T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Mer 13 Juin - 8:00

Un coup, voilà ce que m’assène Usui avant de m’inviter à aller dans une fête foraine, je ne suis plus une enfant mais je ne peux le lui refuser, il semble réellement s’inquiéter de mon sort. Je le suis ainsi dans sa voiture et il démarre, roulant à en faire crisser les pneus sur le sol, à en faire peur le silence puisque j’entendais l’accélérateur et le tapotement des doigts d’Usui sur le volant…. Je me laissais bercer par cette mélodie routière qui m’éloignait un peu plus des ennuis de cette journée complètement folle. Je ferme les yeux et reste silencieuse, à quoi bon gâcher ce si doux silence. Je m’enfonce dans mon siège et soupire de soulagement. Encore quelque instants et nous voilà à la pension où j’ai tenu à aller pour pouvoir me changer avant parce que je pus un peu la faune sauvage^…^.
C’est ainsi que je descends de la voiture, marchant aux côtés d’Usui pour pénétrer ce lieu qui est le nôtre, cette chambre où nous avons vécus des querelles sans précédents. Je me saisis de mes affaires de bains et d’une tenue appropriée pour sortir avec lui, je ne voulais pas que cela ait l’air d’un rencard alors je me l’étais jouée plutôt classe mais simple. Je descendis les escaliers du hall et me dirige vers les douches lorsque mon téléphone se décide à sonner… je me demande bien qui cela peut bien être à cette heure de la journée quand même.
Je ne fus pas surprise de voir celui de ma petite chieuse de cliente, Helena. Je pris une forte inspiration et répondit calmement :


« Moi-Bonjour Helena.
Helena -Je ne vais pas passer par quatre chemins, il y a une fête foraine, on s’y rejoint tout les deux pour un rendez-vous, je te paye le double de d’habitude et pas de retard ! »


Elle me raccroche au visage sans que je n’aie pu dire quoi que ce soit. Je soupire, je ne pouvais pas annuler avec Usui et je ne pouvais pas non refuser ce rendez-vous, c’était le double de d’habitude… Helena qui double mon salaire ça arrive tout les millénaires quoi ! Je soupire, jouer un double jeu ça me connaissait après tout, je pris ma douche rapidement et enfila un jean taille de baisse (ça me faisait ainsi moins de chose à enfiler ) et je mis un teeshirt mickey mouse assez neutre, pouvant être porté par un homme ou une femme sans aucune distinction . Je sors des douches et retourne dans la chambre où déjà est prêt Usui qui m’attend avec un sourire semblerait-il. Je lui souris et prend mon sac et ajoute à mes objets indispensable, un chemisier à carreaux & une casquette sans oublier mon corset sans que Usui ne s’en aperçoive.

C’est ainsi que nous sommes partis tout les deux vers la fête foraine, une grande roue , des tonnes de jeux ultra cher & une bouffe hors de prix mais bon le prix semblait abordable cette année vu que l’on ne payait qu’un ticket à l’entrée et ensuite tout était gratuit sauf la nourriture, ben ouais faut pas demander la lune hein .
Je restais au coté de Usui, m’extasiant devant chaque attraction, je savais qu’en son fort intérieur j’étais encore une enfant, une mineure qui n’aurait aucune chance de pénétrer son cercle d’ami… je soupire en le suivant vers la Grande Roue, le regard qui s’élève, mon téléphone sonne dans ma poche. Je me mords la lèvre inférieure et lis le SMS. C’est Helena


« -OU ES TU ?! »

Je soupire, le boulot m’appelle, je regarde ainsi Usui et déclare avec un réel air désolé :

«Moi - Je ..je dois aller au toilettes ! Attends-moi ici ! »

Je ne lui laisse pas le temps de répliquer que je cours aux toilettes, me change , devenant le beau jeune homme que désire tant ses dames et envoie un SMS à Helena :

« -Derrière toi ma belle. »

Elle se tourne en rigolant et me saute dans les bras, je vais vraiment morfler dans ce double jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Lun 18 Juin - 20:34

Je me dirige vers ma voiture, elle me suit silencieuse. Elle doit vraiment être mal pour ne pas ouvrir sa bouche depuis que je suis arrivé. Ou peut-être a-t-elle des remords et sait pertinemment que parler maintenant ne servirait à rien. Je monte dans ma poubelle roulante, j’attends qu’elle y grimpe et une fois qu’elle s’est attachée, je démarre en trombe. Plus vite on arrivera sur le terrain de jeu, plus vite elle retrouvera le sourire. Bon, j’avoue… Je n’aime pas la voir dans cet état, surtout si ce n’est pas moi qui l’ai mise comme ça. C’est bizarrement moins amusant. Je la regarde de temps en temps du coin de l’œil, tapotant mon volant du bout des doigts, elle est calme et ferme les yeux en soupirant. Je suppose qu’elle va vite reprendre le dessus et recommencer a me faire chier, mais je préfère ça à une Minami déprimé. Bon, je pense que je retirerais ce que je viens de penser quand elle recommencera à m’enmerder…

Nous arrivons à la pension ou je me gare tranquillement. Je suis la jeune fille jusqu’à notre chambre en silence. Ca deviens vraiment pesant cette situation mais en même temps, je dois profiter de son mutisme, qui va, j’en suis sûr, finir par me manquer. Je la laisse prendre ses affaires et sortir de la chambre pour aller prendre sa douche. Moi pendant ce temps, je me fume une clope a la fenêtre en observant l’extérieur. Le soleil commence à perdre en intensité, virant du jaune aveuglant à l’orangé du soir. Les cigales chantent encore, les bestioles volante viennent me saouler a essayé de pénétrer mes yeux. La porte s’ouvre, Minami a enfin fini de se préparer et je souris de contentement, espérant la faire sourire en retour. Par chance j’y ai le droit, je suis content qu’elle réagisse enfin, je prends la porte attendant qu’elle me rejoigne dans le couloir.

Nous remontons dans mon débris à roulettes puis partons enfin vers la fête foraine. Minami reste toujours muette mais elle semble un peu plus éveillée. Je me gare puis je vais directement payer les deux tickets d’entrée. Bordel, ils abusent ! Un prix aussi exorbitant pour quelques manèges. Sérieux… j’aurais dû lui proposer la piscine. Dans tous les cas, me voilà dans le parc de la fête foraine en compagnie de cette belle jeune fille. C’est le genre de situation que n’importe quel mec rêverait mais je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou non. Malgré tout ce qui ce passe, elle reste toujours mineur.

On marche dans l’allée centrale, Minami regardant chaque attraction avec des yeux brillants. Moi, je suis juste content de la voir enfin de meilleure humeur. J’espère pouvoir lui faire passer un bon moment en ma compagnie, et qu’elle profite, demain je redeviens Kurosaki Usui le vilain. J’ai bon cœur, mais j’ai des limite de temps dans mes actions alors faut profiter de ma gentillesse tant qu’elle est disponible en libre-service. On approche la grande roue, je suppose que c’est ce que toutes les filles apprécient alors je vais lui proposer d’y monter. Je la fixe mais elle semble occupé au téléphone avec je ne sais pas qui. De toute façon ce n’ai pas mes oignons, même si j’ai une terrible envie de savoir avec qui elle parle. Une fille ? Un gars ? …mhh bizarre, ça m’embête plus que je ne le pensais.

Elle soupir en raccrochant son combiné puis me fixe d’un air désolé. Ha j’aime pas ce genre de regard, c’est un signe annonciateur de problème très proche.

« Je ..je dois aller aux toilettes ! Attends-moi ici ! »

Elle ouvre enfin la bouche pour me dire qu’elle doit aller aux chiottes. J’acquiesce d’un signe de tête puis la regarde partir en direction des toilettes. En attendant qu’elle revienne, je regarde la grande roue tourné, puis je fixe les gens qui s’amuse au jeu de tire un peu plus loin. Je regarde par moment l’entré des toilette, elle en met du temps, je suppose qu’il y a du monde. Les toilettes des filles c’est comme le périphérique un samedi heure de pointe, c’est bouché…

Je me lève et me dirige vers le jeu de carabine. Je joue une partie, puis deux, puis trois. Décidément, c’est comme les cacahuètes, quand t’en prend une tu t’arrêtes plus. Avec les points que j’ai accumulés, j’ai pu choisir une peluche de bonne taille. J’ai le choix entre un lapin et panda, j’opte pour le lapin. Les filles aiment les lapins d’ordinaire. Je regarde ma montre, déjà 20 bonnes minutes qu’elle traine là-dedans, faut pas abuser. Je me dirige vers les toilettes et entre dans la porte destinées aux femmes. Ouai j’ai aucune honte et puis je n’ai pas de risque d’en voir une sur le toilette ou quoi que ce soit. Y a que chez les mecs qu’on peut nous voir pisser. Je suis surprit de n’y voir qu’une gamine qui m’observe avec de gros yeux rond.

-Minami ?!!

Pas de réponse, je suppose qu’elle est sortie et m’a laissé en plan. Qu’elle garce quand même. Je ne la comprendrais jamais cette gonzesse. Et moi qui m’était fait du souci pour elle, j’ai pris ma soirée pour elle et voilà qu’elle me pause un lapin. Je ressors énervé, retourne sur le banc devant al grande roue. Que dois-je faire ? Rentrer ou l’attendre ? Je fixe le nounours qui semble ce foutre de ma gueule, ou c’est peut-être mon imagination. Dans tous les cas, j’attends encore cinq minutes et je me casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Lun 25 Juin - 12:02

Helena est surement ma pire cliente car beaucoup trop capricieuse. A peine m’a-t-elle sautée au cou, elle me tire vers une attraction censée être effrayante et me sourit en me disant qu’elle veut que je lui fasse vivre des sensations fortes comme dans cette attraction. La suivant avec un peu d’appréhension, je priais pour qu’Usui ne m’en veuille pas à mon retour, je ne pouvais m’empêcher de regarder ma montre au poignet, pitié que cette fichue attraction de mes deux se termine au plus vite, je ne sais pas pourquoi mais je culpabilisais de ne pas avoir refusé le rendez-vous d’Helena, je voulais être avec Usui mais pourquoi ??... Pourquoi cela m’agaçait autant de ne pas être à ses côtés ? je ne sais pas et j’avoue ne pas réellement vouloir le savoir.

Helena me compresse le bras tellement fort que j’ai peur qu’elle me l’arrache au moindre cri que cette grognasse pousse … A ce rythme, Usui a du comprendre que j’étais déjà parti et si c’est le cas cela va être ma fête. Pfft je déteste vraiment les pimbêches qui m’empêchent de vivre un superbe rendez-vous… Ou là Minami ressaisis toi, tu ne sors pas avec Usui tu…es juste une simple petite gamine qui lui a envahit son espace vital souviens t’en et dont pour le moment il ne parvient pas à se débarrasser. Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi je prends autant la tête pour lui , je devrais plutôt me consacrer à tout ce qui est amour d’un jour ou amour toujours… Amour de mon âge mais quelque chose chez Usui me disait reste, tu as besoin de lui, tu as besoin qu’il prenne soin de ta petite personne et te consacre plus que quelque secondes dans un parc d’attraction. Tu as besoin qu’il t’aime, te déteste, te prenne rien que pour lui, te prouve que tu n’es qu’à lui … Une autre voix hurlait violemment que je devais fuir, cet homme n’est pas pour toi, tu dois partir avant qu’il ne te détruise, ne te dévore… Continue à être toi, autrement dit une petite fille travestie qui va rien faire d’autre que se faire payer des fortunes pour empêcher des grognasses d’être traiter de célibataires ou de filles n’ayant pas de vie. Sincèrement je ne vois pas le mal de ne pas avoir de vie après tout, les gens te foutent la paix ensuite.

Je suis tellement dans mes pensées que je n’ai pas savouré la fin de cette attraction, enfin c’est comme si ça m’avait plu au début. Je fais Helena lâcher mon bras et sourit en disant :


« Moi- Je vais à la buvette, va faire la queue pour Space time. J’arrive mon ange »

Elle part ainsi en courant, mon sourire d’ange semble lui faire de l’effet. A peine a-t-elle disparu de mon champ de vision que je cours vers un buisson enlève perruque, vêtement masculin et cours vers l’unique lieu où Usui pouvait m’attendre un banc près des toilettes… ça faisait facilement vingt minutes que j’étais parti et son air renfrogné me fit comprendre que j’allais passer un sale quart d’heure. Je regardais autour de moi et achète rapidement une barbe à papa, du pop corn et deux boissons avant de courir vers lui avec un air paniqué et désolée :


« Moi -Je te cherche partout ! »

Je suis réellement désolée mais essoufflée que très peu. Je le fixe alors dans les yeux et lui tend une boisson en souriant :

« Moi- Tiens, je ne savais pas ce que t’aimais alors j’ai pris un jus de litchi et puis aussi tiens une jolie barbe à papa ^^ »


Je me mordillais la lèvre inférieure et le regardais en ouvrant ma canette, la sirotant en remarquant l’énorme peluche à ses côtés … Il avait vraiment du se faire chier et vu le lapin ça doit être pour moi. Ne me dites pas qu’il a fait ça pour moi ? Je me mordillais la lèvre tandis que je sentais vibrer mon téléphone, non je ne pouvais pas me résoudre à répondre et abandonner de nouveau Usui. Je le pris et l’éteignis une bonne fois pour toute, dommage pour la prime .
Je regardais Usui en souriant et dis alors en souriant :


«Moi -..Maintenant on peut passer un moment ensemble, un vrai où je ne disparaitrais plus. »

J’étais sincère, je savais que si Helena me retrouverais elle me reconnaitrait mais je m’en fichais, je voulais bizarrement profiter de cet instant là, je voulais que Usui et moi soyons proche pour une soirée, une nuit et que..Demain nous soyons comme d’habitude, nous détester, que les sentiments qui troublaient mon cœur à l’instant présent disparaissent au fur et à mesure du temps. Je le voulais et je savais intérieurement que c’est ce qui arriverait alors je voulais profiter de cet instant, je mordis dans un pop corn et fixait Usui de mon regard rieur, lui tendant la main et me dirigeait vers l’Archange , une montagne russe énorme et géniale avec trois looping de 360° et où pendant 1minutes et 45 secondes on se demande si on va réellement crever comme l’ange qui perd ses ailes dessiner en grand sur l’affiche. Je met les pop corn dans mon sac et fixe Usui en disant :

«Moi - ça te branche ? Si je hurle, tu aura le droit de me donner un gage et si je ne hurle pas j’ai le droit de te poser une question ! Cap ? »

Je le fixais en souriant , que ce moment était beau, limite je prendrais bien une photo pour garder gravé à jamais ce sourire qu’il affichait lorsqu’il me regardait .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Ven 6 Juil - 21:03

-Je te cherche partout !

A cet instant, la chose la plus marquante qu’on peut voir sur mon visage, c’est ma veine frontale qui pulse la chamade sur ma tempe. Mon regard ce fait accusateur et animal. Je vais l’étriper, l’égorger, lui mettre la tête au carré…bref je vais la mettre dans tous les sens et lui apprendre que la patience a ses limites. Sauf que … tout ça c’est juste en rêve, je me retiens, même si j’ai l’impression que sa phrase n’est qu’une excuse bidon. Je ne suis pas idiot, je suis allé aux chiottes et elle n’y était pas. Elle me prend pour un blaireau ? Mh elle joue à un jeu dangereux avec moi…la vengeance est un plat qui se mange froid et Kurosaki l’a glaciale là !

Elle me fixe de son air angélique. Brrr ça donne des frissons tellement c’est mignon et flippant à la fois. Je suis mitigé entre la croire et la soupçonné de trucs louche. Toutefois, je vais lui accorder le bénéfice du doute et accepté ses excuses bidon ou non. Elle me tend une cannette que je prends en souriant. Allez Usui, fesont comme elle, feintons la bonne humeur… Sans compter que la barbe à papa c’est une bonne idée pour m’amadouer, j’aime le sucré. La garce, elle me connaît mieux que je l’aurais cru…d’ailleurs comment elle peut savoir ça ? Coup de chance !

J’ouvre ma canette que je bois d’un coup, j’ai une soif terrible. Surement l’énervement et le stresse de ces dernières vingtaines de minutes. Je la regarde ensuite prendre son tel et l’éteindre. Etrange…qui essai de la joindre sans qu’elle veuille lui accordé son attention ? Moi ça m’intrigue…elle à des problèmes ? Ne pas répondre ne lui attirerait pas plus de problèmes ? Va falloir que je joue au petit detective.

-..Maintenant on peut passer un moment ensemble, un vrai où je ne disparaitrais plus.

Grillé !!!!!!! Je le savais, ce coup de file doit être la personne qu’elle a vue ou appelée durant ces 20 minutes et elle ne veut rien me dire ! En même temps je ne suis rien pour elle, alors pourquoi elle m’en parlerait ? Mais ça semble l’agacer. Je veux savoir qui la harcèle…Kurosaki va encore mettre son nez là où il va se bruler les pattes…bof…pas grave, je ne risque pas grand-chose en fin de compte. Et la curiosité l’emporte sur la raison.

Elle me prend subitement la main et tire mon cul du banc. J’attrape in extremis la peluche et la laisse me guider vers les montagnes russes.

- ça te branche ? Si je hurle, tu auras le droit de me donner un gage et si je ne hurle pas j’ai le droit de te poser une question ! Cap ?

Je souris, un vrai sourire mais qui cache des intentions malsaines. Je suis doué, un vrai comédien. Elle me prend pour qui ? Personne ne hurlerait là-dedans. Elle propose un jeu alors moi aussi je vais y mettre des conditions. Et ici je veux juste changer de manège. Je la regarde et pointe du doigt derrière elle.

- Ok pour le deal …MAIS !! on le fait la bas dedans.

Je montre du doigt un parcours dans le noir complet d’une maison fantôme. Je l’attrape rapidement par la main et la tire devant ce manège. Il semble qu’on doit marcher dans le noir et qu’il est interdit au moins de 16 ans. Terrible je le sens bien ce truc. Au vu des cries dans le bâtiment, je suppose qu’elle va bien flipper…je vais faire d’une pierre deux coups. D’une je vais lui piquer son tel, de deux, elle va me sauter dans les bras par peur, je vais pouvoir la tripoter dans le noir et conti….Ho ! A quoi je pense là ? Reprend toi Kursaki, tu deviens un pervers en manque qui bave sur une minette qui portait encore des couches hier. D’ailleurs les femmes porte des couches toute leur vie…….….je crois que je m’égare. Bref en plus je vais gagner le pari alors que du benef pour moi.

Je ne lui laisse pas le choix et la tire devant le gars dans la cabine, je paye les places et nous voilà prêt pour la nuit de l’horreur mouhahaha, crie ma petite !! Kurosaki te réconfortera…et te piquera ton portable.

Nous entrons enfin dans la maison hantée, je fais signe a Minami de prendre les devants. Ho te fais pas de film ma petite, je ne suis pas le genre « prince charmant », je suis loin de ce cliché de mec qui ferait tout pour ce taper la gonzesse qu’il traine ici.

-Au faite, avant de rentrer complètement dans le noir, prend ça, je l’ai gagné avant en jouant au tire pendant ton absence.

Je lui tends la peluche lapin que je traine depuis tout à l’heure.

- Si t’as peur, cramponne-toi après.

Je jubile, je veux l’entendre crier, se coller à moi, pleurer et je lui volerais son précieux portable pour pouvoir y mettre mon nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 38
Date d'inscription : 06/01/2012
Camp dans la Bataille : Hétero

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Sam 21 Juil - 19:56

A mon plus grand étonnement Usui accepte mon deal mais à l’unique condition que l’on se rende dans l’attraction que j’avais faite il y a peu avec la petite Helena. Mon visage reste stoïque mais mon cœur s’emballe violemment en imaginant l’horrible situation dans laquelle je me trouverais si, par malheur, Helena m’attend encore devant le manège et que bien sur Usui la voit à mes côtés. Je sens déjà la douleur immense que me procurerait la main d’Helena et le cri que je retiendrais tandis qu’Usui regarderait d’un regard sadique la scène avant de me laisser pitoyablement seule dans le parc avec pour unique compagnie un sentiment bien étrange que je ne pensais jamais connaître de ma vie. Je soupire alors en le regardant droit dans les yeux face à ce sourire triomphant qu’il aborde comme s’il me voyait déjà hurler à plein poumon pendant l’attraction complètement débile dans laquelle il m’attirait.
Je souris alors en passant une main dans mes cheveux et dis alors en le fixant droit dans les yeux :

« Moi_ Alors allons-y tu vas le regretter crois moi ! »

Je souris en courant vers l’attraction à laquelle (à mon grand soulagement) Helena ne se trouvait plus depuis longtemps, il semblerait, vu que la foule avait pris sa place. J’écoute en silence les instructions que nous donne la petite télévision accrochée dans l’attraction et prévenant que les gens sujet à des maux diverses, aux futurs mamans et enfant de moins de cinq ans ne sont pas autorisés à faire l’attraction. Je me demandais bien ce qui pouvait autant faire sourire Usui tandis qu’il me tendait le beau lapin blanc aux yeux rouges qu’il avait pu gagner pour moi. Usui m’avait gagné une peluche à moi, celle qui était censée n’avoir aucune importance à ses yeux.
Je ne pus m’empêcher de sourire face à ce geste de gentillesse inattendu de sa part.

Ceci me paraissait entièrement impossible d’imaginer cet homme qui se prétendait être un adulte responsable pouvant être gentil avec une gamine aussi égocentrique que moi, je ne souhaitais pas m’attacher à cet être là mais c’était plus fort que moi… Je le sentais tellement doux au fond, un cœur en guimauve derrière un mur de pierre et une forteresse faite de barbelés. Je continue d’avancer à ses côtés et serre fort cette peluche contre mon corps, je suis tellement heureuse de l’avoir… J’ai l’air d’une enfant n’est-ce pas ? Pourtant, voyez-vous, avec Usui je ne parviens pas à être un parfait cœur de pierre…

Je ne suis bonne qu’à lui sourire alors que je suis censée lui faire chier constamment. Je devrais surement fuir avant de m’attacher entièrement à lui, avant qu’il ne découvre à quel point je suis une fauteuse de trouble, une menteuse qui va lui gâcher sa petite vie. Je le suis pourtant dans l’attraction, je sais que si jamais il apprend que je suis à la fois un garçon et une fille, jamais il n me pardonnera … Je ne supporte pas l’idée en elle-même… c’est comme si on m’arrachait un membre mais je ne savais pas lequel mais celui-ci me permettait de vivre et que sans lui, je risquais de perdre toute énergie, toute vie quoi.
La voix de la standardiste me sortit de ma transe :


«Standardiste -Montez et attachez vos ceintures. Evitez de mettre les mais hors du wagon ou un monstre risque de vous les dévorer »

Je ne sais pas réellement si ce genre de discours devait faire peur les visiteurs de cette attraction mais elle ne me fit même pas tressaillir. Assise au côté de Usui, je serre contre mon cœur la peluche offerte par Usui et le regarde du coin de l’œil, celle-ci commence et c’est bizarre mais avec lui à mes côtés la peur se fait ressentir… Je me sens soudainement une femme, une vraie, une qui peut avoir peur et qui a besoin d’une épaule pour la réconforter. Je tremble, je ne dois pas crier cela lui ferait trop plaisir pourtant une voix intérieure me disait que je ne pouvais pas y résister à cette envie de fille et lorsque la main poilue et inattendue d’un monstre des lacs sortit de nulle part pour venir de saisir de ma main, le cri vint d’un coup, me blottissant contre Usui, je fermais les yeux et resta contre lui en me mordant la lèvre inférieure … quelle trouillarde je fais !

Je me tiens à Usui, ma tête blottie dans son cou, mon souffle s’accélère et je ne parviens pas à le lâcher pourtant je le tiens avec douceur mais je ne peux rien faire d’autre que rester contre son corps et hurler dès qu’une chose immonde me touche du bout de ses ongles hirsutes le touche. Et puis l’attraction se termine, je n’ai jamais été aussi heureuse de voir quelque chose finir. Je saute hors du train et marche aux côtés de Usui, je me sens légère, mon nounours contre mon cœur, je me mordille la lèvre inférieure et sourit :


«Moi -Il semblerait que tu aies gagné, je m’incline. »

Je farfouille ma poche pour en sortir un bonbon mais en plus qu’il n’y ait plus de bonbons, il n’y a plus mon téléphone….OH MON DIEU ! Je regarde Usui prise de panique et déclare :

«Moi -Je reviens. »

Je sais, il avait déjà entendu ça mais là je courais en bourrasque vers l’attraction en espérant retrouver mon téléphone en bon état et surtout le retrouver tout court ou je risquais réellement d’avoir des ennuis. Mon chemin fut entravé par la venue d’un obstacle de taille, me fixant longuement comme si elle m’avait reconnu. Prions pour que non ,elle m’approche à grandes enjambées et me saisit par les épaules avant de déclarer :

«Helena - Aurais-tu vu un jeune homme nommé Minami ?! »

Je souris nerveusement, Helena semblait animée d’un désir ardent qui allait me consumer si jamais elle apprenait que j’étais Minami son prince charmant. Je fis non de la tête et elle me lâchait comme déçu avant de se remettre à marcher lentement, je courus vers l’animation et supplia la standardiste d’arrêter quelques instants mais elle refusa en ne me donnant comme raison que celle-ci :

«Standardiste -Pardonnez nous mais nous ne sommes pas habilité à répondre à votre requête. Toute perte est à votre charge. »*

Fermant son petit microphone, je la vois partir ensuite pour aller surement prendre sa pause. Je shoote dans la cabine et me laisse glisser au sol loin de la queue, les larmes aux yeux… Ma vie est entièrement foutue !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 68
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 28
Camp dans la Bataille : Moi hétéro Mouhahaha vive les petites culottes!!

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro convaincu(e).
Pseudo Internet: Daisy (voir mon histoire)
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   Mer 25 Juil - 20:59

Je la fixe, elle semble ne pas trop mal le prendre. Moi qui m’attendais à ce qu’elle râle, bizarrement c’est déjà moins jouissif. Elle passe une main dans ses cheveux puis me regarde et me préviens que je vais le regretter. Ah bon ? Je ne crois pas non… Je ne risque pas de crier là-dedans. Voilà qu’elle taille en courant…c’est bien typique des nanas ça, courir comme des petites barbie. Je la rejoins sans me précipiter, marchant à mon rythme les mains dans les poches. Une fois sur place on passe la file d’attente puis on entre dans une pièce ou passe une vidéo sur les risques de cette attraction.

On avance dans la file, je regarde discrètement Minami qui sert la peluche contre elle. Je me demande bien pourquoi elle torture cette pauvre peluche avant même d’être dans l’attraction.

«Standardiste -Montez et attachez vos ceintures. Evitez de mettre les mais hors du wagon ou un monstre risque de vous les dévorer »

Je monte dans la petite nacelle qui va nous guider à travers ce manège de l’horreur. Je suis pressé de voir comment va réagir cette gamine dans un tel endroit. Après, toutes les filles ne sont pas forcément des peureuses mais la plupart ont un seuil de tolérance à la peur plutôt bas. Ce qui fait, que nous les hommes, on peut en profiter un max dans ce genre de situation difficile pour elles.

L’attraction commence, on entre dans la pénombre pour voir toute sorte de créatures. Je regarde les décors avec un peu de m’enfoutisme, moi ce qui m’intéresse c’est la réaction de Minami. Du coin de l’œil je peux la voir serrer la peluche, la tension semble monter en elle. Je me demande comment elle réagirait si on venait à la surprendre maintenant. En fait je n’ai pas longtemps à me poser la question. Une main velue vient toucher celle de ma voisine, qui se met à hurler et à s’agripper à moi comme une enfant terrorisé. Pendant tout le parcours, Minami reste blotti contre moi, son visage enfoui dans mon cou, ses doigts crispé sur mon sweat et criant au moindre truc qui la frôle. Je me suis même permis de la titiller un peu, utilisant ma main libre pour lui chatouiller l’arrière de la tête. L’effet est instantané, par contre je crois que je suis sourd de l’oreille droite maintenant….

L’attraction ce termine et Minami saute de la nacelle comme s’il en dépendait de sa vie. C’est amusant à voir, elle semble moins chiante ce soir…c’est bizarre.

«Il semblerait que tu aies gagné, je m’incline. »

Je la regarde fouiller ses poches, son visage affiche de plus en plus une expression de peur, de panique. Ben je vais vous dire… Je ne suis pas surpris du tout. Elle part en courant en stipulant qu’elle reviendrait. Bien sûr qu’elle reviendra parce que c’est moi qui l’est ! Je sors le portable de la gamine de ma poche et farfouille ses appelle. A vrai dire, je lui ai chouré dans l’attraction. Elle était tellement occupée à crier et fermer les yeux qu’elle n’a pas senti que je fouillais sa poche pour lui piquer son tel. C’était vraiment trop facile.

Je fouille les numéros et appuie sur « rappeler le dernier numéro ». Je suis un salaud mais j’assume. J’ai 22 ans mais j’ai parfois des réactions de gosse de 15 ans. La rancune c’est mon plus grand défaut ou peut –être al curiosité. Enfin les deux sont plus ou moins similaires dans le cas présent. J’attends qu’on décroche, je me demande bien qui va être à l’autre bout du fil.

-MINAMIIIIIIIIIIIII !! Tu es ou, je t’attends depuis des lustres BAKAAAAA !!! Ce n’est pas bien de faire attendre une fille comme ça !! Vraiment les hommes de nos jours sont plus du tout galant !!

Je suis sourd de mon oreille gauche maintenant. Malgré que j’ai violement écarté le combiné de mon oreille, je l’entends encore hurler à travers malgré le bruit autour de moi. Elle a une voix horrible ! J’approche ma bouche du téléphone en faisant bien attention de ne pas y mettre mon oreille.

- Du calme ma petite ! Ce n’est pas Minami mais Usui de l’autre côté.

Soudainement plus de voix, je me demande si elle réfléchit ou si elle a honte de sa réaction. J'ose poser mon oreille contre le téléphone.

- Heu…puis-je parler à Minami ..s’il vous plait ?
- Elle n’est pas la, enfin si mais …
- Elle ? Minami est un mec…c’est quoi le délire là ?
- …Ah bon ?...ben écoute on est devant le train fantôme, on va t’attendre.
- J’arrive !

Minami un mec ? Soit elle est aveugle soit…y a magouille. Je marche jusque au train fantôme ou Minami est au sol, loin de la queue mais encore devant l’attraction. Je me mets devant elle et la fixe en soupirant.

- On va attendre 5mn ici, quelqu’un va nous rejoindre….Je crois que je vais apprendre quelque chose d’intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Help, je suis un agent double ou juste une fille qui joue sur deux tableaux malgré elle. [ PV Kurosaki Usui ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit