T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yun Ni &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2012
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: YunYun
Mes Relations :
MessageSujet: Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.   Mer 18 Avr - 16:16

    ••• Dossier d'inscription
    ••• à la Pension Kohime

    © Touhou Project/Shameimaru Aya
      • Nom : Ni
      • Prénoms : Yun, mais on m'appelle surtout Yunyun ou Yun Ni, rarement mon prénom seul.
      • Âge & Date de Naissance : 19 ans, née le 30 juillet 1992 sous la canicule.
      • Nationalité : Chinoise.
      • Orientation sexuelle : Bisexuelle sans penchant particulier.
      • Objets fétiches : Appareil photo qui commence à dater, carnet de notes en papier recyclé, porte-mine et gommes fantaisie. Ajoutez-moi un p'tit pain à la viande avec ça vous serez bien aimable.
      • Une épice : Anis étoilé
      • Une sucrerie : Du chocolat praliné avec des noisettes.
      • Une épice : Anis étoilé
      • Un animal peut-être ? : La pie voleuse.
      • Et une couleur, ça te tente une couleur ? : Amethyste.
      • Laisse-moi deviner...tu t'appelle Remi et tu es sans famille ? : J'ai deux sœurs, un chat qui refuse que je lui mette des tenues toutes mimi, deux parents stricts et une fâcheuse tendance à éviter les réunions de famille.
      • Slip ? String ? Culotte ? : Bloomer, le summum de la distinction qui s'assume.
      • Politique... : Le Japon manque cruellement de sucreries comestibles.
      • Pourquoi tu ressembles à Legolas ? : Parce que j'ai des oreilles pointues.
      • Une forme de vie extraterrestre ? : Je suis en train de rédiger l'article du siècle sur la présence de tengu martiens cryogénisés vous m'en direz des nouvelles !
      • Tu aimes les questionnaires dans ce genre ? : En fait non *^*
      • Profession : Reporter freelance, journaliste autoproclamée, rédactrice de ma propre feuille de chou.

• Raisons pour lesquelles vous venez habiter à la pension :

Ce que je fais ici ?
Il parait que l'on trouve des individus tout à fait singuliers dans cette pension...
Une véritable mine d'or pour les scoops en tout genre !
Et comme je suis pour le moment sans domicile fixe *rire gêné*...
En fait j'étais sensée faire un séjour volontaire au Japon non rémunéré pour obtenir de nouvelles compétences et une jolie ligne sur mon CV, mais l'organisme qui devait se charger de moi s'est un peu planté au dernier moment dans la paperasse administrative et...j'ai échoué ici comme un cornflake mou échoue contre le rebords du bol de lait.

~Bienvenue à la pension Kohime !~

Est-ce que les gosses de riches ont des sous-vêtements en dentelle...?
Trouverai-je enfin une denrée alimentaire sucrée ET comestible au Japon ?
Y'a t-il des extraterrestres dans cette pension ?
Trouverai-jeTHE scoop of the year pour qu'enfin la p'tite Yunyun puisse manger autre chose que des nouilles instantanées ?
Tant de suspens, j'en reste transie.
Et c'est le ventre vide, maigre sac au dos que j'intègre donc la pension Kohime.


• Description Physique :

Admirez mon skill en gfx avoisinant la limite de f(x) = 1/x en plus l'infini.

Les légendes parlent d'une déesse, incarnation du vent, apparition sublimant vos rêves les plus fous.
D'un simple revers de la main elle balayait des montagnes, et sa beauté n'avait d'égal que sa légendaire vélocité.
Un visage fin, de longs doigts et une chevelure de jais encadraient un visage radieux plein de grâce. Un air malicieux et des yeux couleur rubis perçaient votre âme de part en part et...


"Ahem, et moi dans tout ça ?
Bon, je ne suis pas une beauté mais il faut dire que je ne prête pas beaucoup d'intérêt à mon apparence. Allons-y pour une petite description si vous y tenez."

Miss Yun Ni est une charmante petite demoiselle de 19 piges, membres fins et poitrine quasi-inexistante. On lui donne plus facilement la quinzaine que la vingtaine mais elle ne s'offusquera pas si vous le lui faites remarquer.
Des cheveux bruns en bataille (Yun Ni regrette qu'ils ne soient pas plus épais) et une mèche un peu trop longue fouettent au gré de sa course au scoop un visage fin aux joues légèrement rosées. Des sourcils épais accentuent le caractère bien trempé de la jeune fille à peine sortie de l'adolescence.
Le teint légèrement basané, vous ne verrez probablement jamais la couleur naturelle de ses yeux pourtant jolie : noisette irisée d'or.

Car pour des raisons un peu obscures, Yunyun a pris pour modèle la fameuse déesse sus-mentionnée (en fait l'avatar de sa tante dans un jeu), n'hésitant pas à porter quotidiennement des lentilles rouges, un petit chapeau traditionnel japonais à pompons appelé tokin, et le plus encombrant, une paire de fausses ailes noires bon marché. Les temps sont durs pour une cosplayeuse dans l'âme, et ce style vestimentaire a déjà attiré les foudres et les sarcasmes de son entourage, ce qui ne semble lui faire ni chaud ni froid.
La plupart du temps vous la verrez parée d'une jupe à dentelles blanches, d'une chemise brodée de motifs automnaux et d'un simple nœud noir noué au cou. Chaussures rouges à talons, bas noirs un peu opaques, sac en bandoulière plein de carnets, crayons et autres trésors, et la voilà parée pour une journée pleine de surprises.

L'hiver Yun Ni ajoute à sa panoplie une écharpe à motifs et un poncho coloré bien chaud. La mode ne l'intéresse pas.

• Description Morale :


"Je pense que je vais me rouler en boule et vomir...ou peut-être l'inverse"-Rin/Katawa Shoujo

Rare sont ceux ayant saisi toute la subtilité de la psyché de Yun Ni, pour sa part elle a laissé tomber depuis un sacré bout de temps.
Notre pseudo journaliste est du genre à vivre sa propre petite bulle. On la met d'emblée dans la catégorie des "filles bizarres", du moins dès lors qu'elle vous propose d'aller danser sous la pleine lune dans les environs de trois heures du matin, des coquilles d'escargots dans les cheveux. C'est une jeune fille qui se veut sociable, et pour cela elle ne manque en rien d'éloquence. Cependant, ses idées étranges et sa tendance à sauter des étapes de ses raisonnements peuvent facilement mener ses interlocuteurs dans la plus totale incompréhension.
Optimiste de nature, Yunyun est toujours partante pour l'aventure. Un peu lâche sur les bords, elle est toujours là pour détendre l'atmosphère et attirer l'attention sur elle -à son insu la plupart du temps-.
Malgré un caractère pétillant lorsqu'elle se montre en public, Yun Ni prend très à cœur les critiques négatives et sombre facilement dans une mélancolie la coupant du reste du monde lorsque quelqu'un lui fait une remarque particulièrement désobligeante.
Tête-en-l'air, fonceuse et audacieuse, elle pose souvent LA question qui fâche, se prenant souvent les pieds dans le plat.

Yun Ni a beaucoup de mal à se "poser", toujours à fouiner dans les affaires des autres afin d'y dénicher un fragment de scoop à mettre dans les colonnes de son journal auquel elle consacre énormément de temps...
Malheureusement pour elle, sa tendance à exagérer et à mélanger des rubriques font qu'elle n'a pour le moment que très peu d'adhérents.

Éternelle insatisfaite et perfectionniste, elle est avide de la moindre nouveauté. Yun Ni s'ennuie très vite et cherche constamment de nouvelles activités pouvant l'intéresser et profiter les lecteurs de son journal.
Souvent solitaire malgré sa bonne humeur permanente, Yun Ni ne déplore que peu cette solitude, se vouant corps et âme à son activité de reporter. Comblerait-elle un certain vide en elle, se gavant d'informations et de la vie d'autrui pour masquer la futilité de sa propre existence ? Qui sait. Mais donnez lui un pain à la viande et tout rentrera dans l'ordre.

Sa tendance au voyeurisme lui attire pas mal d'ennemis, tout comme d'autres semblent s'amuser et profiter de ses informations en échange d'un bol de râmen supplémentaire...
Yun Ni a développé un fétichisme poussé pour les bloomers, ne lui demandez pas pourquoi.

Accro au paranormal et à l'étude des forces obscures, c'est une fan invétérée d'horoscope auquel elle accorde tout son crédit. Ses théories donnent parfois naissance à d'étranges articles, intéressant de temps à autre un club d’occultisme ou deux.

Yun Ni se sent proche de la nature, sortant les jours d'averses à peine vêtue (ce qui lui a valu pas mal de nuits aux postes de police locaux) et faisant ami-ami avec la faune l’entourant. Elle n'en n'est pas végétarienne pour autant, se goinfrant facilement de toute forme protéinée passant à portée de main.

• Votre histoire :

Ou presque, bon.

Née de père chinois et de mère japonaise, Yun Ni n'a commencé à s'intéresser à sa langue maternelle qu'à l'âge de 15 ans. Disciplinée voir endoctrinée toute son enfance par des parents en quête de performance pure, Yun Ni était la petite fille sage sans amis toujours bonne à l'école mais sans aucune passion.

Lorsque sa tante lui proposa un jour avec le consentement de ses parents de l'emmener avec elle à la fin de ses études, la vie de Yun Ni changea du tout au tout. De morne et ennuyeux son quotidien devient palpitant et rempli de nouvelles découvertes. Encouragée par sa tante elle s'ouvrit enfin au monde et se fit de premiers amis. Malheureusement, de par leur mobilité constante, Yun Ni ne pu jamais vraiment approfondir ses nouvelles relations.
Endettée et apparemment recherché dans de nombreuses villes et villages, la personnalité brillante et quelque peu dérangée de sa tante lui servit et lui sert encore de modèle à l'heure d'aujourd'hui.

Toutes deux menèrent un train de vie assez étrange, un soir dormant à la belle étoile, le lendemain dans un hôtel de luxe. Passionnée par la nature, Yun Ni commença un carnet de bord qu'elle remplissait de ses souvenirs et autres témoignages qu'elle pu glaner ça et là.

Peu à peu, encouragée par sa tante elle se lança dans l'impression de son propre journal : le "Yunyun", tiré du petit sobriquet que lui avait attribué l'une de ses premières amies. Ce n'était certes pas la mer à boire, et peu nombreux étaient ses adhérents, mais elle avait au moins le mérite de vivre sa passion.

La liberté, les voyages...chaque jour Yun Li s'épanouissait un peu plus davantage.

Cet épanouissement se vit occulter par une brève mais sombre période dans la vie de la jeune fille.
Enfermée avec sa tante pour des histoires de trahisons et d'endettements, Yun Ni resta deux mois dans le noir et la puanteur d'une petite cellule crasseuse, avec pour seule activité l'écriture. C'est à compter de ce jour que l'esprit de la jeune fille se détacha quelque peu du monde réel. Relâchée seule car sa tante devait encore éponger plusieurs années de "prison", Yun Ni vagabonda quelques temps avant d'être prise en main par une étrange psychologue qui lui permis de surmonter cette séparation. Yun Li la décrit encore aujourd'hui comme "une forme de vie extraterrestre venue me sauver des ténèbres".

Rentrée chez elle, ses parents et ses deux sœurs eurent bien du mal à la reconnaitre. Ouverte et souriante, elle semblait paradoxalement avoir perdu beaucoup de son humanité, se consacrant uniquement à la rédaction de son journal et passant le reste de ses journées à chercher de nouvelles informations à l'extérieur. De plus, elle commençait à vouloir habiller le chat, il fallait réagir.

Quelques mois plus tard, la mère de Yun Li déplorant le quasi-chômage de sa fille l'envoya dans son pays d'origine parfaire une formation en tant que volontaire.
C'est ainsi que la jeune chinoise, après avoir eu le temps de cicatriser de sa blessure prit un nouveau départ : de par ce voyage ses parents lui donnaient l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, de trouver de nouvelles histoire et poursuivre le voyage qu'elle et sa tante avaient commencé des mois auparavant.

Pleine d'enthousiasme la voilà arrivée à la pension Kohime, plus motivée que jamais à rendre son journal populaire et à faire de nouvelles rencontres.
Bon, elle est un peu fauchée et un peu tarée sur les bords...mais avec un peu de patience vous vous habituerez bien vite~~

• Selon vous, quel groupe vous conviendrait le mieux ? : [ Hey ! You're Crazy !? ], moi aussi ça tombe bien, laisse moi prendre une photo de tes sous-vêtements maintenant.

• Nom du personnage que vous utiliser pour votre avatar, et d'où il sort: Aya Shameimaru de cette fabuleuse série danmakuesque qu'est Touhou Projet créé par le sieur ZUN.

• Le mot de la fin ? : J'ai découvert ce forum vraiment par hasard. Souhaitant changer un peu d'air et rejoindre une nouvelle communauté c'est sur cette sympathique pension qu'est tombé mon dévolu. Ah et un jour je percerai le mystère du CSS de votre page d'accueil °^°

• Code du réglement o/ :



Dernière édition par Yun Ni le Mer 18 Avr - 16:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touhou-france.forumactif.com/
Yun Ni &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2012
Camp dans la Bataille : Yuriste

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: YunYun
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.   Mer 18 Avr - 16:19

Fiche terminée youplala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touhou-france.forumactif.com/
Invité
avatarInvité

MessageSujet: Re: Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.   Ven 20 Avr - 13:27

Yo ~
Dis m'amzelle, c'est que tu écris super bien dis donc.
J'ai gobé ta fiche au vocabulaire des plus...portés, aux phrases fluides et agréables.
Sérieux. J'aime pas lire les fiches mais celle-là. Fuck Yeah.
Bienvenue chercheuse de scoop qui habille son chat comme une folle et qui...ouais. J'ai kiffé le coup de la déesse.
Merci pour cette fiche.
Amuse toi bien parmis nous.
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.   Ven 20 Avr - 20:51

Arf du coup je rage de pas avoir validé moi-même ! :P
Merci Parker ! =)

Welcome Mademoiselle Yu Ni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Yunyun, les pains à la viande et une erreur administrative.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit