T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The truth exist beyond the gate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: The truth exist beyond the gate   Lun 22 Fév - 11:18

Si Pepper souffrait cruellement des effets du décalage horaire, elle n’en montrait rien. Elle était partie la veille, avec un mot laissé à ses parents, qui ne s''apercevraient sans doute de son absence que dans une semaine. Ou un mois. Elle s'en fichait totalement.
Une valise à la main, elle fendait la foule avec grâce, n’hésitant pas a pousser les gens qui la gênaient d’un coup de coude. Elle s’appliquait à garder une attitude digne et fière, un sourire méprisant sur les lèvres. Sans même jeter un regard aux gens qui la pointaient du doigt, elle se planta à un arrêt de bus pour se rendre à la pension.
On lui avait dit que c’était un coin paumé, pile ce qui lui fallait. Peut être qu’elle y rencontrerai des gens intéressants, pas vrai ?

Pepper avait opté pour des vêtements sobres pour ce premier jour. Du noir. Une chemise noire à manches longues, une jupe noire pas trop courte, rigide, et des bottes noires également. Sa valise aussi était noire, mais les fermetures éclair brillaient d’un éclat doré. Superbe.
La jeune fille avait également ajouté une petite touche fantaisiste, des boucles d’oreilles représentant le drapeau anglais. Elle avait beau fuir son pays, elle en était fière.
D'ailleurs, les gens n'avaient aucune raison de la pointer du doigt, si ? Ah, ses yeux peut-etre ? Pff ...

En attendant le bus, elle s’assit sur un banc et grignota une biscotte en regardant sa montre. Surtout, ne jamais attendre les bras ballants, l’air paumée. Il fallait montrer qu’on avait toujours quelque chose à faire. Enfin bon …
Le bus arriva enfin, et Pepper monta, ignorant le chauffeur qui lui proposait son aide. Elle s’assit à une place libre, parmi tant d’autres. Bon d’accord, en réalité, le bus était presque vide. Elle ne prêta pas la moindre attention aux autres passagers et sortit un livre. Elle n’aimait pas spécialement lire, mais c’était encore une petite action pour souligner le fait qu’elle n’était pas du genre à attendre sans rien faire.

Le bus s’arrêta enfin devant un grand bâtiment coloré, entouré de végétation. La pension. Pepper sourit. Elle aimait ça. Elle aimait cet endroit. Elle descendit bu bus, récupéra sa valise et se dirigea d’un air sure d’elle vers le hall d’entrée, comme si elle avait toujours vécu ici. Elle se planta dans le hall dans une attitude prétentieuse, attendant que quelqu’un passe par là.


Dernière édition par Pepper Bell le Jeu 25 Fév - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar
| Goes into a frenzy |


Messages : 394
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 25
Camp dans la Bataille : M'en tape.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Lun 22 Fév - 14:37

Aleksandra se tenait là, debout, à attendre patiemment que sa sœur daigne la lâcher. Le regard inquiet de ses parents, et plus particulièrement celui de sa mère, carrément affolé, lui étira les lèvres en un sourire satisfait. Mais c'est vrai quoi ? Comment une fille telle qu'Aleksandra allait pouvoir se débrouiller seule, sans une thune, sans rien. Ce que se demandait du moins sa mère. Pour la jeune fille, rien de plus facile.
Elle allait vivre dans cette pension un peu paumée à l'autre bout du Japon. Quitter ses proches et ses habitudes ne lui faisait rien et d'ailleurs, pouvait-on les appeler des proches ? Bref, elle en avait marre de voir ces têtes trop familières. Elle avait envie de rencontrer de quoi se divertir. Sa sœur finit par la lâcher, les yeux mouillés. La fillette aimait sa sœur, bien que celle-ci soit loin 'être parfaite... Aleksandra se dirigea vers la porte, valise en main. Elle l'entrouvrit, et de l'air humide entra à l'intérieur. Pour seul adieu, elle adressa à sa famille son sourire le plus cruel et ses yeux brillants d'excitation parcoururent une dernière fois les faces perturbées des Romansky.

Une entière journée de train était nécessaire et Aleksandra détestait perdre son temps. Elle sortit quelques magazines et son baladeur MP3. L'anglaise voyait du coin de l'œil les gens autour la regarder, manifestement stupéfaits de la tenue d'Aleksandra. Et celle-ci en était d'autant plus contente. Ses cheveux étaient attachés par un élastique rouge, ce qui formait une minuscule petite couette. Deux mèches se balançaient dans le vide, caressant des boucles d'oreilles d'une forme inconnue, d'un bleu vif. Elle avait enfilé son plus beau chemisier noir, aux légers traits blancs, et avait déboutonné suffisamment de boutons pour qu'on aperçoive un soutien-gorge de la même couleur noir profond aux discrètes dentelles blanches. Pendait à son cou un œil rouge en toc, tenu par une chaîne de mauvaise qualité quelque peu rouillée. Aleksa avait opté pour un pantalon en cuir souple taille basse de la même couleur, qui s'arrêtait aux mollets; et la course du noir sur la peau aspirine de la jeune fille était reprise par de petites chaussures aux talons démesurés. Et quand elle s'apprêtait à tourner une page, une guerre de bruits de fer provoqués par les bracelets multicolores placés sur les poignets de la brune annonçait le mouvement.

Une dizaine de minutes de marche et elle serait devant la fameuse pension. L'air sûre d'elle, elle sortit de la gare et s'avança droit devant. Elle ne devait pas hésiter, elle tomberait bien dessus et de toute façon sa mémoire se souviendrait bien du coin, la carte sur Internet étant assez explicite. Ses pas résonnèrent dans l'allée de façon la plus régulière possible. Un sourire satisfait animait son visage. L'endroit était beau, Aleksandra était forcée de l'admettre. La porte de l'entrée venait juste de se fermer, si on en croit le 'clac' qui venait de retentir. La nouvelle arrivante sourit de plus belle. Quoi de mieux que rencontrer une première victime dès son arrivée ?
Le hall était spacieux, assez illuminé en dépit de la lumière qui s'effaçait peu à peu dehors. Une décoration assez banale, un comptoir, quelques sofas ici et là, un tapis, de jolis rideaux... Aleksandra s'était arrêtée juste à l'entrée, faisant mine d'inspecter l'endroit d'un air las. Une fille immobile au milieu attira l'attention de la jeune fille qui se dirigea d'un pas ferme vers elle. Autour, des gens passèrent, regardaient vaguement les nouveaux et repartirent, mais l'anglaise était déjà occupée à étudier la fille se tenant devant elle. Elle la contourna et s'arrêta face à l'inconnue, une main sur la hanche. Sa première impression fût 'banale' mais changea tout à fait lorsqu'elle aperçut les yeux de la fille. Un sourire s'anima sur la face d'Aleksa, amusée par cette couleur très étrange.

« Nouvelle, je présume. »
Dit-elle en regardant la valise de goût de son interlocutrice avant de plonger ses yeux impassibles dans les siens. Elle scrutait obstinément sa réaction. Les yeux de la fille devant elle étaient décidément incroyables. Des lentilles, sans doute. D'un jaune orange mielleux.

« Je m'appelle Aleksandra Romansky. Contente de te rencontrer. »
Être aimable au début, tourner les situations en son avantage puis refermer son piège sur ses victimes. Rien de plus intéressant que prendre son temps. D'autant plus que la jeune inconnue ne ressemblait pas aux cruches qui se laissent trop facilement avoir. Encore plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Lun 22 Fév - 17:44

Pepper était carrément stupéfaite là. Enfin, impassible, mais stupéfaite. Elle venait à peine d’entrer qu’une inconnue venait de se planter devant elle, de la dévisager avec un sourire et de lui parler le plus naturellement du monde.

« Nouvelle, je présume. »


Haaan, quelle perspicacité. La jeune fille serra les dents sans même suivre la regard de la fille qui s’était bien évidemment arrêté sur sa valise.
Mais en même temps, au lieu de paraître agacée, elle était plutôt intriguée par cette fille directe et sans gêne, assez particulière. Avant que Pepper n’aie l’opportunité d’ouvrir la bouche, l’inconnue avait repris.

« Je m'appelle Aleksandra Romansky. Contente de te rencontrer. »

*Moi pas*
Quelque chose la gênait chez cette fille, en dehors de son physique (Pepper avait rarement rencontré une fille aussi excentrique). Peut-être la façon dont elle la dévisageait, son sourire, cordial en apparence, mais plein de mépris. Elle eut soudain l’impression d’être n’importe qui, regardée par Pepper. Alors c’était comme ça que ce sentaient les gens quand elle les jugeait du regard ? Elle eut un frisson.
Son regard s’attarda quelque peu sur le visage de l’inconnue. Jamais elle n’avait rencontré quelqu’un à la peau aussi pale. Comme quelqu’un qui n’avait jamais vu le soleil. Ou quelqu’un de malade. Un vrai vampire. Et pour accentuer cette impression, une cascade de cheveux d’un noir profond. Et ces yeux … Rouges … Sûrement des lentilles, mais qui formaient un contraste a la fois saisissant et si naturels sur ce visage de neige.
Un regard vif, profond, en apparence froid, mais … Pepper n’aurait su dire ce qu’on voyait au fond. De la douleur ? De l’incertitude ? Elle sentait son assurance vaciller. Impossible de juger cette fille.

D’ailleurs, ce nom ? Aleksandra Romansky ? Sûrement pas japonais, c’était clair. Alors quoi ? Russe ? Impossible de mettre une nationalité sur ce nom, et le physique n’aidait pas. D’ailleurs, est-ce que les russes avaient un physique particulier ? Si c’était le cas, Pepper n’en savait absolument rien. D’ailleurs elle s’en fichait. Enfin, elle devrait s’en ficher. Elle réalisa un instant que ce n’était pas son genre que s’intéresser aux autres.

Elle se reprit en voyant que la fille attendait sa réponse. Sans vraiment avoir l’air de l’attendre. Elle avait toujours l’impression d’être devant un miroir, qui lui renvoyait une part d’elle même. Très très bizarre.

« Je m’appelle Pepper. Bell Pepper »

Elle appuya sur tous les mots avec mépris, ajoutant un semblant de courbette à la suite :

« je suis également ravie de te rencontrer », fit elle en montrant bien qu’elle n’était pas ravie du tout.

La fille allait sûrement se moquer de son nom si elle parlait anglais. Bah, moins que si elle vivait encore en angleterre. Et puis d’abord elle pourrait se moquer du physique d’Aleksandra. Qui pourrait également se moquer du sien. Mais non, Pepper était moins bizarre ! quoi que … Bah, quoi qu’il arrive, Pepper avait un meilleur sens de la répartie ! Et de l’assurance.
Mais depuis quand se souciait-elle de l’avis des autres ? Et d’abord, est-ce que les russes parlent anglais ?
Petit rire intérieur.

« Je pense que tu es nouvelle aussi » la défia Pepper. « Tu ne viens pas d’entrer juste derrière moi ? »

Faible argument. Elle pouvait aussi bien être juste sortie. Mais bon, Pepper tenta sa chance. Au pire, elle pourrait se rattraper.

Elle planta son regard dans les yeux insondables d’Aleksandra et resta immergée dedans, dans une attitude de défi, style « qui lâchera en premier ». Puéril et inutile. Mais nécessaire de son point de vue. Elle voulait savoir. Savoir si Aleksandra serait digne de respect.


Dernière édition par Pepper Bell le Mer 24 Fév - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar
| Goes into a frenzy |


Messages : 394
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 25
Camp dans la Bataille : M'en tape.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mar 23 Fév - 11:22

Aleksandra se sentirait bien, ici. Elle le savait. La preuve était qu'il y aurait au moins une fille capable de tenir tête à l'anglaise. Ça se voyait dans le regard de l'inconnue. Il y avait une sorte de méprise agréable aux yeux de quelqu'un pour qui la gentillesse n'est qu'hypocrisie. Et une assurance remarquable. La fille aux cheveux clairs devant elle semblait tout à fait impassible. Aleksa aimait déjà le caractère de celle-là, ce qui fit briller dans ses yeux l'excitation qu'elle ressentait quand quelqu'un se différenciait enfin de tous ces abrutis trop faciles à berner. Elle sentait aussi qu'elle ne risquait pas d'être déçue, ici.
L'inconnue se présenta à son tour. Pepper ? Bell Pepper ? Aleksandra n'avait jamais vu un nom aussi ridicule, mis à part le sien. Quelle idée. Même en Angleterre, personne n'aurait l'idée d'appeler son enfant Pepper Bell. Un nom qui finalement, s'accordait au physique étrange de Pepper. De plus, on concluait sans trop de difficultés l'origine de cette fille. Elle venait sûrement d'Angleterre, ou au pire d'un pays où l'on parlait anglais. Ou des Etats-Unis. Non, en fait, pleins de choix étaient possibles. Aleksandra avait abandonné son sourire amusé pour prendre cet air narquois que sa famille avait tant detesté.

« Quel joli prénom. » Dit-elle sur un ton ironique.
Visiblement, son interlocutrice avait un fort caractère. Aleksandra ne se laissera pas marcher sur les pieds. Elle commençait à apprécier Pepper, pour cette assurance. Une nouvelle rivale digne de ce nom, peut être.

« Je pense que tu es nouvelle aussi. Tu ne viens pas d’entrer juste derrière moi ? »
Aleksandra fixait d'un air hautain le visage de la jeune fille devant elle. Ne venait-elle pas de défier indirectement la brune ? Du cran, dis donc. Mais c'est avec plaisir que l'anglaise allait rentrer dans son jeu. Bien quoi ? Elle aimait les jeux. Le pire, c'est qu'elle avait raison. Aleksa était bien nouvelle, venait bien d'entrer, mais n'importe qui aurait pû le deviner, non ? Bref, il allait bien falloir qu'elle trouve de quoi prendre l'avantage. La tête penchée, un air las sur le visage, elle répondit le plus spontanément possible, en y mélangeant une touche ironique.

« En effet, belle déduction » Puis, elle murmura, pour elle même d'une façon totalement inaudible « Je crois qu'on va bien s'entendre. »
Aleksandra commençait maintenant à détailler la fille. Elle semblait avoir du goût, bien qu'un peu classique. Le plus joli, ce devait vraiment être ses yeux. Bien qu'Aleksa faisait mine de ne pas en être étonnée, elle était tout de même un peu énervée. Cette fille avait des yeux encore plus étonnants qu'elle. Vinrent ses cheveux, clairs mais d'une couleur appaisante, en quelque sorte. Physiquement, les deux jeunes filles ne se ressemblaient pas le moins du monde et pourtant, on aurait dit qu'elles avaient été faites sur une même base pleine de méprise envers les gens.
Si ça, ça ne rendait pas encore plus intéressante la rencontre, alors... Bref, elle reprit, cette fois sur un ton un peu plus doux, arômatisé à l'amusement.

« T'as pas l'air Japonaise. Du tout. Tu viens d'où ? »
La brune était curieuse et avide d'en apprendre plus sur cette personne. C'était direct, mais quoi ? Elle ne faisait pas dans la patience, l'attention ou je ne sais quoi d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mar 23 Fév - 11:50

Elle la haïssait. Elle aurait aimé la haïr. Impossible.

De quel droit cette fille venait la défier, avec cette assurance insupportable ? De quel droit venait elle montrer à Pepper qu’elle n’était pas supérieur à elle ? De quel droit osait-elle venir devant elle, parfait reflet d’elle-même, lui montrant ses défauts dans ce regard rouge sang ?
Pepper voudrait la haïr. Mais ce ne serait pas se haïr soit-même ?

Elle avait l’impression qu’on pouvait lire en elle à présent. Et elle détestait ça. Et pourquoi elle avait cette impression, elle, Pepper Bell ? Qui depuis des années, n’avait rien remis en question chez elle, se bornant à critiquer et mépriser les autres. Oui, Pepper adorait remettre en question les autres. Et définitivement, chez cette Aleksandra, c’était impossible.
La réponse de la brune acheva de l’irriter.

« Quel joli prénom. »


Quelle belle hypocrisie, aurait aimé répondre Pepper. Mais elle ne le fit pas. Elle aurait dit la même chose. Et c’était vraiment vrai. Mais Pepper aimait son prénom. N’était-il pas un élément d’elle, quelque chose qui lui permettait d’être différente de ce tas de gens aux prénoms comme les autres ?

En réalité, cette Aleksandra ne lui déplaisait pas. Il aurait fallu qu’elle ne s’aime pas elle même, constata-t-elle une fois de plus. La même assurance qu’elle, même ironie, même envie de se démarquer. A moins que la fille ne se cachait sous une apparence de dure, une sorte de cocon protectrice. Non, impossible d’imaginer Aleksandra autrement que comme elle était, fière et froide.
Au final, Pepper ne pensait pas qu’elle pourrait réellement mépriser cette fille.

A sa remarque acide, Aleksandra répliqua :

« En effet, belle déduction »


Elle la haïssait. Elle la haïssait pour être comme ça. Et elle se haïssait par la même occasion.

« Je crois qu'on va bien s'entendre. »

La dernière phrase n’avait été qu’un murmure, mais assez audible pour que Pepper le saisisse. Elle bouillonnait intérieurement d’un étrange sentiment. De la colère ? Peut être pas. Pepper n’était pas une fille colérique de nature. Mais elle ne voyait pas ce que ça pouvait être d’autre.
Elle savait ce que l’autre pensait. Elle pensait la même chose. Les deux filles venaient de rencontrer l’être capable de rivaliser avec elles. Elles ne se ressemblaient pas du tout. Et pourtant, elles se ressemblaient tant.

Au fur et à mesure de ses pensées, Pepper commença à moins haïr Aleksandra. Elle avait plus envie de la connaître. Elle aimait son regard provocateur. Pas si différent du sien.
Le ton de la fille devint plus doux, et curieusement, ça ne plut pas du tout à Pepper. Elle avait l’impression, réelle cette fois, qu’Aleksandra se cachait derrière une image qui n’était pas la sienne.

« T'as pas l'air Japonaise. Du tout. Tu viens d'où ? »

*Est-ce que je t’en pose des questions ? Bon, d’accord, j’en meurs d’envie*
Pepper sourit d’un air provocateur et secoua ses cheveux, montrant au grand jour ses boucles d’oreilles.

« C’est normal, je ne suis pas Japonaise. Du tout. » fit elle en reprenant exactement le même ton que la fille. « Je suis anglaise. Et mon prénom, c’est juste une déconnade de mes parents. Mais tu n’as pas intérêt à t’en moquer, Romansky »

Elle avait décidé d’appeller Aleksandra par son nom de famille. En attendant de lui trouver un surnom. (« Baka buveuse de vodka »). Et de la tutoyer. Tout en la respectant. Elle avait prit sa décision. Elle se respectait, alors elle respecterai Aleksandra. Plutôt logique de son point de vue.

« Et toi, Aleksandra Romansky. C’est quoi ? C’est russe ? »

La question qui la taraudait : « est ce qu’Aleksandra avait le profil type d’une russe ? Comment c’est une russe, enfin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar
| Goes into a frenzy |


Messages : 394
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 25
Camp dans la Bataille : M'en tape.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mar 23 Fév - 12:46

« C’est normal, je ne suis pas Japonaise. Du tout. Je suis anglaise. Et mon prénom, c’est juste une déconnade de mes parents. Mais si tu n’as pas intérêt à t’en moquer, Romansky »
Ah ! Aleksandra ne s'attendait pas à une si longue réponse, et surtout, cette mise en garde audacieuse. Quelle fille surprenant, de mieux en mieux, n'est-ce pas ? Décidément, ça promettait. Tandis que dans son esprit, l'excitation de cette rencontre bouillonait à tout rompre, la brune ne se sépara pas de son sourire narquois. Elle paraissait sereine et sûre d'elle, comme elle le souhaitait. La jeune fille était assez forte pour cacher ses émotions et pensées, même à travers ses yeux de glace, peu de choses passaient. Et il en était de même pour cette fille en face d'elle. N'était-ce pas magnifique ? Comme son reflet dans un miroir. Maintenant, ce qu'elle voulait, ce qu'elle voulait vraiment à tout prix, c'était se montrer supérieure à ce reflet. Parce qu'elle devait être supérieure à tout, telle était sa devise. Et la route semblait très longue, semée d'embuches, et la concurrente si respectable. Bref, c'était formidable.

« Et si je m'en moque, que se passerait-il ? »
Elle gardait un ton de défi impeccable, à la limite du supportable pour une personne normale. Mais de toute façon, se moquer d'un prénom alors que le sien n'est pas non plus très normal. Enfin, pour les pays tels que l'Angleterre, ou le Japon. Laissons de côté l'origine du prénom, évidement. Au moins, on peut dire que Pepper, c'était joli. Et que Bell, c'était un beau nom. Les deux ensembles formaient bel et bien ce mot. 'Poivron'. Pourtant, il lui allait bien... Quelque chose qui se différencie qui va avec une personne qui se différencie. N'est-ce pas normal ?
Et en effet, l'anglaise n'avait pas vu les boucles d'oreilles aux oreilles de la fille. Il faut dire que ses yeux attiraient toute l'attention, mais elle se garda bien de le dire, jugeant plus sûr d'ignorer le geste de Pepper.

«  Et toi, Aleksandra Romansky. C’est quoi ? C’est russe ? »
Elle avait deviné ! C'était pas bien compliqué, pour quelqu'un telle que cette fille, qui ne semblait pas vraiment démunie d'un cerveau.

« Oui, c'est bien russe. » Dit-elle sans se départir de son sourire. Aleksandra ajouta immédiatement « Et pourtant, je suis officiellement anglaise. Comme toi. ».
Elle ne savait pas si Pepper allait lui demander le pourquoi de ce mélange étrange. Une anglaise au nom russe, quelle bizarrerie !
Aleksa regarda autour. Non pas que rester debout à papoter était digne de paumées, mais rester debout à papoter était digne de paumées, et elle cherchait vainement un endroit où s'asseoir, ou partir. Les sofas n'avaient pas l'air bien confortables, mais ce serait déjà mieux que de rester planter là. Ne souhaitant pas détacher son regard trop longtemps du sien, par fierté, la brune plongea à nouveau ses yeux dans ceux de Pepper. Elle ne se lassait pas d'étudier cette couleur. Pourquoi n'avait-elle jamais vu de lentilles pareilles, elle qui avait assez réfléchit quant à la couleur qu'elle choisirait. Et longtemps cherché.
Aleksandra passa sa main dans ses cheveux, et défit sa petite couette. Ses cheveux commençaient à virer l'élastique, ce qui ferait tâche. Elle soupira. Le hall était à présent uniquement éclairé par les lustres qui menaçaient de tomber à tout moment, tellement ils avaient l'air fragile. Elle reprit son air hautain, faisant mine de s'ennuyer. Que cherchait-elle ? La provoquer, peut être. Elle cherchait à trouver une faille à cette fille face à elle, qui lui ressemblait terriblement, tout en ayant son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mar 23 Fév - 13:13

Exaspérant, elle ne pouvait pas virer de là ce petit sourire ? En pensant ça, Pepper réalisa qu’elle ne souriait pas. Bizarre. En tout cas ça détendait les lèvres. De toutes façons, elle n’avait aucune envie de sourire. Pas la peine d’imiter cette fille ! Et mais en fait, c’est elle qui l’imitait ! Enfin non … Enfin SI !

Evidement, Aleksandra n’avait pas pu s’empêcher de la provoquer.

« Et si je m'en moque, que se passerait-il ? »


Aïe … Dans les dents. Elle ne pouvait pas la fermer un peu ? Pepper se força a sourire le plus naturellement du monde, planta son regard ambré dans celui de la brune et lui répondit avec une froideur non-feinte.

« Pourquoi je répondrais à ça ? Tu n’as pas la moindre intention de t’en moquer »

Elle l’avait dit avec un peu moins d’assurance qu’elle l’aurait voulu. Bah, peut importe. Si la fille était suffisamment intelligente, elle comprendrait qu’elle n’avait aucune raison de se moquer de son prénom. Pas vrai ? Ce prénom lui allait bien, il était piquant, et il collait à son visage comme un masque fait sur mesure. Et elle pourrait se moquer avec joie du prénom d’Aleksandra.

« Oui, c'est bien russe. », avait-elle repris avec un air narquois.

Yaha ! Elle avait raison. Ça faisait très russe comme nom. Pour ce que Pepper en savait bien sûr. Comme si elle s’intéressait aux russes. Elle ne s’intéressait à personne, pourquoi elle s’intéresserait aux russes ? Wah, attends ! Elle était en train de s’intéresser à une russe, là, justement ! Bon, en gros elle était russe, et alors ?
Elle remarqua qu’Aleksa ne disait pas ça avec une once de fierté, la regardant toujours avec un sourire.

« Et pourtant, je suis officiellement anglaise. Comme toi. "

WTF ? Anglaise, avec un nom pareil ? Ses parents avaient-ils déconné, eux aussi ? Ou alors elle avait peut être tout simplement des origines russes. Pas la peine de s’intéresser à ça.
Si elle parlait couramment anglais, ça expliquait son sourire quand Pepper s’était présentée. C’était peut-être une erreur. Mais qu’est ce qu’elle aurait pu dire à cette fille qui s’était directement plantée devant elle en se présentant ? Mentir ou l’ignorer. Pas son genre de mentir. Et impossible de l’ignorer.
Dans tous les cas, la russe aurait été obligée de savoir que la jeune fille avait un prénom épicé. Russe ? Non, anglaise, pas vrai ? Bah, peut importe. Pour Pepper, ce serait « la russe ».

Que pouvait-elle dire maintenant ? Lui foutre un vent ? Idée tentante, mais elle aurait peut être l’air d’abandonner. Lui poser des questions sur sa vie ? Elle aurait l’air trop intéressée, c’était pas bon pour son image. Restait la provocation, la moquerie. Elle croisa les bras d’un air de défi.

« Tu dois pas bien te demerder en Angleterre, avec un nom pareil. Exactement, je ne me moquerai pas de moi si j’étais toi, A-lek-san-dra »


Elle détacha bien les syllabes, comme si ce nom était dur à prononcer. Ce qui était faux. D’ailleurs, ça s’écrivait comment ? « Alexandra », avec un « x » ? Ou quelque chose de plus … Russe ? Dans le genre … Oh, aucune idée ! Elle reprit :

« Enfin, cette discussion stérile ne nous mène nulle part, pas vrai ? Je peux savoir –si ce n’est pas indiscret- ce que tu fais dans un endroit pareil ? L’Angleterre c’est loin. Remarque, la Russie moins. »

Elle ponctua sa remarque d’un sourire en coin, et un regard interrogateur. Elle laissait tomber son apparence froide pour le moment. Elle était curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar
| Goes into a frenzy |


Messages : 394
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 25
Camp dans la Bataille : M'en tape.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mer 24 Fév - 17:49

Aleksandra avait bien conscience de jouer avec le feu en provoquant cette fille. Mais c'est ce qu'elle aimait. Elle s'en amusait, et même, elle adorait cette fille. Enfin, sa façon d'être, qui finalement ne différait pas tellement de la sienne. Malgré sa face toujours autant indéchiffrable, la brune était aux anges. Les défis, surtout quand la concurrence est rude, il n'y a que ça de vrai, non ? D'autant plus qu'Aleksa n'était presque jamais exaspérée. Elle tournait à son avantage les situations, ou s'amusait des choses, mais ne se laissait jamais emportée. Si quelqu'un devait perdre son calme ici, ce ne serait pas elle. Et Pepper semblait être comme ça aussi. Mais après tout, impossible de savoir ce à quoi elle pensait, n'est-ce pas ?

« Pourquoi je répondrais à ça ? Tu n’as pas la moindre intention de t’en moquer »
Et pourtant. Il y avait de quoi. S'appeler Poivron, c'était parfait pour les moqueries. Aleksa aurait très bien pu s'en moquer, et non, franchement, l'envie ne lui manquait pas. Oui, elle aurait trouver de bonnes vannes là-dessus, aurait appuyer sur la signification. L'anglaise réfléchissait déjà à ce qu'elle inventerait quant à ces noms. Ce qu'on ne pouvait contredire, c'est qu'ils étaient originaux...
Ce qui la bloquait en revanche, c'était que ça allait bien et même très bien à Pepper. Le sourire arrogant d'Alekandra laissa place à une moue interrogatrice, nuancée d'ironie.

« Et pourquoi pas ? » Puis, comme elle pensait tout à fait inutile de continuer là-dessus, elle reprit «  De toute façon, on ne peut nier le fait qu'il t'ailles bien. »
Au fait, avez-vous remarqué ? Ce langage n'est pas celui d'une adolescente, pas vrai ? C'est là encore une façon de se démarquer. Aleksa se sent, disons, supérieure. En tous cas, il est rare qu'un compliment du genre sorte de sa bouche. Non, c'est même extraordinaire. Mais elle le pensait, et elle se rattrapera.
Déjà, Pepper avait enchaîné. Qu'elle était prétentieuse ! C'est vrai, quel culot. Ça rendait la discussion certes intéressante, la fille n'avait pas l'air de vouloir abandonner. Du tout.

« Tu dois pas bien te demerder en Angleterre, avec un nom pareil. Exactement, je ne me moquerai pas de moi si j’étais toi, A-lek-san-dra »
Elle avait appuyé sur les syllabes, les détachant bien, faisant mine qu'il était dur de le prononcer. Qu'essayait-elle de faire ? Peut être que Pepper aimait autant les défis qu'Aleksandra. Qu'est-ce que ça pouvait être d'autre, de toute façon ? La fierté ? Elle non plus ne voulait pas se faire marcher dessus ? Prendre une longueur d'avance sur Aleksa, peut être même se faire respecter, ou voulait-elle dévoiler d'elle une image de dure ? La jeune fille était sacrément douée, en tout cas. Presque autant qu'Aleksa. De toute façon, elle avait tord. La brune était née en Angleterre, c'était sa langue maternelle, même si sa mère lui parlait russe très souvent. Aussi souvent qu'elle le pouvait, d'ailleurs. Et les gens s'habituaient sans difficultés à ce prénom.
Sans compter qu'elle ne se retiendrait certainement pas seulement parce que Pepper risquait aussi de se moquer de son nom. Pas le moins du monde, au contraire. Ce serait amusant. Elle partit d'un rire vite maîtrisé. Un rire plein d'agacement. Alors qu'elle n'étais pas si agacée que ça.

« Pas du tout. Et on se fait vite à mon prénom, si c'est de cela que tu as peur. »
Biensûr, le but était d'énerver la fille face à elle. Aleksandra se baissa afin de se retrouver à la même hauteur que Pepper. En effet, les talons de la brune arrivait à créer une différence de taille de plusieurs bons centimètres.
Là, elle sourit de ce rictus cruel tant aimé par l'anglaise. Quel plaisir. La bataille n'était pas finie, la guerre ne faisait que commencer, sans doute. Ses yeux quant à eux fixaient la figure de Pepper, brillants d'excitation tandis que la fille reprit;

« Enfin, cette discussion stérile ne nous mène nulle part, pas vrai ? Je peux savoir –si ce n’est pas indiscret- ce que tu fais dans un endroit pareil ? L’Angleterre c’est loin. Remarque, la Russie moins. »
Aleksa se redressa, et pouffa, la tête penchée. Un geste qui avait normalement pour but de détendre l'atmosphère, mais qui ne sembla rien faire. Ou pire, enfoncer encore plus. En effet, il parut plus arrogant que voulu, Aleksa se mordit la lèvre et se reprit bien vite. Pepper avait raison cette fois. Mais elle aussi venait d'Angleterre, bordel ! Et elle osait poser la question ? En même temps, une lueur curieuse brillait dans ses yeux, et Aleksandra suivit le mouvement. C'est vrai que cette fille l'intriguait, elle cela semblait réciproque. Ou pas. Levant un sourcil, et haussant les épaules, avec un petit air amusé, elle répondit;

« C'est vrai. La Russie, tout comme l'Angleterre, c'est loin. Mais, t'es bien Anglaise, cela marche aussi pour toi. Et j'habitais au Japon. » Elle se pencha de nouveau, et souffla plus doucement « Je parie que tu viens d'arriver au Japon. » .
Peut être qu'elle avait tord. Auquel cas elle trouverait un moyen de se rattraper, mais là, dans le moment, l'envie d'en savoir plus prit le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Mer 24 Fév - 18:36

Aleksandra avait l’air coincée, par rapport a tout a l’heure. Elle hésitait visiblement, même si ça ne prit qu’un instant.

« Et pourquoi pas ? De toute façon, on ne peut nier le fait qu'il t'ailles bien. »

Cette franchise étonna Pepper. La russe reconnaissait ses torts ? Ben voyons, c’était tout à fait elle ! Elle n’était pas dupe. Pas du tout. Aleksa avait l’air songeuse, et plus du tout arrogante. C’était ça, sa vraie nature, ou était elle juste momentanément comme ça ? Pepper n’en pouvait plus de toutes ces questions. Elle avait l’habitude de juger les gens au premier regard, et cette fille la défiait, défiait son assurance ! Elle en aurait pleuré de rage. Enfin, bien sur que non. Pepper ne pleurait jamais.

Dans tous les cas, le prénom de Pepper lui collait à la peau. Il était évident que fine comme elle était, la brune l’avait remarqué. Et elle l’admettait facilement. Bien. Elle était franche. Bien aussi.
C’est ce que Pepper pensait avant de réaliser avec effroi que c’était encore une de ses caractéristiques. Franchise. Horreur ! Elle allait bien finir par trouver quelque chose de totalement différent de l’une a l’autre, c’était obligé ! Hum, Aleksandra s’habillait bizarrement ?
Quand Pepper décida de s’en prendre également au prénom d’Aleksandra, qui n’était pas un prénom tout terrain, disons, la fille répondit sans hésiter.

« Pas du tout. Et on se fait vite à mon prénom, si c'est de cela que tu as peur. »


Pepper ricana intérieurement. Peur. Ben voyons. Peur de ne pas savoir prononcer un prénom. Mais bien évidemment ! Même si ça avait été le cas, franchement, quelle importance ? Elle n’allait tout de même pas appeler Aleksandra par son prénom ! Romansky, ça irait très bien, pour cette sale gamine arrogante ! Aleksandra Romansky, ben voyons !
La fille se pencha pour se mettre à la hauteur de Pepper. Bien qu’agacée, celle-ci ne prit pas ça pour de la provocation. Aleksandra avait besoin de talons hauts pour se donner un genre ? Ridicule. Pepper l’aurait mieux considérée si elle n’en avait pas mit. Elle aurait facilement fait la même taille, une taille convenable. Pourquoi essayer de paraître plus grande, franchement.

Revenons en au prénom. C’est vrai, Aleksandra, c’est joli. Quelconque, mais très joli. On pouvait faire plein de diminutifs affectueux. Aleksa, Alek’ … ça montait et ça descendait. Et puis ça glissait bien et ça se mariait correctement au nom de famille. Difficile de s’en moquer. Pepper n’insista donc pas.
Aleksandra avait aussi répondu à son autre question.

« C'est vrai. La Russie, tout comme l'Angleterre, c'est loin. Mais, t'es bien Anglaise, cela marche aussi pour toi. Et j'habitais au Japon. » Elle se pencha légèrement vers Pepper, qui eut un mouvement de recul involontaire. « Je parie que tu viens d'arriver au Japon. » .

Elle avait touché juste, évidemment. Pepper était fraîchement débarquée. Elle connaissait sûrement moins bien le japon qu’Aleksandra. Mais elle n’allait certainement pas lui donner satisfaction.
Elle croisa les bras d’un air indéchiffrable, le visage imperméable à toute émotion.

« Oui, en effet » répondit elle d’une voix froide comme la glace. « Maintenant, tu veux bien m’excuser, j’ai pas trop le temps de discuter. »

Point final. A la ligne. Pepper lui tourna le dos et partit d’un pas décidé, sa valise à la main. Elle commença à traverser le grand hall silencieux. Elle eut soudain une idée agaçante. Aleksandra n’allait tout de même pas trouver un prétexte pour la rattraper ou faire un bout de chemin avec elle ? elle ne pourrait pas jouer longtemps a ce petit jeu avec elle. Et si elle étaient dans la même chambre ….

[c'est plus court que d'habitude ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar
| Goes into a frenzy |


Messages : 394
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 25
Camp dans la Bataille : M'en tape.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Bisexuel(le) - Filles et Garçons.
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Jeu 25 Fév - 9:01

« Oui, en effet. Maintenant, tu veux bien m’excuser, j’ai pas trop le temps de discuter. »
Sur cette phrase glaciale, Pepper lui tourna le dos. Étonnant, presque déçevant, même. Aleksandra n'arrivait pas bien à cerner cette fille, mais elle savait que tôt ou tard, elle y arriverait. Pire encore, Pepper se défilait ? Réponse peu convaincante aux yeux d'Aleksa. Elle n'aprécia pas qu'on lui tourne le dos ainsi, surtout quand elle s'amusait, c'était un manque de respect difficilement pardonnable pour la brune, mais en même temps, ça rendait encore plus étroite la route qu'elle empruntait. Pour l'anglaise, elle serait toujours en guerre contre cette fille et cette perspective lui plaisait, d'ailleurs.
Que faire ? La suivre ? Certainement pas. Parce que Pepper venait de fuir; Aleksandra ne s'abaissera sûrement pas à lui courir après. Elle allait contre-attaquer, parce qu'elle et elle seule devait avoir le dernier mot.
Elle regardait Pepper faire quelques pas, l'air très sûre d'elle, le sourire aux lèvres. Son regard était plus froid et profond que jamais, on y tomberait, dans un enfer rouge et brulant. Toujours munie de sa valise, Aleksandra se dirigea complètement de l'autre côté, et n'attendit que très peu de temps pour parler, d'une voix assez forte pour que tout le monde ici puisse l'entendre. Y comprit Pepper.

« Alors à bientôt, Bell Pepper. J'espère que cette fois tu ne fuiras pas. »
elle avait dit ça d'une voix d'un mélange audacieux; touche d'ironie, ton de défi méprisant, et sa phrase sortit tellement parfaite, avec son assurance retrouvée, qu'Aleksa en sourit de plus belle en s'éloignant, contente d'elle. Elle ne savait pas si l'humiliation allait énerver Pepper. Mais elle ne pouvait s'arrêter pour voir sa réaction, l'espace entre les deux se faisait de plus en plus grand, et surtout, montrer de l'interêt pour la fille aux yeux bizarres la rabaisserait.
Elle était maintenant à l'autre bout du hall, devant une porte qui menait je-ne-sais-où. Peu importe, le principal était de ne pas rester plantée ici comme une idiote. Elle sortit, sans même jeter un regard derrière, par fierté. Évidement.

[omg vachement court, désolée. On lock, gentille petite ? 8P]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   Jeu 25 Fév - 9:03

[Fwaah, saleté. Bon, ça va, c'est pas trop méchant, Pepper t'ignore, na. Je locke.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The truth exist beyond the gate   

Revenir en haut Aller en bas
 

The truth exist beyond the gate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit