T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What's the hell ? [PV Enix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 12
Date d'inscription : 27/02/2012
Camp dans la Bataille : Pas encore défini ^_^

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Sloth
Mes Relations :
MessageSujet: What's the hell ? [PV Enix]   Mer 29 Fév - 16:47

Pour une fois, elle avait opté pour un jean sombre et des bottes, de motards certes, mais des bottes tout de même. Ça changeait de ses éternels vans, qui commençaient d’ailleurs à rendre l’âme. Fallait vraiment qu’elle fasse quelque chose. Bientôt elle allait se retrouver sans fringues pour se saper, et ce n’était pas l’envie qui lui manquait, mais elle préférait ne pas avoir à se balader nue pour faire ses courses ou autre chose dans le genre. Même si elle était persuadée que la vue ne serai pas désagréable. Elle le savait, non elle n’était pas d’un narcissisme abusif, mais, elle sait reconnaitre qu’elle a du potentiel. Fallait pas se mentir hein. Mais Eleonora n’en jouait absolument pas, au contraire, elle s’en foutait royalement du fait qu’elle pouvait être attirante ou pas. Et c’était surement ça qui devait énerver certaine personne. Elle n’en avait rien à foutre du monde et se moquait de tout le monde sans se gêner le moins du monde. Bienvenue dans son monde.

Bref, elle revenait de son travail, les écouteurs dans les oreilles, du dubstep à fond, elle était dans son élément. Quoi de mieux après une longue journée à mutiler les gens, que de la musique ? Rien évidemment. La finlandaise entra et alla dans le salon de la pension. Monter dans sa chambre ? C’était trop loin pour le moment. Fallait tout de même parcourir un loooooong chemin, du moins à ses yeux, pour y accéder, c’était au dessus de ses forces, vraiment. En même temps soit on est flemmard soit on l’est pas. La flemmardise est le rayon d’Eleonora. Elle se posa dans un de ces fauteuils. C’était quasi jouissif quoi. Ils étaient tellement confortable s’en était presque indécent, et ce fut dans un soupir d’aise que la jeune fille ferma les yeux et souri bêtement.

C’était dans ces moments qu’elle bénissait l’inventeur du fauteuil, dont elle ne connaissait absolument pas le nom. Surement devait il s’appelé monsieur Canapé, ou mister Fauteuil, c’était comme pour les poubelles quoi. Elle aurait bien eut honte de son nom de famille si elle s’appelait Eleonora Poubelle, quoique Eleonora Virtanen, Virtanen qui voulait dire « petite cours d’eau », ce n’était pas mieux, mais ça avait le don d’être mignon au moins. Ce n’était pas pour autant qu’elle allait gueuler la traduction de son prénom partout.
Elle rigola toute seule. Putain pourquoi elle pensait à des trucs pareils sérieux ? L’ennui sérieux. Mais pour rien au monde elle ne se serai levé pour quoique ce soit.

Dans un effort presque surhumain, pour elle bien sur, Eleonora ouvrit les yeux et regarda autour d’elle. Il n’y avait pas beaucoup de monde. Deux trois pèlerins entrain de discuter et …et c’était tout. Elle ne connaissait personne pour le moment. Elle aurait put aller faire connaissance. Mais elle se voyait mal se lever, et tout naturellement aller voir quelqu’un et lui faire « Salut ça va ? Moi c’est Eleonora et toi ? » noooon. Extravertie peut être mais pas à ce point. En général les rencontres n’avaient rien de banales avec elle, et commençait souvent par un malentendu et se finissait soit par un clash, ou un début d’amitié, enfin vraiment un début, malgré le fait qu’elle soit sociable, elle n’était pas spécialement facile à suivre, et à supporter parfois.

Dans son inspection des lieux, son regard s’arrêta sur la porte, puis sur plusieurs personnes à la suite, faisant des remarques, dans sa tête, bien loin d’elle l’idée de se faire passer pour une malade mentale hein, et se faisait une idée de chacune d’entre elles. A croire qu’elle cherchait désespérément un contact humain.
Dans tout sa réflexion, son regard se posa sur une personne en particulier, elle ne la lâcha pas des yeux. Pourquoi? Elle ne savait pas elle-même. Et puis c’était quoi le problème, jusqu’à preuve du contraire elle n’avait pas besoin d’un permis pour regarder quelqu’un. Si ? En tout cas s’il existait, et bien non seulement elle ne l’avait pas, mais elle en abusait. Elle croisa les bras et un sourire intéressé naquit sur ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHate Me Again . Till Death . ✖

Messages : 192
Date d'inscription : 12/03/2010
Camp dans la Bataille : Les trois ?

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Lightning
Mes Relations :
MessageSujet: Re: What's the hell ? [PV Enix]   Mer 29 Fév - 18:51

Ces journées commençaient à être longues, mais vraiment. Disons que bon, même si il faisait ce qu'il aimait, passer des heures dans une pièce à écouter des choses qu'il connait déjà, ça ne servait à rien. Malheureusement, ça reste les études, et y allait juste pour être sûr d'obtenir son diplôme à la fin de l'année. Son travail était excellent, ses plaidoiries parfaites et ses plans peaufinés au plus petit détail. Il fallait juste qu'il soit la tout les jours pour écouter ses ennuyeux cours pour être parfait. Cela dit, même si les journées paraissaient longues, il était tout de même intéressé vu qu'il faisait ce qu'il aimait. Mais après plus de sept heures passées dans diverses pièces closes habillé en costard serré jusqu'au cou, sans un pli, c'était toujours agréable de sortir et de se sentir respirer.

Sortant de son université, si l'ont pouvait appeler ça comme ça, il respira un bon coup, et ne fit pas long feu, préférant rentrer et se détendre un peu, avant de peut-être sortir quand la nuit sera tombée et que tout sera plus beau, plus calme. Donc direction la Pension, histoire de se poser. Ça faisait déjà plus d'un an qu'il était ici, le temps passait vachement vite. Mais il ne se plaignait pas de sa vie ici, il trouvait ça plutôt sympa, il avait rencontré pas mal de gens et surtout, il avait de quoi faire... Parce que bon, notre gentil petit avocat du jour à aussi un sale caractère, et la nuit, quand il opère, plus rien d'autre que la réussite ne compte -un peu comme à son boulot- son perfectionnisme le laissant tout faire dans les règles de l'art, et de manière subtile -ou violente-. L'amour de la justice n'a d'égal que son amour du sang. Un peu contradictoire, mais pourtant tout cela se rejoint.

Arrivant à la grille, il commença a déboutonner le haut de son col, laissant le haut de son torse respirer, et desserra sa cravate, la foutant sur son épaule avec nonchalance. Il passa plusieurs couloirs, avant de s'arrêter devant le distributeur de boissons. Il prit une bouteille d'eau fraîche, histoire de se rafraîchir un peu, puis enleva sa veste, qu'il tint du bout des doigts par dessus son épaule gauche. Il se dirigea ensuite vers le salon, buvant une bonne gorgée d'eau, passant la porte, et se sentant légèrement observé. Son regard se dirigeant vers la personne qui le scrutait, il baissa sa bouteille, balançant ensuite sa veste sur le canapé voisin, ne quittant pas la fille du regard. Elle devait être nouvelle ici, il ne l'avait jamais vue auparavant. Son regard en disait long, qu'est ce qu'elle avait a fixer les gens comme ça ? Sans doute pour s'occuper. Il haussa un sourcil en la regardant, avant de rejoindre son canapé, en face d'elle, s'y installant bien confortablement, posant sa bouteille sur la table en face.

- « Joli divertissement. »

Il pensa directement qu'elle observait les gens et qu'elle s'en faisait une opinion, comme beaucoup de monde. Sans la regarder, scrutant sans intérêt la télé, il appuya sa mâchoire sur son poing fermé, accoudé au rebord du fauteuil, continuant ensuite, légèrement amusé.

- « Alors, c'est quoi ton avis sur moi ? »

S'amusant un peu, il demanda ceci à la jeune fille histoire de voir si il avait raison, et voir ce qu'elle pensait, ça pouvait être drôle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 12
Date d'inscription : 27/02/2012
Camp dans la Bataille : Pas encore défini ^_^

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Sloth
Mes Relations :
MessageSujet: Re: What's the hell ? [PV Enix]   Jeu 1 Mar - 10:38

Elle savait qu’elle n’était pas discrète, mais à ce point. En même temps comment ne pas loucher sur un jeune homme comme ça. Elle passa une main dans ses cheveux et soupira, jusqu’à ce qu’elle voit le jeune homme en question la regarder, s’approcher et s’asseoir en face d’elle. Mais c’était que de près, il était très séduisant. Sacré potentiel , elle ne le lâcha pas des yeux. En même temps comment elle pouvait. Un sourire se dessina sur ses lèvres.

- han han c’est vrai que c’est pas mal comme occupation quand on a rien à faire.

Vraiment, il avait quelque chose qu’elle aimait bien mais en même temps qui devait surement effrayer certain, mais pas Eleonora, fallait pas rêver non plus. Quant à son avis sur lui ? Elle s’installa comme pour se concentrer et se mordit la lèvre, un tic qu’il fallait qu’elle se débarrasse d’après elle. Lui , elle ne l’avait pas observer pour les mêmes raisons qu’elle avait regardé les autres. Mais puisqu’il lui demandait, elle allait se faire un plaisir de le détailler et de se faire une idée de ce personnage. Elle commença alors son inspection:

Vue de la façon dont il était habillé, il devait surement, travailler dans des trucs comme des bureaux, mais il n’avait pas l’air assez vieux pour ça. Alors surement devait il faire des études de droits ou un truc dans le genre. Elle s’attarda sur son col ouvert. Ça lui donnait un air, vraiment sensuel. Mais elle se perdait là. Apparemment il avait passé une longue journée. Elle le regarda dans les yeux, et s’y perdit un moment. C’est fou ce que l’on peut voir dans le regard des gens. Et c’était pas mal ce qu’elle trouvait. Apparemment ce n’était pas du genre à ne pas être sur de lui et à s’écraser devant les autres. Un haute estime de soit, ouais ça elle ne pouvait pas en douter. Une personne qui aime faire les choses dans les règles de l’art, les choses bien faites. Mais aussi il devait être du genre « je vous emmerde je suis qui je suis que ça vous dérange ou pas ». Un nonchalance se dégageait de lui, un peu la même qu’elle avait, en pire. Il prenait soin de lui tout de même.

Elle lâcha enfin ses yeux pour le regarder plus généralement, elle s’attarda un moment sur ses mains et sourit. Il devait surement jouer d’un instrument tout comme elle. Elle opterai plus pour la guitare, et surement le piano. Mais peut être aussi aimait il le son de la basse comme elle l’aimait. Bon en même temps, c’était pas comme si elle ne vouait pas un culte à ses instruments. Elle rigola, et décida de s’arrêter là:

-Mmmh narcissique, nonchalant, sur de lui, qui aime ce qui est bien fait. Dérangé peut être ?

Elle charriait un peu, mais bon elle n’allait pas non plus sortir toute sa science la flemme et puis elle n’était pas sur que ça soit amusant, même si ça l’avait bien amusé de le faire.

-dans le genre provocateur et chieur. Tu dois aimer emmerder le monde non ?

Pour ne pas dire que c’était quelque chose qu’elle aimait faire aussi, mais elle n’était pas sur que ce soit de la même envergure pour lui. Eleonora était surement un cadeau à côté de lui. Mais ça lui plaisait bien.

-Tu sors avec quelqu’un ?

Ben quoi ? Elle avait le droit de savoir non ? Non elle ne comptait pas lui sauter dessus, quoique… non en fait. Mais histoire de se documenter un peu, et pour savoir aussi si elle pouvait se permettre quelques fantaisies. Elle prit la bouteille d’eau qu’il avait posé sur la table et joua avec, jouant avec le bouchon puis lui faisant faire quelques tours entre ses mains. Elle enleva enfin ses écouteurs, mais n’éteignit pas la musique, qu’on pouvait entendre quelques fois, quand le son était particulièrement puissant. En tout cas, ce qu'elle avait put "voir" de ce jeune homme était pas mal, même si c'était un poil malsain quand même. Enfin si elle ne se trompait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: What's the hell ? [PV Enix]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What's the hell ? [PV Enix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com