T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Est-ce que tu as peur ? | Pepper |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Mer 14 Avr - 12:41

    Est-ce que tu as peur ?


    Amusement park


    #Pepper Bell
    #Kotonoha Katsura
    #Not important

    Une petite furibarde sortit en trombe du parc d'attraction. Juste à deux pas, elle vomit. Son capuchon toujours sur la tête, elle se releva un peu. Des gens amusés la regardaient, pensant que c'était dû aux attractions. Mais vous êtes tellement cons, c'est d'l'abus ! Alors elle les bouscula en traçant sa route et en jurant de ne plus jamais mettre les pieds là-bas. Quelle horreur. Résumons les faits de journée : Kotonoha Katsura voulait visiter la pension Kohime, là où elle allait officiellement emménager dans deux jours. Mais sa mère et le copain de celle-ci se sont incrustés et l'ont accompagnée. La journée à virée au drame, elle a pété un câble, elle s'est enfuie, les laissant là, comme deux cons. Elle avait rencontré une bande de bad boys qui étaient tous plus crétins les uns que les autres. Elle les avait tapé et fait fuir. Enfin, elle avait rencontré un travello kikoolol (ça c'est toi Goku <3). Superbe, magnifique. On ne pouvait pas faire mieux.

    Bon. Par dessus le marché elle était dans une ville qu'elle ne connaissait pas. Que faire et où aller ? C'était des question dont elle se préoccupait peu, en cet instant précis. Elle voulait surtout du calme, de la tranquillité et pas un chat à la ronde. Elle avait vu trop de monde pour la journée, elle avait eu sa dose là. Putain.

    Alors elle marchait, à la dérive, un peu. Elle allait n'importe où, empruntant rues et chemins les plus improbables. Plus elle s'éloignait du centre, mieux elle se sentait. C'était un fait. Elle marcha durant 45 minutes, peut-être. Empruntant parfois les mêmes chemins, peut-être. Elle ne savait plus trop. Et Kohime ? N'avait-elle pas prévu d'aller à Kohime ? Tant pis. Là, tout de suite, elle avait besoin de calme. C'est pourquoi, lorsqu'elle aperçut cette maison, elle savait. Elle savait que c'était là qu'elle devait se rendre. Déjà, tout lui plaisait : l'environnement était paisible et juste cette maison semblait déchargée de toute vie. Alors elle allait dans sa direction. Et puis, comme lui barrant la route, un mioche s'approcha.

    « Madame, Madame, faut pas aller là-bas ! C'est la maison hantée de Senritsu Meikyu. Ma maman m'a dit de ne surtout pas m'approcher ! »

    C'était donc ça, une maison hanté. Parfait, elle ricanait intérieurement. Personne n'aurait idée de s'aventurer dans une maison hantée : parce que les gens sont cons, ils ont peur et ne penseraient jamais que les rumeurs ne sont que des conneries ! Et puis elle remarqua à nouveau le gosse qui s'agitait de plus en plus sur son tricycle.

    « Dégages. Le môme. »

    Et hop, elle passa la barrière, sous le regard effaré du jeune garçon, une fois dans le jardin hanté, elle remis sa capuche par-dessus la tête et s'avança dans l'allée pleine de dalles. Extérieurement, cette maison était moche : grise, toit noir, mur délabré, vitre parfois cassées et volets gris parfois défoncés. Le vent, qui soufflait peu, donnait un arrière fond de film. Genre un volet n'était pas bien fermé et n'arrêtait pas de s'ouvrir et de se fermer dans un bruit horrible. Kotonoha se dit qu'elle irait fermer ce volet parce que c'est vraiment chiant.

    Une fois devant la porte, elle ne fit pas genre la fille hésitante. Non, elle posa sa main sur la poignée en fer forgée qui provoquait un contact particulièrement froid. La porte était grande, double et en bois sculpté. Elle était un peu coincé, alors elle foutu un grand coup de pied dedans. Et voilà ! C'était décoincé, pour le prochain. Enfin, s'il y avait quelqu'un d'autre d'assez fou pour entrer ici.

    Notre petite nipponne atterrit dans un hall; gris lui aussi. Apparemment, à l'époque où c'était maison avait été construite, le gris était tendance ! En face, il y avait un escalier, qui menait à un étage supérieur. A droite, il y avait une autre pièce et à gauche, de même. Quel chemin prendre ? Le volet. Ah oui. Elle monta l'escalier. Une fois en haut, elle écouta d'où provenait le bruit. Apparemment de la troisième porte, à gauche. Allons-y donc.

    Dans cette pièce, tout était gris, évidemment. Il y avait un lit, genre asile psychiatrique, bonjour le taré qui avait vécu là-dedans ! Une armoire de couloir ébène était collée à la paroi de droite. Bonjour les mauvais goûts ! Elle se dirigea tout droit, vers la fenêtre, qui donnait justement accès à la vue sur l'entrée. Elle allait ouvrir la fenêtre, lorsqu'elle vit une tête blonde s'approcher. Bien vite, elle baissa la tête. Peut-être que cette personne ferait demi-tour, qui sait.


Dernière édition par Kotonoha Katsura le Ven 16 Avr - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Mer 14 Avr - 13:39

Haaan, comment c’était trop moche ici ! O_O
Pepper était hallucinée. La maison hantée si réputée dans le coin, c’était qu’un sale gros bobard ! Une vieille bicoque en ruine, et ça faisait carrément pas peur. Il faut dire que Pepper n’était pas non plus du genre trouillarde. Bon d’accord, ça dépend pour quoi. Mais là, qui aurait peur d’une maison, en pleine journée qui plus est ?

Elle avait passé la journée à s’ennuyer, sans nuances. Rien a faire pour s’occuper : elle avait essayé de se balader dans la pension : inutile, elle connaissait déjà les moindres recoins. Elle avait essayé toutes les tenues possibles et imaginables, elle avait passé des heures sous la douche, elle avait joué à la ds, elle avait fait les boutiques, elle s’était promenée en ville. Bon, d’accord, du coup, on était plus du tout en pleine journée. C’était presque le soir. Presque. Chut, cerveau. Et bon, après avoir épuisé toutes les ressources de trucs amusants ou utiles à faire, elle avait décidé de se faire peur un peu. Plan qui tombait à l’eau. Elle n’avait PAS du tout peur.

En considérant de haut la maison (enfin, façon de parler, évidement elle n’était pas aussi grande), elle afficha une mine critique. Non seulement ça ne faisait pas du tout peur, mais en plus c’était très moche. Les fenêtres petées et tout, ça donnait de l’ambiance, mais même de son vivant, la maison devait être d’un goût atroce. La peinture écaillée était limite mieux que la couleur qu’on voyait en dessous. Après avoir envoyé balader à son tour un gamin à bicyclette qui chialait près de la maison hantée et qui racontait je ne sais qu’elles histoires de malédictions, elle passa le vieux portail. Derrière, il y avait un mini-jardin lugubre, dans le genre herbe grise et rare, la tête toute sèche et les arbres nus et noirs, même à cette période de l’année. Un vieux nain de jardin connut une triste fin sous les talons de Pepper. Pas de chance. Celle-ci avait évidemment fait exprès, dans sa grande répulsion pour ces stupides petits pères Noël armés d’outils de jardin et aux faces de psychopathes pervers. Oui, les nains de jardin sont des vieux pervers U_U Sachez le, et exterminez les. Un nain de jardin à une utilité limitée et fait moyennement joli sur la pelouse. Le type qui a inventé ces créatures maléfiques ne mérite même pas de vivre. D’ailleurs avec toutes les histoires qu’on raconte sur les nains de jardin maléfiques … Beurk, ça donne des frissons. Pepper le finit bien comme il faut on pensant toutes ces conneries et éparpilla tous les petits bouts dans le jardin. Si ça se trouve, ils pousseront et feront plein de petits nains de jardin …

Bref, après ce sinistre meurtre, la jeune fille se décida à entrer dans la maison en elle-même. La porte était à moitié défoncée. Encore un effet pourri, ou quelqu’un était passé ici ? Pas trente six milles moyens de le savoir.
Pepper s’avança à pas de loup dans l’obscurité de la maison. Pas de fenêtres au rez-de-chaussée. La déco était pourrie aussi, tout était gris. Pepper n’avait rien contre le gris, d’ailleurs elle trouvait ça très joli, mais là, franchement, c’était hideux. Et ce qui est hideux, c’est pas son truc. Elle marcha sur des morceaux de verres brisés, passa devant un vieux tableau recouvert de crasse et qui représentait un monsieur très moche. Aaah, on comprend mieux ! Si la maison est moche, c’est parce que le proprio’ aussi. A coté, un autre cadre, avec cette fois le portait d’une femme. Boarf, celle-ci était plutôt jolie, comparée à son mari. Dire qu’elle l’a laissé décorer la maison avec ses goûts de chiotte … Et oui, Pepper aime bien penser n’importe quoi sans preuves.
Une lumière faible venait d’en haut. C’est parti. Elle marcha doucement jusqu’à l’escalier, le monta tout aussi discrètement, et s’avança vers une porte, totalement au hasard. Enfin, pas tant que ça. En fait, elle entendait du bruit par là. Un infime bruit de respiration. Ouais, quand je dis ça, on a l’impression que Pepper a des donc surnaturels ou quelque chose dans le même ton … Alors qu’en fait, elle se guidait grâce au bruit du battant de ce stupide volet… Chut, cerveau U_U

Bref, toujours est-il qu’elle entra dans la pièce avec agilité et discrétion, tous les sens en alerte. C’est mal de mentir. Je reprends. Pepper s’avança vers la porte, tourna la poignée et entra sans discrétion. Genre, regardez moi bien, je suis Pepper, gnagna … Au moins il y avait quelqu’un pour voir ses imbécillités.

Une fille brune était caché derrière la fenêtre, et l’avait sûrement vu entrer. Et elle l’avait sûrement vu dégommer le pauvre nain de jardin sans défenses. Et bah, c’est pas beau ça Pepper ! Enfin, dégommer un nain de jardin, c’est bien question survie de l’humanité, mais après les gens te regardent bizarrement, et c’est tout à fait hors de question. Il fallait réparer ça tout de suite.

-Qu’est ce que tu attends pour refermer cet imbécile de volet ?

On faisait difficilement plus direct comme entrée en scène de nos jours. Au moins, elle faisait bien voir qu’elle n’était pas timide. Pour tout dire, l’autre ne paraissait pas non plus impressionnable, et hors de question de passer pour faible.
Bon, faisons plus sociable tout de même ! Sourire poli, pas en avant.

-Je m’appelle Pepper. Nice to meet you !

Et on tend la main au risqué de se prendre un joli vent. Elle est pas super bien élevé cette fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Mer 14 Avr - 18:37

    Manque mais vraiment manque de bol pour Kotonoha, aujourd'hui, tout le monde avait décidé de lui voler sa solitude. Comme si elle était de nature généreuse. Elle n'est ni avare, ni généreuse. Point barre./ Mais ce qui est à elle, où autrement dit la solitude présente qu'elle avait recherchée toute la journée, elle ne la partageait pas. C'était comme ça. Bien rapidement, la fille aux cheveux couleur or entra et quel boucan elle faisait ! Elle marchait sur les débris de verre, touchait à tout et frappait fort le sol. Bonjour les dégâts ! Bon, vu l'état de la maison, ça n'allait pas déranger qui que ça soit. Elle montait, là, maintenant, tout de suite. Et puis quoi encore ? Elle ne savait pas pourquoi, mais Kotonoha sentait qu'elle allait directement se diriger dans cette porte. Et voilà. La poignée s'abaissa et la porte s'ouvra dans la volée avec un bruit sourd. Mais t'es qui meuf ?

    « Qu’est ce que tu attends pour refermer cet imbécile de volet ? »

    J'attendais que tu partes, avait-elle envie de répondre avec les lèvres brûlantes. Mais non, calme Koto, calme. Il ne faut pas non plus agresser tout le monde à tout va et vient. Elle ne t'as rien fait, et apparemment, elle n'a pas l'air dangereuse. Non ! Ne pas baisser sa garde. Alors elle la scrutait. Et pendant qu'elle la scrutait, elle lança un sourire. Un vrai sourire. Un sourire gentil. Chaleureux. Aimable. Beurk. Mais t'es qui meuf ?

    « Je m’appelle Pepper. Nice to meet you ! »

    Un regard gentil, des grands yeux et une main tendue. What ? Elle tenait réellement à serrer la main de Katsura ? Ah ça, sûrement pas, ma fille ! Prenant soudain conscience de sa posture, là, prostrée, encore cachée pour ne pas être découverte, elle sortit de ses songes. Elle se releva doucement, épousseta ses vêtements : ses Converses étaient couvertes de poussières, son jean délabré et son sweat noir était devenu gris. Oh mazette. Et le pire, c'est qu'elle prenait son temps. Cette fille avait toujours la main tendue et elle, elle faisait genre "t'es pas là, je suis en train de rêver".

    Kotonoha retira son capuchon, ses mèches chocolat se dévoilèrent, mais dans cette sombre pièce, ses cheveux prirent des teintes foncées. Alors, elle se retourna, ouvra la fenêtre qui sembla se briser sous la force du mouvement, coinça le volet comme il le faut et referma la fenêtre. Elle fit volte-face et regarda Miss Blondie avec insistance.

    Si un adjectif japonais pouvait qualifier cette fille, ce serait, selon Kotonoha, "kawai" ou alors "koukoi". Vraiment mignonne. Autant ça la dérangeait de penser qu'un garçon était mignon parce que ça voulait dire qu'elle était attiré par ce dernier. Autant elle s'en foutait de penser qu'une fille est mignonne, parce qu'elle savait que sa tendance homosexuelle était nulle. Sa blondeur était... flétri. Mais, Kotonoha y trouva un certain charme. Visage fin, comme tous les visages japonais. Et des yeux. Et de ces yeux ! Elle tuerait pour des yeux pareils, notre Katsura. Couleur miel. Non mais sans déc' ! Vous savez, un brun mais en plus clair. Bref. On avait envie de la manger.

    Mais rêve pas, meuf. C'est pour ça que je vais être gentille avec toi. A sa droite, le lit pour fous l'y attendait. Elle s'allongea et bailla profondément.

    « Katsura. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Jeu 15 Avr - 19:30

Pepper avait vu juste. Elle se prit en effet un vent magistral. La fille brune, qui s’était révélée à la lumière de la fenêtre, n’avait pas l’air spécialement aimable. Evidement, elle laissa la main de Pepper en suspension, mais elle arrangea tout de même le volet, comme l’avait siii gentiment demandé la jeune fille. Détail étonnant, aucun commentaire sur son étrange prénom. D’habitude les gens étaient intrigués par son prénom, qui signifiait « Poivre » ou « piment », et ils étaient carrément étonnés ou morts de rire quand elle disait son nom de famille avec, car Bell Pepper signifiait « poivron ». Pas moche. Peut-être un peu inhabituel. Mais ça se mariait magnifiquement avec son physique inhabituel, ne ? Bon, pour connaître « Bell Pepper », il fallait des notions en anglais, mais « Pepper » tout seul aurait du la faire réagir. Bizarre.
Elle laissa tomber son bras avec un petit « je m’en doutais », même si un sourire flottait toujours au coin de ses lèvres. Le genre de sourire, mélange d’ironie, de fausse gentillesse et d’assurance. Un sourire in-su-ppor-table. Oh, si elle était cette fille, elle ne supporterait pas la sale gamine blondasse qui se tiendrait alors en fasse d’elle. Mais heureusement, elle était elle, et par conséquence elle dérangeait tout le monde sauf elle même ♫ Drôle de raisonnement, oui.

Donc, la fille à l’air pas-aimable qui n’avait pas daigné lui serrer la main, même si elle l’observa très attentivement, se dirigea vers le vieux lit défoncé qui traînait dans un coin, s’y allongea et bailla d’un air indifférent. Très impoli, comme attitude.

« Katsura. »

Ka-tsu-ra ? Son prénom était Katsura ? Mignon, nan ? Cette fille là par contre avait THE profil type de la japonaise, brune aux yeux bruns, du moins à ce qu’elle pouvait voir dans l’obscurité. Par contre, elle avait l’air d’avoir un tempérament de feu. L’intuition de Pepper se trompait rarement, et tout en cette « Katsura » lui évoquait le bouillonnement d’un volcan qui pouvait cracher sa lave à tous moments. Il faudrait donc être d’une extrême prudence et d’un tact à toute épreuve avec elle. Compris, Pepper ?

-Tu n’as pas l’air hyper sympa, je me trompe ?

Heeeh ? Pe-pepper ? Qu’est ce que tu fais ? Du tact on a dit ! Ce légume tient vraiment à se faire défigurer ! Dire ça à une fille aussi impulsive, avec un sourire narquois, ça équivalait à un petit suicide. Mais avant que l’une des deux ait pu réagir, un grand fracas se fit entendre en bas.

Figée, les sens en alerte et les cheveux dressés, Pepper se retourna à demi vers la porte. Bien que son visage refléta la plus grande absence de sentiments, elle était concentrée sur les moindres bruits. Oubliant tout à fait Katsura, elle avança de quelques pas vers la porte, et dressa l’oreille (façon de parler U_U). En bas, on entendait des rires, des bruits de pas, de verre brisé, et pour finir un jappement de chien. La porte d’entrée claqua sinistrement. Une bande de jeunes était visiblement entrée, ils devaient être désœuvrés et cherchaient une occupation … ou quelque chose à détruire.
Pauvre Katsura. Dire qu’elle devait rechercher le calme …

« Vazy, on dirait qu’ya des gens en haut »
« Wesh, on va voir »
« si c’est encore des gamins on leur casse la gueule"


Rires gras. On entendit des gros bruits de pas dans l’escalier, précédés par des petits tapotements et à des grognement, sûrement le chien qui montait avant ses maîtres.
La porte était fermée, mais il suffirait de la pousser pour qu’elle vole. Ils n’allaient avoir aucun mal à les trouver.

Pepper se retourna vers la jeune fille brune, l’air interrogateur plutôt qu’effrayé. Genre « on leur casse la gueule ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Ven 16 Avr - 8:43

    Visiblement, l'attitude de notre chère Kotonoha ne dérangeait pas Miss Blondie. Ou, Pepper, si on veut. Oui, oui, pepper qui veut dire poivre, blablabla, on l'aura compris. Très amusant, à mourir de rire. Ce n'était pas le genre de détails sur lesquels Kotonoha s'arrêtait. Tout ça était creux. Comme cette rencontre. Elle manquait de piment, tiens ! Ne, Pepper, si tu t'appelles vraiment comme ça, pourquoi ne fais-tu pas honneur à ton nom ? Oublie ces manies, ces politesses, parce qu'elles se retourneront contre toi, un jour ! Et puis, elle ne disait rien. La main de la blonde retomba d'une façon très... anormale ? Comme si elle l'avait su, comme si c'était une évidence. Pas si bête. Pas si blonde. Oh. Oh. Humour noir. Et pi un faux sourire était dessiné sur sa face et puisque c'est la journée du conditionnel : Katsura se serait levée, lui aurait craché à la gueule et serait sortie. Juste un immonde cracha : juste pour son attitude fausse. En fait, toutes ces politesse et ces simagrées n'étaient qu'une image. Elle était là, la vraie nature de cette fille : capable de tout. The fire in her eyes.

    « Tu n’as pas l’air hyper sympa, je me trompe ? »

    Ce qu'elle lui aurait répondu : Oh, pauvre petite mimi et le pire ? C'est que je ne te consolerai même pas, parce que vu tes yeux, tu n'en auras pas besoin. La question n'avait pas sa place. C'est tout. Quelle drôle de question. Ca n'était pas qu'elle était sympa ou non, la question n'était pas là. Elles ne se connaissaient pas et ça n'était pas du genre à Katsura à s'arrêter et parloter tranquillement de la pluie et du beau temps. De toute façon, vu le regard de cette fille, on voyait bien qu'elle savait que le monde n'était pas rose. Les gens dégagent une certaine aura, et celle de Pepper était loin d'être toute propre et toute belle ! =)
    Avant qu'elle n'ait pu répondre quoi que ça soit, elle entendit du mouvement. D'abord dans l'allée de la maison hantée, parce que les fenêtres et toute le reste étaient mal isolé, ici. Puis, les bruits se répandirent et s'infiltrèrent. A l'intérieur. Non pas c'est pas possible, ça ! Pas moyen d'être tranquille dans ce monde ! Merde et re-merde, je dirais ! Katsura regarda Pepper : Ok. Elle avait aussi entendu. La demoiselle fit quelques pas vers la porte. Relaaaaaxe, avait-elle envie de dire. Eh oh, Kotonoha, y'a des bruits d'une bande de racailles et de leurs chiens, et toi, tu pionces limite sur ce lit. C'est quoi, ton problème ? [D'ailleurs la créatrice de Katsura aimerait tout particulièrement saluer l'imagination de la créatrice de Pepper. Beau retournement de situation !]

    « Vazy, on dirait qu’ya des gens en haut ! »
    - Wesh, on va voir ! »
    - Si c’est encore des gamins on leur casse la gueule !
    »

    Ca, ce sont les bribes de phrases que Kotonoha parvenaient à entendre, et Pepper aussi. A présent, la bande de bad boys-j'a-chié-au-froc montait l'escalier. Mais super, pensa notre chère nippone, n'ont-ils rien de mieux à faire que de se faire casser la gueule en cette belle journée ? Ms Blondie fit vole-face et la regarda. Mais ce regard était étrange. Parce que Kotonoha admirait ce regard. Au lieu d'être effrayée et paniquée, on voyait qu'elle n'allait pas se faire. De la castagne ? Ok. Ils vont morfler. Voilà ce que disaient ses yeux. The fire in her eyes. Rien que pour ça, Katsura avait un peu, je dis bien un peu, de respect pour cette fille sortie de nulle part.

    « Bon... »

    Ce "bon" avait tout de "je me résigne". Comme si elle n'avait d'autre alternative que celle-ci. Et elle cherchait un peu ses mots, la demoiselle Katsura. Et puis, après tout, se disait-elle, je ne sais pas ce que cette Blondie vaut. Si elle nous faisait perdre ? Elle écoutait le bruit, environ 7. 4, pour moi, je peux largement gérer ça. Mais il y a les chiens. Et puis 3 autres. Elle lança vite fait un coup vers la demoiselle. Et finalement après un temps de réflexion, assez rapide, s'il te plaît, Koto, parce que les méchants approchent, elle se dit qu'il n'y avait qu'une seule chose à dire.

    « Ca va saigner. »

    Pour la première fois, depuis qu'elle était dans cette pièce, elle semblait s'être réveillée. Ses yeux étaient parfaitement ouverts, son regard décidé et son attitude digne d'une tueuse. Elle se releva, première chose qu'elle fit : son capuchon. Voilà, comme ça, vite fait, on pouvait se demander si c'était ou une meuf ou un mec. Mais elle restait calme tout de même. Inutile de se stresser car ça serait se précipiter dans la gueule du loup. Là, elle s'approcha à son tour de la porte, vers Pepper. Les deux jeunes femmes étaient proches, au point d'entendre l'autre respirer.

    « Un truc : pour les chiens, un bon coup dans la gueule et ils s'en iront. S'ils ressentent la peur, ils attaquent plus fort. Mais ne leur fait pas plus mal, juste de quoi les faire fuir. Ce n'est pas de leur faute s'ils ont des maîtres qui sont cons et doublés d'un cerveau en moins. Vu ? »

    Ohlà, Katsura ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Mais elle parle ! Elle parle ! Miracle ! Ha.ha. En effet, si elle détestait quelque chose : c'était bien de taper sur des personnes ou des animaux qui ne l'ont pas mérité. Ne lui faites pas chier, elle ne vous fera pas chier. Ainsi, non, Kotonoha Katsura n'est pas une pluie torrentielle de coups de poings. Puis, simplement, elle foutu un grand coup de pied dans la porte. Juste parce que ça faisait plus classe. Rapidement, la porte s'envola et elle sortit dans le couloir. Tranquillement. Avant que qui que ça soit n'ait pu dire un mot, elle fonça et fila sa première pétée. Tu viens, Pepper ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Ven 16 Avr - 9:56

[Fwaaah, merciii >w< j’en avais un peu marre des rps sans actions, et ça m’est venu, alors, pourquoi pas ? xD Je fais pas souvent de rps de combat par contre O_o]

Fufu … Enfin, THE réveil de Katsu ♥

« Bon... ça va saigner »

Ahu, une fois de plus, Pepper ne s’était nullement trompée sur le compte de la jeune fille. Aura meurtrier et bouillonnant. Une vraie boule de nerfs. Peut être se cachait-elle sous une carapace de dure, comme la plupart des racailles ? Hum, sur elle, ça ne prenait pas. Pepper avait vraiment l’impression que c’était sa vraie nature. Elle avait le profil. Super. La brune se leva du lit pour tarés, rabattit sa capuche sur son visage, geste qui la fit baisser dans l’estime de Pepper. … Tendance à se camoufler sous un mur protecteur. Signe de faiblesse … en général. Ne tires pas de conclusions hâtives, petit poivron. Avec cette fille, comment savoir à quoi s’attendre. Maintenant, avec cette capuche, on ne savait pas du tout si c’était une fille ou un garçon. De plus, sa silhouette se dessinait mal dans l’obscurité. Un bon point pour Mlle Katsura.
Celle-ci s’approcha tranquillement de la blondinette, et sortit la plus longue phrase qu’elle avait prononcé jusque là.

« Un truc : pour les chiens, un bon coup dans la gueule et ils s'en iront. S'ils ressentent la peur, ils attaquent plus fort. Mais ne leur fait pas plus mal, juste de quoi les faire fuir. Ce n'est pas de leur faute s'ils ont des maîtres qui sont cons et doublés d'un cerveau en moins. Vu ? »

Owai, Katsu-san avait visiblement envie de se battre. Pepper en trépignerait de joie si elle n’était pas aussi Pepper. Oh, mais ainsi la petite brunette teigneuse ne voulait pas faire de mal aux chien-chiens à leurs mai-maitres ? On va surtout pas la contrarier, hein. Heureusement que Pepper sait s’y prendre avec les animaux, fufu …
Elle ouvrit la porte d’un beau coup de pied et s’avança dans le couloir, suivie de près par la petite Pepper qui sautillait presque. Elle compta les méchants ♫ Un, deux, trois, quatre, cinq garçons de son age qui marchaient vers elle avec leurs grosses chaussures et leurs battes en fer. Deux chiens, un qui trépignait au bout d’une chaîne, et l’autre libre de ses mouvements, qui grognait d’un air menaçant.

« Heh, regardez les mecs ! Des filles ! »
« Vous avez pas peur toutes seules ? »
« Huhuhu … »


Pepper les regarda avec un grand sourire.

-On était là avant, cassez vous ♥

Howa, le grand con n’appréciait pas, visiblement. Il ne souriait pas du tout lui. Il ordonna à son chien d’attaquer Pepper. Celle-ci, à son propre étonnement, s’accroupit et regarda l’animal dans les yeux, d’un air de défi. Règle numéro une, se mettre à la hauteur de l’animal. Le chien n’était visiblement pas habitué. Il hésitait. Règle numéro deux, tout passe par le regard. Sous la pression des yeux dorés de Pepper, le chien avait le poil tout hérissé. Il finit par abdiquer, et fit demi-tour, la queue entre les jambes, sous le regard ahuri de ses maîtres. Pepper, qui souriait toujours, se retint de soupirer de soulagement. A vrai dire, elle n’était pas sur que ça marche. Mais bon, il fallait qu’elle ait l’air de savoir ce qu’elle faisait devant l’autre brune là.
D’ailleurs celle-là avait déjà attaqué d’autres pauvres garçons. Que c’est influençable à cet age là, ce genre de crétin ! De bons garçons transformés en petits toutous ! En parlant de toutous, le chef hésitait visiblement à lâcher l’autre chien, et elle doutait que la technique de l’intimidation marche sur celui-là, qui avait l’air d’avoir subi un véritable lavage de cerveau.

Le temps qu’elle réfléchisse, une des brute arrivait sur elle pour l’attaquer. C’est bien le problème chez les garçons, ils ne pensaient pas que les faibles victimes qu’étaient les filles pouvaient leur faire mal. Presque instinctivement, Pepper lui balança un joli coup de pied, mais pas où il faut. C’est bien connu, les garçons ont un point bien sensible, c’était la base. Mais là, elle venait de viser le ventre, et visiblement, il manquait d’adbos, car ça le plia en deux. Efficace, aussi.
Elle se tourna vers la brune.

-Wah, tu as l’air de t’y connaître en baston, Katsu-san ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: u'   Ven 16 Avr - 17:25

    L'autre, donc Pepper, la suivit presque en faisant des petits bons de joie. Mais un peu de sérieux, voulait-elle crier ! On va se faire laminer, pensait-elle. Il y en avait sept, en tout. Katsura le savait. Cinq garçons, plus deux chiens. Mais ce qu'elle n'avait pas prémédité : c'était les battes en plus. Bon. Ils ne penseront sûrement pas à en avoir besoin devant deux meufs.

    « Heh, regardez les mecs ! Des filles ! »
    - Vous avez pas peur toutes seules ? »
    - Huhuhu …
    »

    Attendez pour voir, si j'ai peur. Et puis, l'autre, oui, toujours Pepper, avec ses grands yeux, sa tigniasse.

    « On était là avant, cassez-vous ! ♥ »

    Même Kotonoha aurait rit devant cette menace. Mais là. Il se passa une chose incroyable. Un des mecs, aussi lâche qu'il était, lâcha son chien sur Pepper. Katsura ne l'avait pas vu à temps car occupé avec un autre mec, à le castagner. Sinon, elle se serait interposée. Mais elle avait peur de ce qu'il se passerait. Pepper s'accroupit et se mit à la hauteur du chien. Elle sembla le défier. Ou alors lui montrer qu'il n'y avait pas de défi : qu'elle était supérieur, un point c'est tout. La queue entre les deux jambes, il fila droit sans demander son reste ! Hallucinée, elle ouvrait grand les yeux. Elle cachait définitivement trop bien son jeu : il fallait se méfier de cette fille comme de la peste. Pepper commençait à plaire à Kotonoha Katsura.

    Puis, un des gros cons l'attaqua de front. Un bon coup de pied dans le bide et il était étalé en deux. Attention, pensait-elle, plus bas serait mieux. Alors qu'elle en mit un KO à son tour, sans pour autant lâcher la blonde des yeux, elle se rendit compte que cette dernière la regarda enfin.

    « Wah, tu as l’air de t’y connaître en baston, Katsu-san ! ♥ »

    De... ? Quoi... ? Elle voulait vraiment converser pendant qu'elle se battaient ? Bon, après tout, si Katsura ne parlait pas lorsqu'elles ne se battaient pas, pourquoi ne pas essayer en pleine baston ? Son capuchon, elle l'abaissa, alors qu'elle avait un moment de répit. Elle regarda la blonde.

    « Et, t'as encore rien vu. »

    Qu'est-ce notre petite Katsura avait encore dans la tête ? Ses charmes. Voilà. Bon, vous allez me dire que c'est très inattendu de sa part. Mais, ils sont tellement CONS ! Le quatrième mec fonçait sur elle. Elle se stoppa. Il fut étonné de la voir s'arrêter. Elle lui fit de jolies yeux de biches. Genre "allez, pas besoin de se battre !" Il ralentit. Encore. Et pan. Dans les couilles. Et, maintenant, elle se fendait la gueule comme pas possible. Kotonoha Katsura qui rigole. Du jamais vu.

    « Comme quoi. »

    Encore deux, au compteur. Le dernier chien. Et le dernier bad boy qui a chié au froc. Tu maîtrise le chien ? Moi le mec. Et après : on court dehors !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Ven 16 Avr - 17:50

« Et, t'as encore rien vu. »

Ça je m’en doute. Comme si Pepper n’avait pas remarqué que l’autre la matait pendant tout le combat. Etrange. Elle faisait bien semblant de ne pas faire attention à elle, et en fait, elle l’observait avec attention. Assez désagréable. Elle avait plus l’habitude de passer les gens aux rayons X, pas le contraire. *Qu’est ce que tu regardes ? Tu ferais mieux de te concentrer sur ton combat*
Bon, c’est ce qu’elle aurait du penser. Mais là elle était plutôt amusée. Contente qu’une fille comme cette Katsu-san prête attention à elle. Sans arrières pensées ! Elle aimait bien qu’on remarque son brillant génie ! Et de plus, plus la personne était difficile à convaincre, et plus la satisfaction était grande quand à la fin, celle-ci l’admirait. Bon, okay, elle n’était pas encore vraiment admirée au sens propre du terme. Mais la japonaise n’avait plus l’air de la consiérer comme inférieure. Et elle sembla apprécier le coup du chien xD
Toi non plus, tu n’as encore rien vu.

Katsura avait démoli d’autres mecs bien proprement, dont l’un avec une jolie feinte. Restait le chef et son chien. Et Katsura rigolait, ce qui lui faisait un visage beaucoup plus joyeux et féminin.

« Comme quoi. »

Le message était clair. Le mec lâcha son chien, celui-ci ayant l’air plus dangereux que le premier, Pepper s’accroupit avec une plus grande prudence. Elle avait pourtant l’air bien sure d’elle, un sourire carnassier aux lèvres. Le chien ralentit a peine. Le regard foudroyant que la jeune fille portait sur lui ne le fit hésiter qu’une seconde. Oups … Il était tout près maintenant … Pepper eut soudain une idée très stupide. Un grognement menaçant s’échappa de ses lèvres, son regard se durcit et elle montra quasiment les dents. Dérouté par le comportement … inattendu, le pit-bull dérapa sur le plancher avec un ridicule qui lui donna envie d’éclater de rire. Le chien poussa un jappement de surprise, mais se ressaisit et lui fonça dessus une nouvelle fois. Seulement, Pepper s’était déjà relevée et donna un coup de pied magistral dans la figure du chien, qui vola à l’autre bout de la pièce. Rire de Pepper.

-Désolée, Katsu-san, mais là, ça ne marchait pas.

Et oui, c’était elle qui voulait qu’on ne fasse pas de mal au chien ? Le pauvre animal alla rejoindre son compagnon, les oreilles plaquées sur la tête et tremblant de partout. L’intimidation ne marche pas ? Dommage pour toi ♪ Les autres mecs avaient prit la fuite, on les voyait partir par la fenêtre.
Pepper eut soudain un fou rire persistant. Sans regarder si Katsura avait réglé son compte à l’autre abruti, elle la prit par la bras et dévala les escaliers en la traînant. Une fois dans le jardin, elle s’adossa à un arbre mort en reprenant son souffle.

-Aaa-aaah … J’ai pas vu comment tu l’a fini le dernier, Katsu. Raconte !

Pepper se permettait maintenant d’être familière avec la jeune fille. Son caractère lui plaisait, et visiblement, il était compatible avec celui de la petite anglaise. C’était peut être bien devenue une amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Sam 17 Avr - 7:32

    Et hop ! Le dernier chien fut lâché ! Bah on s'y attendait, à celle-là ! Et elle nous remet le coup du chien, la Pepper ! Accroupie, elle refit son regard. Mais le chien ne fut pas déstabilisé, il continua sa course effrénée. Ehhh, ohhh, attends, il n'a pas l'air de vouloir s'arrêter. Plus il s'approchait, plus Kotonoha était au taquet. Et puis, quelque chose d'incroyable se produisit. Parce que Pepper savait tout comme Kotonoha que ce chien ne ralentirait pas. Alors, un bruit sortit de la bouche de Pepper. Un grognement. Un bruit de chien. Un... un quoi ? Hallucinée, Kotonoha regardait toujours avec des grands yeux la blonde. Non, faut l'excuser d'être autant étonnée, mais les seules fois où des filles avaient fait partie de bagarres, elles n'étaient pas... pas, mignonnes ! Elle avait du caractère, ça c'est sûr !

    Tout de même, ça n'est pas ça qui a découragé le chien. Il fut à peine déstabilisé mais revint à la charge. Ms Blondie se releva, et paf, un coup dans la gueule. Oui, ça aussi. Ca marche. Le chien dégringola. Kotonoha tirait une sale mine.

    « Désolée, Katsu-san, mais là, ça ne marchait pas. »

    Non, t'as bien agis. Et puis la blonde se mit soudain à rire en voyant les autres détaller comme des lapins et par les fenêtres, pour certains. Kotonoha esquissa un sourire. Soudain, elle se sentit attirée, comme happée. C'était la blonde. Elle la tirait par le bras à l'extérieur. Wow, doucement, Ms Blondie ! Et voilà, elles étaient hors de la maison hantée. De la maison des fous, ouais, pensais Koto. Pepper s'adossa à un arbre tout en se remettait de ses émotions ! XD

    « Aaa-aaah … J’ai pas vu comment tu l’a fini le dernier, Katsu. Raconte ! »

    Wow. Elle prenait ses aises. Elles étaient amies ? Des questions ridicules tournaient en boucle dans la tête de Katsura. Pour finir, elle se dit que ça n'avait pas d'importance. Elle avait rencontré quelqu'un de génial, un peu hypocrite sur les bords, avec des faux-sourires en veux-tu en voilà. Mais c'était parfait. Elle avait rencontré une fille qui a du cran, qui a d'la gueule. Elle pouvait lui faire confiance, tout en gardant ses distances. Peut-être en arriveraient-elles à avoir une amitié sincère par la suite. En attendant, Kotonoha avait besoin de se faire des connaissances. Au bout d'un certain temps, après qu'elle l'ait longtemps scruté du regard, elle sourit enfin ! Et tout naturellement.

    « Il a pas osé bouger ! Après un certain temps, il a déguerpi ! C'était trop drôle. C'était pas un vrai mec, ch'ui sûre ! :D »

    Et puis là, il se produisit quelque chose de phénoménal. Kastura se redressa, de tout son long, sur son mètre soixante-six. Bien qu'elle ne fut pas très grande, elle était fière, en cet instant. Elle tendit sa main droite, tout comme Pepper l'avait fait avant et avec un sourire maladroit, elle annonça :

    « Je m'appelle Kotonoha Katsura, et je suis également contente de faire ta connaissance, Pepper ! Je ne suis pas toujours très sociable et je n'ai pas beaucoup d'amis, je suis chiante, têtue et tous les autres pire défauts que tu puisses trouver. Mais j'ai le sens du respect et de la reconnaissance. Merci. Sans toi je n'y serais pas arrivée ! Faut dire que t'as du chien ! »

    Et béh, on n'est pas sortit de l'auberge ! :D
    A ce stade-là, notre nipponne comprendrait qu'elle ignore son geste, tout comme elle l'avait fait avec celui de Pepper juste avant. Mais au moins elle avait dit que ce qu'elle avait à dire. Après, le reste, ça ne la regardait pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Mer 21 Avr - 17:30

Katsura ne cessait pas de l’observer d’un air scrutateur. Queewa ? J’ai un bouton sur le nez ?

« Il a pas osé bouger ! Après un certain temps, il a déguerpi ! C'était trop drôle. C'était pas un vrai mec, ch'ui sûre ! :D »


Pepper ricana. Ou au contraire, ça prouvait qu’il en était un, de mec. Après tout, elle avait vu beaucoup de mecs éviter la confrontation, et elle ne percevait pas le genre masculin comme un modèle de courage. Elle préférait pas les filles, loin de là. Mais bon, la plupart des garçons qui faisaient les durs n’étaient en réalité de des fillettes à maman. Evidement, les VRAIS garçons existaient. Oui, ça existait des garçons qui ne croyaient pas dur comme fer que porter une casquette et avoir de gros bras ça prouvait leur virilité. Les garçons vraiment intelligents, après, c’était à voir. Là encore, c’était rare. Bref, Pepper interrompit ses réflexions en voyant la brunette se redresser, tournée vers elle, avec un petit sourire timide, qui tendait une main décidée dans la direction de l’anglaise.

« Je m'appelle Kotonoha Katsura, et je suis également contente de faire ta connaissance, Pepper ! Je ne suis pas toujours très sociable et je n'ai pas beaucoup d'amis, je suis chiante, têtue et tous les autres pire défauts que tu puisses trouver. Mais j'ai le sens du respect et de la reconnaissance. Merci. Sans toi je n'y serais pas arrivée ! Faut dire que t'as du chien ! »

Pepper laissa partir un rire léger. C’était maintenant que les présentations commençaient vraiment ? Elle avait bien compris que Katsura n’était pas très sociable, mais là elle semblait plutôt détendue ! Tiens, c’est chouette, maintenant qu’elle avait le prénom de Katsu, elle pourrait lui trouver plein de surnoms mignons. Comme « Koto-chan » par exemple. C’est mignon, Koto-chan.
Revenons à la main tendue. Une personne comme Pepper, rancunière et fière se serait fait un plaisir de lui foutre un vent avec un sourire malsain. Mais il était évident que Kotonoha faisait un gros effort pour être sociable et sourire de cette manière, c’est pourquoi la petite blonde enroula ses doigts fins autour de ceux de la brune avec un sourire large et plus du tout antipathique.

-Je crois qu’on recommence les présentations ? Je m’appelle Pepper. Bell Pepper. Nice to meet you !


Répétition, n’est ce pas ? Mais dans un contexte différent, donc c’est pas grave.
Pepper plongea ses yeux de couleur miel dans ceux de Katsu’ et sourit, creusant d’adorables fossettes au coin de ses joues. Elle avait soudain l’air très jeune et très fragile.

-Tu es vraiment géniale, en fin de compte, tu sais ?

En fin de compte … Evidement c’était pas hyper sympa, mais de la bouche de Pepper, c’était encourageant ! En plus elle le pensait vraiment, que Koto-chan était géniale ! Du caractère, un caractère de cochon même, une vraie boule de feu mais sympa au fond. Parfait quoi. Ou au moins, pas mal.

-Tu habites dans le coin ?…

[J’ai plus d’idées brillantes pour l’action XD alors on termine quand tu veux, sauf si tu veux qu’on continue autre part ou qu’on foute le feu à la maison]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
avatar• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Dim 13 Juin - 0:40

[Sorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrry. *Ressort le brouillon laissé en plan*. Reprenons ce RP, Pepper, onegaishimasu ! Surtout que j'en ai des idées ! Faut qu'on aille pourrir le lit à Goku ! Parce qu'il est dans la même chambre que moi ! Et y'a que toi qui puisse faire ça ! *_*]

Sacrée Pepper, foutre le feu à la maison ! XD

    Bon le monologue. On va pas chialer avec la musique des violons derrière, non plus ! Parce qu'on pisse dans les violons, nous ! Ok, chut.

    Le rire qui s'échappa de la bouche de Pepper après ce que Kotonoha avait dit, laissa penser à notre nipponne qu'elle était drôle. C'est bien, tu fais des progrès, ma petite ! Je suis fière de toi ! XD Et, elle se doutait bien que Pepper ne lui mettrait pas un vent, mais lorsque les deux mains se touchèrent, elle ne put s'empêcher d'être étonnée. Juste comme ça. Parce qu'elle trouvait cette rencontre étonnante. Parce que c'était la début de quelque chose.

    « Je crois qu’on recommence les présentations ? Je m’appelle Pepper. Bell Pepper. Nice to meet you ! »

    Et voilà. Les deux jeunes femmes se connaissaient, à présent. Hypocrites jusqu'au bout des ongles. Prêtes à tout, même à foutre le feu à cette maison hantée s'il le fallait. Mais le regard que Pepper affichait, à l'instant où ces mots étaient prononcés, était bien étrange. Si elle devait mettre une image, Kotonoha choisirait celle de la fissure minime sur un miroir qui paraît indestructible. Bon. Voilà. Elle s'appelait, en somme toute, poivron. Ce qui était peu commun, il faut dire !

    « Tu es vraiment géniale, en fin de compte, tu sais ? »

    Le "en fin de compte", Kotonoha adorait, elle était fane ! Ceci lui arracha même un petit rire. En fin de compte. Oui, parce que les apparences sont toujours trompeuses.

    « Tu habites dans le coin ?… »

    Et cette question fit redescendre notre petit nipponne sur Terre. Oui. Euh. Kohime. Merde. Elle avait carrément oublié son déménagement, le parc d'attraction, l'enfoiré kikoolol et tout le reste. Alors, comme tirée de ses songes, elle répondit d'une voix monocorde.

    « A vrai dire, c'est compliqué... »

    A chaque fois que quelqu'un commnence une phrase comme ça, c'était pas toujours si compliqué que ça, en fait ! C'était simplement que la personne ne savait pas par où commencer. Et puis, elle tira les éléments principaux.

    « Euh... je suis en plein déménagement. Dans une Pension pas loin d'ici. C'est la Pension Kohime. J'irai dans une FAC pas très loin non plus.... »

    Dans le genre simple, net et précis on pouvait pas trouver pire. Mais c'était simplement parce que notre nipponne était encore chamboulée par tous ces changements... elle ne savait même pas où était située cette pu*ain de Pension. Elle était censée faire la visite le jour même. Mais elle s'était enfuie... Et maintenant... elle était bien dans la galère...

    « A vrai dire je ne sais pas où ça se trouve... et puis euh... voilà.... »

    La suite de cette phrase était en réalité : j'étais avec ma mère et son copain, nous étions censés y aller en voiture mais nous sommes arrêtés dans un parc d'attraction, je n'ai pas supporté leurs rires. Alors j'ai pris la poudre d'escampettes, suis tombée sur la bande de bad-boys aux foulards de gangstas merdiques. Je leur ai foutu les boules. Un métro-sexuel est tombé d'une branche, une connexion s'est installée. J'ai envie de le buter. Et... après j'ai couru. Et je suis arrivée ici.

    Genre, histoire de fou, on trouve pire ? oO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Rise and shine, Bitch !

Messages : 326
Date d'inscription : 20/02/2010
Camp dans la Bataille : Patate

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   Mer 23 Juin - 11:22

Kotonoha avait carrément … dégelé. C’était limite la fonte des glaces, en direct, 3D sur grand écran. La miss ne se la jouait pas si « dure » en fin de compte. Pepper était même persuadée qu’elle était adorable ♥ Visualisation immédiate d’une Katsu souriante, toute choupi avec des fossettes et des joues roses. Et ben bravo ! Maintenant Pep’ avait super envie de la voir faire cette tête et allait imaginer toutes sortes de situations dans lesquelles la foutre pour qu’elle fasse une tête mignonne. Et si elle lui achetait une glace ? … N’importe quoi. On se calme Pepper.

Vu l’expression de Kotonoha, elle avait pigé la charmante signification du nom de Poivronette, mais ne fit aucun commentaire, au grand bonheur de celle ci qui ne se départait pas de son sourire. De toutes façons ce nom lui va bien, alors hein ! Par contre quand elle lui demanda où elle habitait, elle sembla embarrassée.

« A vrai dire, c'est compliqué... »

Dis toujours. Pepper est très intelligente tu sais. Même qu’elle a déjà étudié … Chut cerveau.

« Euh... je suis en plein déménagement. Dans une Pension pas loin d'ici. C'est la Pension Kohime. J'irai dans une FAC pas très loin non plus.... A vrai dire je ne sais pas où ça se trouve... et puis euh... voilà.... »

Comment Pepper faisait-elle pour sourire encore plus, c’est un grand mystère. Mais en tout cas c’est ce qu’elle faisait, et on était presque étonnés qu’elle ne batte pas des mains en criant de joie. Pour une coïncidence … Comme ça, Koto-chan habite dans la pension Kohime ? Enfin, habitera. Ça veut dire qu’elles vont probablement se revoir et faire connaissance. Ça lui ferait mal de l’avouer, mais Pepper aimait bien Kotonoha. Malgré le fait qu’elle soit assez populaire, elle n’avait pas d’ami « réel », seulement des crampons ou autres bouches-trous. Et des ennemis évidemment. Donc, cool d’avoir quelqu’un comme Koto sur qui compter. Même si faut pas abuser, c’est juste leur première rencontre. Ça donne des crampes de sourire comme ça …

-Tu sais quoi ? In-cro-yable.

Petite pause histoire de ménager son effet (ou de faire plus de lignes surtout). Pepper attendait la réaction de Koto. Allait-elle s’en foutre ? Comme on l’avait dit, elle avait dégelé, elle n’allait pas tout de suite se remettre à faire la gueule ! Surtout si Pep’ lui proposait sa précieuse aide. A savoir ! L’aider à retrouver son chemin ! Du coup elle ne s’ennuierait pas en rentrant.

-Je suis aussi à la pension, finit-elle en virant du bout des doigts une mèche tombée devant son œil pendant la baston. Si tu sais pas où c’est, t’as qu’à me suivre, je rentre.

Elle s’étira, fit quelques pas en direction du portail de la maison, puis se retourna vers la brunette avec un air interrogateur :

-A moins que je t’indique juste le chemin ….

Deuxième proposition. Pepper n’avait pensé qu’à elle jusqu’à présent. Enfin, presque. Mais peut-être que l’autre avait envie de rentrer toute seule. Ou alors qu’elle était déjà avec quelqu’un. Elle devait bien avoir des valises ou autre chose, non ? Et vu son caractère, elle n’avait pas forcément envie de se fader Pepper pendant tout le trajet. Et on peut la comprendre, hum ? (merci cerveau, ça ira comme ça)
De toutes façons, formulé comme ça, ça laisse le choix, c’est gentil mais pas trop pot de colle. C’est parfait quoi. Du coup Pepper avait l’air d’une fille sympa, mais qui a quelque chose à faire de sa vie. Non ?
Elle intima le silence à son cerveau, une fois de plus, pour attendre la réponse de Kotonoha Katsura.

[fin du RP ? On continue autre part ? Encore quelques posts ? Retournement de situation ? C’est comme tu veux è_é et je ne suis pas contre le pourrissage de lit non plus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Est-ce que tu as peur ? | Pepper |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce que tu as peur ? | Pepper |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com