T'as besoin d'un logement pour tes études ou ton travail ? Tu t'es fait virer de chez toi ? T'as juste envie de changer d'air et de te relaxer ? Kohime Pension °w° ! Dans le même genre que la Pension Hinata, on t'attend !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guest
avatarInvité

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeSam 17 Avr - 12:29

J'explique rapidement. Y'a un bail Katsura et moi avons créé deux personnages, mais nous n'avons jamais terminé notre dernier topic en cours, pour diverses raisons. Mais là nous avons eu envie de le terminer, et de mettre ENFIN une fin à ce qu'ils envisageaient de faire. N'étant plus sur le forum, nous n'avions que Kohime pour poursuivre nos palpitantes aventures xD

Omega est donc mon personnage et Amanda celui de Katsura. Je ne savais pas trop où poster ça donc, go la galerie.

Dans ce topic il y aura des scènes cochonettes :D *sort* donc avis à ceux qui veulent pas lire ça. Soit dit en passant, je suis pas un adepte des trucs hard et c'est un couple tout mignon tout beau (qui se balance des chaussures dans la gueule ou de la boue), et ils n'ont jamais couchés ensembles. Wala. '_'

Pour Katsura : Je vire le détail gênant qu’est Libertine dans cette relation XD



______________________________________________________




Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] 823142Sans_titre_1
Omega
Son oeil droit est rouge
1m82
Japonais.






    En réalité, Omega n’était pas insensible au froid. Il ne frissonnait pas à cause de l’humidité, certes, mais il n’ignorait pas qu’auparavant il avait été sauvagement mordu par des vents qui lui avaient fait serrer les dents. Seulement, ses pensées étaient toujours dirigées vers le même point, et rendaient son corps brûlant. Amanda était toujours à ses côtés et leurs pas avançaient toujours en direction de l’internat. Le silence les avait gagnés, l’un songeant à ce que l’autre avait dit. Était-il sûr ? Le doute le prenait un peu, il devait bien l’avouer. Pas sûr de ce qu’ils allaient faire, ou plutôt de ce qu’ils voulaient faire.

    Il lui arrivait parfois de se demander qui était l’homme et qui était la femme dans le couple. Amanda se prenait-elle la tête autant que lui, sur des choses qui n’en valaient peut-être pas la peine ? Bon. Il était vrai que cela faisait quelques mois que c’était elle qui en bavait le plus, tandis que lui n’avait fait que lui fermer les portes et l’envoyer paître. Il espérait qu’après cette soirée, tout redeviendrait comme avant, si ce n’était mieux encore. Glissant sa main vers celle de la jeune blonde, il la prit tout doucement, caressant sa peau avec son pouce. Elle était d’une force inouïe.

    Lorsqu’ils passèrent le portail de l’entrée, le garçon jeta un coup d’œil à l’étage ; c’est là qu’ils se rendaient. Maintenant il était assez tard, les élèves étaient soit dehors en ville, soit dans leur chambre. Il n’y aurait pas grand monde dans les couloirs… et personne dans les douches. Cette idée lui rappela la soudaine proposition d’Amanda, sortie sans qu’elle ne s’en aperçoive, et la même vision revint. L’air de rien, Omega tourna la tête sur le côté. Est-ce qu’il était normal de ne jamais y avoir pensé auparavant ? Cela faisait bien plus de onze mois qu’il était avec elle, maintenant. Presque un an. Et ils n’avaient toujours rien fait. Est-ce qu’elle avait déjà tenté quelque chose ? Il ne s’en rappelait même plus…

    Comme il le pensait, les couloirs étaient vides. Ils croisèrent juste un élève, qui les salua et leur demanda pourquoi autant de « boue » sur eux. Les deux tourtereaux esquivèrent la réponse et se contentèrent d’un haussement d’épaules avec un sourire. Bizarres. Les douches des garçons se situaient un peu plus loin à l’étage, et ils s’arrêtèrent d’abord devant les douches des filles. Omega se stoppa net devant la porte et se mit à penser, le regard fixe. Entrer ? Ne pas entrer ? Et s’il y avait quelqu’un ? Si on les surprenait ? Est-ce qu’elle était sûre de vouloir le faire ? Et s’il s’y prenait mal ? C’est que les douches étaient pas bien grandes en plus ! Etait-ce une bonne idée ? Est-ce qu’il réfléchissait trop ? Oui, mais comment faire pour s’arrêter ?

    Parfois une bonne claque dans la gueule est nécessaire pour bien se réveiller. Ce con là était totalement sur une autre planète où son imagination travaillait à 200 à l’heure, lui jouant des dizaines et dizaines de scénarios possibles. Il se voyait tomber dans la douche, il voyait quelqu’un les épier, ou pénétrer subitement dans les douches et les entendre, il imaginait bêtement que de l’eau chaude les brûle et les coupe net dans leur élan … Pire encore, il imaginait qu’il soit vraiment un manche. Pauvre petit. Omega angoissé ? Oui, c’était parfaitement possible. Et là, il réalisait aussi qu’il n’avait même pas autant angoissé lorsqu’il s’était aperçu que son œil droit n’en aurait plus pour longtemps. La blague.

    Lentement, sa tête se tourna vers elle, qui semblait le fixer depuis un moment sans comprendre l’immobilité de ce dernier. Entrouvrant les lèvres, il tenta de lancer quelques paroles, mais ce fut peine perdue.

    « Je… euh… »

    Qu’il était mignon, à être tout gêné de la sorte. Lui qui, en temps normal, débordait d’assurance -bon sauf depuis ces derniers mois, l’hôpital ne l’avait pas réussi- se retrouvait soudainement devant une situation à laquelle il n’avait jamais pensé, et qu’il ne savait pas comment gérer. Après une petite claque intérieure en se disant qu’il devait vraiment avoir l’air con et qu’elle préfèrerait sans doute le laisser en plan s’il devenait muet, il parvint à articuler quelques mots.

    « Euh Amanda… tu es sûre ? Enfin, je… Nous… »

    Est-ce qu’il en avait envie ? Oui. Est-ce qu’elle en avait envie ? Aussi. Alors pourquoi se prenait-il autant la tête ? Il savait que ce serait aussi la première fois d’Amanda, pourquoi est-ce qu’il perdait si soudainement confiance en lui ? Il n’avait pourtant aucun complexe et était même plutôt fier de son corps, qu’il trouvait juste dans la moyenne, n’importe quelle partie que ce soit. Après tout, peut-être qu’elle aussi avait ses propres angoisses, et qu’elle craignait de ne pas lui plaire nue, ou de ne pas réussir à lui donner envie, vu qu’il hésitait comme un imbécile.

    Et là ce fut le déclic.

    « Et puis merde, je suis le roi des cons. »


    Sans se poser davantage de question, il ouvrit la porte des douches -et par chance y’avait personne, il aurait pas eu l’air fin sinon- et entraîna Amanda avec lui. Bien. Ils étaient donc à l’intérieur, et Omega l’emmena vers une douche, qu’il observa, puis en préféra une autre qui n’avait pas de savonnette disparue, elle -sait-on jamais s’il venait à marcher dessus ! …

    … Chose qu’il fit. Et qui, bien évidemment, le cassa dans tout son élan. Tombant en arrière, sur le cul, il lâcha la main d’Amanda pour ne pas l’entrai avec lui et manqua de se taper la tête contre la porte d’une douche. Ayant plus eu de peur que de mal, il resta cependant par terre et réalisa à quel point il venait de tout foutre en l’air. Attrapant le savon dans sa main, il lâcha un rire nerveux, puis soupira, levant les yeux vers elle avec une expression qui lui demandait pardon.

    « Dis-le, je suis le Roi des Cons. Cette chute était d‘un ridicule affligeant. »

    Pauvrette. On aurait presque pitié de lui tellement il a couillé.
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeDim 18 Avr - 11:30

    Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] 100x1010 Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] 100x1011 Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] 10010010
    Amanda
    Espèce de tarée hystérique
    1m60
    Anglo-nipponnes


    Ce soir-là, Amanda passa le portail d'une façon étrange. Comme si c'était la première fois qu'elle voyait cet endroit et qu'elle le découvrait à l'instant même, sous un autre angle. Ce qui pouvait sembler normal. Vu de l'extérieur, on peut toujours avoir un regard critique et reculé mais de l'intérieur; c'était pas si simple. La chose se confirmait gentiment : ils allaient coucher ensemble. Oui. Ils allaient le faire. Amanda se disait ça en boucle dans sa tête : je vais le faire. Je vais le faire. C'est facile. Je vais le faire. Mais qui essayait-elle de tromper, bordel ? Ses talons ne frappaient plus le sol de sa démarche assurée : Omega venait de la déstabiliser comme personne. Quelle petite chose ridicule. Mais qu'est-ce que je lui rierais au nez, à cette anglo-nipponne ! Elle a survécu à des bagarres monstres, vu des horreurs dans son passé.... et là, elle avait peur de coucher. De coucher avec Omega Jitsuzon qui était son copain depuis 11 mois, environ. Et qu'elle prétendait aimer. Non mais attends, y'a pas comme un souci ?

    Ok. On va y aller cash : niveau sexe, c'était zéro. plat. rien. nada. Si c'est pour dire qu'on n'est même pas sûr qu'Omega ait, ne serait-ce que, peloté Amanda. Mais il n'avait pas toute la responsabilité, là-dedans. Oh que non. Est-ce qu'elle a tenté quelque chose, à son tour ? Non. Sainte nitouche. Vierge Marie. Et c'était même pire : coincée, peut-être. Parce que, logiquement, si elle n'avait rien fait auparavant : elle ne pourrait pas être à l'aise la première fois. Et si elle n'était pas à l'aise, elle serait mal à l'aise. Et dans ce cas : coincée. Comment avoir du plaisir ? Comment donner du plaisir ? Et elle voulait donner du plaisir à Omega. Un cercle vicieux, dans toute sa splendeur. Et, comment fait-on dans ce genre de cas ? On brise le cercle. On met une coupure. N'importe où.

    Les couloirs étaient vides, évidemment, à une heure pareille ! Ce qui arrangeait nos deux tourtereaux. Ils croisèrent juste un crétin qui les scruta bizarrement en leur demandant pourquoi est-ce qu'ils étaient couverts de boue. Amanda sourit, haussa les épaules, mais n'en pensait pas moins. Genre, qu'est-ce que ça peut te foutre, connard ?

    Et puis, enfin, ils arrivèrent aux fameuses douches. Celles des demoiselles étaient en premier, ladies first, alors c'est là, devant cette porte, qu'ils s'arrêtèrent. Comme deux gros cons. Le silence dura une éternité, pour Amanda. Elle ne disait rien. Il ne disait rien. Omega se contentait de fixer la porte. Une tonne de choses semblait passer dans sa tête. Elle aurait voulu le calmer et lui dire que tout irait bien... mais, elle n'était pas si sûre d'elle-même non plus, alors elle se la fermait. Et elle se détestait encore plus de réagir comme ça. Elle s'en voulait.

    Amanda fixait Omega, et Omega fixait la porte. Mais quel tableau romantique. Woaw. Elle avait presque envie de pleurer... de désespoir. Ils n'y arriveraient pas. Et puis une lueur d'espoir apparut... il tourna la tête vers elle. Elle fut plus réactive, les sens en alerte et les oreilles grandes ouvertes.

    « Je… euh… »

    Attendant la suite plein d'espoir dans le yeux, elle se ravisa, lorsqu'elle comprit qu'il ne dirait peut-être plus rien. Oui, tu, euh... quoi ? Finis, bon sang ! Elle était tellement intriguée parce qu'il dirait... A nouveau, il sembla avoir envie de dire quelque chose. Alors, elle remit ça ! Ouais ! :D

    « Euh Amanda… tu es sûre ? Enfin, je… Nous… »

    Bon. C'était vraiment la catastrophe. Et elle s'en voulait tellement. Encore pire de penser ce qu'elle pensait. Des fois, elle se surprenait à se dire : putain mais t'es un homme ou quoi ? t'as des couilles ? ben on dirait pas. Mais elle savait qu'elle blesserait ce petit ego. La colère pouvait se lire dans ses yeux. Pas de pitié. Pas de quartier. Elle allait le tuer.

    Au même moment où elle allait piquer une colère noire. Mais dans le genre monstre colère, du jamais vu : tous aux abris, la tarée est de sortie, ce soir. L'atmosphère changea. Quelque chose avait changé, simplement.

    « Et puis merde, je suis le roi des cons. »

    La porte magique s'ouvrit enfin et Amanda se sentit comme happée à l'intérieur. Ca y'est. Je vais le faire. Je vais le faire. Oui. On va le faire. Et alors là, Monsieur Omega voulait choisir minutieusement la douche dans laquelle ils allaient faire crac-crac. Bon d'accord c'était important mais quand même ! En fait non, elle s'en foutait de l'environnement, Amanda ! C'était lui qu'elle voulait. Un point c'est tout. Et donc, il choisit enfin une douche. Bah quand même !

    Dans la douche, il marcha sur le savon. Il dégringola. Il se retrouva les fesses par terre. Evidemment, ce genre de choses n'arrivaient que dans ce genre de cas. Elle commençait à être verte de rage. Elle péterait bientôt un câble et qui sait ce qu'elle ferait à ce moment-là ! Moi j'dis : Omega fais gaffe à tes couilles !

    Avant la chute, il avait laché la main de la blonde. Très prévenant. Puis, il s'assit au fond de la douche, avec un air déçu. Un rire s'échappa de sa bouche. Ce rire, Amanda aurait tout donné pour ne pas l'entendre. Ca l'avait blessée. Tout ce qui était attrait à Omega l'affectait énormément. A présent, il posait sur elle des yeux désolés.

    « Dis-le, je suis le Roi des Cons. Cette chute était d‘un ridicule affligeant. »

    Certes, notre blondie était en colère. Parce qu'il était incapable. Mais... après un temps de réflexion très court elle ne pensa qu'à une chose : oui, il est con. Mais je l'aime. Je suis amoureuse. L'amour rend con. L'amour rend fou. Mais je m'en fous. Je me fous de tout. Ce soir, c'est toi que je veux Omega. Plus que jamais.

    Et, elle péta une câble. Mais d'une façon bien étrange, comme à chaque fois. Une tarée imprévisible. Quoi de pire ? Elle le fixa longtemps dans les yeux. D'un regard meurtrier. Tout d'un coup, ses yeux changèrent de ton. Elle le fixait. Simplement. Comment réparer tout ça ? Elle ne le pourrait pas. Ce qu'elle pouvait faire, à la place, c'était exprimer ce qu'elle ressentait. Parler. Pour une fois. Une seule. Aller, c'est pas difficile. Fais un effort. Ca n'est pas à sens unique.

    Avec tous les efforts possible et un grand courage. Les mains d'Amanda saisirent son propre t-shirt. Elle le tira vers le haut. D'abord, le bas de son ventre fut dénudé, ensuite son nombril et enfin le haut de son ventre. Tout était nu. Ouhlàlà. Limite le porno. XD. Gentiment, elle découvrit sa poitrine. Puis, le bout de tissu fit barrière deux secondes entre leurs regards. Il s'envola. Elle était toute décoiffée : le désavantage des t-shirts serrés.

    Elle était en soutif. Oui, vous avez bien compris. En soutient-gorge. Un petit dessous blanc, à dentelle. Elle se mit à la hauteur d'Omega, chercha bien dans la profondeur de ses yeux. Et articula gentiment chaque syllabe d'un ton très décidé.

    « Fais-moi l'amour. »

    Elle n'avait peut-être pas la meilleure des tactiques et ne savait peut-être pas comment exprimer ses envies. Mais là... il lui avait semblé être assez claire. Non ? Elle avait saisi ses mains dans les siennes et elle tira légèrement vers le haut pour qu'il se relève. Sois un homme.

    Comment faire et pourquoi ? Elle n'en savait rien. Elle aviserait en fonction.
    C'est d'Amanda Warren, qu'on parle, là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest
avatarInvité

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeDim 18 Avr - 13:12

Elle avait de quoi lui en vouloir. Ce type était une brêle. C’était elle qui lui avait tout appris sur les sentiments et l’amour. Avant elle, il n’aurait jamais imaginé qu’il puisse aimer une personne, la vouloir dans ses bras et encore moins qu’il puisse la désirer. Il ne s’était jamais projeté dans l’avenir à ce sujet. Mais depuis qu’elle était avec lui, il ne se voyait plus seul. Il savait qu’elle resterait à ses côtés pendant longtemps… très longtemps.

Comme pour leur premier baiser, c’était elle qui l’avait convaincu d’aller au bout de ce qu’il désirait. Il n’avait jamais eu le courage de s’attacher à qui que ce soit et pourtant, Amanda, elle, avait réussi à se rendre indispensable. Tellement indispensable qu’en un sens, Omega craignait de la blesser… sauf qu’il ne réalisait pas que ses propres hésitations étaient blessantes pour elle. Assis par terre, Omega avait relevé la tête vers elle et constata qu’elle le fixait d’une étrange facile, qui lui ôta tout sourire sur le visage. Venait-il de tout foutre en l’air ? Est-ce qu’elle s’apprêtait à tourner les talons et le laisser en plan ? Ça ne l’étonnerait guère, en fait.

Mais non. Elle n’en fit rien. Omega en lâcha même la savonnette tellement il était surpris. Il découvrait une partie du corps d’Amanda, et ça, ce n’était pas rien. Il lui sembla que son geste dura une éternité, durant laquelle il ne put que contempler la jeune fille ; son ventre était plat, musclé par le sport qu’elle faisait. Il se sentit soudainement fiévreux, et son cœur manqua un battement quand elle alla plus loin. Captivé par le spectacle qu’elle lui offrait, il sembla s’arrêter tout particulièrement sur la poitrine d’Amanda, qu’il n’avait jamais vue de cette façon. Aussi peu vêtue…

Légèrement gêné, il se força à lâcher du regard sa poitrine, ne voulant pas paraître pervers -T’es con Omega- et il fixa son regard .Elle était décidée. Là, oui, il en avait horriblement envie. Il n’avait peut-être pas complètement réalisé auparavant combien elle le désirait, mais là il commençait à le comprendre, et à sentir que lui aussi était impatient d’aller au bout des choses. Elle se pencha ; il sentit sa gorge se nouer par la vue qu’elle lui offrait, mais il n’osa quitter son regard des yeux. Et enfin, la phrase tomba.

« Fais moi l’amour. »

Hein ?
Réveille toi mon chou. Elle te veut, toi. Juste toi. Personne d’autre. Il n’y a que vous deux.
Surpris, il se releva, proche d’elle, et le regarda pendant un moment. Il réfléchit durant quelques secondes, pendant lesquelles il se remémora pourquoi il se retrouvait ici, avec elle. La réponse fut toute simple ; parce qu’il l’aimait. Parce qu’il avait envie d’être avec celle qu’il aime, de partager un moment de tendresse et d’amour avec Amanda. Un fin sourire se dessina sur son visage à mesure qu’il reprenait ses esprits. Il ne nierait pas être encore un peu secoué par sa demande, mais il ne restait pas dessus et comptait bien le lui faire.

Doucement il vint dégager une petite mèche de son visage, en profitant pour lui caresser les joues. Ses lèvres vinrent se poser sur les siennes, quand il la ramena vers lui. Il leur faudrait probablement quelques minutes encore avant de passer réellement à l’acte, mais ils prendraient le temps qu’il faudra. Après tout, autant pour l’un comme pour l’autre, c’était un moment unique, qu’il n’aurait pas l’occasion de revivre deux fois dans leur vie. C’était leur première fois, dans leur couple, ou même, tout court.

Sentir Amanda si proche de lui le soulageait de tous les maux qu’il pouvait avoir. Il sentait, peu à peu, ses doutes se retirer. Il se sentait capable de la combler, de la rendre heureuse. Après tout ce qu’ils avaient vécu ensembles, leur échange n’en serait que plus passionné. Les mains d’Omega glissèrent sur sa peau, la frôlant par endroit. Il découvrait les courbes que le corps d’Amanda lui offrait, il savourait ce contact. Dans ses baisers, il y avait aussi quelque chose de changé ; ils se voulaient plus doux, plus tendres que d’habitude.

Oui, il sentait le désir d’aller plus vite et plus loin le prendre sèchement. Il sentait que son corps répondait à ses pulsions qu’il tâchait de calmer, afin de ne pas brusquer les choses. Pas question de tout faire foirer comme il le faisait depuis quelques temps. Peut-être apprécierait-elle qu’il lâche un peu de sa bestialité, mais lui n’en avait pas envie ; il la voulait parfaitement prête et détendu, tout comme il voulait l’être.

Rapidement, sa chemise fut au sol -on sait pas comment, mais elle est part terre. Omega lui adressa un petit sourire, stoppant leurs baisers, et il passa une main derrière sa nuque, avant de déposer ses lèvres dans son cou, lui offrant des petits baisers, désireux de savoir quelles seraient ses réactions. Son souffle chaud glissait sur la peau d’Amanda, et il pouvait sentir que cette zone était sensible. Il y allait au feeling, sans trop se poser de questions, guettant juste ses réactions afin de pouvoir lui offrir autant de plaisir qu’il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeJeu 22 Avr - 8:45

    Fais-moi-l'amour. Les mots étaient là. Ils étaient nets, clairs et précis. De plus, Amanda avait dit ça comme si ça avait été un ordre, sans s'en rendre compte. Peut-être le voulait-elle tellement que c'était sorti spontanément sous cette forme-là ? Ou alors elle avait été simplement elle : cette tarée égocentrique qui se permettait tout et n'importe quoi !

    Soit. Elle avait émis un ordre précis et Omega ne s'attarda pas à exécuter ce qu'elle lui avait demandé. Gentiment, il se mit à sourire, comme si elle venait de le réveiller en disant ceci. Ou bien de lui envoyer une claque à la figure... ouais, ça aussi. Alors là, en face d'elle il se tenait bien droit et ses mains vinrent effleurer la peau de notre Blondie. Les sens de cette dernière étaient tous en alerte, attendant la suite. Lorsqu'il arriva au niveau de son visage; cette mèche gênante, il l'éloigna. Et le baiser fut doux. Alors la crétine ouvra les yeux au milieu de celui-ci, parce qu'elle percevait une différence. Il était beaucoup plus attentionné que d'ordinaire et elle en fut troublée. Mais bien vite elle referma les yeux, pour profiter de cet instant unique.

    Les mains d'Omega se baladaient un peu partout, parfois en allant dans des endroits qu'il n'avait jamais approché auparavant. Tout ceci n'était pas pour déplaire à Amanda. Et enfin, la chemise d'Omega dégringola, offrant la vue de son torse. Rapidement, la petite anglo-nipponne fit courir ses yeux sur cette partie qu'elle n'avait jamais vu. Mais rapidement, alors ! Parce qu'elle sentait la gêne monter. Un petit sourire s'esquissa sur le visage d'Omega, comme s'il pouvait comprendre la moindre de ses pensée et sa main vint se glisser derrière la nuque de la blonde. Il l'attira contre lui, doucement, et ses lèvres se posèrent sur le cou d'Amanda. Merde, que c'était bon ! Elle était particulièrement sensible dans cette partie-là, chose qu'elle découvrait, alors au fur et à mesure des doux baisers, elle sentait quelque chose monter en elle. Elle ne saurait encore mettre en mot sur ce sentiment. Mais ça la prenait, depuis le bas et ça la tiraillait. Et le petit salopiot l'avait très compris, ça ! Alors il faisait exprès d'insister sur cette zone. Plus il continuait, plus respiration d'Amanda s'accélérait. Cette énorme pompe à sang qu'était son coeur s'emballait, s'affolait et les battements n'avaient plus aucune régularité. Tout dégénérait, jusqu'à ce qu'elle gémisse. Eh oui, elle avait gémi. Une humaine ! Elle était humaine ! Amanda Warren venait de faire sortir un son de plaisir de sa bouche. C'était moi, ça ? Très vite, son visage devint rouge tomate.

    Visiblement mal à l'aise, elle n'interrompit cependant pas les agissement d'Omega. C'était trop bon ! En même temps elle ne voulait pas retenir le plaisir; mais en même temps une certaine gêne était palpable. Et puis après tout, heureusement que je n'ai pas reçue la stricte éducation nipponne ! Oui, elle décida d'utiliser ce prétexte pour prendre du plaisir. Mais, en réalité, elle n'avait nullement besoin de quelconque prétexte, puisqu'elle prenait naturellement du plaisir.

    Mais. N'oublions pas que ceci était sa première fois. Sa première fois pour tout. La première fois qu'elle touchait un garçon de cette manière, surtout. La. première. fois. En ce qui la concernait, ça n'était pas difficile de se rendre compte que c'était réellement sa première fois. Mais lorsqu'elle regardait Omega, elle avait beaucoup de peine à se dire que c'était la première fois, pour lui aussi. Elle se disait que c'était simplement impossible, qu'il avait sûrement eu un tas de propositions et que certaines fois il ne s'en était pas privé. Rien que depuis qu'ils étaient ensemble, elle voyait bien le regard des autres filles sur lui. Parfois, elles faisaient des commentaires, et faut dire que ça lui tapait sur le système. Parce qu'elle était avec lui. Elle s'en était toujours douté, mais de l'entendre de ses propres oreilles, c'était différent. Alors elle jetait des regards meurtriers à tout va et vient. Des menaces en veux-tu en voilà. Parce qu'elle était trop attachée à lui. Une attache. On en était arrivé au point de non-retour.

    Les pensées défilaient dans sa tête, depuis la première seconde où leurs regards se sont croisés alors ses étreintes devenaient plus fortes. Comme pour le retenir, comme par peur de le perdre, comme pour ne pas le laisser partir. Et elle l'attirait conte elle encore plus fort. C'était du désir. Elle essayait de mettre un mot sur un sentiment qui n'en avait pas, simplement. Mais celui qui s'en rapproche le plus était le désir.

    Dans ses pensées profondes, elle le poussa en arrière. Parce que ses baisers dans le cou étaient lourds. Elle avait besoin d'une pause. Parce que tout ça l'oppressait un petit peu. Elle prit une grande bouffée d'air, sa tête était baissée, sa frange cachant ses yeux. Même en rêve, la situation présente, elle ne se serait pas permise de l'imaginer. Alors elle mit une main sur le torse d'Omega, pour sentir la chaleur qui émanait de tout son corps. Elle le poussa encore un petit peu.

    Bim. Maudit soit celui qui a créé les douches où il suffit d'une pression pour que l'eau jaillisse. Et comme le bouton était du côté froid... je vous laisse imaginer la douche agréable qu'ils prirent. Alors que l'eau coulait sur son visage, la blonde ferma les yeux et sourit simplement. Elle réprima un rire. Elle était bien. Amanda Warren était bien. Sa main se glissa dans le dos d'Omega et elle tourna rapidement le bouton à une température moyenne. C'était mieux.

    Il y avait de l'eau partout, sur leur visage, sur leur corps, ils dégoulinaient de partout. Et je ne raconte même pas l'état des jeans !! Et puis cet élastique gênant, elle le retira. Sa chevelure s'étira, trempe, sur son dos. Enfin libérée, elle s'accrocha au cou d'Omega et l'embrassa. Mais toujours en douceur, s'il vous plaît ! Parce qu'elle ne savait pas comment faire ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest
avatarInvité

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeJeu 22 Avr - 12:21

  • Les soupirs de plaisir et le contact de sa peau contre ses lèvres étaient tout nouveaux. Elle semblait fortement apprécier, et lui aussi d’ailleurs. Juste l’entendre, l’écouter, capter ses moindres frissons, sentir la chaleur monter, tout ça lui plaisait. Il ne se posait pas vraiment de questions, et agissait d’instinct.

    Jamais Omega n’avait accordé son attention aux autres filles. Depuis qu’il avait rencontré Amanda, et avant même qu’ils ne sortent ensemble, aucune fille n’avait su le retenir comme elle l’avait fait. Jamais une fille ne lui avait autant plus, et aucune n’avait vraiment eu le cran de lui répondre franchement. En revanche il avait toujours su qu’il plaisait. La singularité de la couleur de ses yeux avait perturbé plus d’une personne, qui l’avaient tantôt craint, tantôt désiré. Comme une sorte de rêve, Omega avait fait face à la foule, mais seule Amanda avait su le rendre réalité. Pourtant, il était loin d’être un ange, et son caractère l’avait mené à causer bien des souffrances aux gens qu’il jugeait comme lui étant inférieurs… Ce type avait été un monstre, avant d’être l’ange gardien d’Amanda -pas très doué je vous l’accorde.

    De son côté, Omega n’était pas spécialement jaloux. Il avait une confiance aveugle en Amanda, et il ne rechignait pas de la laisser seule, vivre sa vie et d’aller voir d’autres gens. Ce qu’il n’aimait pas, et ne tolérait pas, c’était que quelqu’un manigance quelque chose dans son dos. Il la savait parfaitement capable de se défendre seule, et si quelques fois il s’était emmêlé pour mettre un terme aux échanges lourds de menace, il ne l’empêchait pas de fracasser le premier bougnoul qui lorgnait sur elle. Au contraire, il en était même content. C’était pour ça qu’il était amoureux d’elle, aussi ; pour son très fort caractère. Ce que beaucoup ignoraient, c’était que derrière cette jeune fille autoritaire se cachait une douce compagne, capable des sourires des plus merveilleux et des baisers les plus envoûteurs.

    Sans trop comprendre pourquoi, Omega fut poussé vers l’arrière. Il ne rechigna pas, mais craignit soudainement d’avoir trop insisté et de l’avoir encore une fois énervée. Il plissa brièvement les yeux ne pouvant pas capter son regard derrière sa frange blonde. Il pencha légèrement la tête, un peu inquiet, mais elle le repoussa encore un peu, et il sentit son dos s’appuyer contre quelque chose qui le surpris ; la douche. En une fraction de seconde, ils s’étaient retrouvés aspergés d’eau froide, et ce simple contact le refroidi soudainement. Il se raidit légèrement et observa Amanda, qui ne bougeait toujours pas. Pourtant, il lui semblait qu’elle souriait. Il sentit sa main froide glisser dans son dos, et réchauffer la température de l’eau. Il n’osait toujours pas bouger, attendant simplement qu’Amanda lui dise ce qu’elle avait, ou s’il avait merdé quelque part. Elle ne lui dit rien, et même, elle détacha ses cheveux. La grande surprise. Parce que les rares fois où Amanda avait eu les cheveux libres, ça n’avait toujours été que par accident, et jamais plus d’une minute.

    Ne cachant pas son étonnement, il la contempla quelques secondes, profitant de la voir avec ses cheveux lui collant au corps. Chaque instant qui passait, il la trouvait de plus en plus belle -et de plus en plus sensuelle sur ce coup. Les craintes d’Omega disparurent quand il sentit ses bras glisser autour de son cou, et il accueilli son baiser avec plaisir, tandis qu’il posait à nouveau ses mains sur ses hanches. Très bien. Il irait plus doucement. Pour le moment, il lui ferait profiter de tendres baisers, et de petites caresses. Pour rien au monde il ne voulait presser les choses, et risquer de perdre la confiance qu’elle avait en lui.

    Que pouvait-il faire ? Est-ce qu’il passait à une stade supérieur il la déstabiliserait ? Du coup, il n’osait plus trop s’avancer. La seule chose qu’il se permettait de faire, c’était de la toucher, de la caresser, sans aller plus loin. Parfois il lui caressait le dos, d’autres fois il frôlait ses hanches, mais il n’allait pas plus loin. Est-ce qu’ils y parviendraient, à cette allure ? Sentant qu’il devait la rassurer sur quelques unes de ses craintes, Omega stoppa les baiser, et posa son front contre le sien, arborant un léger sourire. Sa main caressa son visage, et il lui murmura, malgré le bruit sonore de la douche ;

    « Amanda… je t’aime. »

    Il ignorait qu’elle se posait des questions sur ce qu’il avait bien pu faire auparavant. Il n’avait jamais touché une fille autre qu’elle, certes il s’était parfois amusé à les provoquer pour ensuite les laisser en plan, mais jamais il n’était allé plus loin. Ces mots, il espérait qu'elle les comprendrait dans leur totalité. Il ne disait pas juste qu'il l'aimait, il lui disait qu'il n'y avait qu'elle qui comptait, que personne d'autre n'aurait droit à l'attention qu'il lui offrait. Il lui disait que sans elle, il n'était plus rien. Parce qu'au de-là de l'attachement, il y avait de la dépendance. Si elle n'avait pas été là, il ne serait peut-être plus ici. Et que sans elle, sa vie perdait toutes es couleurs. Amanda c'était son rayon de lumière, son soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeMar 4 Mai - 15:23

    Our time is running out.
    Les éclaboussures et l'eau qui coule sur son torse. Là, dans ses cheveux bleuâtres, les gouttes qui perlaient. Et puis, ça partait du visage, sur ses joues, sur ses lèvres. L'eau descendait sur son cou, encore un peu, encore un peu. Sur son torse. Sur son ventre. A un certain moment le flot se perdait on ne sait trop où. Le crescendo de la terreur, de l'envie. Plus l'eau descendait, plus l'envie montait.

    Lorsque l'eau glacée était arrivée, il s'était pris une douche froide. Dans tous les sens du terme. Son visage s'était raidit. Oh, non. Et, bien vite, les bras d'Amanda encerclant le cou Omega avaient dissipé tout doute, toute question. Et les baisers se prolongeaient au fil du temps. Mais, soudain, une coupure. Là. Il avait collé son front contre celui de la blonde. Le sourire qu'il arborait était doux, était tout. Le léger murmure partit, il fusa à toute vitesse jusqu'aux oreilles de notre anglo-nipponne, en faisant rougir ses joues et en terminant sa course dans son coeur. Parce que oui, certaines intonations, certains murmures étaient bien plus forts et avaient un impact beaucoup plus profond.

    « Amanda… je t’aime. »

    Et alors, tu crois quoi ? Moi aussi, mon vieux. Je t'aime, tu m'aimes, nous nous aimons. Et puis... finalement, notre amour va arriver à son apogée ce soir. La concrétisation de ces paroles. Prouves-moi ce que tu dis. Prouves-le moi ou crèves. Prouves-le moi ou je te tue. Prouves-le moi ou je meure.

    Chaque femme apprécie les douces paroles, certes. C'est un fait qui restera inchangé. Mais, certaines d'entre elles, telle que Amanda, aimaient que les gens aient un peu de jugeote pour prouver leurs dires. C'était bien beau de parler, mais pour elle, parler était synonyme de vide. Le concert, c'était l'agissement qui le prouvait. Les couilles, quoi. Omega était le genre de mec qui avait beaucoup de cran et qui l'avait démontré à plusieurs reprises. C'est pourquoi il était passé entre les mailles du filet. A travers cette barrière infranchissable.

    Mais cette soirée était bizarre, en somme toute. Parce que non seulement ils en avaient envie. Mais ils avaient peur. Alors quoi ? Les deux plus grands cons dont cette Terre ait accouchée avaient peur ? Peur de quoi ? D'avoir du plaisir ? Aha. La peur de l'inconnu, cette peur crétine qui nous fait parfois reculer. Mais non, mais non, avoir peur de cet inconnu et reculer pour lui, c'était égal à la bêtise. Omega avait été l'inconnu, il avait suscité la peur. Mais la peur suscite également l'intérêt. Il avait été tout. Cette peur, cet intérêt et il sera cette concrétisation. Parce qu'elle était décidée, fidèle à elle-même.

    Alors oui, on ressentait que tout avait changé : il y avait la tendresse qui s'était installée et celle-ci obligeait la lenteur de chaque mouvement. La réflexion. Ceci ou cela paraîtrait bizarre ? Comment faire telle ou telle chose ? Y-a-t'il une procédure à suivre pour faire l'amour ? La réponse est non. Et tout ça, nous ne le savons pas quand nous ne connaissons pas.

    Le cercle vicieux. Elle s'était mise à psychoter dans son coin. Parce qu'en même temps elle voulait le sentir près de lui, en même temps la haine qui avait pris racine dans son cœur empêchait la spontanéité de grandir.

    La situation était comparable à un arbre. D'abord, la graine de leur amour avait été plantée dans les terrains les plus dangereux minés et prêt à exploser à chaque pas de l'adversaire. Ensuite, lorsque ces bombes avaient été désamorcées, gentiment, ils s'étaient approchés autour de la graine. L'eau avait commencé à coulé, le soleil à taper et les racines à s'éparpiller. A un tel point que lorsque l'arbre avait poussé, il était devenu épais, solide et fort. Carrément indestructible. Quelque chose d'incomparable, finalement. Et, espérant que cet arbuste deviendrait immortel : elle, Amanda, savait qu'il fallait beaucoup de patience, pour ça. La patience est une vertu. A tout moment, les feuilles peuvent se flétrir, jaunir et finir par tomber. Elle ne voulait pas qu'un seul coup de hache finisse par s'enfoncer dans cette écorce. Ca la tuait peu à peu de savoir que c'était impossible.

    Comme cette nature envoûtante, elle voulait qu’il la voie telle qu’elle est réellement. Sans aucune superficialité. Sans rien d’autre que tout ce qu’elle ressentait pour lui. Pour répondre à son « je t’aime », elle se contenta de s’éloigner. Elle mit une très faible distance entre eux. Ses mains vinrent au niveau du bas de son propre ventre. Là, il y a avait ce qu’on appelle communément un bouton. Elle défit ce même bouton. La fermeture éclaire s’abaissa et le pantalon tomba. Mais doucement, s’il vous plaît. Elle fit durer le moment. En se baissant gentiment, en dévoilant chaque partie avec minutie.

    Frêle corps, bien dessiné. La voici, la voilà. Jambes bien droites, teint clair. Son regard avait pourtant quelque chose d’étrange parce que pour la première fois, elle voulait partager quelque chose avec quelqu’un d’autre. Et ce quelqu’un était Omega. Omega d’amour. Omega de son cœur. Celui qui la voyait, là, en sous-vêtements. De simples dessous, blancs, à dentelle. Ce n’était pas le dernier truc de la séductrice née, mais pas non plus les dessous de la religieuse qui passe son temps au couvent.

    C’était Amanda, quoi.

    « Moi aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest
avatarInvité

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeMar 13 Juil - 0:20

  • Comme une longue plainte. Un long hurlement de douleur et de désir intense qui lui tiraillait le bas du ventre, un appel au secours tant l’envie devenait pressante. Omega retenait ses pulsions, tant bien que mal, conscient qu’il ne fallait pas brusquer la chose, qu’il ne fallait pas blesser Amanda. Et il ne le voulait pas, de toute façon. La jeune femme s’écarta de lui. Il la regarda faire, attendant patiemment qu’elle fasse ce qu’elle avait en tête. Et quelle ne fut pas sa surprise.

    Il n’était pas rare pour un homme de voir des femmes en petites tenues, passé un certain âge. Ne serait-ce que sa sœur ou sa mère ; Omega les avait maintes fois vues dans des tenues que personnes ne soupçonnerait, pour ne pas dire qu’il les avait déjà vues nues, comme n’importe quel frère ou fils. Même avec quelques unes de ses connaissances masculines, beaucoup lui avaient offert des magazines cochon, se disant que ça intéresserait la noble personne qu’était Omega -ou pas. Mais il n’en avait rien eu à faire. Face à la nudité, Omega était resté stoïque, carrément insensible. A tel point que c’en était vexant pour certaines filles, qui avaient cru pouvoir l’amadouer avec ça.

    Mais elle. Amanda. C’était une tout autre histoire. Il vit le jean glisser le long de ses jambes, comme s’il s’agissait d’un rideau de scène qui dévoilait enfin l’actrice principale. Déglutissant, le jeune homme ne parvenait pas à défaire son regard de ses jambes, les admirant, les enviant, désireux d’y poser ses mains, de les touchers, caresser, et même de les embrasser. Tout un flot d’émotion qui chamboulaient ses sens et son esprit. Il entendit la voix d’Amanda, et reposa son regard sur son visage. Déterminée. Elle voulait aller jusqu’à bout avec lui. Elle voulait qu’ils s’unissent ce soir, définitivement. Aucun retour en arrière possible. Et comme s’il ne le comprenait vraiment que maintenant, il esquissa un sourire, attendrit. Oui c’était le mot. C’était rare qu’Amanda l’attendrisse, rare qu’il soit attendrit tout court, d’ailleurs.

    Lentement, il se rapprocha. Toujours avec lenteur, la frôlant juste du bout des doigts, il passa son index sur ses lèvres, glissant vers son buste, traversant son ventre, s’abaissant en même temps pour venir poser ses mains sur ses cuisses, qu’il effleura, glissant jusqu’aux mollets. Il déposa un baiser sur son ventre qui était à la hauteur de son visage, remontant ses mains, se délectant de ce contact si doux. Oui, ses jambes étaient d’une incroyable douceur. Il sentait ses frissons, il sentait son plaisir, et il en était satisfait. Pas qu’il soit content de sa propre efficacité, mais parce qu’il aimait la savoir réceptive et même, de plus en plus prête.

    Alors il remonta, en profitant pour -discrètement- défaire son propre bouton. Il ne retira cependant pas son vêtement, mais il prit une main d’Amanda, qu’il posa sur lui, comme s’il lui demandait de le faire à sa place. Il lui offrit ses lèvres l’espace de quelques secondes, mêlant son autre main à la sienne, caressant sa peau. Ce qu’il pouvait l’aimer. Ce n’était pas pour rien qu’il la craignait autant qu’il l’admirait et la respectait. Il n’y avait pas une seule femme, pas même sa mère et sa sœur, qui lui faisaient éprouver ce qu’Amanda était capable de lui faire ressentir. Pas un dixième. Tout était à l’extrême avec elle, tout était intense, vécu à deux cent pour cent. Et c’était pour cette raison qu’il venait passer un doigt sur le soutien-gorge de la jolie blonde. Il y posa ensuite sa main, qui épousa la forme de sa poitrine. Quel contact… plaisant, étrangement sensuel. De son pouce, il caressa la bordure du tissu, retenant ses pulsions pour ne pas la dévêtir complètement et lui faire sauvagement l’amour, comme il s’imaginait déjà le faire.

    Oui Omega ne pensait plus à rien d’autre. Son esprit était totalement obsédé par le désir de concrétiser leur relation et de vivre ce moment unique. Il sentait déjà son corps tendu de désir. Il ne restait plus qu’à retirer les dernières barrières, et au consentement d’Amanda.



    [ Désolée du retard... Mais je progresse ! (: ]
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeVen 10 Sep - 22:49

« Doucement, c’est bien. »

« Doucement, c’est mieux. »

« Un peu plus vite, ça me plaît. »

« Toujours plus vite, c’est excitant. »

« Vitesse accélérée, on y est presque. »

« J’y suis… PAS… »

«… mais c’était fun ! »


    En matière de sexe, je ne vous apprendrai rien, à vous, cher lecteur, ou lectrice, en vous disant qu’il est très rare, pour une femme, d’obtenir un orgasme. L’orgasme en lui-même est possible de s’obtenir de deux manières différentes. Le premier : l’orgasme clitoridien. Celui-ci est très, très facile à obtenir car il suffit de titiller un petit peu le clitoris, d’accélérer le mouvement et on y arrive. Par contre, le deuxième, l’orgasme vaginal est non seulement très difficile à atteindre, mais il est capricieux et bien caché. Pour le trouver, il faut chercher, pour le chercher, il faut utiliser les doigts. Lorsque le point, dit G, est localisé, rendez-vous au septième ciel.

    Mais. Nous n’en sommes pas encore là avec Amanda et Omega. L'atmosphère avait laissé place aux agissements. Amanda voulait qu'il prouve ce qu'il disait, qu'il soit un homme. Et sa surprise atteint son apogée quand il s'approcha, avec, enfin, une lueur décidée dans les yeux. D'abord elle crut qu'il laisserait sortir son désir tel un tigre affamé. Mais il ne fut rien de toute ça. Gentiment elle sentit l'index d'Omega se balader sur ses lèvres, pour descendre sur son buste et puis sur son ventre. En même temps qu'il faisait ça, il se baissait gentiment. Et puis, ses mains ses posèrent sur ses cuisses et glissèrent jusqu'à ses mollets. Mais, le désir de la blonde atteint son faîte lorsqu’Omega déposa ses lèvres sur son ventre. Il fit remonter ses mains. A présent, chaque parcelle du corps d'Amanda Warren était en éveil. Les frissons avaient envahis son corps et l'imagination son esprit.

    Et justement ! En parlant d'imagination ! Le regard d'Omega revint vers le haut et il se mêla à celui d'Amanda durant une seconde et finalement il disparu, parce qu'il était trop grand ! Et puis, elle sentit sa main droite être attirée et déposée… sur… le pantalon du jeune japonais. Et pas à n’importe quel endroit ! Sur le bouton, précisément. Rappelons les faits : Omega était sans t-shirt, Amanda déjà en sous-vet’ (elle ne perdait pas de temps, dis-donc !) et, bientôt, lui aussi serait presque nu.

    Avant que la blonde n’ait pu faire quelconque geste, qu’elle n’ait pu penser quoique ça soit, un long baiser silencieux se produisit. Sa seule main de libre se mêla à celle du beau brun. Finalement, le dernier geste d’Omega déclencha le tout. Ce dernier geste était encore plus lent que tout le reste… Amanda sentit d’abord une légère caresse sur sa poitrine. Puis la caresse devient plus présente. Enfin, sa poitrine fut entièrement recouverte par la main d’Omega.

    A vrai dire, peu de mots pourraient expliquer ce que ressentait Amanda à cet instant. Explosions de sentiments. Sentiment de désir. Désir intense. Intensité suprême. Suprématie d’envie. Envie de lui. Lui enlever son pantalon. Pantalon qui tomberait par terre. Par terre qui se déroberait sous ses pieds. Pieds qui flancheraient sous l’explosion de sentiments. Cercle vicieux ou vertueux ? Elle allait le savoir très vite.

    Le bouton se défit sans grande peine. Elle avait reprit conscience. Elle avait ouvert les yeux. Et ses petits doigts abaissèrent la fermeture éclair, qui produisit un bruit sourd dans sa tête. Amanda donna une légère pression vers le bas, mais le pantalon glissa presque tout seul. C’est qu’elle avait oublié : les garçons, ça met des pantalons larges !

    Très maladroite dans ses gestes, la même main qui avait défait le bouton glissa dans le dos d’Omega et vint se nicher en bas de celui-ci. Elle l’attira contre elle ou elle se colla contre lui, selon. Mais la distance entre eux était, maintenant, égale à zéro. Les formes se faisaient ressentir et les bosses aussi.

    Maladroite, certes, mais naturelle. Ce qu’elle faisait, elle n’y réfléchissait pas. Ca venait tout seul. Comme si avec lui tout était facile. Mais intérieurement, elle brûlait de désir.

    « Que vas-tu faire, maintenant, Omega ? »

    La phrase était tombée entre deux baisers et le ton employé quelque peu étrange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest
avatarInvité

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeSam 11 Sep - 0:06

    La page était blanche, complètement. Il n’y avait rien d’écrit dessus ; pourquoi ? Parce qu’Omega ne s’était jamais renseigné sur ce sujet. Il ne savait que les bases, ne connaissait rien au corps des femmes. C’était pour lui un face à face avec le mystère, une découverte totalement inédite que jamais il ne s’était vu expérimenter. Était-ce normal, pour un homme, de ne jamais y avoir songé et surtout, de ne absolument pas savoir comment s’y prendre ? Corps contre corps, Omega sentait la peau d’Amanda contre la sienne. Il sentait ses formes, il pouvait goûter à sa peau, la toucher, s’enivrer de son parfum et fantasmer à en perdre la raison. La main du jeune homme se décala, glissant dans son dos, resserrant leur étreinte.

    « Que vas-tu faire, maintenant, Omega ? »

    Sa question était étrange, mais il ne réfléchit guère plus que ça au sens qu’elle voulait lui donner. Le temps n’était plus à la réflexion et lui-même ne parvenait pas à aligner deux pensées correctes sans imaginer des scènes toutes plus érotiques les unes que les autres. Il la voyait cambrée, soupirant de plaisir, il l’entendait murmurer son prénom au creux de son oreille, il sentait ses caresses et son souffle chaud sur sa peau, les muscles tremblant sous l’effort. Mais… ils n’en étaient pas encore là. Esquissant un vague sourire, qui disparu la seconde d’après, ses lèvres venant quémander un nouveau baiser, il passa ses deux mains dans son dos, et approcha ses doigts vers le point d’attache du soutien-gorge.

    « Je vais… »

    Il l’ouvrit. Le petit « clic » si caractéristique d’une barrière prête à se faire retirer se fit entendre.

    « …t’envoûter. »

    Une petite touche d’humour. L’envoûter ? Il lui sourit. Ils l’étaient déjà, l’un de l’autre. Mais par cet envoûtement là, il sous-entendait lui faire découvrir de toutes nouvelles sensations.
    Les mains d’Omega, prenant chacune un bout, glissèrent sur sa peau, faisant du sous-vêtement un souvenir ; il le laissa tomber sur le côté. Stoppant leur baiser, Omega éloigna doucement son visage, regardant ses yeux, contemplant son expression, ses joues légèrement rosies par l’émotion. Il ne se reconnaissait plus ; où était passée leur image de couple du tonnerre ? Eux habituellement impétueux, se retrouvaient là, si calmes, si doux, presque timides. Des échanges pleins de tendresses, de l’Amour avec un grand A, celui qui vous donne des frissons et vous fait tourner la tête. Le regard un peu timide, le jeune homme baissa lentement ses yeux, découvrant la poitrine nue de sa bien-aimée. Cette vision, étrangement, l’excita davantage. Il avait envie… de plein de choses. Mais c’était comme de demander à un tigre enragé de rester assis et attendre. C’était incroyablement difficile de se retenir, de conserver sa fougue, la contenir pour plus tard. Reposant ses yeux sur Amanda, il vint poser une main sur son sein ; chaud, doux, moelleux. Son cœur manqua un battement tellement il trouvait ce contact agréable. Posant son front contre le sien, il découvrait une toute nouvelle image d’Amanda. Sa main se pressa un peu contre sa poitrine, qu’il palpa avec tendresse, passant un doigt juste sur le petit bout de chair qui se faisait dur. Il voulait… plus.

    Il décala Amanda sur le côté, la posant tranquillement contre le mur. Et sans même prévenir, il délaissa ses mains, il abandonna son beau visage, et descendit le sien jusqu’à la hauteur de sa poitrine. Il sentait déjà une légère rougeur lui faire flamber les joues, et le désir tambourinait à la porte comme si un volcan était en train d’exploser juste derrière. Mais tant qu’il le pourrait, Omega le contiendrait. Ses lèvres se posèrent sur son sein. Juste un baiser, simple. Puis, il revint, mais cette fois-ci avec la langue, jouant avec le bout de chair qui avait durci. Amanda désirait-elle qu’il la voit ainsi ? Qu’il profite de ce que son corps lui offrait, qu’il savoure cette lenteur, provoque encore plus le désir ?

    De lents et doux massages. Des baisers. Parfois des coups de langue. De l’instinct, plus que de la connaissance. Il captait les frissons, les associant aux gestes qu’il faisait, les répétant s’il sentait que ceux-là lui procuraient plus de plaisir que d’autre. Omega prit soin de ne jamais appuyer trop fort, ni de trop se répéter, de peur de l’ennuyer, de se montrer trop peu confiant. Une de ses mains, discrètement, s’en était allée vers le dernier tissu qui recouvrait la partie la plus intime du corps d’Amanda. Il la fit tomber, avec lenteur, sans arrêter de prendre soin de sa poitrine. Il n’y posa pas un seul regard, mais sa main, remontant le long de sa jambe en un frôlement débordant de timidité, s’en alla caresser l’intérieur de ses cuisses, sans jamais toucher son intimité. Il sentait que le moment approchait, et de plus en plus vite ; deux de ses doigts caressèrent furtivement la toison d’or de la jeune fille, avant de sa main ne vienne directement se poser dessus. C’était dur, très dur, de se retenir. Ils étaient si proches du but…

    Il la caressa, de bas en haut, plaçant naturellement ses doigts à la hauteur du clitoris. Il en frôla le bout, d’un doigt, puis se risqua à en placer deux le faisant tendrement rouler, le dorlotant. Omega ne savait pas s’il s’y prenait bien ; il n’en savait strictement rien. Peut-être n’était-ce pas la bonne façon ? Peut-être y avait-il un moyen de lui faire davantage plaisir ? Il leva lentement le visage vers Amanda, se demandant si elle voulait qu’il fasse quelque chose, ou si elle, elle voulait faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Kotonoha Katsura• Baka, serait peut-être temps
|| de demander un rang !

Messages : 178
Date d'inscription : 12/04/2010
Camp dans la Bataille : Come back.

Carte de pensionnaires
Orientation Sexuelle : Hétéro mais ...
Pseudo Internet:
Mes Relations :
Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitimeLun 8 Nov - 0:04

      On ne demande pas au destin pourquoi il existe.
      Il existe c'est tout.
      Vouloir est égal à vivre.
      Je veux. Elle veut. Il veut.
      Nous voulons.


      Spoiler:
       

      Une dernière fois je veux choquer.
      Je ne suis pas née pour briller, pleurer.
      Simplement pour aimer.
      Mais aimer à ma façon.
      Alors, je t'emmerde.
      Parce que celui qui aime bien, châtie bien.


      Il avait eu un sourire, beau, fière. Comme à son habitude. Omega Jitsuzon. Elle ne savait pas, la petit blonde, ce que ses sourires signifiaient. A vrai dire, elle n'avait peut-être jamais su et c'était pourquoi elle se trouvait dans ces douches, bordel ! Qui avait envie de savoir lorsqu'il s'agissait d'amour ? Personne. Sans ça, ça ne s'appellerait plus l'amour. Qui avait envie de contrôler des sentiments ? Personne. Sans ça, ça ne serait pas des sentiments ! Et Amanda, elle le voulait encore moins. Tout ce qu'elle avait fait jusqu'à présent c'était simplement d'être spontanée. Elle n'était plus un robot. Et lui avait repris son air si sérieux tout en passant ses mains dans le dos d'Amanda.

      « Je vais… »

      Clic, clac, clic, clac. Les onomatopées les plus représentatifs de la scène. C'était le bruit qui avait mis fin à toute pensée. Elle avait peur, maintenant. C'était du sérieux. Et elle avait besoin d'une bonne claque dans la gueule, parce que c'était Amanda. Clic.

      « …t’envoûter. »

      Clac. Le sous-vêtement du haut s'envola. Clic. Il éloigna un peu son visage, afin de la scruter tout au fond de ses yeux. Puis, enfin, afin de porter son premier regarder sur sa poitrine nue. Clac. Il posa une première main dessus. Clic. Dans les yeux d'Omega, une certaine fouge l'habitait. Il voulait vraiment l’envoûter. Même s'il l'avait déjà fait à plusieurs reprises.

      Pendant ce temps, les frissons avait pris possession du corps de la petite anglo-nippone. Ses pensées divaguaient, elle avait chaud. Elle était même brûlante, transpirante de désir. L'intérieur de sa culotte était mouillé d'un liquide qu'elle découvrait en même temps que vous, chers lecteurs.

      Mais il ne s'arrêta pas là. Oh que non. Amanda se sentit poussée contre le mur, à son tour mise à la place de l'uke. Et son visage ne fut plus. Et ses yeux ne la scrutaient plus. Il avait descendu son beau regard à la hauteur de la poitrine de la jeune femme. D'abord les yeux. Ensuite, ce sont les lèvres qui sont venues visiter cet endroit mystérieux qu'est le buste féminin. Une fois, d'abord. Pour continuer, c'est la langue qui est venue chatouiller le bout devenu dur depuis un bon moment. Finalement, ce fut un tout mélangé entre les mains, la langue, les lèvres et tout ce qui passait par la tête du jeune japonais.

      En fait, à force, Amanda se rendit compte qu'il était en pleine analyse du corps féminin, qu'il devait toucher pour la première fois de cette manière. Puisque lorsqu'elle réagissait plus fortement à certains gestes plutôt qu'à d'autres, celui-ci faisait durer le plaisir ou la torture, selon.

      Dans l'étonnement le plus soudain et inattendu, Omega vint saisir le bas qui scellait cette partie interdite. Une main discrète se baladant entre ses jambes, remontant, puis descendant. Mais pas un seul mouvement provoqué sur le point proprement dit. Et ça, c'était une vraie tourmente et ce sans aucun doute. Elle avait envie. Elle respirait fort, parce que c'était dur de résister... et ses jambes s'étaient fléchies sous le poids du désir. Ses genoux étaient axés vers l'intérieur. Ses membres inférieurs voulaient tout simplement la lâcher.

      La supplice avait duré si longtemps pour elle. Peut-être pas pour vous. Mais elle en était profondément atteinte. Et elle eut un premier gémissement lorsque la main qui était responsable de toute cette agitation vint se poser sur l'entrecuisse. Il eut plusieurs caresses sur cette dernière.

      Alors, ce qui se produisit fut simplement... normal ? Ses jambes la lâchèrent. Evidemment. Rompant ainsi le contact. Elle se trouvait à présent à la hauteur d'Omega. Sa grandeur naturelle faisait qu'il avait de toute façon une tête de plus. Mais à genoux à son tour, elle l'attira contre elle. Et le baiser fut doux. Et le baiser fut long. Si long qu'elle en oublia le temps, l'espace et le monde entier, même.

      Seulement, elle n'en avait plus envie. Une seule pensée traversa son esprit. Alors elle n'en avait plus envie. C'était une pensée qui lui rongeait le sang, qui lui minait la chaire, depuis le début. Alors, elle n'en avait plus envie. Elle ne voulait plus. Parce que son cerveau était fait pour être blond, finalement.

      Elle s'éloigna, ramassa ses vêtements, s'habilla. Dans le calme le plus serein. Enfin, elle se retourna. Non pas pour expliquer ses actes. Non pas pour dire qu'elle avait peur. Parce qu'elle n'avait pas peur de faire l'amour avec lui. C'était une chose naturelle, puisqu'elle l'aimait. Puisqu'elle était amoureuse. Elle avait envie de lui, c'était - algorithmiquement parlant - logique qu'ils en arrivent là. Mais comment expliquer que pour Amanda, cet acte signifiait la fin et qu'elle ne voulait pas voir la fin arriver. Faire l'amour, c'est triste, parce qu'il n'y a rien après. C'est le vide. Tout le monde est content et file le bonheur parfait. The End ?

      Non.

      « Attrapes-moi. Si tu peux. »

      Elle n'avait pas envie que l'histoire se répète. Elle voulait y mettre son grain de sel. Elle voulait la faire durer. Et qui sait, peut-être qu'un jour, Omega réapparaîtrait, à nouveau, dans cette forêt. Et qu'elle le menacerait avec un couteau.

      Son rôle à elle, il était fini. Et quoi de plus beau que de finir sur l'incertitude ? Quoi de plus beau que de finir sur l'infini ?

      Watashi wa suki desu.
      Et la porte de la douche se referma derrière elle.
      Parce qu'elle était chiante. Ses talons claquèrent une dernière fois.


Par la présente, je clôture le sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Vide
MessageSujet: Re: Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]   Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Amanda W. & Omega J. [RP - ne pas poster SVP =) Avec Katsura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Kohime ❤ - Bienvenue !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com