T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Animadversion [Madison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar &&. News' Crazy
||Bienvenue à Kohime

Messages : 3
Date d'inscription : 17/07/2012
Camp dans la Bataille : Bisexuelle

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet: Advitam
Mes Relations :
MessageSujet: Animadversion [Madison]   Mar 17 Juil - 10:49

    ••• Dossier d'inscription
    ••• à la Pension Kohime

    © Madison Stewart
      • Nom : Stewart
      • Prénoms : Madison Elisabeth Margaret
      • Âge & Date de Naissance : 22 ans ; 7 mars
      • Nationalité : Anglaise
      • Orientation sexuelle : Bisexuelle
      • Profession : Psychologue

• Raisons pour lesquelles vous venez habiter à la pension : Le Japon l'a toujours plus ou moins attirée; et là-bas, il y a du travail.

• Description Physique : Ses yeux finirent par se poser sur un miroir, le seul de la pièce. Il était plus grand qu'elle. Elle s'approcha et se fixa. Pour la première fois, elle décida de se regarder, de s'observer, voire même de se contempler. Finalement, elle n'était pas si grande que ça pour une femme, loin de là. Tout juste un mètre soixante-cinq. C'était ses cheveux qui l'allongeaient. Pour l'instant, ces ondulations bouclées ne lui arrivaient qu'à la poitrine, mais elles poussaient tout juste. Madison les voulait longs, ses cheveux, très longs. D'ailleurs, en parlant de poitrine, elle n'avait pas trop à se plaindre de ce côté-là. Rien d'extraordinaire, un bon quatre-vingt dix C, ni trop gros, ni trop petit. Actuellement en sous-vêtements, on voyait distinctement le piercing qu'elle avait au nombril. Elle s'en était récemment achetée un, une croix catholique. Elle sourit. Son regard descendit encore un peu et finit par arriver au niveau de ses jambes. Horreur. Elle détestait ses jambes. Elle trouvait ses cuisses trop grosses, ses mollets trop gros, ses genoux trop moches. Seuls ses pieds et ses chevilles lui plaisaient. Le dernier endroit où se posèrent ses yeux fut sur son visage. Elle s'aimait bien. Elle avait des yeux magnifiques, verts/dorés selon la lumière. Madison n'avait pas un gros visage, au contraire il était plutôt fin. Son nez et sa bouche avaient tout ce qu'il y a de plus discret. Elle sourit encore. Oui, elle s'aimait bien. Elle remarqua au moment de se détourner du miroir qu'elle avait une petite fossette qui se formait lorsqu'elle souriait, sur la joue gauche. Elle ne l'avait jamais remarquée. Oui, se regarder au moins une fois dans sa vie, se mettre en face à face avec soi-même est loin d'être une mauvaise idée... Surtout lorsque l'on se connaît mal.

• Description Morale : Après s'être habillée, Madison s'installa à son bureau et prit une enveloppe qui traînait dans ses cartons. Le papier était à moitié jauni, mais pas assez pour qu'il s'agisse d'un papier ancestral. Il avait quatre ou cinq ans tout au plus. Une lettre était à l'intérieur. Elle l'ouvrit et sourit de nouveau. Elle se souvenait de chaque mot de ce bout de papier. Installée inconfortablement, elle le relut.

Chère Madison,
le choix que tu as fait n'appartient qu'à toi et je ne peux que le respecter. Au fond de moi, j'ai toujours su que tu partirais à la recherche de quelque chose de bien plus profond que ce que tu nous faisais croire. Tu nous disais sans cesse que tu voulais travailler entourée de livres. Rien d'autre ne t'intéressait, d'après toi. Têtue et bornée comme tu es, on t'a laissée faire. Et vois où tu en es rendue. Tu n'as pas besoin de faire tout ça, chérie. Tu pourrais ouvrir ton cabinet de suite, si tu avais les moyens. Tu sais tout de tout le monde. Je ne sais pas comment tu fais, mais, moi qui suis un mur infranchissable pour tout le monde, tu m'as découverte en deux heures. En deux heures ! Tu es parvenue à l'impossible, tu m'as dit qui j'étais, tu as répondu à toutes mes questions existentielles en deux heures. Tu as un don, darling. Je ne peux que t'encourager vers cette voie-là, même si, à mon avis, tu es vouée à bien plus grand. Tu ne peux pas t'enterrer dans quelque chose d'aussi commun. Je sais que tu veux aider les autres, tu as toujours été comme ça, généreuse comme pas deux. Mais fais attention, les gens se transforment en hyènes et en chacals de nos jours. Tu as tendance à être un peu trop gentille, chérie... Méfie-toi, au moins pour moi. Tu t'enfonces dans des études sérieuses, gâche pas tout. Tiens bon, il paraît que c'est difficile. Et ne te moque pas de tes camarades parce qu'ils n'y arrivent pas ! Tous n'ont pas les facultés que tu as, sois tendre avec eux. Non j'déconne, mords-les s'il le faut, mais défonce tout !
Allez va, je te laisse à tes occupations. N'oublie pas de me donner de tes nouvelles une fois que t'auras trouvé du boulot, on se fera une bouffe et tout. Jimmy et moi t'embrassons.
Eleanor
xxx


Madison posa la lettre sur le bureau et regarda dans le vide. Eleanor... L'unique femme de sa vie.

• Votre histoire : Elle secoua son visage, se leva et regarda dans l'un des cartons qui devait encore être déballé. Elle fouilla dedans et parvint à en sortir un album photo tout moche, tout marron, tout crasseux. Elle s'assit sur le lit. En fait, elle s'y cala bien au fond. Elle s'enroula dans son plaid et ouvrit la première page de l'album. Il n'y avait qu'une seule photo, qui avait très certainement été prise peu après sa naissance. Elle était dans les bras de sa génitrice, celle-ci entourée par les bras du géniteur de Madison. Ils souriaient tous les deux. La photo avait dû être prise à la maternité, à en croire la couleur des murs. Madison tourna quelques pages et tomba sur une photo d'elle assez amusante. On la voyait assise sur un cheval à bascule, en bois, très certainement fabriqué par son grand-père. A en croire cette photo, elle s'amusait sur ce petit cheval. Elle se souvenait brièvement de ce moment de sa vie. C'était à Noël, le dernier que ses grands-parents maternels aient passé - elle n'a pas connu ses grands-parents paternels, ils sont décédés alors que son père atteignait juste la vingtaine. Elle tourna encore quelques pages lorsque ses yeux s'exorbitèrent, avant qu'elle n'éclate d'un rire fort et strident. On la voyait habillée en pseudo emo-girl/gothique/dark assez étrange. La bonne époque, bien qu'elle était vraiment ridicule ainsi. La photo avait été prise devant son lycée, très certainement le jour de la rentrée en seconde. Juste à côté d'elle se trouvaient Elanor et Jimmy. Ses deux meilleurs amis. Ses deux premiers. Uniques. Elle tourna de nouveau les pages et là, tomba sur une photo... Particulièrement dérangeante. Madison était quasiment nue dessus et dans une position plutôt osée, un verre d'on ne sait quoi à la main, un joint dans l'autre. Elle tourna les pages jusqu'à la dernière photo. C'était une photo d'elle, Jimmy et Eleanor. La dernière qu'ils aient faite tous ensemble. Elle date de la dernière fois où ils se sont vus, il y a plus de cinq ans. Une fois un bas littéraire obtenu, Madison s'était dirigé vers des études de psycho, alors que Jimmy et Eleanor, en couple, avaient décidé d'habiter ensemble à l'autre bout du monde. Madison avait reçu une lettre de sa meilleure amie un mois avant leur départ. Deux ans après, elle apprenait qu'ils étaient décédé lors d'une bagarre à armes à Mexico. Elle avait bien failli arrêter les études, mais, pour eux, n'avait rien lâcher. Ses parents avaient été derrière elle et l'avaient soutenue, dans toutes ses épreuves, simples ou difficiles. La jeune femme posa l'album sur le lit et se leva, se posant devant la fenêtre. Elle avait pris un nouveau départ. Elle avait quitté son Angleterre natale pour le Japon. Elle avait trouvé un travail en tant que psy dans une pension. Elle avait facilement trouvé une petite maison. A bien y penser, son histoire n'a rien d'extraordinaire. Bien au contraire.

• Selon vous, quel groupe vous conviendrait le mieux ? :
[ Fuck off ] [ So Mysterious ] [ Smile & Nyappy ] [ Like a Prince ] [ Shy & Innocent ] [ Hey ! You're Crazy !? ] [ I don't care ] [ Princess Glamour ] [ Musical's Victim ] [ So Stupid ] [ Be Famous ] [ Dangerous Sweety Girl ] [ Sport ! Run ! Run ! ]

• Nom du personnage que vous utiliser pour votre avatar, et d'où il sort: Aucune idée

• Code du réglement o/ :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar&&. PK-ien Confirmé !
||T'as toujours pas coulé ? ♥

Messages : 49
Date d'inscription : 20/04/2011
Camp dans la Bataille : Passe, j'aime pas les batailles.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Animadversion [Madison]   Sam 21 Juil - 21:49

Yo. o/

Bon. Bah que dire sinon que c'est tout beau tout bien et super agréable à lire. La présentation en rp sort un peu de l'ordinaire, ça faisait longtemps qu'on en avait pas eu.
Bienvenue à Kohime Stew. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Animadversion [Madison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit