne.

- Dépêche-toi…j’aimerais prendre mon bain maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Mar 20 Mar - 8:47

L'eau ramollit mes sens, ma vue se trouble et mon ouïe semble saturée... j'ai besoin de sortir de mon bain, vite... sinon je serais vulnérable et Dieu seul sait comment je déteste être vulnérable. Je tente de sortir, me tenant au rebord mais ma tête tourne, une voix me murmure alors :

« allez reste encore un peu princesse, ta journée fut dès plus rude n'est-ce pas, prélasse toi... Laisse toi aller, oublie tes soucis. »

Je sens mes paupières se faire lourdes et mon esprit qui s'envole lentement vers le pays des merveilles . Je marche difficilement avec ma robe bien trop grande jusqu'à la demeure du sexy et intriguant chapelier... Il a étrangement la tronche d' Usui, le mec qui m'a écrasé sa fucking de cigarette sur le crâne.
Je m'assois nerveusement face à lui, évitant tant bien que je le peux son regard oppressant . Je prends une tasse d'une main tremblante, la sienne effleurant mes doigts... La tasse se casse en un millier de fragments de porcelaine et mon regard reste figé sur le sien, il s'approche, sa main bien trop proche de ma peau pâle... Il caresse mes joues et puis il me tire vers lui violemment …

Tout disparaît, le décor , mon chapelier laisse son costume de bon chaperon pour des vêtements de mec de rue, des vêtements presque inutiles vu que l'eau vient de l'éclabousser et qu'il est désormais trempé, son corps dessiné si bien par ses vêtements... Hum... J'ai aussi perdue ma robe trop grande pour être nue contre lui. Avant que je n'ai pu vérifié que j'étais bien dans la réalité, il me jetais une serviette à la face en disant de me grouiller le cul pour lui laisser la place... Je me sors lentement de la baignoire , je crois que je dois éviter de me prélasser trop souvent dans la baignoire, je vais finir par mourir à force de tous ces événements humiliants. Je me dirige vers mon armoire, chope de quoi me changer, enfile rapidement un jean et un débardeur noir avant de mettre mes cheveux dans une serviette pour les voir sécher et lui dire d'une voix fatiguée :

«  - C'est libre, vas-y . »

Je ramasse mes affaires au sol et les jette négligemment dans mon sac de lessive avant de me jeter sur mon lit vulgairement, saisissant mon casque, j'allumais mon Ipod et mis en route la chanson merveilleuse de Within Temptation « Jillian » pour évacuer tout ces ondes négatives qui s'emparaient de moi . Pfiou.

Malgré le volume fort et mes yeux clos, je pouvais entendre l'eau couler dans la salle de bains, je pouvais l'imaginer nu en train de se doucher, son corps si bien sculpté et ses mains qui caressaient chaque parcelle de son corps pour en faire quelque chose de propre de bon... je me mordillais la lèvre en l'imaginant se nettoyer ses parties intimes...

OUH LA ! Minami tu deviens une vraie petite cochonne en fait, arrête de t'imaginer cet apollon de merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Lun 2 Avr - 11:18

Me voilà de dos alors que quelques seconde avant je la voyais à poils. Pourquoi j’me retourne déjà ? Ah oui, par politesse. Il m’arrive de l’être…parfois. Mais j’avoue que si je me retourne pas, je lui ferais des choses pas très, comment dire, …honorable ? Enfin je me retourne pour contrôler mes pulsions de mâle en rut. Surtout que quelques temps avant dans le jardin, elle a essayé de me soudoyer d’une façon elle aussi pas très honorable. Je ne tiens pas à craquer maintenant, oh non…vicieuse gamine.

Je la vois passer à côté de moi, la serviette autour d’elle pour cacher ses formes généreuse. Pour être généreuse je peux vous dire qu’elles le sont ! Mamamia que je voudrais y mettre ma…Je me tape le front de la paume de la main, faut vraiment que j’arrête de pense à ce genre de choses. Mais en même temps j’ai 22 ans, ouai majeur depuis un an, un an à faire tout ce dont j’ai envie, a couché avec qui je veux sans me soucier de l’éthique. Enfin en général j’essaie de passer à côté des gamines mineur mais depuis que je suis dans cette pension, je n’ai que sa sous la main…c’est frustrant de ce dire qu’on peut aller en taule si la nana ce retourne contre nous.

Je reste figé, l’observant devant son armoire à se rhabiller. Mon dieu ce n’est pas possible, je suis dans la même chambre que cette déesse ? Dieu, testes-tu ma capacité de résistance ? Je ne suis pas aussi fort que vous le croyez, c’est cruel de me faire subir une telle épreuve de la vie. Me punirais-tu pour mes actes passé ? Et si je craque, que me réservera l’avenir ? J’ébouriffe mes cheveux comme un sauvage, essayant de faire partir mes pensées obscène qui pullulent comme des parasites dans ma tête.

« - C'est libre, vas-y. »

J’arrête ma folie passagère pour observer Minami, elle semble blasée. Je me demande bien ce qui a pu ce passé entre le moment où on s’est séparé dans le jardin et maintenant. Je plisse les yeux, quelque chose sur son visage m’interpelle. Pourquoi a-t-elle une blessure entre les yeux ? Ca me rappelle étrangement quelque chose mais je n’arrive pas à me souvenir…Bon, je ne vais pas me prendre la tête avec ça, je file dans la salle de bain pour prendre ma douche.

Je laisse couler l’eau de la douchette sur mon corps frottant toutes mes parties de mon corps pour le rendre le plus propre possible. Une fois tout bien nettoyé, je sors et pose une serviette autour de la taille. Je laisse mes cheveux sécher a l’air libre, les cheveux en bataille j’ai l’habitude, quand on est fainéant voilà ce que ça donne. Je vais dans la chambre ou Minami est allongé sur son lit, son Ipod sur les oreilles. La musique est assez forte pour que je puisse distinguer la chanson. Je soupir et me dirige vers mon armoire situé en face de mon lit. Je prends un boxer que je commence à enfiler alors que ma serviette ce fait la malle. Merde…j’ai le cul à l’air maintenant. Je remonte rapidement mon vêtement sur mes fesses et parties intimes. Je ne suis pas très pudique d’ordinaire mais quand même….J’enfile ensuite un jeans noir troué, très grunge dans son style, et un sweat blanc à capuche. Je me dirige vers mon lit puis m’y allonge, fixant le plafond, parfois Minami. Je décide de passer un peu de temps sur mes ordinateurs. Je les ouvre, j’en ai trois, que je pause sur mon lit. Je commence a pianoter dessus comme un geek intello qui jouerait a *** sauf que moi je m’amuse à entrer dans les sites….illégalement. Oh bien sur je ne touche à rien, mon plaisir c’est juste de casser les défenses des sites et d’avoir la joie de me dire que je ne perds pas la main. Je sais aussi que c’est pour ça que j’ai atterrie en taule mais c’est plus fort que moi. Mon téléphone sonne, je soulève mon cul pour le récupérer dans la poche arrière. Je décroche et le place entre mon oreille et mon épaule afin de garder mes mains libre pour écrire sur les claviers.

- Monsieur Otsuka de la Police…

Instinctivement je lâche mon clavier. Me pisteraient-ils encore ? Mon cœur bat à 100 à l’heure dans ma poitrine.

- …je vous donne rendez-vous pour jeudi à 16h. C’est pour mettre à jour votre casier et voir ou vous en êtes. On a aussi besoin de vos capacités pour un démantèlement de trafic sur réseaux…

Blablabla…ce mec va abuser de mes capacités pour le « bien » de la société. En même temps je n’ai pas le choix …et je dois lui répondre

- …Je viendrais…je m’arrangerais avec le Directeur de l’école pour sortir plus tôt…

On discute encore un peu sur la raison de ce rendez-vous, parlant de Hackage et autre choses illégale. Puis je raccroche, balançant mon portable sur le lit un peu violement. Ça m’énerve ! Quand me lâcheront-ils ? J’aimerais bien vivre ma vie sans avoir besoin de me pointer tous les mois au commissariat. Je me mets assis sur mon lit, frappe dans celui de ma voisine pour al faire réagir.

- Oy…je vais en cuisine chercher à boire…tu veux que je te ramène quelque chose ?

Pas que j’ai spécialement soif mais j’ai besoin de marcher un peu… Ce coup de fil vient de me remonter au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Jeu 19 Avr - 21:03

Je ne veux pas être en contact avec la réalité alors je m'évade loin de tout, je prend le «  Dream Express » et m'envole pour des contrées lointaines, je ne dors pas mais je rêve encore et encore, je m'en mordille la lèvre tellement cela me rend désireuse de mon colocataire de chambre. Je le vois qui se dévêtis lentement, sensuellement comme un petit gigolo payé pour cela, je le vois qui se lèche la lèvre inférieure et qui passe une main dans mes cheveux, me tirant vers lui en gardant sa main dans ma nuque puis capture mes lèvres, hum … Oui capture moi vil créature ! Il me tient contre lui et je me laisse aller, hum oui mange moi toute entière sur les douces paroles de «  When I'm Gone » d'Avril Lavigne.
Je me mordille la lèvre en sentant ses mains descendre puis remonter en s'amusant, qu'est-ce qu'il peut être excitant cet homme qui est censé être un adulte responsable.

Je me vois forcée d'ouvrir les yeux lorsque celui-ci se voit secouer violemment par je ne sais pas trop quoi. Mon monde disparaît, tout et même la chaleur humaine de mon cruel archange. Hum … Je retire mon casque et pose mes yeux sur ma réalité, celle où mon archange ne me supporte pas et que je ne le supporte pas non plus puisque ce que je vais dire va vous semblez totalement masculin mais moi je ne veux que son cul. Je l'écoute me demander si je veux quelque chose à la cuisine vu que lui y va... Ouais pourquoi pas en profiter pour en tirer un peu de confiance, qu'il cesse de se méfier de moi une bonne fois pour toute.

Je souris alors en m'asseyant en tailleur sur mon lit et en déclarant alors en passant une main dans mes boucles brunes :


«  Moi - oui je souhaiterais bien une canette de jus d'ananas, elles se situent dans la porte. Sinon je voudrais aussi un petit bol de litchi.. S'il te plaît. »

Je garde mon sourire en me mordillant la lèvre inférieure, puis m'adosse au mur en le fixant faire sans un mot, c'est dingue comme il est sexy avec son air grincheux. Bref.
Je me pose donc en tailleur sur ma chaise, les jambes légèrement écartées et remet une de mes oreillettes pour le regarder, me demander bien qui l'a appelé tout à l'heure mais je ne lui pose pas la question et préfère regarder le plafond en voguant sur les vagues immenses de mon imagination.

Je ne sais plus trop pourquoi j'ai autant de mal avec lui, à mon arrivée il me rame le front quand je suis Minami le mec, il m pousse dans l'eau en étant Minami la fille... Et puis après il essaye d'être gentil... Et si j'essayais de voir jusqu'à quel point il pouvait être insensible à ma personne. Je le regarde alors tout en déclarant d'une voix calme

« Moi - Et si on faisait l'amour ce soir ? »

Je le regarde en silence avec un sourire tout en passant la main dans mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Ven 20 Avr - 16:22

Je me demande pourquoi je deviens serviable envers cette nana complètement obsédé. Enfin, un peu de gentillesse ça fais pas de mal des fois. Elle me regarde en souriant, la garce, qu’elle est belle quand elle sourit mais je fais mine d’être complètement insensible. Je la regarde ce mettre en tailleur sur son lit en passant sa main dans ses cheveux pour les remettre en place.

- oui je souhaiterais bien une canette de jus d'ananas, elles se situent dans la porte. Sinon je voudrais aussi un petit bol de litchi.. S'il te plaît.

Non mais oh !! j’ai que deux bras ! Elle croit que je vais lui ramener toute la cuisine ? Me voilà obliger de revenir avec un plateau que je devrais forcément ramener en cuisine après. Pourquoi je lui ai demandé ça ? Pfff…Bref plus el choix maintenant. En plus elle me fait quoi là ? Elle vient se positionner dos contre le mur en me fixant tout en ce mordant la lèvre inférieur. Ho mademoiselle, je ne craquerais pas, sois en certain. Même si mes hormones mâles sont en train d’essayer de me faire changer d’avis, je tiens la route pour le moment….Pour le moment ? Mais qu’est-ce que je raconte ? Je gagnerais coûte que coûte ! Alors que je commence a me retourner, elle change d’endroit pour me faire face et ce pose en tailleur sur sa chaise, ses jambes légèrement écarté alors qu’elle remet un écouteur dans son oreille.

-Et si on faisait l'amour ce soir ?

Je lève un sourcil en l’observant dans les yeux. Sur le coup je suis surprit, elle dit vraiment ça comme si c’était naturelle. C’est frustrant… Je lui lance un petit sourire narquois puis lui répond.

- Pourquoi pas.

Je quitte la chambre pour filer dans le couloir et rejoindre la cuisine. Là-bas, je prends un plateau ou je pose mon café puis quelques biscuits. J’ouvre le frigo pour prendre le jus d’ananas de Minami ainsi que des litchis que je place dans un bol. Je regarde plus attentivement dans le frigo, cherchant quelque chose en particulier que je pose lui aussi sur le plateau. Une fois tou en ma possession je retourne dans la chambre. Arrivé dans la pièce, je pose le plateau sur mon bureau, je tends le jus d’ananas à Minami puis les litchis. Je retourne en silence vers mon plateau puis prend l’objet que j’ai piqué dans le frigo et viens faire face à la jeune fille.

Je la regarde avec un sourire moqueur puis lui balance le concombre entre ses jambes.

- Tiens pour t’amuser ce soir, tu voulais faire l’amour non ? Alors amuse-toi bien. Et fait pas trop de bruit, moi je bosse sur mon ordi.

Je lui tourne le dos et me pose sur mon lit pour pianoter sur mes ordinateurs tranquillement. J’ai pas vraiment le cœur à jouer là, les flics m’ont encore donné un rdv pour je ne sais quel raison stupide. De plus je suis sur la création d’un logiciel anti-virus capable de détecter les plus petit virus jusqu’aux plus gros connu à ce jour. Un logiciel qui servira l’Etat …bref, je suis le pantin des politicien de ce pays et ça me fou la rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Mar 24 Avr - 14:13

Usui se rendit lentement et se montra gentil envers moi sans que je ne puisse m’y attendre. Je me mordillais la lèvre devant tant de courtoisie venant d’un vrai goujat tel que lui. Lorsque je l’entendis me dire qu’il allait f aire l’amour avec moi, je l’avoue j’eus un semblant de joie… Sentir ce corps musclé à mes côtés, se saisir de moi … Ses lèvres contre les miennes, ses mains fortes jouant avec mes formes généreuses… Hum oui je le veux, rien que pour…

« Moi - Un concombre ?! »

Usui me dit d’une façon ironique que je devrais l’utiliser de façon logique pour régler mes problèmes de sexe. Enfin là je traduis dans ma tête parce que ce mec est réellement dérangé. Je souris alors et pore ce qu’il m’a donné sur le côté puis il me regarde pas alors je peux faire ce que je veux, il s’en fiche non ? Alors je fais ce que bon me semble !
Je pose son concombre sur la table de chevet et me dirige vers la salle de bains, m’enfermant à l’intérieur. Je dois vraiment soulager mes envies et tout de suite sinon je vais finir par le violer. Déboutonnant ma chemise, je m’amuse à masser lentement ma poitrine, descendant lentement mes mains en me mordillant la lèvre inférieure … Je descends mes mains lentement et imagine que c’est celle de mon fantasme du moment, rho je ne vais pas vous faire un dessin quoi !
Je descends encore et me caresse lentement, des gémissements s’échappent de mes lèvres et je continue, en accélérant … Je me mordille la lèvre, il ne faut pas que j’hurle, il ne faut pas que j’hurle…
Je me mordille la lèvre si fortement que j’ai l’impression que je saigne… Mais rien n’y fait, je suis lancée et mes gémissements se font plus forts et son nom est une symphonie qui est la mienne pendant quelques secondes :


« Moi - U...u....SU....i...i ! »

J’ai les doigts plein de cyprine, quelle idiote je fais n’est-ce pas ? Je me rhabille lentement et me regarde dans la classe en me rinçant les mains, passant ensuite une main dans mes cheveux, j’espère qu’il ne m’a pas entendu. Je sors alors lentement mais mes jambes tremblent fortement, j’ai vraiment été trop fort.
Je me laisse tomber sur mon lit, les jambes remontées et la tête dans mon oreiller sans lui jeter un regard. Je ferme les yeux et respire lentement mais cette odeur que j’avais il y a peu encore sur les doigts ne me quittent pas… Je me mordille la lèvre, qu’est-ce que je suis folle là !
MINAMI REPREND TOI !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Mar 24 Avr - 14:58

Après avoir balancé le concombre sur Minami, je me concentre sur mes ordinateurs chéris. Je ne fais plus vraiment attention à ma colocataire de chambre, la regardant uniquement quand celle-ci passe devant mon lit pour aller se réfugier dans la salle de bain. Bref, je ne veux pas savoir ce qu’elle va y faire, préférant me concentrer sur le logiciel que je dois créer. Le problème reste que je ne vais pas pouvoir me focaliser sur ce que j’ai à faire. La raison ? C’est que maintenant dans la salle de bain, la nana commence par sortir des gémissements dignes d’un film érotique….

Je soupir et pousse légèrement mes ordinateur pour pouvoir étende un peu mes jambes. J’arrive a rien avec l’autre folle qui ce fait son plaisir solitaire. Là, j’arrive juste à m’imaginer la scène… Bordel Kurosaki, reprend toi, ignore cette folle et concentre toi sur ton taff ! Facile à dire, mais merde, j’y arrive pas. Je suis donc obligé d’attendre que cette gonzesse est fini de ce toucher pour pouvoir me concentrer…ou alors…

Je me lève, cherche mon mp3 dans mon sac que je mets à mes oreilles avec la musique à fond, au moins comme ça je suis tranquille. Je reprends mon travail sur le logiciel anti-virus sans plus faire attention à ce qui m’entoure. Je perçois tout de même la présence de Minami, mais depuis quand elle est maintenant sur son lit, je ne sais pas. J’ai complètement fais abstraction e sa pénible présence.

Je n’ai rien de particulier contre elle, c’est juste que…ça me gave car je sais que si elle continues ses actes et assauts incessant pour que je la touche, elle finira par y arriver et j’ai pas envie d’avoir de problème. Toucher une mineurs….c’est délicat, surtout pour moi qui suis déjà fiché et gardé sous surveillance par la police.

Je relève la tête de mon écran, fixe le mur, maintenant que j’y pense… ça fait un moment que je ne suis pas aller rendre visite à Aki, mon meilleur pote… Me rendre dans la prison ou j’ai été détenu… ça me fait toujours autant flipper. Seuls les détenus peuvent comprendre, un endroit aussi froid, dur et dont on est obligé de cohabiter dans une cellule avec des personnes qui sont parfois bien atteint psychologiquement. J’ai vraiment souffert là-bas, et j’espère qu’Aki arrive à s’en sortir… La violence, les attouchements, la drogue, tout y passe…. Et le pire, c’est que les gardiens ferment très souvent les yeux là-dessus.

Sans m’en rendre compte, alors que je pense à lui, je ferme les yeux sous la fatigue. Je sombre dans un sommeil plus ou moins léger, pas complètement assoupis mais je suis pas loin de m’abandonner complètement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Mer 25 Avr - 18:51

Je m’entends encore crier son nom dans la salle de bains, adossée contre le mur en suppliant un dieu n’existant pas de ne pas le faire entendre mes cris de désirs qui lui sont normalement dédiés. Je
Le silence soudain se fit, je veux dire plus aucun bruit de clavier et plus aucun mouvement de la chaise de mon cher colocataire. Je retire ma tête de mon oreiller lentement, levant les yeux vers lui, je le vois vaciller sur le côté… Ouah mais c’est qu’il s’endort vite mon fantasme interdit. Je sors de mon lit, rampant comme une chenille malade jusqu’à lui, il ne manquerait plus qu’il m’entende en plus de cela. Je me mets à quatre pattes devant autant de phéromones délivrées. Je me rapproche lentement de lui, son odeur légèrement sucrée chatouille mes narines et je suis obligée de baisser la tête pour ne pas être envoutée par ce cruel sortilège qui s’empare de moi.
Je relève la tête, son visage innocent lorsqu’il dort est réellement ensorcelant, je me surprends à passer une main pour arranger une mèche rebelle et admirer son visage, quel bel archange que voilà qui se trouve devant moi…. Dieu est fort sadique envers moi car il fait descendre son plus bel ange pour que je le haïsse à en mourir et … soit attirée par lui comme une chienne attirée par un os en plastique. Ce mec est à lui seul tout droit sorti d’un logiciel de retouche photo : PHOTOSHOP PRODUCT !
Je descends ma main dans son cou, je le caresse lentement en pensant ou plutôt imaginant qu’il sourit et continu à me tenter de son corps si bien fait. Je me mordille la lèvre inférieure en descendant encore mes mains et en continuant de l’imaginer en train de me prendre contre le mur, ses lèvres contre les miennes. Je rougis violemment en sentant couler entre mes jambes de nouveau le liquide tant interdit. Je me laisse aller à mon fantasme, mes mains continuant de se balader sur le corps de Usui et puis je sens couler un filet de sang le long de ma lèvre et puis je sens un regard oppressant se poser sur moi… Je lève la tête et recule violemment, me cognant la tête contre le mur et bredouilla :


« Moi - DESOLEE ! »

Je me lève et cours dans la salle de bains, mettant dans mon sac de quoi me travestir puis déclare :

« Moi -PARDON ! »

Je sors alors en courant, ne m’arrêtant pas un seul instant, je dévale les escaliers sans aucune retenue puis cours vers les douches publiques, me changent rapidement, enfilant mon uniforme et ma perruque, frotte mon front et puis je ressors de là en soupirant, je dois réfléchir à comment éviter de céder à ce crime humain et avec lui dans les parages c’est décemment pas possible. Je marche alors lentement dans les couloirs fleuris du jardin en silence, je soupire. Mon casque sur le crane, je me demande bien comment je vais bien pouvoir soulager ma frustration.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Jeu 26 Avr - 21:01

Je somnole, j’ai les yeux clos et mon esprit vagabonde entre la réalité et le monde des rêves. Je n’arrive pas à comprendre ou je suis, j’entends les sons dans la chambre mais c’est comme si mes yeux était sur « close » et que pour les ouvrir il fallait que j’attende qu’on veuille bien m’aider. Ma respiration est calme, je me sens bien et détendu. Mon corps frissonne, une douceur viens titiller ma peau. C’est comme si on effleurait ma peau avec timidité, qu’on essayait de découvrir mes formes du bout des doigts. Mon cou, mon torse, je sens le trajet incertain de ce touché, arrivant maintenant sur mon ventre et approchant dangereusement du bas. Cette idée, cette impression me sort de ma léthargie, j’ouvre lentement les yeux. Tout est flou au départ, la lumière artificielle de la chambre n’aide en rien à m’y faire voir plus clair. Je bats des paupières pour habituer mes yeux à la pénombre de la pièce.

Mes yeux s’habitue de plus en plus à l’éclairage, je fixe la personne à côté de moi qui me touche sans mon autorisation. Bordel, que fait-elle encore cette gamine ? Encore une tentative pour me faire céder ? A mon avis elle ne devait pas s’attendre à ce que je me réveille, elle recule comme une furie et va se cogner l’arrière de la tête contre le mur.

- DESOLEE !

Elle file dans la salle de bain, je la regarde faire, entrer, ressortir à toute vitesse pour prendre la porte en s’excusant encore une fois. Elle croit vraiment que je vais laisser passer ça ? Elle me touche alors que je dors, c’est …c’est…mais c’est dégelasse ! Même moi je n’ai jamais fait ça…

Je saute du lit, emportant le drap avec moi, qui s’enroule autour de ma jambe ce qui me fait chuter comme un sac a patate contre le sol. Non suffisant, je me prends mes trois ordinateur sur le crane avant qu’ils ne viennent eux aussi frapper le sol. Mon sang ne fait qu’un tour dans mes veines, mes précieux ordis viennent de prendre un choc, un choc pouvant leur être fatal. J’en pleur presque tellement je me maudis de les avoir oublié dans ma frénésie. Je me traine devant eux, les remet sur le lit en prenant soin de bien les ausculter. Ils redémarrent les trois, c’est déjà pas mal. Quant à moi, j’ai mal au menton qui a brutalement tapé le sol….

Une fois tout remis en place, je ferme mes ordinateurs et les dépose sur mon bureau, recouvert d’un drap pour les protéger de la poussière qui pourrait diminuer leur temps de vie. Puis je repense à Minami, à ses gestes. Non sérieusement, cette gamine a un souci…Enfin c’était vraiment pas désagréable, c’était même très bandant faut avouer, elle est belle, jeune et…jeune….voilà le souci. Je retourne dans mon lit puis fiche al couchette de la jeune fille. Une idée me vient en tête, le temps de la vengeance a sonné.

Je me lève, va dans la salle de bain récupéré un sceau que je remplis d’eau froide. Je reviens dans la chambre et déverse le contenue sur le matelas de Minami. Elle va avoir une belle surprise en allant ce coucher. Ho je sais que c’est limite comme réaction mais là, il se fait tard et pas vraiment l’envie de réfléchir a quelque chose de plus subtile. Je retourne dans mon lit et éteint la lumière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Ven 27 Avr - 18:33

Quatre heures se sont écoulées depuis que je me suis enfuie de cette chambre que je partage avec lui. Je n’ose pas y retourner, je l’imagine qui m’attend avec un fouet ou une machette devant la porte et un sourire sadique sur les lèvres. Pire, je l’imagine qui me saisit par le col et me plaque contre une chaise, m’attache et me dit d’une voix complètement déformée par l’assouvissement d’une vengeance amère :

« Usui - Alors comme ça on me touche alors que je dors petite cochonne sans aucune expérience et avec un point rouge sur le front. Tu ressemble à Bouddha ! »

OMFG ! Il va me tuer si je rentre ce soir, je le vois déjà en train de me faire goûter à mille et une souffrance sans que je ne puisse m’échapper de tout ça. Je suis vraiment bizarre … Pourquoi je vous dis ça ? Parce que à penser à ça, je m’excite toute seule dans la rue et les chats errants me fixent comme si j’étais un spécimen rare de folle à lier. Je me mets alors à courir dans les allées du jardin et me pose sur les escaliers du hall en soupirant, va réellement falloir que je rentre dans cette chambre et affronte mon destin. Je vais ainsi me changer dans le cagibi du gardien avant de monter à pas de loup vers ma chambre, tournant la clef dans la serrure, je reste quelques instants silencieuses mais aucun bruit, personne ne semble éveillée à cette heure-là.. enfin il ne semble pas réveillé puisque nous sommes que deux dans cette chambre ce soir.
Je me faufile ainsi, à pas de souris dans cette tanière … celle du chat aux griffes acérées. Je me dirige lentement vers la salle de bains afin de me changer, un bruit et je finis à quatre pattes au sol


« Moi -Kyyyyyyya. »

Ah non ce n’est qu’une bouteille de lait vide qui a atterri au sol, roulant lentement sur le parquet. Fiou quelle idiote je fais à m’effrayer pour si peu. Je me relève et enfile rapidement mon pyjama avant de me diriger vers mon lit, j’y saute puis…
OMFG ! AAAAAAAAAAAAAH ! C’est froid ! Je mets mes mains devant ma bouche pour éviter de pousser un cri digne des mangas pour exprimer mon mécontentement mais je me retiens et sors lentement de mon lit, changeant en quatrième vitesse de vêtements. Je me demande où je vais bien pouvoir dormir ce soir, je regarde autour de moi mais je ne peux pas déranger le lit des autres. Bon pas le choix, je vais devoir dormir au sol telle une clocharde. FICHU CHAT !
Je prend un drap et me fout à même le parquet, tournant et tournant dans tout les sens mais rien n’y fait… c’est trop dur de dormir sur le sol, je vais avoir des courbatures et il fait plus froid par terre. Je me mordille la lèvre et me met à quatre pattes, serpentant jusqu’au lit de Usui… On sait jamais peut y avoir des rayons X autour, je monte lentement vers lui et le secoue d’une main tendre en lui répétant d’une voix suppliante :


« Moi - Usui Sempai ! Usui Sempai ! Laisse-moi dormir avec toi s’il te plait ! S’il te plait ! Je te promets que je ne te ferais plus de coups bas et que je ne chercherais plus à te séduire mais laisse moi dormir avec toi… Usui Sempai T.T !!! »

Les larmes me viennent, je vais avoir des rides si je ne dors pas. Allez Usui Sempai accepte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Jeu 3 Mai - 17:37

Me voilà dans le noir, bizarrement je n’ai pas envie de dormir. Oh pas par ce que je l’attends avec envie, mais bordel, je veux voir sa réaction quand elle va rentrer dans son lit complètement froid et mouillé. Je suis sûr que je prendrais mon pied en voyant son visage surpris puis énervé. J’attends donc, mais le faite de rester dans le noir et dans mon lit m’oblige à sombrer. Je sursaute plusieurs fois, essayant de retarder mon sommeil mais je n’y arrive pas. Je ne sais pas quelle heure il est au moment où je m’endors pour de bon.

- Kyaaaaaaaaaaaaa !!!

Y a de quoi vous faire faire une crise cardiaque !! Je saute dans mon lit, ouvre grand les yeux. Je suis dans le brouillard toutefois je vois la forme de Minami à côté du lit. Quelle heure il peut bien être ? Ai-je dormis longtemps ? En tout cas, je suis content qu’elle m’ait réveillé, je me fais discret et j’attends la suite des évènements.

Je l’observe monter dans son lit et réprimer un crie de surprise. Ah que c’est jouissif, sale gamine, bien fait pour ta gueule, Kurosaki a plus d’un tour tordu dans son sac. Je peux la voir ce changer devant moi, bon je l’ai déjà vu à poil mais c’est toujours aussi intéressant pour les yeux. Elle est mineur, mais rien m’empêche de mater…j’ai juste ouvert les yeux au mauvais moment on va dire….Enfin, voir c’est un grand mot, il fait sombre donc je ne vois que les formes.

Elle semble hésitante, regardant autour d’elle. Elle vient e comprendre qu’elle va devoir dormir par terre comme une chienne ? Bien fait pour elle, on me saoul pas sans représailles. Elle prend un drap et se couche a même le sol. Haha elle va avoir mal partout demain, et c’est qui, qui va bien rigoler ? C’est Kurosaki Usui ! Je ferme les yeux, heureux….

Je sens une présence m’approcher, le bruit de quelqu’un qui rampe puis mon matelas bouge légèrement. Si elle vient s’incruster chez moi en pensant que je dors, je la bute ! Mais non, en fait elle essaie de me réveiller lentement. Ho, elle est ou la fille chieuse ?

- Usui Sempai ! Usui Sempai ! Laisse-moi dormir avec toi s’il te plait ! S’il te plait ! Je te promets que je ne te ferais plus de coups bas et que je ne chercherais plus à te séduire mais laisse-moi dormir avec toi… Usui Sempai T.T !!!

Oh la grognasse, elle tente une nouvelle tactique d’approche ? Et je suis sûr que si je n’accepte pas, elle va râler et insister toute la nuit. Me suis-je donc fais avoir par mon propre piège ? Kurosaki, parfois, tu réfléchis mal….Je soupir puis me pose sur mon coude pour relever mon buste. J’allume la lumière puis fixe ce « chat potté » à genou devant mon lit.

- ………………..

Non sérieux y a pas moyen qu’elle dorme avec moi. J’ai beau dire que je ne dois pas la toucher, si par malheur je la sens contre moi je vais forcément craquer et tenter un truc. Je suis faible…terriblement faible dans ces conditions.

- Bon ok MAIS…oui y a un mais, tu évites de me coller. Je ne tiens pas à te toucher…j’en aurais le poil qui s’hérisse.

Je me remets sous la couette d’un grand geste et lui tourne le dos. Je la sens monter de l’autre côté, prendre place délicatement. J’espère que cette nuit va bien ce passé.

Le soleil du matin vient réchauffer légèrement mon visage. J’aime cette sensation de chaleur, ce bien être que procure les rayons qui passent entre les volets. Ca sent vraiment bon ce matin, une odeur fruité, agréable, mes mains son sur quelque chose de très moelleux, généreux et sphérique. Instinctivement mes doigts se referment dessus, c’est comme une nostalgie de quelque chose que je n’ai plus eu depuis un petit moment. J’ai les yeux fermé, je n’arrive pas à les ouvrir et aucun moyen de me souvenir ce qui me met de si bonne humeur a ce touché. Pourquoi chercher une explication à cette sensation des plus exquises ? Spontanément, je me colle contre cette chose chaude et douce, mon visage dans je ne sais quoi qui me chatouille le nez. Ah décidément, ce matin je suis de très bonne humeur, je vais essayer de rester le plus longtemps possible dans mon lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Mar 8 Mai - 20:17

Usui se redressa si vite sur son lit que je ne pus que faire un léger mouvement en arrière afin de ne pas lui paraître envahissante, il déclara alors d’une voix calme qu’il acceptait ma présence dans son lit à l’unique condition que je ne le touche pas durant la nuit. J’acquiesçais ainsi en saisissant mon drap plutôt fin et en m’enroulant dedans avant de me blottir dos à dos avec lui. Les rêves qui m’envahirent en cette première nuit au sein du lycée Kohime furent réellement dynamiques ou plutôt devrais-je dire mouvementés… ouais je vais dire mouvementés cela vaudra mieux pour moi.
Je ne sus pourquoi mais j’eus la tendre visite de ma mère, des Bisounours, de la fée Clochette, Peter Pan… Ouais j’accumule les rêves, ce n’est pas un crime de rester une enfant à mon âge, enfin je l’espère. Je finis par atterrir comme une fleur dans les bras du beau et tendre homme-chat qui me tient tendrement contre lui. Je rougis parfois mais ne peut en détacher mon regard, ses mains douces et fortes se baladent sur ma peau et me transporte vers un monde féerique, je passe ma main sur ses cheveux désordonnés, le regardant rougir en souriant face à mes gestes hésitants… Que c’est beau un chaton inoffensif qui ne peut que vous lécher tendrement la main et vous demander de l’aimer avec un regard affectueux. Je ne sais pas pourquoi, il se mit à se blottir contre ma poitrine et me caressait les seins avec lenteur, quel pervers ce chaton là. Je me mordillais la lèvre inférieure et gigotais dans mon lit afin de ne pas céder à cette tentation sortie d’un monde irréel.

Le réveil en fut moins brutal, mes yeux s’ouvrirent sur Usui qui me tripotait malgré qu’il dormait paisiblement, quelle cochon celui la ! Je vais lui faire passer l’envie de me tripoter et de me chauffer alors que je dors à ce vicelard de chat ! Je glissais lentement hors de mon lit et lui foutu un coup de pied violemment dans les jambes, le regardant tomber hors du lit, en rougissant avant de me mettre à m’énerver pour, attend il me tripote alors qu’il est le premier à m’interdire de jouer avec son corps envoutant ! Je le fixe alors avec un air se voulant énervé puis déclare :


«Moi - Tu es réellement pervers, cruel, manipulateur ! tu m’interdis de te toucher mais tu es le premier à le faire mais quelle honte ! Réellement tu as le don de me dégouter de tout ! Je n’ai pas le droit de te toucher et de te parler mais toi tu en as le droit ! Espèce de pervers sadique et égoïste ! Je ne comprends vraiment pas ta façon d’être ! »

Je pris ma serviette et me dirigeais en claquant la porte vers la salle de bains commune, personne à l’horizon, je me déshabillais lentement avant de me laisser aller sous l’eau, réfléchir à la situation, j’y suis surement aller un peu fort avec lui mais il stoppe mes pulsions cet enfoiré pour assouvir les siennes.. >.< Que devais-je bien faire d’autre hein ?! Je soupire et m’enroule dans ma serviette avant de sortir de là, enfilant un jean & un débardeur moulant assez bien mes formes, je remonte dans ma chambre après avoir mis un sweatshirt rouge pour évite qu’il ne me matte. Je retourne sur mon lit et retire les draps encore mouillés malgré la nuit chaleureuse qi vient de se dérouler. Je soupire et m’assoit sur le fauteuil que nous avons dans la chambre et met ma musique à fond, fermant les yeux pour oublier la frustration de ses caresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    Jeu 10 Mai - 9:45

Ah quel douce sensation dès le matin, une odeur agréable et fruité, voir un ton sucré. Mes mains ont le plaisir de tripoter une douceur incroyable, une sensation qui me rappelle légèrement quelque chose. J’essaie de m’en souvenir mais bizarrement c’est super difficile alors je me contente d’apprécier cette satisfaction. Soudainement, cette chose qui me donne tant de plaisir semble prendre de la distance, mes mains s’agrippent légèrement, montrant leur mécontentement puis le vide. J’ai une impression de manque, le frais s’engouffre autour de mon corps, une brise qui vient me sortir de mes songes. Au moment où je commence à ouvrir les yeux, je me prends je ne sais quoi dans les jambes qui me fais basculer hors de mon lit, tombant en arrière, le dos par terre et les jambes en l’air encore à moitié sur le lit.

He ben, je peux vous dire que j’ai flippé ! Je n’ai absolument pas compris ce qui m’arrive. J’ai les yeux grands ouverts, malgré que je sois dans le brouillard devant une Minami complètement hystérique qui me hurle dessus comme du poisson crevé. J’y comprends que dalle, j’écoute sans comprendre ce qu’elle débite puis la regarde prendre la porte en la fermant violemment. Je reste stoïque dans cette position peu avantageuse pendant quelques secondes, le temps de me remettre les idées au clair. Je prends enfin l’initiative de me mettre sur mes jambes, observant mon lit en me grattant derrière la tête. Reprenons du début, j’étais dans un rêve agréable, une douceur dans mes mains…douceur….dans mes mains….HA ! C’était donc ça le « tu m’interdis de te toucher mais tu es le premier à le faire… ». Ben, je me sens pas coupable du tout…c’est elle qui a voulu dormir avec moi, c’est elle qui me chauffe et maintenant que je la touche, certes sans m’en rendre compte, dommage, elle me peste dessus. Les femmes sont définitivement incompréhensibles.

Je soupir puis me remet dans mon lit en rejetant les couvertures sur mon corps. Je ne bosse pas aujourd’hui, j’ai un jour de RTT alors je compte bien profiter de mon plumard. Alors que je commence à m’endormir, la porte s’ouvre à nouveau de façon très énervé. J’ouvre les yeux, restant dans position me permettant de voir la jeune fille changer ses draps et ce mettre dans son lit qui a mon avis, est encore bien humide. Elle m’ignore complètement et préfère mettre ses écouteurs sur les oreilles pour mettre la musique à fond. Je patiente quelques minutes, mais il n’y a rien de plus désagréable qu’entendre une pseudo partie de musique râler dans des écouteurs qui grésillent. Je ne peux absolument pas me reposer avec cette quiche à côté de moi.

Je pousse les draps pour me mettre assis au bord du lit, observant Minami qui ne semble pas du tout me voir. Tant mieux car elle ne va pas aimer ce que je vais faire. Je me lève, me met a côté de son lit en l’observant. Elle a de la chance d’être jolie, mais je vais résister un max a ses avance ! J’attrape rapidement ses écouteurs, lui arrachant de ses oreilles et le balance par la fenêtre.

- Tu m’enmerde avec ta musique, pour une fois que j’ai un jour de repos, j’aimerais bien pouvoir dormir, alors met la en veilleuse !

Je retourne me jeter dans mon lit, me recouvrant de mes draps et posant mon oreiller sur ma tête afin de ne plus entendre ni voir cette guenon chiante… En plus je viens de me souvenir d’un truc encore plus chiant…j’ai rendez-vous chez les flics à 16h…la loose, une journée de merde pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Cohabitation difficile "Hey rhabille toi !!" (PV Minami)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit